Gérard Toinard préside une structure associative indispensable.

Trois questions à . . .

Gérard Toinard, président de l’ADMR des deux vallées

   L'Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR) élargit la gamme de ses services et animations. Rencontre avec son président.

Quelles sont les orientations de travail pour 2018, et pourquoi ?

   L'équipe d'animation s'est engagée sur des actions de prévention de la perte d'autonomie. En effet, nous voulons que ces après-midi soient des lieux de rencontre qui donnent une place à chaque participant, où  les capacités de chacun puissent s'exprimer sans aucun jugement. C'est ici que la dynamique sociale prend tout son sens.

   Notre équipe de 40 salariées intervient au domicile des bénéficiaires dans le cadre des prises en charge APA ou Caisse de retraite. Or, par le biais de ces interventions, nous constatons que la solitude engendre un isolement, un repli sur soi et parfois une rupture du lien social. De même, au-delà de l’accompagnement au quotidien dans les actes essentiels de la vie courante, l’évolution des pathologies cognitives, de la perte d’autonomie, de la solitude, entraine, inéluctablement l’isolement.

   Ce constat posé, nos équipes ont construit un projet qui propose des animations mensuelles : nous allons chercher les bénéficiaires à domicile pour les réunir .Ces temps collectifs se déroulent sur différentes communes du territoire entre la Vallée de l’Ain et la Vallée du Suran.

   Par exemple, fin février ,27 bénéficiaires s’étaient inscrit pour un après-midi de jeux mémoire suivi du traditionnel gouter .Les salariées ont animée un loto, suivi d’une dégustation de bugnes confectionnée par l’une d’entre elles.

 

D’autres animations sont-elles programmées ?

   Bien sûr ! Il y a déjà eu une après-midi chant d’antan avant ce loto. Le 23 mars, il y aura une découverte du bien être par l’auto massage ; le 27 avril, la visite d’une cave chez un producteur de Cerdon ; le 4 mai, un atelier cuisine/nutrition avec le camion de la banque alimentaire, le 25 mai, un atelier jeux/mémoire et, le 22 juin, un pique-nique à Cize, suivi d’une après -midi découverte de jeux.

   Le 28 septembre, nous reprenons avec une après -midi réalisation de son arbre généalogique ; le 12 octobre, un second atelier cuisine ; le 26 octobre, une après-midi jeux mémoire ; le 30 novembre, une deuxième session arbre généalogique et, le 21 décembre, une sortie repas de Noël, avec présentation de tous les travaux de l’année.

   Et, pour compléter ces temps d’animations, l’ADMR propose un service de portage de livres à domicile en collaboration avec la bibliothèque de Cize, avec qui nous avons signé l’année dernière une convention de fonctionnement.

 

Avec quels moyens toutes ces animations sont-elles possibles ?

   Pour construire et animées toutes ces actions collectives au service des bénéficiaires, je sais que je peux compter sur une équipe de professionnelles autour de Florence, l’animatrice : des assistantes techniques, sur le terrain, pour mener à bien cette dynamique sociale aux services des autres .Mais également sur le soutien des bénévoles sans qui rien ne serait réalisable.

* * *

Des animations suivies et appréciées :

Février 2018

En juin 2017

En mars 2016

Janvier 2011

.