Une cérémonie officielle pour le 19 mars

  • Commentaires de la publication :0 commentaire
Une délégation du comité local de la FNACA était présente, autour de Alain Randon, vice président, et du drapeau de la section.

   Longtemps qualifié d’ “événements“, ou bien d’ “opérations de maintien de l’ordre“, le conflit, qui s’est déroulé de 1954 à 1962 n’a été officiellement reconnu comme “guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc” qu’en 1999.

   Même s’il a encore généré des victimes après cette date, le 19 mars 1962 marque la date officielle du cessez-le-feu. Depuis, il fait l’objet de cérémonies du souvenirs par la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie). Le comité de Villereversure se déplace ainsi chaque année dans une des communes de sa circonscription.

Devoir de mémoire

   2021 marque une nouvelle avancée dans ce devoir de mémoire : ce sont désormais les communes qui ont l’initiative des commémorations. Même en comité restreint, eu égard aux consignes sanitaires, Drom a alors tenu à perpétuer cet hommage.

  Pour les photos, merci à Christian Morandat (N° 1) et Isabelle Poncet (2à 5)

    Lors de la commémoration du 19 mars 2002, 45 ans après la fin de la guerre, une plaque avait été dévoilée où Drom reconnaissait déjà le 19 mars 1962 au même titre que la fin des grands conflits précédent, réunissant ces trois dates pour en tirer un message de Paix.

   La “Rue de la Paix” était ainsi la deuxième des 33 dénominations officielles de voies et chemin de Drom  . . . 80 ans après la Place du Docteur Gaillard  (avril 1922).