Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

27 mai 2020, 7 h 26 min
Nuageux
Nuageux
10°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Fromagerie

Adieu Charles Derudet, fromager à Drom pendant trois décennies 

Charles Dérudet a rejoint les étoiles qu'il aimait tant observer.
Il était le dernier fromager à pratiquer l'acrobatique pêche à la toile, avant la modernisation de la fruitière.

   Né à Germagnat en 1930, Charles Dérudet est le huitième d’une fratrie de neuf. Très jeune, il observe la nature et garde les vaches à la ferme familiale avant d’être « placé » à Toulonjon jusqu’à son certificat d’étude, tout en étant agent de liaison pendant la guerre. Puis il va travailler chez son frère, à la fromagerie de Villereversure où il découvre son futur métier.

   Son brevet de maître fromager en poche, il épouse Rosette. Le couple emménage à la fromagerie de Bohas, puis à celle de Drom, où il passera presque 30 années, lui à la collecte du lait et à la fabrication du Comté, elle à la vente, à la comptabilité, et à la préparation du beurre et des fromages blancs, tous les jours de la semaine, toute l’année. Modeste, discret, Charles s’occupe aussi d’entretenir le site du lavoir, derrière la fruitière.

Un travail très physique

   Le travail n’est encore pas automatisé : le fromager pratique la méthode manuelle et très physique de la « pêche à la toile » mais, malgré ces journées éreintantes, il s’occupe de la maison, du jardin et de ses six enfants qui se réjouissent de ses jeux de mots parfois absurdes et à qui il aime réciter « Le loup et le chien », de La Fontaine.

   L’heure de la retraite venue, le couple s’installe à Jasseron où il peut enfin connaître le confort d’une maison fonctionnelle … et le temps libre ! C’est le moment des voyages, des chants, des banquets, des jeux et concours, et du développement des relations amicales qu’une vie de labeur a trop mis de côté. Charles aime travailler le bois et fabriquer des objets utiles et ingénieux pour la maison et ses enfants. Il se partage désormais entre le jardin, l’atelier, l'ordinateur, les aînés ruraux, le verger, la lecture du journal ou de livres, se passionne pour l’espace et l’Egypte. Il sème, agrémente, fabrique, aide, plaisante, s'informe et ne manque pas la pause quotidienne café/gâteaux de 17 h de Rosette !

   Rosette dont la santé se détériore et qu’il seconde vaillamment jusqu’à son dernier souffle, il y a bientôt trois ans. Inconsolé, il retrouve quand même goût à la vie par de bons moments en famille, lors de promenades ou en contemplant les étoiles qui le fascinent.

  Jusqu’à ce qu’il y aille, pour rejoindre Rosette.

A 60 ans, Charles fabriquait encore quotidiennement les dernières meules de Comté
à "la pêche à la toile", méthode traditionnelle  nécessitant force et adresse.

Dans un coin de l'atelier, Rosette est à la vente (remarquez les trous dans le Comté, obligatoires à cette époque, interdits aujourd'hui . . . )

Départ en retraite et transmission à Liliane et Gilles.

Un homme humble et discret, un ouvrier infatigable et passionné.

(Merci à Myriam DERUDET pour la dernière photo)

.

Covid-19 et fromagerie : service et respect des consignes

Et toujours avec le sourire !

Seul commerce local, et inscrit dans la liste des services indispensables -l'alimentation-,
la fromagerie a adapté ses conditions de vente à la réglementation  en vigueur.

Rigoureux, mais simple

   Passionnés par leur métier, et sensibles aux conditions sanitaires, Aurélie et Aurélien, les salariés de la coopérative, ont immédiatement pris les mesures nécessaires pour continuer à servir leur clientèle dans les meilleures conditions. Dans un premier temps, une affichette limitait le nombre de clients à l'intérieur. Puis, avec les mesures strictes de confinement, de nouvelles modalités ont été mises en place : il convient de passer commande en amont et de venir uniquement pour récupérer ses produits. De plus, un sens de circulation a été établi : "on a demandé des barrières à la commune", précise Aurélie. Un seul client est admis à la fois et on ne manipule plus d'espèces (paiement par chèque ou carte uniquement).

Le "DFD" : Drive From' Drom !

Commande : par téléphone (04.74.30.65.46) ou par courriel (perret.drom@orange.fr)
Ouverture les lundis, mardis, jeudis, vendredis et samedis de 15h à 17h
(penser à se munir de son attestation et respecter les distances avec les autres clients ! )

Nouvelle configuration (le temps de la crise) :

on arrive par la gauche . . .

. . . et on s'en va par la droite !

Il y a 30 ans : les derniers Comté à la main, les premiers camions poubelles . . .

Pour faire les meules de Comté, Charles Dérudet, arrivé à l'âge de la retraite, pratique, pour la dernière fois, la spectaculaire et non moins sportive "pêche à la toile".

Le changement d’année nous amène à jeter notre traditionnel coup d’œil dans le rétroviseur.
Commençons le tour des années en zéro avec 1990 (1ère partie)

   La toute jeune association Patrimoine attaque dès les premiers jours de janvier avec la réfection du sentier de Drom aux Combes, tout du moins sa première partie, jusque vers le socle d’une ancienne croix. Le mois suivant, les mêmes bénévoles organisent leur première journée boudin, où 80 kilos de ce produit sont écoulés : la fête durera jusqu’à la nuit. A l’église, on refait la charpente et la couverture de la nef et des bas-côtés. 21 représentantes de la gent féminine honorent Sainte Agathe et, lors de l’assemblée générale des pompiers, on apprend que 18 interventions ont eu lieu l’année écoulée.

   La vallée est inondée et des bateaux se promènent à « Ramasse plage » (vers le viaduc), où notre correspondant local navigue sur un lac profond de plus de sept mètres.  36 classards et conjoints des classes en 0 et en 5 se retrouvent à Drom pour la traditionnelle fête des classes.

Début du ramassage des poubelles

   Le 5 mars a lieu la première collecte hebdomadaire d’ordures ménagères ; ces dernières sont désormais interdites à la décharge municipale. Le conseil municipal décide d’équiper de porte-jardinières les fenêtres de l’étage de la mairie. Drom perd son doyen, Lucien Radix, 93 ans, Bressan établi à Drom depuis sa jeunesse. La salle des fêtes accueille le traditionnel diaporama du comité de fleurissement, qui fait revivre les fleurs de l’été, puis les Amis de Notre Dame des Conches qui retracent 2 000 ans d’histoire du site et présentent leur travail.

   A la fromagerie, on presse les dernières meules de Comté à la main : la coopérative va s’équiper de matériel moderne qui mettra fin à la spectaculaire opération de la « pêche ». Avril voit disparaitre la « Mémette », qui avait régalé des générations de Dromniers au café, avec ses gratins et ses tartes, puis François Billoud, éphémère doyen et dernier citoyen du siècle précédent. Après 28 années passées à la fromagerie, Rosette et Charles Dérudet goûtent à la retraite ; ils sont remplacés par Liliane et Gilles Cantin, dans des locaux modernisés.

   Sur le sentier des Conches, Patrimoine érige une nouvelle croix de sept mètres en lieu et place de celle de 1923, tombée depuis de nombreuses années.

Patrimoine nettoie le sentier et dégage le socle de l'ancienne croix de 1923

La soirée boudin se termine tard, et en musique !

Réfection du toit de l'église

Dernière Sainte Agathe pour "La Mémette" (au centre) . . .

Vers le viaduc : "Ramasse plage"

La vallée inondée

Rehaussée en 1984, la RD81 n'est plus immergée entre Drom et Ramasse

 

Les classes en 0 . . . et en 5 !

On chante . . . en famille !

Les dernières meules de Comté "faites main"

 
 

Avant les travaux : les cuves et les presses . . .

. . . et le coin vente.

Repas du Comité de Fleurissement . . .

. . . les uns mangent . . .

 

. . . les autres préparent, servent, nettoient et rangent !

Gros chantier à la fromagerie

Piégé par un confrère !

La retraite pour Rosette et Charles Dérudet (à gauche) : les fromagers sont remplacés par Liliane et Gilles Cantin (à droite). Le président Françon leur offre un salon de jardin, au nom de la coopérative.

Des locaux plus fonctionnels

Rosette passe le relais à Liliane

Le retour de la croix de la mission 1923

Un travail d'équipe !

. . . la suite au prochain numéro !

 

 

Les années en 9 : il y a 10 ans (suite)

La gymnastique : une section dynamique !

Dernier épisode de notre feuilleton annuel : 2009, suite … et fin !

  Nouvelle vague féminine à l'automne avec Charline Chanal, à l'école, qui remplace Jérôme Billet et accueille douze élèves pour la rentrée scolaire. A l'Enclos, la SARL MGP (mécanique générale) fête ses 10 ans en organisant une journée portes ouvertes. Fin septembre, pour la première " Sortie des Radieuses ", 17 cyclomoteurs âgés de 40 à 70 ans s'élancent sur les routes du Revermont et le maire de Drom est élu président de la CCTER : Communauté de Communes de Treffort en Revermont.

La gymnastique sur tous les fronts

  Pour la Saint Thyrse, le défilé est ouvert par les danseuses de Drom'ba, de l'école de danse brésilienne de la gymnastique volontaire. Sousanna (la Moscovite) prend la présidence du comité (international ? ) de fleurissement à la suite de Margaret (la Britannique), laquelle est lauréate, quelques semaines plus tard (et avec Tony, son ébéniste de mari ! ) du premier prix départemental des métiers d'art (le deuxième à Drom en douze ans). En voyage d'étude dans la région, une délégation de paysans palestiniens visite la fromagerie. A la section de gymnastique volontaire, on affiche 25 licenciés et une délocalisation : un cours sur quatre est organisé à Ramasse.

Un nouveau trophée pour la commune

  Une informatisation du contrôle laitier est en cours d'expérimentation : une exploitation du village a été choisie comme pilote pour tester et mettre au point ce nouveau système avant sa généralisation. La commune reçoit un trophée pour sa communication environnementale, aux côtés de la ville de Rennes, du bassin d'Arcachon et de l'université d'Orléans.

Première animation culturelle à la bibliothèque

  La bibliothèque municipale est réaménagée et organise, pour son inauguration, une des toutes premières manifestations de la nouvelle opération " Premières pages ", expérimentée dans trois départements ; Christophe Fléchon, auteur régional, est invité d'honneur.

  Au cours de l'année, les pompiers de Ramasse et Drom organisent des manœuvres communes; en décembre, ils fêtent ensemble la sainte Barbe à Drom. Pour terminer l'année avec du suspense et du rire, les écoliers jouent, non pas une, mais trois pièces de théâtre (dont "la belle au bois ronflant") avant qu'un vieux barbu, tout de rouge vêtu, ne vienne leur distribuer des cadeaux.

Changement d'instit' : Charline remplace Jérôme

Trois garçons pour chaque fille cette année !

Première "Sortie des Radieuses" : le Revermont à 40km/h.

Portes ouvertes pour les 10 ans de la SARL MGP

Et un deuxième concert au lavoir !

Une belle prestation d'un artiste de Drom ...

L'école de Drom'ba

Frère Xavier ?

Victoire du numéro Get 27, talonné par le 1664 suivi de 51 !

Changement de présidente aussi au comité international de fleurissement

Les paysans palestiniens découvrent le modèle coopératif de Drom . . . et la fabrication du Comté !

And the winner is . . . Margaret &Tony : encore un premier prix départemental des métiers d'art à Drom !

Une exploitation pilote pour expérimenter l'informatisation du contrôle laitier.

Manoeuvre commune pour les pompiers de Drom et Ramasse, avec le Centre de Secours du Suran.

Encore un bon moment de concivialité pour les anciens avec le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale).

Saucisson à l'ancienne avec Patrimoine

Trois ans après "Les rubans du Développement Durable", encore un trophée national pour la commune : le maire l'a reçu lors d'une cérémonie organisée à Toulouse.

La bibliothèque . . . avant les travaux  . . .

. . . pendant les travaux . . .

. . . et inaugurée avec une des toutes premières manifestations de "Premières Pages". A gauche, Christophe Fléchon dédicace !

Sainte Barbe commune pour Ramasse et Drom ... avec des médailles et des promotions.

Le Père Noël n'oublie jamais les écoliers de Drom !

 

Les années en 9 : il y a 20 ans

Continuons notre balade dans les fins de décennies ; deuxième épisode : 1999.

   Début d’année gourmand avec la fondue du Sou des Ecoles, suivie du boudin de Patrimoine où 130 kilos (plus 30 de civier) sont vendus en deux heures. En mars débute le 33ème recensement de la population. Les jeux sont enlevés aux Conches (toboggan, cage à écureuil, tourniquet, balançoires) : après 25 ans de bons et loyaux services, ils ne sont pas aux normes. En avril commencent les travaux d’agrandissement de la fromagerie : la production est momentanément délocalisée, mais la vente est maintenue. Avec le soleil et sous le thème des années 50, la sixième édition de l’exposition-bourse d’échanges des mécaniques anciennes bat ses records de fréquentation. En juin, les écoliers participent au premier concert intercommunal où ils se distinguent avec leur show effroi : « Le cimetière du château d’os ». Deux premiers casques F1 arrivent chez les pompiers : ils remplaceront progressivement les précédents, acquis en 1966.

   Le 14 juillet, lors des intervillages à Jasseron, les athlètes de Drom confirment une fois de plus leur écrasante suprématie au lancer de l’œuf, loin devant leurs concurrents. On apprend que le contrat de rivière du Suran est agréé, sa signature prochaine permettra de lancer le chantier d’assainissement avec des aides supplémentaires ; ; le terrain pour la future station d’épuration est débroussaillé. Le conseil municipal vote un programme d’aides dans le cadre de l’opération façades. En août, les sociétaires de la gymnastique volontaire entrainent 25 randonneurs dans la visite du tunnel et la fromagerie reprend son activité complète dans des locaux agrandis et restructurés.

164 Dromniers

   En septembre, c’est la 160ème rentrée scolaire dans des locaux communaux avec neuf écoliers (la première école a été mise en service en 1840 dans l’actuelle salle des fêtes) ; la population officielle de la commune est de 164 habitants. Le dernier samedi du mois, 80 concurrents se mesurent dans les épreuves spéciales chronométrées du rallye du Suran ; la pluie occasionne des sorties de route et le directeur de course se montre très discret sur le déroulement de l’épreuve. En même temps, on fête St Thyrse sous les chapiteaux. Mais le lendemain est plus sec et n’altère en rien l’affluence habituelle de la fête où l’on assiste, après deux ans d’absence, au retour du « jeu culturel », pris en charge par les jeunes. En octobre, le projet d’assainissement entre dans sa phase de réalisation avec le lancement des appels d’offres. Rachetée lors des travaux de la fromagerie, une cuve à Comté est installée au « jardin britannique » par le comité de fleurissement. En novembre, pendant les vacances, l’école est équipée d’un ordinateur et d’un accès à internet ; les élus auront même droit à une formation. Ces derniers procèdent eux-mêmes à l’installation de guirlandes lumineuses pour les fêtes de fin d’année : elles complèteront désormais le sapin et l’éclairage du vitrail. De son côté, l’école organise sa première vente de décorations de Noël.

Le bon boudin de Patrimoine

Première manoeuvre pour Bibi & Fox

La sécurité et les secours enseignés aux écoliers

Suppression des jeux aux Conches

Les travaux vont débuter à la fromagerie

Les sociétaires commencent le chantier eux-mêmes

Le chadron part vers une nouvelle vie . . .

Fermeture du passage vers le "Cabasson"

Les classes en 9 . . . et en 4 !

Drom est présent dans la caravane du 4ème Grand Prix de la Route Fleurie du Revermont

La 6ème exposition / bourse d'échange des mécaniques anciennes.

Rencontre sur le terrain pour les maires de Drom et Meillonnas

Karine Merle, aide éducatrice à l'école

Grande manoeuvre pour le Comité de Fleurissement

Remise de diplômes et de galons chez les pompiers

Escapade en Pays Basque pour les pompiers

"Le cimetière du château d'os", show effroi des écoliers

Les premiers casques F1 arrivent au C.P.I.

Voyage d'études pour les écoliers : de Lyon à Vienne en bateau

Journée d'études sportive sur le terrain . . .

. . . du sud au nord de la vallée.

Cérémonie en plein air pour le départ en 6ème

Fromagerie : ça avance ...

Intervillages : les Dromnières en action

Fin de chantier ...

... remise en route de la production par Jean-Claude Folliat, le fromager.

C'est la rentrée pour les 9 écoliers de Drom

Depuis une dizaine d'années, Paul Bonnet collectionne les vieux tracteurs

 
 

Pour la St Thyrse, les pompiers mettent en service leur nouveau véhicule d'intervention rapide

 

Dépillage de maïs pour l'Age d'Or

 

De la potion magique plein le chaudron

 

Pour l'éclipse, Jean-Claude voit tout noir ...

 

Les Daltons se sont évadés

 

L'aquarium de Patrimoine

 

Les démons de la nuit sont de retour

 

Retour au bercail pour les Dalton

 

En octobre, le projet de l'assainissement collectif est prêt !

La commission bâtiment étudie un projet d'agrandissement de la mairie à l'étage

Après le Comté, puis la potion magique, une nouvelle vie commence pour le chaudron, racheté par le comité de fleurissement

L'informatique et internet arrivent @ l'école

Les écoliers participent à la commémoration du 11 novembre

Emilit Roserat, ambassadrice du tri, explique aux élus la mise en place prochaine de la collecte sélective des déchets.

Concours de belote avec l'Age d'Or

(les juges ! )

Les mains pleines d'ampoules, les élus enguirlandent le village pour le passage à l'an 2000

 
 
 

Avec le CCAS, un bon repas pour les anciens

 
 
 

. . . puis la Sainte Barbe, pour les pompiers

 

Premier marché de Noël avec l'école

 

Internet : les "NTIC" expliquées aux élus (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication)

 

Encore une belle prestation du Père Noël à l'école

Drom en fleurs, pendant toute la belle saison

 
 

 

Au fil des jours . . .