DROM Voeux 2016

Vœux du maire : sécurité, travaux, redécoupage territorial et communication

  Florence Blatrix, adjointe, était chargée d’ouvrir la cérémonie. Rappelant les tragiques événements de l’année écoulée, elle indiquait que la lutte devait continuer de la part de chacun contre le terrorisme et le réchauffement climatique.

  Puis Yves Guillemot, maire enchaînait en indiquant que « notre village semble à l’abri », reconnaissant que c’est l’« atout d’une petite commune », mais en insistant sur les mesures de vigilance et de prévention, et les dispositions locales : école, stationnement. Appelé à s’exprimer, Bruno Aviet, chef du corps de sapeurs-pompiers rappelait le 150ème anniversaire de la compagnie en remerciant tous ceux qui ont contribué à en faire une réussite. Détaillant les activités de l’année, il lançait aussi un appel pour attirer de nouveaux volontaires.

  Continuant sur la sécurité, le maire évoquait les problèmes de circulation de de stationnement rue de la Fruitière ; il présentait alors sommairement les résultats du radar pédagogique installé pendant deux semaines : 15 % des véhicules sont en dépassement de vitesse, avec des maximum enregistrés à 67 km/h (au carrefour nord) et 70 km/h (entrée sud). Environ 140 véhicules sont enregistrés en moyenne (dans un sens) du dimanche au vendredi, et 320 le samedi.

  Il remerciait ensuite la population pour son adhésion à l’opération de numérotation du foncier bâti, tout en se désolant des complications causées par les administrations.

Travaux : une programmation pluri-annuelle

  Son intervention détaillait ensuite les programmes de travaux. Après une intervention urgente dans la toiture de l’église en 2014, la totalité sera à reprendre, en commençant par le chœur en 2016 (pour un montant de 16 580 € H.T. avec une aide de 15 %), mais « la restauration de notre église est un chantier qui sera long et, financièrement, très lourd ». En matière d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, un agenda est établi sur trois ans pour 50 260 € H.T., bénéficiant d’aides à hauteur de 35 %. La salle polyvalente a été mise aux normes en 2015 (9 600 € ), les toilettes publiques le seront en 2016 (15 000 € ) et le bâtiment de la mairie/école en 2017 (25 600 €).

  Un aménagement très attendu est aussi en cours d’étude pour une livraison espérée à court terme : une aire de jeux qui sera implantée au nord de l’église, sur une enclave que la commune a enfin pu acquérir. Estimé à 53 000 €, le projet ne pourra être réalisé que s’il obtient les 75 % de subvention attendues.

  Le maire rappelait alors la situation financière de la commune, avec une capacité d’autofinancement actuellement faible, un endettement lourd et des dotations désormais en baisse. Evoquant un « arbitrage financier implacable », il reconnaissait : « je ne vois pas de poste d’amélioration ». Une rentrée est toutefois attendue avec le dénouement de la cession, pour 26 520 €, d’un stock de matériaux rocheux entreposé sur un terrain communal, plus de douze ans après des premières démarches infructueuses.

Intégration à la communauté d’agglomération

  Evoquant le SDCI (Schéma Départemental de Coopération Intercommunale) et la loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la république), il invitait Monique Wiel à s’exprimer. La présidente de la CCTER (communauté de communes de Treffort en Revermont) commençait par témoigner de sa situation de maire de la commune nouvelle de Val-Revermont) avant de présenter le regrouper de sept intercommunalités pour former, dès le 1er janvier 2017, une agglomération de 127 000 habitants regroupant 76 communes du bassin de Bourg en Bresse. Précisant qu’un très gros travail était en cours pour préparer cette future organisation, dans un discours se voulant rassurant et encourageant, elle concluait « faites confiance à vos élus ». Le maire reprenait en indiquant que « c’est dans l’ordre des choses ».

  Monique Wiel profitait aussi de l’occasion pour indiquer une baisse de la qualité du tri dans les ordures ménagères résiduelles et en expliquer les conséquences, environnementales et financières.

  Yves Guillemot se félicitait aussi de la natalité de 2015, avec 5 naissances, une population désormais de 225 habitants et une prévision de 16 écoliers (11 actuellement). Un remerciement particulier était aussi adressé à tous les intervenants des « TAP », Temps d’Activité Périscolaires, garants de la réussite locale de cette démarche.

  Egratignant les deux correspondants locaux de presse présents (« Je constate parallèlement que la presse locale a du mal à retranscrire les événements locaux de petite envergure qui sont tellement valorisants et qui montrent la vie de la commune au plus près. »)*, le maire annonçait le mise en ligne d’une page « Facebook » (Drom Revermont) car le site internet n’est « pas adapté ni dédié à la diffusion des activités du village en temps réel » avec l’intégration de Sylvie Badi à la commission communication. Le bulletin municipal est maintenu, ainsi que le controversé Petit Dromadaire.

Il apparait intéressant d'apporter une précision sur la presse locale :

   Deux titres de presse écrite sont diffusés sur le territoire : un hebdomadaire, bénéficiant d'un correspondant dans le village, depuis bientôt trois décennies, et un quotidien, avec un correspondant implanté dans le village voisin, mais qui intervient chaque fois qu'il a connaissance d'un événement (ce dernier est d'ailleurs régulièrement convié par la mairie).

  Sur les 52 semaines de 2015, sans compter toutes les annonces et informations pratiques, la chronique de Drom a connu 69 articles agrémentés de 83 photos dans l'hebdomadaire, et encore 52 articles avec 57 photos dans le quotidien, soit un total de 121 articles et 140 photos (ou une moyenne de 10 articles et 12 photos par mois pour ce village de 225 habitants . . . ).

Voeux DROM 2016