Variations sur le thème de DROM

  • Commentaires de la publication :0 commentaire

François DELOGE 

  Fin août, lors du festival « La Voie des Colporteurs », la salle polyvalente de Drom s’est transformée en studio de radio pour l’enregistrement de plusieurs émissions sur le thème de la parole : « Vous me recevez ? », avec la participation de plusieurs intervenants dans différentes thématiques. Habitant Jasseron, François Déloge était de ceux-là : membre de l’atelier d’écriture de Ceyzériat, il était invité à s’exprimer au sujet des arts de la parole. Adepte de la plume depuis toujours, sa passion pour l’écriture s’est développée depuis son départ en retraite, et chaque évènement peut être sujet à quelques lignes : de la chute d’un verre sur la table a un fait de société ; il ne peut pas participer à un mariage ou une fête sans aligner quelques mots sur le papier !

  Aussi, invité à venir dans la vallée pour s’exprimer sur les ondes, il s’est dit qu’il ne pouvait pas « arriver les mains vides », après un déclic sur la phonétique du nom de ce village. Alors les associations d’idées ont fleuri, la plume a couru sur le papier et Drom a été décliné à toutes les sauces. Il convenait que cette prose soit publiée : la voici livrée en version originale et en exclusivité !

 

DROM vers FAY dialogues, en attendant le car à bosse

– A Drom nous ne connaissons que le petit DROM-ADAIRE

– D’ailleurs avez-vous rencontré d’autres dromadaires à Drom ?

– Non ?

– Ce n’est pas une raison pour faire le gros dos dans Drom !

– La planète se réchauffe, il est vrai, ça vient mais croyez-vous qu’il soit chaud, Drom ?

– Pour accueillir de petits ou de gros madaires ?

– On devrait plutôt chercher à attirer des gens dans ce pays revermontois, car on ne peut pas dire que ce soit laid, Drom !

– Mais ce n’est pas une histoire de goût, Drom !

– La réalité d’une vallée sèche, le contraire d’un luxuri an(t)Drom acqu atique

– Oui, le tunnel est bien le témoin du souci que fit l’eau dans Drom !

   De l’autre côté de la Rousse, sirotant un verre d’hy Drom (m)el, on parle politique et voilà un sujet récurrent, Drom ; grâce au ciel, la pluie de la nuit est bienvenue.

– Mais j’entends déjà leur question : demain encore, on va se demander : « qu’est-ce qu’attend Drom pour se développer ? ». Faudra-t-il l’influence d’une personnalité? Quand on sait que DSK, Drom ne connaissait même pas : des tonnes on y trouve pourtant, tonnes de pierres, à Drom et ailleurs. Mais de Carl tonne, point à Drom.

François Déloge 30 Août 2017