Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

21 septembre 2019, 19 h 20 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
24°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Suran

Le tunnel de Drom : l’incroyable entreprise d’un Maire pour maîtriser les inondations (1ère partie)

1856 : une contre proposition avec un projet de puits

Hippolyte Gouilloux avait remarqué que les "sources intermittentes de Rochefort" étaient l'exutoire des inondations de Drom.

   Pour remédier aux inondations séculaires qui frappaient la vallée de plus en plus fréquemment et occasionnaient de grands dégâts, Hippolyte Gouilloux, Maire de Drom, avait depuis longtemps imaginé que le moyen infaillible était d'établir un canal au fond de la vallée allant aboutir à la rivière du Suran à Villereversure. En 1852, il entreprit donc les démarches pour amener l'ouverture d'un tunnel, sous la montagne de Javernaz, depuis la vallée de Drom vers " les sources intermittentes de Rochefort " (qui jaillissaient lors des inondations de la vallée de Drom).

   Après des études et des visites sur le terrain, cette idée est admise par les services de l'Etat qui, entre deux tracés, préconisent le plus court, par économie : 980 mètres au lieu de 1 350 ; mais ce projet nécessitera une tranchée en amont. Ce dernier est donc retenu, malgré l'insistance du Maire ; ce dernier ayant toutefois reçu l'assurance que, une fois le tunnel percé‚ " les tranchées ne resteraient pas à faire ".

Un coût démesuré

   Devant le coût considérable d'un tel projet, que la commune ne pourrait pas assumer, même avec une participation de moitié de l'Etat, les ingénieurs décidèrent qu'il serait fait des travaux d'essai ayant pour but de creuser et d'établir des puits absorbants (de part et d'autre de la colline, en cas d'existence d'un lac souterrain, créant ainsi un phénomène de siphon).

   Ces travaux commencèrent en 1855 : le puits perdu de "Glanant" (sur la commune de Villereversure, en dessous de Rochefort) et 1856 : le puits de Fay, à Drom. Dans ce dernier, on tomba dans une grande excavation souterraine à moitié remplie d'eau : le légendaire " Lac sous Drom " ! Mais ces travaux ne furent pas efficaces et le puits fut rebouché.

   En 1858, grâce à l'intervention de M. le Comte Le Hon, député, des premiers fonds étaient débloqués pour commencer le tunnel. Sur un coût total de 106 584,84 F., l'Etat a finalement financé 93 200 F., la Préfecture, 4 000 F. et la Commune a fait tout le reste, tant par impositions extraordinaires que par souscriptions, journées volontaires, prestations, etc.

  Particularité : le tunnel de Drom démarre depuis des terrains appartenant à la commune de Drom, mais situés sur la commune de Ramasse, et il débouche sur une parcelle de terrain public sur la commune de Villereversure.

... la suite dans notre prochaine édition !

La vallée innondée

1852 : le Maire insiste pour un projet plus au nord

La galerie à sec . . .

. . . et en eau !

 

Pompiers : deux nouveaux volontaires, déjà opérationnels

Charles et Baptiste sont déjà motivés à fond !

   Baptiste De Ameida, de Drom, et Charles Donin, de Ramasse, viennent d’intégrer le corps de première intervention de Drom (CPI). Agés de 16 ans, ils sont déjà (presque) opérationnels ! En effet, ils sont tous les deux issus de la section de jeunes sapeurs-pompiers de La Vallière et viennent d’acquérir toutes les connaissances nécessaires pendant leurs quatre dernières années d’études : il ne leur reste qu’un complément de formation d’une semaine pour compléter leur brevet national et être aptes à partir en intervention.

Des études adaptées

   Sur les 32 sections de jeunes sapeurs-pompiers de l’Ain, 6 fonctionnent en partenariat avec un collège, comme celle de La Vallière, sous la responsabilité de l’adjudant-chef Perrin, où Baptiste et Charles ont commencé une formation sur quatre années à partir de leur rentrée en 5ème au collège Lucie Aubrac, de Ceyzériat. Là, en plus de leur cursus scolaire, ils ont suivi des cours théoriques (pompier et sport) dispensé par des professeurs de l’éducation nationale. Parallèlement, ils ont suivi des cours pratiques dans les casernes du Suran et de Corveissiat, avec les huit formateurs de ces deux centres de secours (CS). Depuis 2012, ce sont ainsi une cinquantaine de jeunes qui ont validé cette formation, dont 60 % s’engagent ensuite dans une unité de secours.

   Ainsi, Charles a signé pour un double engagement au CPI de Drom et au CS du Suran. Baptiste, lui, envisage d’intégrer le CS un peu plus tard, mais son projet est de devenir professionnel dans la brigade des Pompiers de Paris.

 

Les années en 9 : il y a 20 ans

Continuons notre balade dans les fins de décennies ; deuxième épisode : 1999.

   Début d’année gourmand avec la fondue du Sou des Ecoles, suivie du boudin de Patrimoine où 130 kilos (plus 30 de civier) sont vendus en deux heures. En mars débute le 33ème recensement de la population. Les jeux sont enlevés aux Conches (toboggan, cage à écureuil, tourniquet, balançoires) : après 25 ans de bons et loyaux services, ils ne sont pas aux normes. En avril commencent les travaux d’agrandissement de la fromagerie : la production est momentanément délocalisée, mais la vente est maintenue. Avec le soleil et sous le thème des années 50, la sixième édition de l’exposition-bourse d’échanges des mécaniques anciennes bat ses records de fréquentation. En juin, les écoliers participent au premier concert intercommunal où ils se distinguent avec leur show effroi : « Le cimetière du château d’os ». Deux premiers casques F1 arrivent chez les pompiers : ils remplaceront progressivement les précédents, acquis en 1966.

   Le 14 juillet, lors des intervillages à Jasseron, les athlètes de Drom confirment une fois de plus leur écrasante suprématie au lancer de l’œuf, loin devant leurs concurrents. On apprend que le contrat de rivière du Suran est agréé, sa signature prochaine permettra de lancer le chantier d’assainissement avec des aides supplémentaires ; ; le terrain pour la future station d’épuration est débroussaillé. Le conseil municipal vote un programme d’aides dans le cadre de l’opération façades. En août, les sociétaires de la gymnastique volontaire entrainent 25 randonneurs dans la visite du tunnel et la fromagerie reprend son activité complète dans des locaux agrandis et restructurés.

164 Dromniers

   En septembre, c’est la 160ème rentrée scolaire dans des locaux communaux avec neuf écoliers (la première école a été mise en service en 1840 dans l’actuelle salle des fêtes) ; la population officielle de la commune est de 164 habitants. Le dernier samedi du mois, 80 concurrents se mesurent dans les épreuves spéciales chronométrées du rallye du Suran ; la pluie occasionne des sorties de route et le directeur de course se montre très discret sur le déroulement de l’épreuve. En même temps, on fête St Thyrse sous les chapiteaux. Mais le lendemain est plus sec et n’altère en rien l’affluence habituelle de la fête où l’on assiste, après deux ans d’absence, au retour du « jeu culturel », pris en charge par les jeunes. En octobre, le projet d’assainissement entre dans sa phase de réalisation avec le lancement des appels d’offres. Rachetée lors des travaux de la fromagerie, une cuve à Comté est installée au « jardin britannique » par le comité de fleurissement. En novembre, pendant les vacances, l’école est équipée d’un ordinateur et d’un accès à internet ; les élus auront même droit à une formation. Ces derniers procèdent eux-mêmes à l’installation de guirlandes lumineuses pour les fêtes de fin d’année : elles complèteront désormais le sapin et l’éclairage du vitrail. De son côté, l’école organise sa première vente de décorations de Noël.

Le bon boudin de Patrimoine

Première manoeuvre pour Bibi & Fox

La sécurité et les secours enseignés aux écoliers

Suppression des jeux aux Conches

Les travaux vont débuter à la fromagerie

Les sociétaires commencent le chantier eux-mêmes

Le chadron part vers une nouvelle vie . . .

Fermeture du passage vers le "Cabasson"

Les classes en 9 . . . et en 4 !

Drom est présent dans la caravane du 4ème Grand Prix de la Route Fleurie du Revermont

La 6ème exposition / bourse d'échange des mécaniques anciennes.

Rencontre sur le terrain pour les maires de Drom et Meillonnas

Karine Merle, aide éducatrice à l'école

Grande manoeuvre pour le Comité de Fleurissement

Remise de diplômes et de galons chez les pompiers

Escapade en Pays Basque pour les pompiers

"Le cimetière du château d'os", show effroi des écoliers

Les premiers casques F1 arrivent au C.P.I.

Voyage d'études pour les écoliers : de Lyon à Vienne en bateau

Journée d'études sportive sur le terrain . . .

. . . du sud au nord de la vallée.

Cérémonie en plein air pour le départ en 6ème

Fromagerie : ça avance ...

Intervillages : les Dromnières en action

Fin de chantier ...

... remise en route de la production par Jean-Claude Folliat, le fromager.

C'est la rentrée pour les 9 écoliers de Drom

Depuis une dizaine d'années, Paul Bonnet collectionne les vieux tracteurs

 
 

Pour la St Thyrse, les pompiers mettent en service leur nouveau véhicule d'intervention rapide

 

Dépillage de maïs pour l'Age d'Or

 

De la potion magique plein le chaudron

 

Pour l'éclipse, Jean-Claude voit tout noir ...

 

Les Daltons se sont évadés

 

L'aquarium de Patrimoine

 

Les démons de la nuit sont de retour

 

Retour au bercail pour les Dalton

 

En octobre, le projet de l'assainissement collectif est prêt !

La commission bâtiment étudie un projet d'agrandissement de la mairie à l'étage

Après le Comté, puis la potion magique, une nouvelle vie commence pour le chaudron, racheté par le comité de fleurissement

L'informatique et internet arrivent @ l'école

Les écoliers participent à la commémoration du 11 novembre

Emilit Roserat, ambassadrice du tri, explique aux élus la mise en place prochaine de la collecte sélective des déchets.

Concours de belote avec l'Age d'Or

(les juges ! )

Les mains pleines d'ampoules, les élus enguirlandent le village pour le passage à l'an 2000

 
 
 

Avec le CCAS, un bon repas pour les anciens

 
 
 

. . . puis la Sainte Barbe, pour les pompiers

 

Premier marché de Noël avec l'école

 

Internet : les "NTIC" expliquées aux élus (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication)

 

Encore une belle prestation du Père Noël à l'école

Drom en fleurs, pendant toute la belle saison

 
 

 

Pompiers : manoeuvre commune avec le Centre de Secours

Photo de famille en fin de manoeuvre ! 

  Exercice de mise en situation pour le Corps de Première Intervention de Drom sur le thème du feu en milieu clos avec recherche et prise en charge de victime, pendant que le Centre de Secours du Suran s’attaquait à l’incendie. L’occasion d’utiliser une caméra thermique pour localiser la victime.

Le Centre de Secours s'attaque à l'incendie

Le Corps de Première Intervention prends en charge la victime qu'il a sorti du sinistre

(Merci à Anthony PONCET   et au  Centre de Secours pour les photos)

Rallye du Suran : belle prestation de Fumex, Paubel et Terraillon

   Jérôme Terraillon et Jean Baptiste Fumex, les locaux de l’étape (Clio Williams N° 55), étaient confiants pour ce 24ème Rallye du Suran, et bien leur en a pris : engagés « pour se faire plaisir », ils terminent 2ème de leur catégorie et 34ème au classement général malgré une avarie mécanique vite solutionnée par Nicolas Paubel.

   . . . mais écoutons plutôt Jérôme, le copilote,  nous raconter "sa" course :

 " Quel rallye !
   Un super week-end haut en émotions et surtout en sensations.
   Un premier tour sous la pluie, tranquille, le vendredi soir, le temps de se mettre en route.
  Le premier tour du samedi matin avec le retour du soleil et du grand JB d'entrée dans la spéciale de Chavannes :  la confiance est là et la Williams est en forme.
  Deuxième tour l'après-midi moins drôle avec une très bonne épreuve à Chavannes,  mais nos vieux démons nous rattrapent dans celle des Conches : Titine ne veut plus avancer, on fait la moitié de la spéciale au ralenti et on rentre pessimistes au parc.

  Nicolas Paubel règle le problème et on repart pour finir en ménageant notre monture.

   Bilan : on termine 2ème de la classe A7 et 34 ème au général, un résultat que l'on obtient pour la première fois !

  Comme dit JB :" on a buté le "chat noir" qui nous collait depuis quelques temps "

  Un grand merci à nos familles et amis qui nous ont suivis tout le week-end, à Nicolas Paubel pour l'assistance et le reste, et à nos sponsors ( MCA, Job Concept, Gil levage, Transport Fumex, MGP, Dgp, Alb'enseigne)

PS: la "zen attitude",  ça marche ! "

Au départ de la première épreuve spéciale des Conches

 

Au fil des jours . . .