L’office de tourisme prépare la saison estivale . . . et l’avenir.

  • Commentaires de la publication :0 commentaire
Des débats enthousiastes !
Des débats enthousiastes !

  Entité de la CCTER (Communauté de Communes de Treffort en Revermont), l’Office de Tourisme Bresse Revermont est une structure associative. Son siège et ses locaux sont à St Etienne du Bois, mais son activité se déroule majoritairement sur le Revermont, dont il est le seul office de tourisme. Sous la présidence de Jean-Marc Braemer, la dernière réunion de bureau s’est tenue à Drom.

  C’était l’occasion de faire le point sur les adhésions, avec Sébastien Calland, responsable de ce service de l’intercommunalité. On note ainsi de nouvelles arrivées (chambres d’hôtes, restaurants, gîtes, producteur de fromages de chèvre) ; quelques non-renouvellements sont dû à des cessations d’activité. « Encore trop peu d’artisans et de fermes, mais une année qui démarre bien », nous indique ce salarié « ce qui est probablement dû à la bonne communication réalisée en 2015 : le guide a été très remarqué et les réunions fort appréciées ». Ce guide sera d’ailleurs ré-édité au printemps, de même que certains guides de randonnée, épuisés. Comme tous les offices, la communication se réalise de plus en plus par internet ; la page « Facebook” vient même de pulvériser les records avec 20 000 vues cette semaine ; de plus, la page enregistre 2 000 « j’aime » (à titre de comparaison, celle de l’office de l’agglo de Bourg en compte 7 000, pour une population sept fois supérieure).

  Le budget était alors préparé, qui, dans ses grands axes, devrait être sommairement la reconduction du précédent : un fonctionnement de 21 000 € avec une subvention de 15 000 € de la CCTER (qui finance, en plus, le local et les salariés : un emploi à plein temps plus un emploi saisonnier).

Le Revermont, une identité clé dans un territoire élargi

  Des rencontres avec les professionnels ont eu lieu pour l’instauration de la taxe de séjour, qui n’existait encore pas sur le secteur. Effective à partir du 1er avril prochain, cette taxe se rajoute au tarif d’hébergement ; encaissée par la communauté de communes et par le département, elle sert à financer les actions touristiques du territoire. Pour la CCTER, son montant varie de 22 à 99 centimes suivant le type d’hébergement.

  Le lancement de la saison estivale est programmé pour le 1er juillet, et la prochaine assemblée générale pour le 4 mai. Cette assemblée devrait alors être une des dernières puisque le regroupement des communautés et le transfert obligatoire de la compétence « tourisme » obligeront à revoir son organisation sur le futur territoire de la nouvelle communauté d’agglomération. En effet, sur les sept qui fusionnent au 1er janvier 2017, seules trois communautés de communes disposent actuellement d’un office de tourisme : la CCTER, la communauté de communes du canton de Montrevel en Bresse et BBA (Bourg en Bresse Agglomération). Ces trois offices devront être dissouts pour n’en recréer qu’un seul qui se devra de tenir compte des nouvelles composantes du territoire : le Revermont, la Bresse et l’agglomération burgienne. Jean-Marc Braemer indique qu’il a déjà pris des contacts avec ses deux homologues, et souligne : « pour l’agglomération, le Revermont est un élément d’attractivité à ne pas négliger ! ».

Bureau de l'office de tourisme à DROM