Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

20 novembre 2018, 20 h 44 min
Averses
Averses
2°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Ecole

Les années en 8 : il y a 30 ans

 

Une nouvelle année en « 8 » va commencer ; jetons un coup d’œil dans les archives : que s’est-il passé en 1988 ?

  En janvier, classe de neige pour les écoliers . . . mais la neige n’est pas au rendez-vous, alors ils partent à la découverte de la montagne ! En février, 36 Dromnières se retrouvent pour fêter Sainte Agathe (le correspondant local de presse ne se risque pas à s’introduire dans ce gynécée : il confie l’appareil photo à son épouse). Lors de l’assemblée générale des pompiers, en mars, on note, entre autres, la participation à deux enterrements (l’amicale se chargeait alors du creusement de la fosse et du service pour la cérémonie). En avril, le village est traversé par les 75 concurrents du 56ème rallye motocycliste de l’Ain, qui effectuent, là, quatre épreuves spéciales chronométrées (meilleur temps : 2mn12’1’’ du village à la chapelle) ; ce même mois disparait une figure du village : Marcel Grandpierre, le maréchal ferrant. En mai, opérationnelle après plusieurs mois de travaux d’agrandissement, la salle des fêtes ne désemplit plus : élections, assemblée générale de la fromagerie, projection diapos du comité de fleurissement, repas du sou des écoles. La décharge municipale est dotée d’un portail et Paul Bonnet et Claude Tarare reviennent champions du parcours sportif des sapeurs-pompiers, en catégorie super vétérans. En juin, ce sont 40 cyclistes de cinq caisses régionales du crédit agricole qui s’affrontent sur une petite boucle dans la vallée.

Travaux, sorties et animations

   En juillet, le chœur de l’église est débarrassé de ses boiseries du début du siècle, suite aux conseils de la commission d’art sacré : derrière les lames de sapin réapparaissent les ouvrages en pierre. Le comité de fleurissement emmène 40 Dromniers de 2 à 91 ans pour une sortie en bateau sur le Rhône. En août, un reportage présente la fabrication du Comté par Charles Dérudet qui travaille encore à la toile. 90 personnes participent au repas d’été du comité de fleurissement. En septembre, à cause des élections, la fête patronale est avancée d’une semaine ; elle est dotée d’un logo réalisé par des lycéens et on peut y admirer des sculpteurs à la tronçonneuses. En octobre est organisée une soirée rétrospective sur la fête, avec remise de lots aux équipes ayant confectionné un char. En novembre, on réalise un mur de soutènement pour le terrain à l’arrière de la salle des fêtes ; le caporal Paul Bonnet effectue sa dernière manoeuvre de sapeur-pompier volontaire après 34 années de service. En décembre, 40 personnes investissent la salle des fêtes : les conseillers municipaux, leurs conjoints et les employés de la commune se sont joints au repas des anciens pour la dernière année du mandat.

Retour en (quelques) images

Les écoliers partent à la montagne.

Les Dromnières fêtent Sainte Agathe

A la fromagerie, Charles Dérudet pratique encore la "pêche" à la toile . . .

. . . pendant que Rosette s'occupe de la vente.

Du monde pour organiser le repas du Comité de Fleurissement !

Un logo pour la fête de Drom.

De l'animation et du monde pour la Saint Thyrse !

Concours de sculpture à la tronçonneuse : un Schtroumpf.

Aménagé derrière l'église, le jeu de quilles attire du monde.

Premiers aménagements derrière la salle des fêtes : terrassement et soutènement.

 

Pompiers : la dernière manoeuvre de Paul Bonnet

Le repas de la commune pour les anciens . . .

. . . et celui des pompiers pour la Sainte Barbe,

toujours avec Fernand à l'accordéon !

 .

L’école entretient l’esprit de fête

Les décorations se vendent bien !

   Les Dromignons ne perdent pas leur temps pendant les « TAP » (Temps d’Activités Périscolaires) ! Vers la fin de l’année, avec Pascale (et quelques parents), ils confectionnent des couronnes et autres décorations pour Noël. Tous les habitants du village se précipitent alors sous le préau pour venir chercher de quoi décorer leurs portes d’entrée . . . ce qui remplit la cagnotte de la coopérative gérée par les écoliers.

  De leur côté, comme la soirée est un peu fraiche et humide, les parents d’élèves assurent l’accueil avec quelques tartines de fromage fort et du vin chaud.

Des couronnes . . .

. . . mais aussi des petits sapins,

et pleins de décorations.

Des bonnes tartines de fromage fort . . .

. . . mais pas que !

Rien de tel qu'un petit verre de bon vin chaud.

(Pascale attend que sa tartine refroidisse ! )

.

Une école dynamique et performante

DROM Rentrée 2017 01

Les Dromignons sont fiers de leur école

  Cette année, Adam, Jean et Léandre, trois nouveaux petits Dromignons, sont venus remplacer Maely et Margot, les grandes parties en sixième, portant l’effectif total à 17 élèves pour la classe unique de Drom. Pour Sylvain Turpin, le maître d’école, il s’agit de sa septième rentrée scolaire en Revermont. Adepte de la méthode Freinet, le jeune enseignant suscite l’adhésion de toute la communauté éducative : élèves, familles, commune ; plusieurs élèves viennent ainsi de communes voisines.

   Quelques petites modifications sont apportées aux horaires, mais la semaine reste organisée sur quatre jours et demi avec l’organisation d’activités périscolaires. Entre autres, avec l’intégration de la collectivité dans la nouvelle agglomération, des cours hebdomadaires de natation sont programmés pour l’ensemble des Dromignons pendant quatorze semaines.

   En préambule aux cours, la rentrée 2017 a été l’occasion de mettre en place le nouveau drapeau « Eco-école », l’établissement ayant obtenu sa labellisation pour la cinquième année consécutive : un double record national : pour la taille de la structure et la pérennité du label.

DROM Rentrée 2017 02
DROM Rentrée 2017 03
DROM Rentrée 2017 04

DROM Rentrée 2017 05

C'est l'heure : il faut y aller, maintenant !

.

Les Dromignons à la mer . . .

Les Dromignons en classe de mer 2017

   Les Dromignons ont pris un acompte sur les vacances . . . mais juste en ce qui concerne le cadre !

  En effet, leur classe s'est transportée, pendant une semaine, en bordure de Méditerranée, à Sausset les (Tur ?) Pins. Cette fois, Sylvain Turpin, le maître, était accompagné d'un papa et d'un grand frère. Après un voyage en train, avec changement à Lyon, puis à Marseille, les 16 écoliers de Drom se sont retrouvés avec deux autres écoles rurales : Virieu de Grand et Brenaz : de quoi sympathiser et se faire des copains !

  Au programme, de la pêche à pied, de la voile, une balade en Catamaran avec retour pédestre par le sentier Fernandel ; l'étude des animaux de la Méditerranée, de l'écologie marine . . . sans oublier de sympathiques veillées !

(Merci à Sylvain Turpin pour la photo)

Les 7 merveilles des Dromignons

Chemin buissonier des Dromignons (1)

   Depuis trois années, les Dromignons font l’école buissonnière ! En effet, sous l’égide de l’USEP (Union Sportive de l'Enseignement du Premier degré), les écoliers ont conçu un « chemin buissonnier », qui consiste en un chemin de randonnée présentant les curiosités de leur village. Il leur a d’abord fallu rechercher et déterminer les éléments remarquables à mettre en valeur, puis à imaginer un parcours pour les relier. Après un travail de recherches sur ce patrimoine, un topoguide a alors été conçu, puis un panneau de présentation au départ de cette boucle d’environ 6 kilomètres. Pour ce projet, les Dromignons se sont entourés de partenaires techniques et financiers : l’AGEK (association de gestion des espaces karstiques), l’Etoile du Revermont (club de randonnée de Meillonnas), le sou des écoles et la commune. Il convenait alors d’inaugurer dignement ce nouvel équipement touristique, avec discours et coupure de ruban ! Après la cérémonie officielle qui permettait de dévoiler le panneau, le départ était donné pour découvrir les 7 merveilles sous un soleil de plomb

  Au départ de l’école, on est rapidement devant l’église St Thyrse (XIIème/XVème siècles) et le campanile, on découvre un peu plus loin la fromagerie (bâtiment de 1906 qui abrite la coopérative créée en 1881), puis l’indication du niveau des inondations de 1840. Etape suivante : le lavoir, dont la particularité est d’être submersible. On sort alors du village et on peut admirer des dolines, avant d’arriver au « tunnel de l’espoir », qui permet d’évacuer les eaux d’inondation de la vallée. Enfin, on se promène sur un lapiaz, formation géologique particulière du relief karstique. Le tout, en tout juste deux heures : une bonne idée supplémentaire de promenade en ce début de saison estivale !

Chemin buissonier des Dromignons (2)

Chemin buissonier des Dromignons (3)

Le moment du discours

Chemin buissonier des Dromignons (4)

Les Dromignons dévoilent leur réalisation !

Chemin buissonier des Dromignons (5)

(Merci à Sylvain TURPIN et Pascale BORGET pour les photos)

Au fil des jours . . .