Avant-première au cinéma rural : des applaudissements pour Mélanie Auffret !

  • Commentaires de la publication :0 commentaire
Une constante alternance de rire aux larmes et de larmes d’émotion

   C’est un hommage à l’engagement quotidien des maires ruraux, qu’elle a observé pendant trois ans dans toute la France ; c’est aussi l’histoire d’une école à classe unique, menacée, qu’il faut sauver à tout prix. Alors, quand Mélanie Auffret a souhaité présenter son film « Les Petites victoires » en avant-première dans les petites communes en sollicitant les circuits de cinéma itinérant, le Cinéma rural itinérant Bresse Revermont s’est positionné : six de ses dix neuf villages se sont inscrits dans la démarche.

Jauge triplée

   Plus petit village du circuit, et seul concerné par une classe unique, Drom était, bien sûr, de l’aventure pour ce film, déjà primé deux fois au festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez ! Deux séances ont alors été organisées, en plus de la programmation en cours, et l’affluence a triplé pour l’occasion.

   Alice (Julia Piaton) se démène entre mairie et école, et son quotidien se trouve encore bien compliqué par Emile (Michel Blanc) ; si certaines situations peuvent paraître exagérées pour un public urbain, elles ne font pourtant que refléter la réalité des élus ruraux. On peut juste regretter que la conclusion pourrait laisser faussement penser que des structures plus grosses s’avèreraient meilleures . . . c’est, du moins, ce dont essayent tristement de se convaincre les protagonistes !

   « Un film magnifique rythmé entre rire, émotion, souvenir et, à la fin, on pleure ; j’ai adoré, merci Mélanie Auffret ! » s’est exclamé Isabelle Poncet, maire-adjointe en charge de la culture ; sentiment partagé par Danièle Perrin, qui a animé la classe unique de Drom pendant 30 ans, et Sylvain Turpin, l’actuel maître d’école, tout deux autant passionnés par leur mission.

Tout est prêt à l’entrée du ciné !
Chut : ça commence !
Ca se passe dans un petit village . . .
. . . où un élève un peu « particulier » vient dans la classe unique .

Et la maîtresse se fait respecter !
Les écoliers sont de véritables comédiens

.