Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

23 septembre 2018, 9 h 09 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
16°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Simandre sur Suran

Route Fleurie du Revermont : Simandre lauréat 2018 avec Montagnat, Lavillat, Hautecourt et Rignat

   Cette année, l’association de la Route fleurie du Revermont, présidée par Alain Mathieu, a choisi Drom comme point de départ de sa commission d’évaluation (après un dernier passage en 2007). Après le café/croissants offert par la commune et les instructions délivrées par Michel Blanc, président de la commission, treize bénévoles ont ainsi visité 21 villages et 10 hameaux. Sur leurs fiches de notation, les points étaient attribués sur toute une série de critères pour le fleurissement : quantité, qualité, ménage des coloris et des espèces, répartition, utilisation de l’espace, aménagement des massifs ; mais aussi sur l’environnement : harmonie de l’ensemble, arbres, haies, arbustes, vivaces, gazon et propreté du village. Le but n’étant pas d’établir un classement de toutes les communes, mais de repérer un lauréat dans chaque catégorie, les lauréats d’une année restant hors concours pendant trois ans (cette année, les villages de Ceyzériat, Chavannes, Hautecourt, et les hameaux de Sanciat et de Tréconnas).

Les lauréats 2018

   Après 200 kilomètres à la découverte des villages du Revermont et de ses abords (et un petit retour intermédiaire à Drom pour une pause casse-croûte organisée par le comité de fleurissement de Drom), les trois véhicules regagnaient leur base Dromnière pour une mise en commun des résultats des trois équipes de jurés. La commission attribuait alors les premiers prix à Montagnat, dans la catégorie des communes ayant le label Village fleuri (attribué au niveau régional), Simandre sur Suran, pour les communes non labellisées, et Lavillat dans la catégorie hameaux. Le prix de la mise en valeur du patrimoine est remporté par la fontaine de Buenc (réalisation du conseil municipal d’enfants de Hautecourt Romanèche), et celui de la création par Rignat, pour un arbre sec décoré sur une butte arborée (Drom manquant de peu ce dernier trophée avec sa mappemonde du Rosset, agrémentée de papillons).

   Après une telle journée, Alain Mathieu, maire de Jasseron et nouveau président de l’association, se disait "agréablement surpris par tant de motivation et la continuité de cette démarche, porteuse d’échanges enrichissants au bénéfice du Revermont et toujours dans la convivialité". En félicitant Michel Blanc, responsable de cette commission, il remerciait aussi, pour leur accueil, la commune de Drom, son maire et son comité de fleurissement.

Retrouvailles en plein air pour l'accueil café/croissants
Michel Blanc, responsable de la commission, rappelle les consignes

Quelques précisions avec Gérard Brevet, ancien président de la Route Fleurie du Revermont

Parés pour le départ

11 heures et 200 kilomètres plus tard, les effets de la chaleur se font sentir . . .
C'est l'heure de compiler les fiches de notation

Michel Blanc centralise les notes

Détail des villages et hameaux traversés

La mappemonde du Rosset, à l'entrée de Drom, remarquée par la commission

 

 

Une quarantaine d’aînés au cœur du Dauphiné

Dans les entrailles du Vercors

  Avec leurs amis des clubs de Simandre sur Suran et de Nivigne et Suran, les aînés de l’Age d’Or de Drom sont partis une journée pour des visites entre Chambaran et Royan. Au programme : des jardins ; d’abord celui des fontaines pétrifiantes, joyau de fleurs et d’eau, puis le jardin ferroviaire de Chatte ; de quoi retomber en enfance devant toutes ces petits trains.

  Entretemps, ces ressortissants d'un milieu karstique sont descendus au sous-sol, dans la fraicheur de la grotte de Thaïs.

  Et, bien sûr, le tout était entrecoupé d'une pause gourmande sur l'Isère, à bord du bateau à roue, dans le style Mississipi !

Olivier Bavoux : un sourire s’est éteint

  La terrible nouvelle s’est répandue bien au-delà de la vallée du Suran : Olivier Bavoux est décédé accidentellement en effectuant son travail d’éleveur. D’une famille d’agriculteurs, Olivier avait repris l’exploitation familiale, en GAEC avec un associé, Dominique Dufour. Passionné par son métier, il était investi dans les organisations professionnelles locales : la coopérative de fromagerie de Simandre, que cet ardent défenseur de l’AOC Comté a même présidé quelques temps, le syndicat agricole cantonal ou encore la Caisse Locale de Crédit Agricole. Son esprit mutualiste et son dévouement à la cause commune s’exprimaient aussi dans la collectivité. Adjoint au maire depuis 2008, il était aussi délégué communautaire, d’abord à la Communauté de Communes de Treffort en Revermont, puis à l’agglo du  bassin de Bourg en Bresse où c’est lui qui représentait Simandre. Il siégeait à la table des délibérations, mais était aussi volontaire pour œuvrer dans les commissions de terrain, où son avis savait toujours combiner avec sagesse les nécessités locales avec les impératifs de choix économiques cruciaux sur un territoire vaste et diversifié.

Homme de terrain

  Les intérêts parfois divergeant n’altéraient pas son éternel sourire et son respect d’autrui, et on pouvait le voir aussi bien veiller à la forêt communale, arpenter la voirie de Bresse et de Revermont, se déplacer en Franche Comté pour visiter une installation d’éoliennes que, tout récemment, se faire expliquer le fonctionnement de l’usine de traitement des déchets. Son bon sens paysan inné l’incitait effectivement toujours à voir ailleurs, à voir plus loin. Il mettait encore sa sympathie au service de la vie associative : fan de foot depuis sa plus tendre enfance, il fut un des piliers du Football Club du Haut Revermont, du côté joueurs puis du côté dirigeants, tout en suivant aussi les exploits du club de Bourg Péronnas. Appréciant aussi le ballon ovale, il se trouvait donc géographiquement bien placé pour aller supporter aussi bien Bourg que Oyonnax.

Un hommage unanime

  L’église de son village natal s’est alors trouvée bien minuscule pour accueillir tous ceux qui ont tenu à rendre un dernier hommage à celui qui fut autant un travailleur passionné, un élu engagé, un interlocuteur respectueux et un camarade jovial.

Lors d'une ses nombreuses visites sur les routes de la CCTER ; ici à Drom en 2008, le 1er à gauche (réfection du mur de soutènement de la Rue du Canal)

à Meillonnas, en 2013 (réfection du pont en bas du Col de France)

 

« La Fabrique » anime le Revermont

 

  Lancé à l’automne 2013, « La Fabrique du Revermont » est un projet de territoire, citoyen, culturel et économique, visant à créer un lieu d’animation comprenant (pour commencer ! ) un gîte de groupe, un bar associatif, un lieu de spectacle et un espace de « coworking ». Après de nombreuses réunions sur le massif, un local était trouvé et acquis pendant l’été 2017, à Thioles (Simandre sur Suran) : il est actuellement en cours d’aménagement. Souhaitant faire aussi vivre cette dynamique en dehors du lieu, l’association organise « Les samedis de La Fabrique », le premier samedi de chaque mois, en des lieux différents du Revermont. Différentes animations sont alors proposées, spectacles, jeux, à l’intention des familles et des adultes, généralement en deux parties. L’équipe privilégiant des partenariats avec les habitants, les associations et tous acteurs du territoire.

Territoire et culture

  La première année de ces samedis s’est ainsi terminée à Drom, avec, tout d’abord, une visite guidée du tunnel, en collaboration avec l’AGEK (Association de Gestion des Espaces Karstiques). En effet, La Fabrique considère cet équipement comme « un élément notable et exceptionnel du territoire, tout le monde le connait, mais beaucoup ne l’on pas encore visité ! » ; une vingtaine de personnes a alors tenté l’aventure.

  Puis, après quelques crêpes et un bon chocolat chaud à la salle polyvalente, plus d’une centaine de spectateurs ; dont une écrasante majorité d’enfants, s’est esclaffée aux facéties du clown Picolino dans son spectacle « œuf à la coq », dans un amoncellement de cagettes.

  Prochain samedi : à Cize, sur la thématique de l’économie (la monnaie locale), mais toujours avec des jeux.

 

Philippe Vermeil (AGEK) explique les phénomènes karstiques.

Parés pour la visite !

Même si on est sur la commune de Ramasse, il s'agit bien du tunnel de DROM !

Les maladresses de Piccolino ont déclenché les éclats de rire

.

 
.

Repas des aînés : un moment attendu

   Le Centre Communal d’Action Sociale (« CCAS ») a été supprimé à Drom, comme le suggérait la loi, mais la commune continue toutefois son action dans ce domaine. Un hommage est ainsi rendu chaque année aux aînés du village : les plus de 70 ans sont conviés à un bon repas, à Simandre. Ils étaient alors une quinzaine, accompagnés par les membres de la commission, à être aux petits soins chez le chef Tissot, à Simandre.

Au fil des jours . . .