Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

17 octobre 2018, 15 h 46 min
Parfois ensoleillé
Parfois ensoleillé
21°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Alain Chapuis

L’ADMR recrute . . . des salariés, mais aussi des bénévoles !

 

Acteurs indispensables dans le monde rural, 3 200 associations locales composent le réseau de l’Aide à Domicile en Milieu Rural, dont 21 dans l'Ain.

   En préambule de l’assemblée générale de l’ADMR des 2 Vallées, le président Gérard Toinard tenait à accueillir les 39 salariés et les 16 bénévoles, maillons complémentaires de cette véritable entreprise. En effet, en 2017, 381 personnes ont bénéficié de 31 645 heures d’intervention, soit 9 % de plus que l’année précédente. Si les seniors constituent le public majoritairement concerné, l’ADMR intervient aussi pour les familles, les personnes accidentées, handicapées, les soins à domiciles et pour toute personne souhaitant se facilite la vie. 7 823 repas ont ainsi été livrés sur l’année écoulée, et 37 téléassistances ont été installées. Un programme d’animations se poursuit aussi sur tout le territoire, visant à redonner du lien social et combattre l’isolement.

  Gérard Toinard citait et remerciait aussi l’échelon départemental, pour son appui technique et son aide précieuse dans tous les domaines de la gestion de la structure.

« Donner et recevoir »

   Le recrutement de nouveaux bénévoles est une des orientations de l’association, il laissait ensuite Anne-Marie Cotton, responsable de la formation, intervenir sur le thème « Vivre son bénévolat ». Cette dernière rappelait le principe de l’origine de l’ADMR, il y a plus de 70 ans : « apporter une aide aux familles sans se substituer à elles et créer de l’emploi : par les familles et pour les familles ». Le défi d’hier se poursuit donc aujourd’hui : le bénévole qui s’engage s’inscrit donc dans une relation avec les autres, fait preuve d’altruisme et donne un sens plus humaniste à sa vie. Selon ses attentes, il peut alors exercer des fonctions d’animation ou être administrateur, être en contact avec le public, les salariés ou les partenaires extérieurs, voire changer de rôle pour entretenir motivations individuelle et collective.

   Un bénéficiaire tenait alors à s’exprimer pour remercier « l’action magnifique de l’ADMR : c’est unique ; mais, le bénévolat, on le comprend trop tard, quand on en a besoin ». La conclusion revenait à Alain Chapuis, conseiller départemental : "soyez fiers de ce que vous faites ! ».

Un président satisfait, même avec cette lourde charge.

Bilan d'activité 2017 (l'ADMR ses deux vallées intervient dans plus de 22 communes des vallées de l'Ain et du Suran)

Anne-Marie Cotton : "On est quelqu'un qu'ensemble !"

Alain Chapuis : "Soyez fiers de ce que vous faites ! "

.

 

Pompiers : toujours des bénévoles qui s’impliquent

   La Sainte Barbe 2018 a été l'occasion, pour le Corps de Première Intervention de Drom (" CPI "), de mettre à l'honneur les bénévoles qui s'engagent gratuitement au service de la population. Tout d'abord, le sapeur Loïc Presti s'est vu remettre le galon de première classe, après la fin de sa formation qui le rend totalement opérationnel sur le CPI de Drom. Engagé, par ailleurs, au Centre de Secours du Suran (" CS "), il se forme encore pour utiliser les matériels spécifiques à cette unité (secours en équipe, appareil respiratoire isolé).

Des Ch'tis au service du Revermont

  Puis trois nouvelles recrues étaient présentées. Arrivant de la région de Dunkerque, mais habitant la vallée depuis déjà sept ans, Guillaume Leduc, 39 ans, est mécanicien auto à Bourg. Avec ses deux filles, il partage des convictions sur l'engagement citoyen en milieu rural : " il faut maintenir et faire perdurer ce type de structure dans un petit village ", et tous trois veulent s'investir dans l'aide et le secours aux personnes. Julie, 19 ans, est opératrice plastique à Villereversure, et Camille, 21 ans, travaille en laboratoire à Ceyzériat, dans les analyses du lait. Cette dernière avait d'ailleurs été jeune sapeur-pompier volontaire (" JSP ") dans le Nord pendant un an et demi, mais n'avait pu continuer cette formation à son arrivée dans l'Ain, la section de JSP de la Vallière n'existant pas encore.

  Félicitant l'implication des volontaires, Alain Chapuis, conseiller départemental, insistait sur la complémentarité entre les centres de secours et les corps communaux, rappelant l'intérêt de ces derniers, proches du terrain, et la chance du département de l'Ain qui en compte encore 171.

En présence de l'Adjudant-Chef Cyril Mottet, commandant le CS du Suran, et son adjoint, l'Adjudant Dominique Perrin.

Le sapeur Loïc Presti a reçu son galon de 1ère classe.

Le sergent Anthony Poncet, chef de corps, présente les nouvelles recrues.

Au menu, on n'oublie pas les cinq fruits et légumes !

Les plus anciens sont toujours présents.

. . . et, toujours, les trois grâces au service !

 
 (Incontournable : l'incendie à Rio, avec Maurice ! )

.

 

Au fil des jours . . .