Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

21 août 2019, 2 h 56 min
Clair
Clair
11°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Thomas Chambard

Les pizzas des Cup’Ain : l’envers du décor

Un gros travail en amont, dans un laboratoire fonctionnel

 Les Cup'Ain reviennent pour une nouvelle saison ...

mais chaque soirée est précédée d'une minutieuse préparation !

Visite des coulisses  . . .

   En Revermont, depuis cinq ans déjà, beaucoup connaissent les Cup'Ain qui viennent, non seulement régaler de leurs pizzas les gourmands d'une demi-douzaine de villages, mais aussi animer chaque semaine leurs soirées estivales. Après leur saison hivernale où ils sont salariés en charge d'un restaurant en station de ski, les trois complices reviennent pour un sixième été en Revermont. Chaque soir, leur camion se pose dans un village différent et ce sont 50 à 60 pizzas qui sont composées à la demande, que l'on peut emporter ou bien déguster sur place, accompagnées d'une boisson et de musique : tables et sièges sont fournis  (et abondamment utilisés !) et l'équipage détient une licence II.

Un laboratoire fonctionnel

   Mais le succès et l'efficacité sont dus à toute une organisation bien huilée en amont ! En effet, après des débuts dans leur appartement, le trio s'est entièrement aménagé lui-même un atelier dans les caves d'une ancienne fromagerie. Là, il dispose d'un local de stockage et d'un laboratoire équipé de tout le matériel indispensable : chambres réfrigérées, pétrin, trancheuse, vaisselle et lave-vaisselle (les verres jetables sont désormais proscrits ! ). Les produits frais sont livrés deux fois par semaine et chaque matinée est utilisée pour préparer tous les ingrédients nécessaires : boules de pâte, sauce napolitaine, pili-pili et garnitures diverses des 18 pizzas de la carte (et même, en plus, des escargots ou des fruits de mer, à condition de commander avant midi ! ), sans compter les deux ou trois suggestions du jour. L'équipe veille aussi à jouer "local" en s'approvisionnant, pour certains produits, chez Jean-Louis, maraicher à Simandre, ou à la fromagerie de Drom.

Mais qui sont-ils ?

   Patrice est boulanger pâtissier (pizzaiolo l'été, chef de cuisine l'hiver) ; Manon, serveuse, est fille d'une restauratrice : elle a grandi dans une brasserie de la Drôme. Quant à Thomas . . . il est maçon, mais il excelle aussi au service !

Circuit

   Le camion bleu des Cup'Ain tourne de village en village du dimanche au vendredi (Verjon, St Etienne, Salavre, Treffort, Pressiat et Drom) ; le samedi, il peut intervenir dans des manifestations (Musicolines, à Treffort) ou des fêtes privées (anniversaires, en salle, à domicile).

Et, le vendredi 21 juin, à Drom, une surprise pour la fête de la musique . . .

La marchandise à l'abri dans des des chambres réfrigérées

Des bons produits frais dans la réserve

Les conteneurs prêts à accueillir les garnitures

Patrice est dans l'pétrin !

Préparation des boules de pâte : pesage ...

... roulage ...

... et stockage !

La pâte repose alors 24 ou 48 heures.

 

Au tour de la viande . . .

. . . puis des poivrons !

N'oublions pas le parmesan !

Parés pour une nouvelle saison  . . .

. . . et des belles soirées d'été !

 

Pizzas : Salut les Cup’Ain !

Les toutes dernières pizzas 2015

Les toutes dernières pizzas 2015

 

  Fin de saison pour Patrice et Thomas : ils ont sortis leur camion à pizza « Cup’Ain » pour la dernière fois à Drom, avant de prendre leurs quartiers d’hiver. Pour cette deuxième saison, les frères Chambard sont ainsi venus régaler les gourmands de la vallée pendant 24 semaines consécutives. On peut alors estimer qu’environ 1 250 pizzas ont été confectionnées, « place du commerce », au centre-ville de Drom. Pendant tout l’été, ils ont, de plus, été des artisans de l’animation du vendredi soir : avec quelques tables et des chaises, le parking se transformait en terrasse estivale.

  Ils précisent qu’ils sont satisfaits de leur saison, constatent « qu’il avait une super ambiance dans la plupart des villages » où ils assuraient leur service, et ajoutent qu’ils ont « tout particulièrement apprécié Drom, et qu’ils reviendront l’année prochaine avec plaisir ».

  Habituellement, leur saison d’hiver se déroulait aux Deux Alpes mais, cette année, Patrice va diversifier son expérience culinaire en Irlande (« et aussi perfectionner mon Anglais », rajoute-t-il) alors que Thomas restera en Revermont pour travailler dans le bâtiment.

  De son côté, Jean-Louis Bert, maraîcher, plie aussi son étal pour quelques mois, mais il continue à accueillir ses clients sur son site de production, à Simandre.

Une pâte fine, une bonne couche de tomate . . .

Une pâte fine, une bonne couche de tomate . . .

Prêtes à enfourner (on ne lésine pas sur la marchandise ! )

Prêtes à enfourner (on ne lésine pas sur la marchandise ! )

A table !

A table !

Fin de saison !

Fin de saison !

 

La place . . . du marché !

Marché d'été de DROM   En 2012, la deuxième tranche de travaux d'aménagement du cœur de village prévoyait la réalisation d'une place, sous le vocable administratif "Place de la fromagerie et de la salle des fêtes".

  Elle sert de parking, de jeu de boules, de place d'exposition ou de concert en plein air. Avec le "transfert" du marché du vendredi soir, non seulement elle diversifie encore plus son statut de lieu d'animation, mais, avec ce côté économique et commercial, elle trouve concrètement une des raisons qui avaient motivé sa création.

Nouvelle place de DROM

Au fil des jours . . .