Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

21 octobre 2019, 7 h 35 min
Nuageux
Nuageux
13°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Thioles

La voie des colporteurs : le festival itinérant prépare sa quatrième édition

A Thioles, les bénévoles s'activent pour cette animation hors normes

   Après les premières éditions de 2011 et 2012, puis une nouvelle formule plus élaborée en 2017, le collectif a décidé d’une programmation biannuelle. En Revermont, la fin de l’été sera donc marquée par le retour des colporteurs, de leurs ânes, mais aussi d’autres intervenants pour un tour du Revermont avec des ateliers et des démarches de citoyenneté en journée, et des soirées plus dédiées à des animations culturelles.

Un coup de projecteur sur le territoire

   L’objectif est d’aller à la rencontre, donner à réfléchir, faire rêver, nourrir les émotions, créer du lien, toujours et encore, pour préparer la société à l'évolution qu'elle doit opérer. Mettre en valeur ce que l'humain a de plus beau par le geste et l'action ! Huit colporteurs, accompagnés de leurs ânes, constitueront la colonne vertébrale de ce festival en réalisant un parcours à pied de plus de 100 km. Ils créeront un spectacle de rue avec l'accompagnement des Compagnies Art'Phonème et Le COuac qui sera restitué dans tous les villages et hameaux qu'ils traverseront, soit 22 représentations en tout !

   Une autre caravane empruntera un trajet différent, mais se retrouvera dans les mêmes étapes : les musiciens de Tribu Terre iront à la rencontre de ceux qui se déplacent difficilement (particuliers, structures d’accueil spécialisées).

La Fabrique, centre névralgique

   Lucile Clair et Pierrick Brunet sont les coordonnateurs de ce projet lancé dès juillet 2018 et qui a établi son quartier général à Thioles, dans les locaux de la Fabrique, mis à disposition par le MRJC (mouvement rural de jeunesse chrétienne) qui partage des valeurs communes. Pour cette nouvelle édition, un collectif a été créé, « Les colporteurs » et le travail est réparti entre différentes commissions. Des « journées bricole » sont régulièrement organisées, faisant appel au bénévolat pour réaliser panneaux et accessoires, costumes et matériel. Des gradins démontables viennent ainsi d’être confectionnés pour les spectacles de rues (de 150 à 160 places « suivant la taille des fessiers ») ; une caravane est en cours de restauration pour faire office de buvette, une autre est déjà opérationnelle ; un atelier couture s’affaire à la préparation des costumes des artistes.

Au programme

   Du 23 au 31 août : 4 caravanes ; 7 villages étapes ; des arrêts et animations dans 17 villages et hameaux ; des ateliers culturels ; des projections, des débats, des instants transat et plusieurs dizaines de spectacles (programme définitif disponible ici !).

   Les colporteurs passeront à Drom le mardi 27 août à midi !

La Fabrique du Monde Rural du Revermont mets ses locaux à disposition de l'organisation

.

 

 

 

« La Fabrique » anime le Revermont

 

  Lancé à l’automne 2013, « La Fabrique du Revermont » est un projet de territoire, citoyen, culturel et économique, visant à créer un lieu d’animation comprenant (pour commencer ! ) un gîte de groupe, un bar associatif, un lieu de spectacle et un espace de « coworking ». Après de nombreuses réunions sur le massif, un local était trouvé et acquis pendant l’été 2017, à Thioles (Simandre sur Suran) : il est actuellement en cours d’aménagement. Souhaitant faire aussi vivre cette dynamique en dehors du lieu, l’association organise « Les samedis de La Fabrique », le premier samedi de chaque mois, en des lieux différents du Revermont. Différentes animations sont alors proposées, spectacles, jeux, à l’intention des familles et des adultes, généralement en deux parties. L’équipe privilégiant des partenariats avec les habitants, les associations et tous acteurs du territoire.

Territoire et culture

  La première année de ces samedis s’est ainsi terminée à Drom, avec, tout d’abord, une visite guidée du tunnel, en collaboration avec l’AGEK (Association de Gestion des Espaces Karstiques). En effet, La Fabrique considère cet équipement comme « un élément notable et exceptionnel du territoire, tout le monde le connait, mais beaucoup ne l’on pas encore visité ! » ; une vingtaine de personnes a alors tenté l’aventure.

  Puis, après quelques crêpes et un bon chocolat chaud à la salle polyvalente, plus d’une centaine de spectateurs ; dont une écrasante majorité d’enfants, s’est esclaffée aux facéties du clown Picolino dans son spectacle « œuf à la coq », dans un amoncellement de cagettes.

  Prochain samedi : à Cize, sur la thématique de l’économie (la monnaie locale), mais toujours avec des jeux.

 

Philippe Vermeil (AGEK) explique les phénomènes karstiques.

Parés pour la visite !

Même si on est sur la commune de Ramasse, il s'agit bien du tunnel de DROM !

Les maladresses de Piccolino ont déclenché les éclats de rire

.

 
.

La Rande, rivière intermittente

 

15 mètres d'eau . . .

15 mètres d'eau . . .

   A quelques kilomètres au nord de Drom, sur le territoire de la commune de Chavannes sur Suran, dans le bois du Clapay, entre les hameaux de Dhuys et du Clapay, une sorte de doline en forme d’entonnoir descend en pente raide jusqu’à une quinzaine de mètres. Tout au fond, contrastant avec le paysage karstique du secteur, à peine plus grand qu’un mouchoir (un des grands mouchoirs de nos grands-pères ! ), un tout petit lit de galets de rivière semble sortir du sous-sol, poignée de petits cailloux blancs et arrondis.

   Nous sommes là dans le bassin du Suran, aux surprenants phénomènes karstiques ! Quand les pluies ont gorgé le sous-sol d’eau, les eaux souterraines remplissent le « Gour de la Rande » et donnent naissance à cette rivière intermittente qui s’écoule à travers les prés, rejoignant le hameau de Thioles (à Simandre sur Suran).


Le Gour de la Rande par 01250DROM

Dans le bois du Clapay . . .

Dans le bois du Clapay . . .

Le Gour de la Rande . . . à sec

Le Gour de la Rande . . . à sec

Tout au fond du Gour

Tout au fond du Gour . . .

des petits galets polis

. . . des petits galets polis !

Gour de la Rande 04

Le Gour est plein !

Gour de la Rande 05
Gour de la Rande 06

Gour de la Rande 07

Le trop-plein s'évacue vers le sud

Gour de la Rande 08

La Rande coule à travers bois

La Rande coule à travers bois

Gour de la Rande 10
Gour de la Rande 12

Gour de la Rande 13

Elle sort de la forêt . . .

Gour de la Rande 14

. . . et continue à travers prés.

Gour de la Rande 15
Gour de la Rande 16

   Cette copie Revermontoise de la fontaine de Vaucluse a une petite sœur, quelques kilomètres plus au sud, au hameau de Montmerle (commune de Val-Revermont). Au fond de son trou, la fontaine de Grenoche devient alors la source d’une rivière qui va traverser Drom pour former un lac entre Drom et Ramasse.

  Au cœur du village de Drom, c’est au lavoir, aménagé dans une excavation creusée il y a plusieurs siècles, que le même phénomène se reproduit. Là, c’est une rivière souterraine mise à jour sur quelques mètres qui voit son niveau s’élever de plus de 7 mètres pour former un lac au milieu du village.

   Autre particularité de ces curiosités locales : sur moins de huit kilomètres, aucun lien n’est constaté entre ces trois résurgences qui se comportent indépendamment les unes des autres !

   Les trois sites, photographiés le même jour (à moins de 2 heures d'intervalle) :

Le Gour de la Rande

Le Gour de la Rande, plein . . .

Grenoche

. . . la fontaine de Grenoche, vide . . .

Lavoir Drom

. . . et le lavoir de Drom, à un niveau bas.

Au fil des jours . . .