Après la bêche et le râteau, la guitare et le violon : un espace permacole et culturel ! 

   "Patates et coquelicots", l'association qui gère le jardin partagé de Drom, a prolongé son assemblée générale en l'ouvrant à tous. 

   Après les décisions sur l'organisation de la récolte ou le calendrier des jours d'arrosage, les jardiniers ont ainsi accueilli une cinquantaine d'invités à qui ils ont présenté leur projet, lancé il y a tout juste une année.

   Composé d'une dizaine de familles, le groupe est géré par un collège solidaire de sept membres, mais reste ouvert à tous. Il cultive un terrain de 660 m² mis à disposition par la commune.

Du jardin, mais pas que !

   Le terrain est travaillé selon des méthodes de permaculture, en veillant à une gestion optimisée de l'eau.  Outre sa vocation de production de fruits et légumes selon des principes écoresponsables, le lieu a aussi l'ambition de renforcer les liens sociaux et intergénérationnels, d'associer les écoliers au projet, de participer à la vie du village et de proposer des évènements autour du jardin.

Public champêtre

   Ainsi, passant de la culture du sol à celle des esprits, la rencontre a continué avec une première intervention des Dromignons, venus interpréter l'hymne  du jardin, dont ils ont été les co-auteurs. Eux mêmes suivis par plusieurs artistes locaux qui ont transformé le lieu en scène ouverte, le temps d'une fin d'après-midi printanière.

   Laquelle s'est terminée par des échanges autour de quelques douceurs pour les papilles !

(Merci à Annabelle Tanesie pour la photo)