Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

15 juin 2021, 18 h 47 min
Ensoleillé
Ensoleillé
30°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: lavoir

Les différentes phases du lavoir

   Aménagé sur une rivière souterraine au fond d'une excavation creusée il y a plusieurs siècles, le lavoir est aussi une curiosité en matière de phénomènes hydrogéologiques.

La vingtennale. Il est constaté que les inondations se font désormais moins fréquentes, plus modestes et plus éphémères. Même si l'on n'a pas atteint le niveau maximum de 2002 ou de 1983 (au pied du poteau EDF), Drom vient de retrouver son titre de "Venise du Revermont", attirant curieux et visiteurs.

Centre vital. Les habitants avaient creusé là où des geysers "de six pieds" surgissaient en période d'inondation : un point d'eau bienvenu au centre du village !

Submersible. Erigé en 1884, âge d'or de la construction métallique, le lavoir est conçu pour disparaitre sous les eaux avec son toit ajouré.

Amphithéâtre. Le site se révèle aussi un lieu de spectacle sympathique. Plusieurs concerts y ont été donnés pendant quelques années.

. . .  Archives !

Mai 1983

Mai 1983

Mai 1983 : une rue reliait la rue de la Fruitière à la Rue de la Forge . En 1991, elle fut le théâtre d'un exploit sportif . . .

(Merci à Aurélie PERRET pour la première photo ! )

 

2011, la suite : pendant la belle saison

Avec RNEO, un concert rock mémorable au lavoir pour les jeudis du Revermont

Avec le retour des beaux jours (et en des temps meilleurs), moult animations sont proposées,
et le village est aussi le théâtre de chantiers de toutes tailles.

  Au printemps, l'association revermontoise pour la conservation des mécaniques anciennes (ARCMA) mets les bouchées doubles pour l'exposition /bourse d'échanges, avec deux thèmes (les marques Terrot et Energic) et un premier prix au choix pour la tombola : une Citroën Dyane de 1968 ou un tracteur Farmal Cub de 1965.

  ADL 01, association de réinsertion, se voit confier le nettoyage de la butte de la place Docteur Gaillard : après l'arrachage et l'évacuation de souches, le sol est préparé pour un aménagement floral.

  Les fenêtre du logement de la mairie sont toutes changées, dans le cadre d'un programme d'amélioration de sa performance énergétique. C'est aussi l'occasion de rafraichir tout la bâtiment avec un bon coup de pinceau sur toutes ses menuiseries extérieures, ternies par les années.

  Pour finir l'année solaire, la cour se transforme en station balnéaire avec moules frites pour tout le monde ! De leur côté, les aînés du club de l'Age d'Or s'évadent pour une journée triathlon multimodal : voiture, bateau, vélo rail.

Au pain (frais) et à l'eau !

  Après 52 années de pain presque quotidien, et l'équivalent de plus de six tours du monde dans la vallée,  Robert Kollefrath, le boulanger, arrête ses tournées tri hebdomadaires. Le service est repris par Dimitri Dunand, établi à Dhuys.

  La trancheuse est de retour au village : il convient de remplacer la canalisation principale d'eau potable qui alimente la commune depuis son raccordement au réseau depuis seulement 54 ans.

  Dans l'été, un incident sérieux à la station de pompage de Conflans interromps l'alimentation du réservoir desservant seize commune. Pour retarder la coupure prévisible, les pompiers sont réquisitionnés pour fournir de l'eau de l'ancien réservoir de Drom aux troupeaux.

Animations à foison

  La saison culturelle débute avec la 4e Université Populaire du Revermont. Au programme, une balade-conférence, puis trois conférences dont une pour lancer l'année Rousseau à l'occasion du tricentenaire de la naissance du personnage, issu du siècle des lumières, mais précurseur des grands débats du siècle suivant. L'animation se termine avec du jazz au lavoir. 

  Plus tard, ce sont les petits cavaliers du théâtre qui investissent le village. Ecoliers de Simandre et de Jasseron ont étudié le spectacle vivant et, se déplaçant en roulotte, jouent les saltimbanques en Revermont ; ils se produisent quasiment à guichet fermé dans la cour de l'école.

  Retour au lavoir pour les 3e jeudis du Revermont avec un concert rock qui déchaîne les foules, puis le village accueille le premier passage de la Voie des Colporteurs : les troubadours arrêtent leurs ânes quelques instants pour échanger chants, contes et histoires.

  Pour la St Thyrse, le lavoir est encore investi pour un concert, cette fois aux accents blues/rock/country/jazz.

Des mammifères volants

  Le clocher et la charpente de l'église reçoivent les agents des services du recensement . . . des chauves-souris ! Mais, si l'on repère leur présence, le lieu ne semble leur servir que de passage alors qu'il présente tous les avantages pour accueillir ces chiroptères protégés.

Que de monde à Drom . . .

 

L'ARCMA organise sa 18ème exposition/bourse d'échange de mécaniques anciennes !

 

Une des rares automobiles Radior, de 1937 (transformée ensuite ! )

 

Ultime tournée pour Robert Kollefrath

 

Le boulanger livre dans la vallée pour la dernière fois !

 

Quand il fait beau, la cantine s'installe dehors !

 

La mairie se (re)met au vert

 

Le retour de la trancheuse !

 

Le village est traversé du Nord au Sud . .  .

 

... puis d'Est en Ouest

Les deux anciens maires "surveillent" les travaux !

Dessouchage de la butte, avec ADL 01

Puis le sol est travaillé

Omniprésente, Martine protège de la sécheresse !

Le comité de fleurissement lance l'offensive

Réunion décentralisée pour la Com'4 (COMmission COMmunication de la COMmunauté de COMmunes) qui peaufine Echo'Munauté, son bulletin trimestriel

L'Université Populaire du Revermont propose des conférences accessibles à tous

L'année Rousseau commence à l'école de Drom !

Et, le soir, les étudiants vont écouter du jazz !

Les Petits Cavaliers du Théâtre arrivent à Drom ...

. . . et posent leur tréteaux à l'école

 

Un nouveau Maître d'école est nommé pour la prochaine rentrée : c'est un jeune avec déjà de l'expérience et beaucoup de motivation. Il s'appelle Monsieur Sylvain Turpin

 

Station balnéaire dans la cour de l'école

 

Moules frites à volonté !

 

Les trois futurs collégiens de la promotion 2011 . . .

 

Pompiers et paysans solidaires pour retarder la coupure d'eau ... qui sera évitée !

 

Inlassablement, Martine est partout, entre ménage, arrosage et portage des plis de la commune

 

Journée triathlon multimodal pour l'Age d'Or : voiture, bateau . . .

 

. . . et vélorail !

 

Du rock de haut niveau au lavoir

RNEO a donné le meilleur pour le plus grand plaisir de tous

Fleurissement : l'ancienne configuration du carrefour

Les bénévoles se relaient pour l'arrosage quotidien

Le jury de la Route Fleurie du Revermont fait une halte à Drom

La Voie des Colporteurs sillonne le Revermont

Anes et troubadours apportent musiques et contes

A la recherche des chauves souris

Secours à personne au Col de France

. . . et encore un concert au lavoir, le troisième de la saison !

Quelques rappels des concerts ?

  * * * 

E F G H

 * * *

 * * * 

 

* * *

* * *

 

Années en 1, dernière série : 2011, première partie.

Aux Conches, Charlotte Gainsbourg campe Brigitte, inspirée de George Sand

L'année débute (et se poursuivra) sous le signe de la culture et des gros chantiers

   Le conseil municipal lance l'étude de la deuxième tranche de l'aménagement du coeur de village.

   A la sortie du lavoir, l'exutoire des eaux pluviales du village connait une opération de nettoyage, effectuée par ADL 01 (agence de développement local de l'Ain), association de réinsertion à qui la commune confie régulièrement des petits chantiers.

Culture tous azimuts

   Alfred de Musset s'invite aux Conches, ou plutôt Sylvie Verheyde, réalisatrice, qui tourne, sur le coté dromnier, quelques scènes de son cinquième long-métrage.  "Confessions d'un enfant du siècle", roman écrit en 1836, évoque les amours tumultueuses de Brigitte et Octave, en réalité Gorges Sand et Alfred de Musset, joués ici par Charlotte Gainsbourg et Peter Doherty.

   Dans la vallée, l'ADMR des deux vallées (aide à domicile en milieu rural) organise sa première animation décentralisée pour les adhérents de son secteur dont beaucoup découvrent le nouveau jeu local : le Revermon'Tour 01.

   Après le cinéma, théâtre ! A la croisée de la semaine européenne de la marionnette et des petites scènes vertes, "Grand Père" est joué six fois dans la salle des fêtes transformée en salle de spectacle ;150 écoliers du territoire (dont ceux de Drom) sont émerveillés par les aventures de Baba et son ami Titi.

   Roland Fuentes, auteur revermontois, est invité à l'école, puis à la bibliothèque dans le cadre de l'opération "Premières pages".

Coopérations intercommunales

   Créé depuis trois ans, le centre de secours du Suran organise son premier parcours sportif auquel participent les volontaires de Drom.

   Plus de 70 convives dont 22 classards de Ramasse et 19 de Drom, de zéro à 80 ans, participent à la fête des classes, à Ramasse.

   Le président de la communauté de communes de Treffort en Revermont (CCTER) et maire de Drom reçoit le conseil communautaire. Il est décidé une baisse du taux de la taxe d'ordures ménagères et la création d'une commission intercommunale d'accessibilité.

   Au même endroit, le lendemain, se déroule encore l'assemblée générale de l'office de tourisme Bresse Revermont.

Il est décidé de lancer la deuxième tranche de travaux pour l'opération Coeur de village

Au Col de France, il faut évacuer le véhicule abandonné là par un propriétaire indélicat, M. Jean Baptiste Lefevre (lequel, après injonction de la mairie, est venu enlever . . . ses plaques d'immatriculation)

Cinéma aux Conches : silence, on tourne !

Moteur . . . action !

Charlotte Gainsbourg campe Brigitte, inspirée de George Sand

Environnement et réinsertion au lavoir :

ADL 01 nettoie l'exutoire des eaux pluviales du village

Animation décentralisée pour l'ADMR

Certains découvrent le "Revermon'Tour 01"

D'autres préfèrent les cartes !

Mal utilisés, les conteneurs d'ordures ménagères sont supprimés

La salle des fêtes se transforme en théâtre de marionnettes

Baba émerveille 150 spectateurs au cours de six séances . . .

. . . puis va découvrir Drom avec sont ami Titi (et Liviu Berehoi, le marionnettiste ! )

 

Les chasseurs invitent les propriétaires : Les Mousquetaires du Fusil . . .

 

. . . puis l'Orée du Bois.

Un véhicule en feu est signalé entre Drom et Ramasse

Premiers sur place, les pompiers de Drom sont renforcés par le centre de secours

 

L'association Patrimoine projette de retirer son panneau d'information, installé sur la place depuis 20 ans : son esthétique n'est plus en phase avec son cadre et sa rénovation n'est pas envisageable.

Formation/recyclage pour les pompiers ; d'abord la théorie . . .

. . . puis des exercices pratiques

Quelques mises en situation . . .

. . . vérifiées et analysées par des observateurs

Drom  à l'heure britannique ? Tony, conseiller municipal, est le Maître du Temps, en charge de l'horloge du clocher.

Roland Fuentes, auteur pour enfants (mais pas que), intervient à l'école . . . 

. . . puis à la bibliothèque, dans le cadre de l'opération "Premières pages"

Les classes en 1 et en 6

A l'initiative du maire de Drom, président de la communauté de communes, les réunions du conseil communautaires "tournent" dans les communes membres.

Assemblée générale de l'office de tourisme Bresse Revermont

"Chasse aux oeufs" avec le Sou des Ecoles

 
 

Rencontre intercommunale pour le Club de l'Age d'Or . . .

. . . on s'invite régulièrement avec le club de Chavannes !

.

 

1991 : la Trans’Cabasson

Un bonus supplémentaire pour clore le chapitre 1991 : la première (et unique) "Trans'Cabasson" !

   En un temps pas si lointain, mais que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, la fête de Drom - St Thyrse, organisée le dernier dimanche de septembre- commençait le samedi, avec les tartes des pompiers, des animations et un bal le soir. Le dimanche matin était dédié à l'office religieux -le seul de l'année- suivi, pendant quelques années, d'un repas. L'après-midi étant consacrée au défilé de chars et se terminant par des jeux et animations diverses

   Puis les organisateurs se retrouvaient encore le lundi, pour démonter, nettoyer, ranger . . . manger encore ensemble et finir joyeusement (et parfois tardivement)  sur une note amicale.

  En cet an de grâce 1991, participant à l'animation du défilé de chars, deux joyeux compères aussi farceurs qu'ingénieux, avaient alors confectionné un side-car à base de matériaux de récupération, mû par un moteur de tronçonneuse.

  En ce temps-là, lors d'épisodes pluvieux persistants, le lavoir se remplissait souvent et rapidement, jusqu'à submerger le chemin qui reliait alors la rue de la Fruitière à celle de la Forge. C'est ce qu'il advint pendant cette Saint Thyrse 1991.

  Nos deux joyeux larrons firent alors le pari de traverser "Le Cabasson"* inondé, avec leur bolide !   (* : Cabasson : nom familier, désignant le site du lavoir) 

  L'exploit fut donc tenté lundi soir, à la tombée de la nuit, par un temps d'abord humide, puis carrément pluvieux. Non homologué, il ne fut jamais inscrit, ni même relaté, dans les registres officiels . . . Quelques photos de médiocre qualité rappellent le souvenir de cette glorieuse épopée : il parait légitime de les sortir de l'oubli et de saluer les courageux protagonistes !

Reportage

Le théâtre des opérations : le passage du lavoir (vu depuis la rue de la Fruitière)
Le Massey Ferguson effectue un tour de chauffe ; il a été débarrassé de tous ses accessoires.
Les valeureux pilotes se mettent en tenue, pour éviter de mouiller leurs vêtements, non étanches, puis ils prennent leur élan depuis la mairie ; la traversée de la rue de la Fruitière étant sécurisée par des signaleurs
Le bolide fends les eaux, invisible au milieu des gerbes jaillissantes.
Mais les éléments ont raison de la mécanique dont la progression est stoppée net au milieu du parcours
Les preux Chevaliers du Cabasson hèlent alors les secours
Un engin de secours arrive promptement vers les candidats malchanceux
Les naufragés sont pris en charge et évacués
Présent sur les lieux, le chef de corps tient ensuite à vérifier le parcours,
avec un moyen de propulsion plus fiable
Récupéré, l'engin est rapatrié à l'atelier. L'expertise décèlera
un défaut d'étanchéité et de conception de la prise d'air

 

     Si on ne déplore aucun blessé, on constatera, par contre, le lendemain et les jours suivants, des "grosses fatigues" chez certains protagonistes de l'événement, tant chez les pilotes que dans les rangs des supporters, nécessitant du repos, de la chaleur, des mouchoirs, des tisanes chaudes, des bouillotes ou autres couvertures . . . (une intoxication due à une bouteille de Piton périmée ? )

Les dernières années en 1 : 1991

Avec Mme Perrin, la maîtresse, les écoliers partent une semaine en classe verte à Hauteville. Au programme : alternance de cours, d'activités plein air, sport et natation.

Alors que commence la troisième décennie de ce troisième millénaire, reprenons notre traditionnel voyage annuel dans le temps et revisitons le début des précédentes. Premier épisode : vers la fin du XXème siècle.

   Après les fortes chutes de neige de décembre, on constate que le toit et le mur sud du hangar des Conches se sont écroulés ; il sera alors complètement démoli par les pompiers de Ramasse, rendant à la chapelle un aspect plus ... catholique ! On constat aussi -et encore- une tentative d'effraction à la chapelle, avec du matériel militaire (grenade, mèche lente, poudre à canon), mais la porte n'a pas cédé. De leur côté, les pompiers de Drom ont dégagé près de 2 000 m² de toitures au village, soit environ 1 800 m3 de neige.

   C'est à Drom que sont remis leurs brevet de secourisme à 15 pompiers répartis sur les territoires des centres de secours de Treffort-Coligny et Corveissiat, entre autres à Eric Bonnet, Michel Guillot (actuel maire de Drom), Xavier Poncet et Bernard Prin (actuel maire de Nivigne et Suran).

  Succédant à Martine Bonnet, Alex Genin est élu président de l'association Patrimoine et organise la deuxième édition de fabrication/dégustation/vente de boudin, qui connait un franc succès.

Travaux tous azimuts

  Dans l'église, le chœur est tapissé d'échafaudages pour être refait selon les consignes de la commission d'art sacré et le conservateur des antiquités et objets d'art. Le chœur gothique retrouve un aspect sobre mettant en valeur sa croisée d'ogive et sa clé de voute. Installé sur un pilier, probablement depuis les travaux de 1855, le Christ en croix retrouve sa place centrale. Les travaux sont réalisés par des entreprises locales : Reydellet, maçon à Chavannes, Rivoire, menuisier à Drom, et Pocaud, ferronnier à Meillonnas, aidés de bénévoles.

  Sur la place, Clément Réus,  réalise bénévolement des bancs avec les pierres récupérées trois ans plus tôt par le comité de fleurissement lors de la démolition de l'ancien local des pompiers.

  A la fromagerie, les sociétaires réalisent eux-mêmes une partie des travaux de modernisation, mais la production et la vente continuent pendant le chantier !

  De son côté, l'association Patrimoine nettoie le sentier des Conches, endommagé depuis les chutes de neige ; elle réhabilite aussi le site du lavoir et en dégage la boue qui recouvre les dalles. La vieille pompe est même remise en service !

Sécurité incendie

  Les pompiers organisent un exercice incendie où ils commencent à attaquer le sinistre avec deux lances branchées sur le réseau et testent leur appareil respiratoire indépendant (ARI). Le centre de secours de Treffort arrive rapidement avec deux autres ARI. Trois lances supplémentaires sont mises en œuvre, alimentées par une moto pompe branchée sur la citerne du lavoir : l'expérience conclue que cette réserve peut assurer la ressource en eau des secours pendant plus de deux heures.

On fait aussi la fête !

  La Sainte Agathe est fêtée autour d'une bonne table par 30 dames, soit le cinquième de la population. Le dimanche 1er avril, les habitants sont réveillés par le chant du coq . . . du clocher ! Lequel diffuse aussi sporadiquement des extraits de Vivaldi pendant la matinée. Au printemps, la salle est comble pour le repas annuel du comité de fleurissement, et les pompiers s'offrent une escapade aux Pays-Bas ; ils reviennent à temps pour empêcher un incendie suite à un feu de voiture dans une grange.

( . . . la suite au prochain numéro ! )

Les chutes de neige de décembre ont eu raison du hangar disgracieux qui défigurait la chapelle de Notre Dame des Conches. Les pompiers de Ramasse en évacuent les restes.

A Drom, remise des diplômes de secourisme pour les pompiers des Centres de Secours de Treffort-Coligny et Corveissiat

Alex Genin est désigné président de l'association Patrimoine

Pas moins de 30 Agathines de Drom

C'est carnaval à Drom

Réutilisation des pierres de l'ancien local des pompiers

Direction la classe verte !

Traditionnelle : la projection diapos du comité de fleurissement ...

. . . qui se termine autour d'un verre !

Chantier dans le chœur de l'église

Gérard Reydellet officie au sommet

La clé de voute est remise en valeur ...

... et le Christ a retrouvé sa place initiale

Les 1 et les 6 ... de 10 à 70 ans

Au dessus des fils électriques le coq chante et diffuse de la musique ... le 1er avril

Exercice incendie : l'occasion de tester la citerne du lavoir

Les jeunes pompiers de Drom en profitent pour un peu de nettoyage du site !

 

Chantier à la fromagerie : les sociétaires réalisent eux-mêmes les travaux

Liliane peut faire son beurre ...

... et Gilles mettre le Comté sous presse !

 

L'apéro, avant le repas ...

 

du Comité de Fleurissement : salle comble !

 

(Côté cuisine)

 

Escapade hollandaise pour les pompiers ...

... qui rentrent à temps pour éviter une catastrophe : un départ d'incendie sur une voiture dans un bâtiment

Toujours suite au chutes de neige de décembre, Patrimoine dégage le sentier des Conches

Après l'effort ...

Le lavoir aussi a besoin de quelques travaux . . .

 

Le premier semestre se termine avec une naissance chez Roger : des triplés !

.

 

 

Au fil des jours . . .