Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

16 juin 2019, 16 h 38 min
Ensoleillé
Ensoleillé
22°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Drom

Bientôt les Vendredis du Revermont !

Bérangère Bulin dévoile le programme 2019

   Sous l'égide de la CA3B, qui a transformé les "Jeudis du Revermont" en "Vendredis du Revermont", une 11ème saison est lancée pour des spectacles gratuits dans les villages du Revermont : cirque, puis concerts de différents styles.

  A Drom, c'est la place Docteur Gaillard qui accueillera "La vie rêvée de Josiane", un spectacle complètement déjanté avec Bastoon et Baboushka, le vendredi 19 juillet, à 20h30.

  De la chanson française,qui chatouille, qui décoiffe, qui bouleverse à travers des histoires singulières. De quoi bouger les fesses en essuyant les larmes, de quoi mourir de rire pour ne pas mourir tout court.

Le lancement de la saison


       

Les pizzas des Cup’Ain : l’envers du décor

Un gros travail en amont, dans un laboratoire fonctionnel

 Les Cup'Ain reviennent pour une nouvelle saison ...

mais chaque soirée est précédée d'une minutieuse préparation !

Visite des coulisses  . . .

   En Revermont, depuis cinq ans déjà, beaucoup connaissent les Cup'Ain qui viennent, non seulement régaler de leurs pizzas les gourmands d'une demi-douzaine de villages, mais aussi animer chaque semaine leurs soirées estivales. Après leur saison hivernale où ils sont salariés en charge d'un restaurant en station de ski, les trois complices reviennent pour un sixième été en Revermont. Chaque soir, leur camion se pose dans un village différent et ce sont 50 à 60 pizzas qui sont composées à la demande, que l'on peut emporter ou bien déguster sur place, accompagnées d'une boisson et de musique : tables et sièges sont fournis  (et abondamment utilisés !) et l'équipage détient une licence II.

Un laboratoire fonctionnel

   Mais le succès et l'efficacité sont dus à toute une organisation bien huilée en amont ! En effet, après des débuts dans leur appartement, le trio s'est entièrement aménagé lui-même un atelier dans les caves d'une ancienne fromagerie. Là, il dispose d'un local de stockage et d'un laboratoire équipé de tout le matériel indispensable : chambres réfrigérées, pétrin, trancheuse, vaisselle et lave-vaisselle (les verres jetables sont désormais proscrits ! ). Les produits frais sont livrés deux fois par semaine et chaque matinée est utilisée pour préparer tous les ingrédients nécessaires : boules de pâte, sauce napolitaine, pili-pili et garnitures diverses des 18 pizzas de la carte (et même, en plus, des escargots ou des fruits de mer, à condition de commander avant midi ! ), sans compter les deux ou trois suggestions du jour. L'équipe veille aussi à jouer "local" en s'approvisionnant, pour certains produits, chez Jean-Louis, maraicher à Simandre, ou à la fromagerie de Drom.

Mais qui sont-ils ?

   Patrice est boulanger pâtissier (pizzaiolo l'été, chef de cuisine l'hiver) ; Manon, serveuse, est fille d'une restauratrice : elle a grandi dans une brasserie de la Drôme. Quant à Thomas . . . il est maçon, mais il excelle aussi au service !

Circuit

   Le camion bleu des Cup'Ain tourne de village en village du dimanche au vendredi (Verjon, St Etienne, Salavre, Treffort, Pressiat et Drom) ; le samedi, il peut intervenir dans des manifestations (Musicolines, à Treffort) ou des fêtes privées (anniversaires, en salle, à domicile).

Et, le vendredi 21 juin, à Drom, une surprise pour la fête de la musique . . .

La marchandise à l'abri dans des des chambres réfrigérées

Des bons produits frais dans la réserve

Les conteneurs prêts à accueillir les garnitures

Patrice est dans l'pétrin !

Préparation des boules de pâte : pesage ...

... roulage ...

... et stockage !

La pâte repose alors 24 ou 48 heures.

 

Au tour de la viande . . .

. . . puis des poivrons !

N'oublions pas le parmesan !

Parés pour une nouvelle saison  . . .

. . . et des belles soirées d'été !

 

Eté 2019 : des fleurs, des fleurs, et encore des fleurs !

L'équipe à Michèle

   Autour de la présidente Michèle Blatrix, cinq bénévoles ont répondu à l'appel du comité de fleurissement, relayé par la commune, pour les plantations de la saison estivale. Cinq secteurs sont privilégiés, afin de pouvoir assurer un entretien optimum durant l'été : le Rosset (et sa sculpture métallique), l'entrée par la rue du Port Fleury (avec son calvaire), le début de la rue de la Fruitière (avec son chaudron), la place Docteur Gaillard (mairie, église et monument aux morts) et la place du presbytère. Là, de nouvelles barrières sont installées pour séparer le parking du massif végétalisé : elle ont alors été dotées de jardinières ; les fleurs ne seront désormais plus derrière les voitures en stationnement, mais visibles depuis la route.

(Presque) 200 plants

   Seul homme parmi ces dames, Roger s'est vu confier la logistique et le transport. Privilégiant des variétés économes en eau et ne craignant pas trop le soleil, ces mains vertes ont alors judicieusement répartis des géraniums, bégonias, dragons, bidens, impatients de Guinée, ipomoea batatas et autres dahlias ou œillets d'indes … sans oublier deux gauras !

Une nouvelle installation au cœur du village

Affichage électoral : gaspillage et incivilité

   Avec 34 listes pour les élections européennes, les électeurs devraient avoir le choix !

  Pour ce faire, les communes ont été dans l'obligation de mettre autant de panneaux d'affichage que de listes, ce qui, cette année, a posé un casse-tête aux 35 000 collectivités concernées, où l'on a pu voir les maires ruraux rivaliser d'ingéniosité pour se conformer à cette disposition avec un minimum de frais (et en optimisant la place).

   Tout cela pour que 60 % des emplacements restent vides (20 sur 34) . . . et que certains candidats se permettent d'utiliser, en plus, du mobilier urbain ou des supports de signalisation pour rajouter de l'affichage sauvage.

  Il ne reste qu'à souhaiter que ces derniers seront verbalisés par les autorités locales en charge du maintien du respect de l'ordre public (voire pénalisés pour ce comportement indigne de candidats à des fonctions parlementaires . . . ).

Un exemple parmi plusieurs . . .

Merci à Sylvie BADI pour ce témoignage supplémentaire :

(dans l'abribus)

 

Concert : les Dromignons en tournée

Bientôt à Bercy !

  Lorsque la SACEM (Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de musique) a lancé son appel à projets " La fabrique à musiques ou à chansons " devant faire intervenir un artiste avec des écoliers, Julie Rudelin a tout de suite présenté un dossier en pensant à Drom. En effet, la jeune femme est coordinatrice de projets à la Tannerie (Scène Conventionnée de Musiques Actuelles) dont une des missions est d'initier et sensibiliser les " publics éloignés " (dont les territoires ruraux) aux musiques actuelles. C'est ainsi que, depuis l'automne, Marie Rubens, musicienne vocaliste professionnelle, est venue travailler une fois par mois avec les Dromignons et a été époustouflée par leur cohésion et leur créativité: " c'est génial : ils ont écrit les textes à partir de rien. Ce sont eux qui apportent la matière, puis on crée : ils savent où ils vont ". Marie a ainsi créé la musique en fonction de leurs propositions, en travaillant encore à distance entre les séances avec Sylvain Turpin, le maître d'école.

Engagés pour l'environnement

  Le cahier des charges prévoyait la conception et l'enregistrement d'un clip musical, mais aussi la restitution de ce projet par les enfants, suivi d'un concert de l'artiste. Très sensibles aux enjeux environnementaux, les Dromignons sont donc restés dans leur domaine de prédilection en créant une ode qui se veut un cri d'alerte : " Le drame de la terre ".

  Ils ont alors été accueillis dans les locaux de La Tannerie, d'abord pour une visite qui n'a pas manqué de susciter une foule de questions, puis pour le concert qui n'a nécessité qu'une seule répétition générale, les écoliers de Drom ayant efficacement préparé leur prestation bien en amont, pour le plus grand plaisir d'un public connaisseur !

Marie, Julie et sa stagiaire : les 3 muses des Dromignons

Visite et découverte des lieux

1ère partie : les Dromignons

2ème partie : Marie Rubens

Merci à Cécile PAUBEL pour la vidéo du spectacle en intégralité :

Au fil des jours . . .

  • Bientôt les Vendredis du Revermont !

    Bérangère Bulin dévoile le programme 2019

       Sous l'égide de la CA3B, qui a transformé les "Jeudis du Revermont" en "Vendredis du Revermont", une 11ème saison est lancée pour des spectacles gratuits dans les villages du Revermont : cirque, … Lire la suite

  • Un toit tout neuf attendait les pèlerins

     

    A droite, à côté de Philippe DOSNE, président des Amis de Notre Dame des Conches, Michel PORRIN, maire de Ramasse, présente la réfection de la toiture.

    La pluie s'est invitée au pèlerinage du lundi de Pentecôte, mais les pèlerins Lire la suite

  • Aide à Domicile en Milieu Rural : une structure indispensable

     

      En introduction de l’assemblée générale de l’ADMR des 2 vallées, Gérard Toinard, président, rappelait l’action de la structure dans les domaines des services et soins aux seniors, de l’enfance et la parentalité, de l’accompagnement du handicap et de … Lire la suite

  • Les pizzas des Cup’Ain : l’envers du décor

    Un gros travail en amont, dans un laboratoire fonctionnel

     Les Cup'Ain reviennent pour une nouvelle saison ...

    mais chaque soirée est précédée d'une minutieuse préparation !

    Visite des coulisses  . . .

       En Revermont, depuis cinq ans déjà, … Lire la suite