Inondations : le retour ?

  • Commentaires de la publication :0 commentaire
Photo d’archives (17/11/2002)

   Le val de Drom, célèbre pour ses phénomènes karstiques, connait moins de spectaculaires montées des eaux depuis une petite décennie, tant en fréquence, qu’en niveau et en durée. Le 25 novembre 2002 reste, pour l’instant, le dernier évènement (très) marquant.

  Avec les derniers épisodes pluvieux, des crues et inondations, parfois dramatiques, souvent inquiétantes, apparaissent dans tout le pays.

  Le bassin du Suran n’a pas échappé à ce phénomène et, dans la vallée de Drom, on a vu remonter les eaux dans les dolines et réapparaitre des « tromphiots » : ces geysers qui donnent naissance à un cours d’eau ou un lac éphémère. 

  Il y a plusieurs siècles, avant le creusement du lavoir de Drom, ils atteignaient « jusqu’à six pieds de haut » (environ 1,80 mètre). (Archives : quelques vues du lavoir ici).

  Merci à Céline Terraillon pour les images qu’elles nous a confiées :

   Quant à Danièle et Christian Darmet, ils ont survolé la zone et nous font aussi profiter du spectacle des Chemins de l’Eau, même si la « rivière intermittente de Drom » n’est pas encore formée en surface : nous ne constatons que des dolines ou combets remplis.

 
 
 
 
 
    Par contre, le tunnel rempli son office : il évacue le trop plein d’eaux souterraines vers leur exutoire naturel : « Les sources intermittentes de Rochefort« .
 

La sortie du tunnel en dessous du hameau de Rochefort (Villereversure)
 

En Glenant, puis Corneloup : les eaux retournent au Suran.
 

Au premier plan : Corneloup et la rivière du Suran ; à droite, son affluent naturel, la rivière intermittente de Drom ; en dessus, le hameau de Rochefort ; en haut à droite, Drom, dans la « vallée annexe » du Suran.

.