Mieux qu’un radar ou un « gendarme couché », la Journée Mondiale du Tricot a fait ralentir les automobilistes à Drom. En effet, le portail et la clôture de Sylvie Badi étaient ornés d’ouvrages tricotés multicolores : le gang des tricoteuses avait frappé ! Dès la veille, chez Marlène Péronnet, ces deux dames de Drom avaient déjà accueilli des complices de Nivigne & Suran pour une soirée dédiée aux aiguilles à tricoter, au crochet et au tricotin. A l’automne dernier, dans cette commune surannaise, Marie-Laure, bénévole de la bibliothèque, avait organisé un café/tricot, puis un deuxième : devant le succès obtenu, elles sont désormais une quinzaine à partager mensuellement un moment convivial, échanger des conseils, partager des techniques, enrichir leur expérience en jersey, torsade, point de riz, maille serrée et autre triple bride. Un rapprochement avec les doigts de fée de Drom s’est alors rapidement opéré.

Du tricot à gogo !

   Le samedi, c’est en plein air que les deux Dromnières recevaient les adeptes de la pelote de la laine dans une ambiance bohème … toujours autour de quelques gourmandises et rafraichissements ! Au total une vingtaine de personnes, majoritairement des dames, ont fait un crochet par Drom pour faire croiser le fer de leurs aiguilles : de Chavannes, mais aussi de Drom, de Bourg, du Jura. Si cette activité rappelle à beaucoup leurs grand-mères, elle attire désormais beaucoup de jeunes, même des enfants.

   Et, entre deux pelotes, Sylvie et Marlène nous ont informé en exclusivité qu’elles travaillaient sur un projet dont le résultat serait dévoilé pour la fête de Drom. Mais là, le secret est bien gardé et il faudra patienter encore quelques mois.

Un drôle de personnage a fait ralentir les automobilistes !

Du crochet, et du tricot !

Le gang des tricoteuses et Anne Laure, leur complice surannaise

Rencontre inter-vallées

Ambiance bohème le samedi ...