3èmes rencontres photo à Drom : le village cavet devient une référence

  • Commentaires de la publication :0 commentaire
Lors du vernissage, Mylène Pistre ne s’attendait encore pas à un tel succès !

Du côté des visiteurs comme de celui des exposants, les avis fusent quant à la qualité de la manifestation, ce que confirment les élus représentants des collectivités partenaires.

   Le CROP, Collectif RevermontObjectif Photo, espérait le soleil pour ces deux jours dédiés à la belle image dans le village revermontois, mais le public s’est fait plus discret aux heures les plus torrides de la canicule, préférant se présenter avant l’ouverture le matin ou retardant la fin de la journée.

450 photos

   Plusieurs centaines de visiteurs sont toutefois venus déambuler chaque jour, découvrant plus d’une centaine de photos dans les rues les conduisant à pas moins de vingt expositions disséminées dans la bourgade. Là, devant un four, dans une écurie, à l’église ou dans un garage, un salon, une grange ou une galerie, presque 350 vues s’offraient encore à leurs regards. Venus du Revermont et des autres pays de l’Ain, mais aussi du Jura, de l’Isère, de la Loire, de la Corrèze et même du Pas de Calais, les passionnés de l’objectif ont rivalisé de création dans les tous les styles et toutes les techniques, du paysage local aux voyages lointains, de l’observation des fleurs à l’affut des animaux sauvages, en passant par la capture des phénomènes climatiques ou la création d’images et des techniques d’argenterie ancienne et de cyanotypie avec du papier traditionnel pur. Le tout avec une parfaite parité. Dans leur école, les Dromignons présentaient aussi le fruit de leur création, après une année découverte accompagnée par des membres du CROP.

 Emmenés par Gil et Stéphane (découverte de la photographie animalière) et Hervé et Bruno (macro et proxy), les ateliers ont drainé les amateurs en quête de perfectionnement

Coup de coeur : toujours une dame !

  Invité à se prononcer sur son photographe préféré, le public a une nouvelle fois plébiscité une dame. Après Morgane Monneret, puis Cynthia Neveu, c’est Mylène Pistre qui a démontré que la valeur n’attendait pas le nombre des années. Lors de sa présentation, en évoquant  son ancienneté, en années, dans cette passion, la benjamine de l’équipe précisait « qu’elle se comptait sur les doigts d’une main, même s’il en manque deux ».

Les partenaires institutionnels ont apporté leur soutien
Une animation entièrement gratuite avec un accueil soigné

Nouvelle formule pour le vernissage : plus de longue déambulation mais une présentation de tous les exposants avec une oeuvre
En l’absence du maire, Isabelle Poncet, Bernard Larruat et Yvan Hertrich représentent la commune
Sylviane Chêne, vice-présidente en charge de la culture à la communauté d’agglomération, est toujours impressionnée par la qualité de la manifestation
Tout comme Catherine Journet, du Conseil départemental, qui apprécie aussi les visites à Drom
Les dirigeants du CROP et les représentants des collectivités partenaires
Les enfants apprécient Olivier, chanteur de rue et tourneur d’orgue de barbarie

Un petit tour au gré des rues et des expositions . . . (liste non exhaustive ! ) 

Les Dromignons sont aussi de la partie !

LA CROP’mobile 3 livre les repas aux exposants !

Le gang des tricoteuses a tenu à apporter sa contribution !

Les ateliers ont fait des adeptes !

Chez Proxi (Hervé) et Maxi (Bruno)

Partie théorique avec Gil et Stéphane (photographie naturaliste)

Quelques exemples de leurs trouvailles sur le terrain (copies d’écran) :

On se presse pour désigner son coup de coeur !

Entre Morgane (coup de coeur du public 2021) et Cynthia (2022), Mylène Pistre est désignée coup de coeur 2023 !
Puis Emy est chargée du tirage au sort de la tombola, pour attribuer les 20 photos données par les exposants.

.