Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

19 janvier 2021, 1 h 04 min
Clair
Clair
-1°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: maire

Michel Guillot élu 26ème maire de Drom

Le nouveau maire s'est entouré de trois adjoints et un conseiller délégué.

Remaniement de l'exécutif local suite aux élections sénatoriales

   Florence Blatrix Contat, maire depuis fin mai, a dû abandonner son mandat, non cumulable avec sa nouvelle fonction de sénatrice.

Le troisième maire de 2020

   Pour succéder à ce passage éclair, le conseil municipal a alors désigné Michel Guillot, par 8 voix contre 3 bulletins blancs. Il sera secondé par trois adjoints, Bernard Larruat (8 voix, 3 blancs), Isabelle Poncet (9 voix, 2 blancs), Yvan Hertrich (10 voix, 1 blanc) et un conseiller délégué, Denis Bollache, le benjamin de l'équipe.

   Issu d'une famille de Drom, ancien agriculteur, conseiller municipal depuis 25 ans et 1er adjoint depuis cinq mois, Michel Guillot, technicien, a 59 ans. A encore trois ans de la retraite, il précise que "ce n'était pas prévu" et qu'il "compte sur les adjoints et Florence" (Contat Blatrix).

Continuité des dossiers

   Le nouvel édile précise qu'il continuera les dossiers commencés en mai : finaliser l'acquisition de la grange Grandpierre pour l'aménager en locaux pour la commune et les pompiers, poursuivre l'étude d'une chaufferie communale et rénover le logement de la salle polyvalente. Il y a encore l'acquisition de terrains autour du cimetière avec des projets d'aménagements, et l'entretien des bâtiments.

   Interrogé sur le délicat dossier du projet de carrière, il indique que "ça suit son cours ; c'est validé par la Préfecture".

Comment voyez-vous l'avenir de la commune ?

   "La question est : est-ce qu'il y aura un regroupement ou pas de regroupement ? Le sujet n'est pas posé pour l'instant ; tout le monde souhaite que l'on reste une commune indépendante, mais nous avons le temps : ce n'est pas la première question".

Organisation

   Salarié, Michel Guillot travaille 4,5 jours par semaine : il consacrera ses mardis à la mairie, dont l’organisation des horaires pourrait être modifiée. Florence Contat Blatrix, conseillère municipale, reste déléguée à la communauté d'agglomération (CA3B), en plus de ses mandats au Sénat et au Conseil Régional.

.

 

Bientôt un(e) nouveau (velle) maire . . .

Le Progrès - 04 octobre 2020

   Nouvellement élue Maire de Drom, alors qu'elle avait déjà tenté d'obtenir cette fonction par des tractations après les deux tours des élections municipales de 2014 (pour finalement "laisser la place" à son oncle), Madame le Maire vient d'être désignée Sénatrice de l'Ain par 17,4 % des grands électeurs du département.

  Si on ne peut que la féliciter d'une telle nomination, rappelons les règles de non-cumul des mandats  : il semblerait que des membres du conseil municipal n'en aient même pas été informés ( . . . ni de la candidature de leur maire à cette fonction).

  Est incompatible avec l'exercice d'un mandat parlementaire l'exercice de plus d'un des mandats énumérés ci-après : conseiller régional, conseiller à l'assemblée de Corse, conseiller départemental, conseiller de Paris, conseiller à l'assemblée de Guyane, conseiller à l'assemblée de Martinique, conseiller municipal d'une commune de 1000 habitants et plus, conseiller général (article L.O. 141 du code électoral).

   La loi renforce le régime des incompatibilités entre mandats parlementaires et fonctions électives locales. Ainsi, les dispositions du code électoral interdisent à tout parlementaire d'exercer une fonction exécutive locale comme, par exemple, celle de maire, maire d'arrondissement, adjoint au maire, président et vice-président d'un établissement public de coopération intercommunale (EPCI), président et vice-président d'un conseil départemental, président et vice-président d’un syndicat mixte, etc.

  Le parlementaire en situation d’incompatibilité « est tenu de faire cesser cette incompatibilité en démissionnant du mandat ou de la fonction qu'il détenait antérieurement, au plus tard, le trentième jour qui suit la promulgation des résultats de l'élection (le 27 septembre). A défaut le mandat ou la fonction acquis à la date la plus ancienne prend fin de plein droit ».

   . . . le conseil municipal de Drom devra donc désigner un nouveau maire parmi ses membres !

La Voix de l'Ain - 02 octobre 2020

 

 

Florence Blatrix Comtat élue nouveau maire du village

La nouvelle équipe : paritaire et opérationnelle !

   Comme le soulignait une nouvelle élue, une "élection sans rebondissement" pour le renouvellement de 2020 : après une tentative annulée en 2014, c'est bien Florence Blatrix Comtat, tête de la liste unique "Ensemble pour Drom", qui a été élue maire avec neuf voix et deux bulletins blancs.

   Entamant son cinquième mandat d'élue municipale, la nouvelle édile se trouve entourée de cinq dames et cinq messieurs, dont six nouveaux élus. Commençant par remercier les anciens élus qui ont bien voulu continuer l'aventure, elle se réjouissait de l'arrivée de sang neuf et de la "richesse et la diversité" de l'équipe qui fera "vivre le village". Dans cette période de crise sanitaire, elle s'attachait à souligner "la réactivité des communes et le rôle important des élus de proximité".

   La nouvelle maire devra partager cette fonction de terrain avec son siège au Conseil régional (et son emploi de professeur).

   Trois adjoints

   Tirant les enseignements des mandats précédents, elle proposait de nomme trois adjoints. Ont ainsi été successivement élus Michel Guillot, Isabelle Poncet et Bernard Larruat.

   Les autres conseillers municipaux sont Michel Dupont, Denis Bollache, Annabelle Tanesie, Yvan Hertrich, Marie-Thérèse Corretel, Fanette Dromard et Maud Brochard.

Une élection respectant des règles sanitaires strictes

Marie-Thérèse Corretel, doyenne de l'assemblée, préside le conseil jusqu'à la désignation du nouveau maire.

La maire et les adjoints

 

Un budget contraint par l’Etat contraint le budget, mais des projets qui avancent

DROM Voeux 2017 (3)

  Chargé d’ouvrir la cérémonie des vœux de la municipalité en présence d’une soixantaine d’habitants et de la moitié de leurs élus municipaux, la première adjointe commençait son propos avec des commentaires sur l’économie nationale et locale, pour rappeler la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités et la nécessité de composer avec un budget de plus en plus contraint.

  Evoquant, à son tour, certains événements de 2016 (attentats, grippe aviaire, pollution de l’air), le maire rendait ensuite compte des réalisations locales de l’année, se félicitant que « des projets avancent ». Il rappelait ainsi les travaux de réfection et d’étanchéité de la toiture de l’église, l’acquisition de la grange Grandpierre (grâce au portage de l’opération par l’établissement public foncier de l’Ain) et les travaux, en cours, pour la mise aux normes d’accessibilité des toilettes publiques, ainsi que ceux de la réfection de la conduite d’eau alimentant le village. Sollicité depuis des années auprès du syndicat des eaux Ain Suran Revermont, ce chantier connait quelques retards et cause certains désagréments pour la circulation, mais il mettra fin aux fuites importantes constatées sur ce tronçon, et améliorera la sécurité incendie du village.

Bientôt la fibre optique ?

  La troisième et dernière tranche de travaux pour la mise aux normes d’accessibilité des bâtiments publics était programmée pour 2017 (mairie/école). Mais le financement du terrain multisports (80 300 € HT) bénéficie de 63 % d’aides et il conviendrait que ce projet puisse se boucler dans ces bonnes conditions. Des choix pourraient alors être à faire en matière de programmation et de priorité. La remise en état des chemins ruraux est aussi en projet ; un kilomètre et demi seront concernés cette année.

  Un dossier important et très attendu est en train d’avancer : la fibre optique ; « elle arrive . . . mais à quelle vitesse ? », précisait le maire. En effet, le territoire communal est traversé par plusieurs « autoroutes » (destinée à apporter la fibre dans les villages) et le centre du village est équipé, depuis plusieurs années, en fourreaux et chambres de raccordement. Un avant-projet est en cours d’étude pour sa distribution dans le village : l’armoire de raccordement sera installée au printemps derrière l’abribus, des conventions sont en cours de signatures pour les parties aériennes, mais il n’y a pas de calendrier établi pour la suite.

Le village derrière sa championne

  Souhaitant "terminer sur une note gaie", le maire invitait Eva Hertrich à se présenter : la jeune gymnaste de 13 ans est qualifiée première de la zone sud est et participera au championnat de France le 21 janvier prochain. Elle est désormais assurée de pouvoir compter sur le soutien de tout son village !

  Appelée à intervenir, Monique Wiel, présidente de l’ex Communauté de Communes de Treffort en Revermont (CCTER), se voulait rassurante sur la fusion de cette structure dans la toute nouvelle communauté d’agglomération du bassin de Bourg en Bresse qui comprend maintenant 75 communes. En effet, si le nouveau conseil communautaire se compose de 119 élus, plus de 70 seront délégués des communes rurales.

  Invité à conclure, Alain Chapuis, conseiller départemental, profitait de la présence de l’adjudant Cyril Mottet, nouveau chef du Centre de Secours du Suran, pour annoncer une avancée dans le projet de construction de caserne de pompiers, attendue depuis six ans : la cession du terrain est effective depuis la veille !

DROM Voeux 2017 (1)

DROM Voeux 2017 (2)

Loïc Presti représentait le C.P.I. de Drom ; le Sergent Aviet étant excusé.

DROM Voeux 2017 (4)

Sylvain Turpain, le Maître d'Ecole

DROM Voeux 2017 (5)

Eva Hertrich, gymnaste à l'honneur.

DROM Voeux 2017 (6)

Monique Wiel, dernière présidente de la C.C.T.E.R.

DROM Voeux 2017 (7)

Alain Chapuis, conseiller départemental, apporte un scoop pour les pompiers

DROM Voeux 2017 (8)

DROM Voeux 2017 (9)

L'adjudant Cyril Mottet ne regrette pas le déplacement : il repart avec une bonne nouvelle !

   Cette année, pas d'allusion à la presse locale, comme en 2016 . . .

   Petit bilan de l'année écoulée :

  Pour les 52 semaines de 2016, (toujours sans compter toutes les annonces et informations pratiques), la chronique de Drom a connu 82 articles agrémentés de 91 photos dans l'hebdomadaire, et encore 33 articles avec 34 photos dans le quotidien, soit un total de 115 articles et 125 photos (ou une moyenne de 10 articles et 10 photos par mois  . . . ).

 

 

 

Vœux du maire : sécurité, travaux, redécoupage territorial et communication

DROM Voeux 2016

Vœux du maire : sécurité, travaux, redécoupage territorial et communication

  Florence Blatrix, adjointe, était chargée d’ouvrir la cérémonie. Rappelant les tragiques événements de l’année écoulée, elle indiquait que la lutte devait continuer de la part de chacun contre le terrorisme et le réchauffement climatique.

  Puis Yves Guillemot, maire enchaînait en indiquant que « notre village semble à l’abri », reconnaissant que c’est l’« atout d’une petite commune », mais en insistant sur les mesures de vigilance et de prévention, et les dispositions locales : école, stationnement. Appelé à s’exprimer, Bruno Aviet, chef du corps de sapeurs-pompiers rappelait le 150ème anniversaire de la compagnie en remerciant tous ceux qui ont contribué à en faire une réussite. Détaillant les activités de l’année, il lançait aussi un appel pour attirer de nouveaux volontaires.

  Continuant sur la sécurité, le maire évoquait les problèmes de circulation de de stationnement rue de la Fruitière ; il présentait alors sommairement les résultats du radar pédagogique installé pendant deux semaines : 15 % des véhicules sont en dépassement de vitesse, avec des maximum enregistrés à 67 km/h (au carrefour nord) et 70 km/h (entrée sud). Environ 140 véhicules sont enregistrés en moyenne (dans un sens) du dimanche au vendredi, et 320 le samedi.

  Il remerciait ensuite la population pour son adhésion à l’opération de numérotation du foncier bâti, tout en se désolant des complications causées par les administrations.

Travaux : une programmation pluri-annuelle

  Son intervention détaillait ensuite les programmes de travaux. Après une intervention urgente dans la toiture de l’église en 2014, la totalité sera à reprendre, en commençant par le chœur en 2016 (pour un montant de 16 580 € H.T. avec une aide de 15 %), mais « la restauration de notre église est un chantier qui sera long et, financièrement, très lourd ». En matière d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, un agenda est établi sur trois ans pour 50 260 € H.T., bénéficiant d’aides à hauteur de 35 %. La salle polyvalente a été mise aux normes en 2015 (9 600 € ), les toilettes publiques le seront en 2016 (15 000 € ) et le bâtiment de la mairie/école en 2017 (25 600 €).

  Un aménagement très attendu est aussi en cours d’étude pour une livraison espérée à court terme : une aire de jeux qui sera implantée au nord de l’église, sur une enclave que la commune a enfin pu acquérir. Estimé à 53 000 €, le projet ne pourra être réalisé que s’il obtient les 75 % de subvention attendues.

  Le maire rappelait alors la situation financière de la commune, avec une capacité d’autofinancement actuellement faible, un endettement lourd et des dotations désormais en baisse. Evoquant un « arbitrage financier implacable », il reconnaissait : « je ne vois pas de poste d’amélioration ». Une rentrée est toutefois attendue avec le dénouement de la cession, pour 26 520 €, d’un stock de matériaux rocheux entreposé sur un terrain communal, plus de douze ans après des premières démarches infructueuses.

Intégration à la communauté d’agglomération

  Evoquant le SDCI (Schéma Départemental de Coopération Intercommunale) et la loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la république), il invitait Monique Wiel à s’exprimer. La présidente de la CCTER (communauté de communes de Treffort en Revermont) commençait par témoigner de sa situation de maire de la commune nouvelle de Val-Revermont) avant de présenter le regrouper de sept intercommunalités pour former, dès le 1er janvier 2017, une agglomération de 127 000 habitants regroupant 76 communes du bassin de Bourg en Bresse. Précisant qu’un très gros travail était en cours pour préparer cette future organisation, dans un discours se voulant rassurant et encourageant, elle concluait « faites confiance à vos élus ». Le maire reprenait en indiquant que « c’est dans l’ordre des choses ».

  Monique Wiel profitait aussi de l’occasion pour indiquer une baisse de la qualité du tri dans les ordures ménagères résiduelles et en expliquer les conséquences, environnementales et financières.

  Yves Guillemot se félicitait aussi de la natalité de 2015, avec 5 naissances, une population désormais de 225 habitants et une prévision de 16 écoliers (11 actuellement). Un remerciement particulier était aussi adressé à tous les intervenants des « TAP », Temps d’Activité Périscolaires, garants de la réussite locale de cette démarche.

  Egratignant les deux correspondants locaux de presse présents (« Je constate parallèlement que la presse locale a du mal à retranscrire les événements locaux de petite envergure qui sont tellement valorisants et qui montrent la vie de la commune au plus près. »)*, le maire annonçait le mise en ligne d’une page « Facebook » (Drom Revermont) car le site internet n’est « pas adapté ni dédié à la diffusion des activités du village en temps réel » avec l’intégration de Sylvie Badi à la commission communication. Le bulletin municipal est maintenu, ainsi que le controversé Petit Dromadaire.

Il apparait intéressant d'apporter une précision sur la presse locale :

   Deux titres de presse écrite sont diffusés sur le territoire : un hebdomadaire, bénéficiant d'un correspondant dans le village, depuis bientôt trois décennies, et un quotidien, avec un correspondant implanté dans le village voisin, mais qui intervient chaque fois qu'il a connaissance d'un événement (ce dernier est d'ailleurs régulièrement convié par la mairie).

  Sur les 52 semaines de 2015, sans compter toutes les annonces et informations pratiques, la chronique de Drom a connu 69 articles agrémentés de 83 photos dans l'hebdomadaire, et encore 52 articles avec 57 photos dans le quotidien, soit un total de 121 articles et 140 photos (ou une moyenne de 10 articles et 12 photos par mois pour ce village de 225 habitants . . . ).

Voeux DROM 2016

 

Au fil des jours . . .

  • Rapidité – Efficacité

    En aparté de notre feuilleton sur les années en 1, arrêtons-nous un instant sur un exercice des pompiers, réalisé le 30 mars 1991, en consultant le compte-rendu de la presse locale.

       A 13h40, samedi 30 mars, trois coups de … Lire la suite

  • Les dernières années en 1 : 1991

    Avec Mme Perrin, la maîtresse, les écoliers partent une semaine en classe verte à Hauteville. Au programme : alternance de cours, d'activités plein air, sport et natation.

    Alors que commence la troisième décennie de ce troisième millénaire, reprenons notre traditionnel … Lire la suite

  • Léa, élève infirmière pendant le Covid

    Pour la couverture, Léa a commandité une oeuvre auprès d'un ami de son âge, Benjamin Destouesse, artiste professionnel basé à Dax.

    Dès le premier jour de son stage, Léa Cote s'est trouvée embarquée dans la spirale de la crise sanitaire.  Lire la suite

  • La camionnette de l’épicier est toujours attendue !

    Popeye ne manque pas de s'arrêter chaque semaine à la fromagerie de Drom où Aurélie l'approvisionne en Comté qu'il exporte jusque dans la campagne bressane !

    "Popeye" livre à domicile dans une trentaine de villages

       Six jours par semaine, … Lire la suite