Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

18 juillet 2018, 2 h 58 min
Surtout clair
Surtout clair
17°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Drom

Une école interactive avec les Dromignons

Après cinq années chez Sylvian Turpin, le maître d'école, on est paré pour le collège !

  Quatrième édition pour le marché des connaissances à l'école de Drom. Les stands, décidés, conçus et préparés par les Dromignons eux-mêmes, proposaient encore un large éventail de disciplines. Au programme, cette année : smoothie banane, chien, badminton, yoga, moteur thermique, nerf, chaton, baguette chinoise, rose des sables, dames, échec, dame chinoises, dessin. Puis les écoliers laissaient leur casquette de moniteurs pour se faire chanteurs. En effet, avec l'aide de Greg, un papa artiste, il ont offert un concert des chansons apprises cette année.

Des futurs collégiens

  Naomie, Pauline, Axel et Edouard ont gagné leur entrée en sixième ; ils se voyaient donc offrir chacun un dictionnaire pour les accompagner dans ce prochain niveau, et la soirée pouvait se terminer sous le signe de la convivialité grâce au sou des écoles qui avait prévu de quoi se désaltérer et se restaurer !

Les parents écoutent le moniteur !

Remise des dictionnaires : les garçons écoutent . . . les filles posent pour la photo !

.

Cinéma rural : le programme de la rentrée !

 
 
  La saison 2017/2018 se termine avec un dessin animé . . . et on connait déjà le programme de la rentrée !
 
  Modification importante en septembre : inchangés depuis 2002, les tarifs sont  réajustés et passent à 2 € pour les moins de 14 ans, et à 4 € pour les autres.
 
  Le 9 juillet, à 20h15 : « Pierre Lapin  »  (film d'animation américain, britannique, australien de Will Gluck avec Philippe Lacheau, Julien Arruti, Elodie Fontan) ; sorti le 4 avril 2018 ; durée 1h30).
   Le petit lapin préféré des jeunes lecteurs depuis des générations est désormais le héros d’un film plein d’aventures et d’espièglerie ! L'éternelle lutte de Pierre Lapin avec M. McGregor pour les légumes du potager va atteindre des sommets. Sans parler de leur rivalité pour plaire à cette charmante voisine qui adore les animaux… Bien au-delà du jardin, de nombreuses péripéties les entraîneront de la magnifique région des lacs en Angleterre jusqu’à Londres !
 
*  *  *

   Reprise des séances : le 24 septembre, avec "L'Ecole est finie" (film français de Anne Depetrini, avec Bérengère Krief, Patrick Chesnais, Grégory Fitoussi) ; sorti le 11 juillet 2018 ; durée 1h29.

    Agathe Langlois, parisienne jusqu’au bout des ongles bien vernis, est ravie : elle vient d’être titularisée comme professeur d’anglais. Le bonheur de cette nouvelle ne va pas durer, elle apprend qu’elle est mutée... à des centaines de kilomètres de son appartement parisien, en pleine campagne ! Et quand Agathe découvre le niveau et la motivation des élèves de sa nouvelle classe, au fin fond de la Picardie, c’est la douche froide ! Entre des élèves plus que dissipés et des collègues qui l’ignorent, la jeune femme va devoir ranger ses Louboutins et s’adapter à sa nouvelle vie de prof à la campagne...

 
 
*  *  *

   Le 15 octobre, à 20h15 : « LE DOUDOU »  (film français de Ph. Merchelen et julien Hervé, avec Kad Mérad, Guy Marchand) ; sorti le 20 juin 2018 ; durée 1h22).

   Michel a perdu le doudou de sa fille à l’aéroport de Roissy. Il dépose un avis de recherche avec une récompense. Sofiane, employé à l’aéroport, y voit l’occasion de se faire un peu d’argent et prétend avoir retrouvé la peluche. Le mensonge révélé, Michel et Sofiane se lancent malgré tout sur les traces du doudou. Une mission plus compliquée que prévu...

 

Prochain film : le 5 novembre.

 Logo cinéma DROM

Des tartes et des cartes

   Journée champêtre pour les sociétaires de l’Age d’Or : 17 d’entre eux ont partagé un repas sympathique dans la grange de Flora avec les tartes sorties du four de Marcel avant de continuer par des parties de cartes.

( Merci à Alain FELIX pour les photos ! )

Animations estivales : le programme de la saison

 

   Suite à la fusion de la CCTER (Communauté de Communes de Treffort en Revermont) avec 6 autres communautés de communes pour former CA3B, la communauté d'agglomération du bassin de vie de Bourg en Bresse, les "Jeudis du Revermont" deviennent les "Vendredis du Revermont" (et commenceront un jeudi) !

   La nouvelle saison a été présentée avec Monique Wiel, vice-présidente au tourisme, Sylviane Chêne, vice-présidente à la Culture, Eric Dubiel, président délégué de l'Office de Tourisme, Brigitte Morellet, présidente de la commission culture du pôle Revermont et Bérangère Bulin, médiatrice culturelle, avec Xavier Marcon, directeur du CRD (Conservatoire à Rayonnement Départemental).

   A Drom, comme toutes les années depuis 2009, un spectacle sera proposé le vendredi 27 juillet au lavoir : le duo "Java bien" de la compagnie La mesure cadencée.

   Dans ce petit bistrot, le "Java Bien", on chante à tue-tête pour se raconter les drôleries et mésaventures de la vie à Paris, de 1900 à 1950. Une histoire bien mouvementée marquée par deux guerres, mais aussi par une vie culturelle riche, de l'essor des cabarets et des cafés-concerts à l'arrivée du fox-trott, du tango, de la samba. Ce n'est pas toujours rose, mais c'est la vie ! De mélodies connues en découvertes insoupçonnées, ce duo frais et fantaisiste fait redécouvrir une époque.

   Marion Cordier et Hélène Subtil partagent avec le public l'intérêt et l'amusement qu'elles ont eu à découvrir quelques pièces du répertoire de la chanson française de la première moitié du XXème siècle. De la goulante du faubourg à la chanson d'amour, du refrain du pavé à la chanson littéraire au triomphe de Bourvil "Samba ni chaussettes", elles ne reculent devant rien : tout est prétexte à prendre du bon temps, à passer un bon moment d'émotion et d'humour. Chansons à succès ou chansons plus discrètes, chansons réalistes ou humoristiques, elles se promènent alors dans ce début de siècle qui voit succéder aux complaintes des filles de la rue et aux chants de la première guerre mondiale, les chansons swing, tangos parodiques, sambas de tous genres sortant des dancings et cafés-concerts.

   A consommer sans modération !

 

De fil en aiguille

   Mieux qu’un radar ou un « gendarme couché », la Journée Mondiale du Tricot a fait ralentir les automobilistes à Drom. En effet, le portail et la clôture de Sylvie Badi étaient ornés d’ouvrages tricotés multicolores : le gang des tricoteuses avait frappé ! Dès la veille, chez Marlène Péronnet, ces deux dames de Drom avaient déjà accueilli des complices de Nivigne & Suran pour une soirée dédiée aux aiguilles à tricoter, au crochet et au tricotin. A l’automne dernier, dans cette commune surannaise, Marie-Laure, bénévole de la bibliothèque, avait organisé un café/tricot, puis un deuxième : devant le succès obtenu, elles sont désormais une quinzaine à partager mensuellement un moment convivial, échanger des conseils, partager des techniques, enrichir leur expérience en jersey, torsade, point de riz, maille serrée et autre triple bride. Un rapprochement avec les doigts de fée de Drom s’est alors rapidement opéré.

Du tricot à gogo !

   Le samedi, c’est en plein air que les deux Dromnières recevaient les adeptes de la pelote de la laine dans une ambiance bohème … toujours autour de quelques gourmandises et rafraichissements ! Au total une vingtaine de personnes, majoritairement des dames, ont fait un crochet par Drom pour faire croiser le fer de leurs aiguilles : de Chavannes, mais aussi de Drom, de Bourg, du Jura. Si cette activité rappelle à beaucoup leurs grand-mères, elle attire désormais beaucoup de jeunes, même des enfants.

   Et, entre deux pelotes, Sylvie et Marlène nous ont informé en exclusivité qu’elles travaillaient sur un projet dont le résultat serait dévoilé pour la fête de Drom. Mais là, le secret est bien gardé et il faudra patienter encore quelques mois.

Un drôle de personnage a fait ralentir les automobilistes !

Du crochet, et du tricot !

Le gang des tricoteuses et Anne Laure, leur complice surannaise

Rencontre inter-vallées

Ambiance bohème le samedi ...

Au fil des jours . . .