Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

17 novembre 2018, 13 h 35 min
Nuageux
Nuageux
9°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Daniel Brochier

Fête de la science : Drom, capitale du karst

Combinant les "Rencontres d'octobre" et la fête de la science, la vallée de Montmerle Drom Ramasse a rassemblé spéléologues, scientifiques et grand public sur le thème des poljés*.

   Jacques Choppy (1926-2004) était un éminent spéléologue et karstologue, reconnu comme un des plus grands experts du monde souterrain. A son initiative, depuis 1980, le Spéléo-club de Paris organise une rencontre annuelle consacrée à l’actualité relative à l’exploration et à la recherche en spéléologie physique et karstologie. La vallée de Drom a été choisie pour l’édition 2018 où une cinquantaine de spéléologues et de scientifiques de toute la France et même de Suisse, se sont rassemblés pour travailler sur ce thème, échanger leurs expériences, leurs travaux et rendre compte de leurs explorations.

   Sur place, la logistique de ce congrès a été organisée par l’AGEK (Association de Gestion des Espaces Karstiques), en collaboration avec les communes de Drom et Ramasse, mais aussi de Corveissiat, du Département, de la CA3B (Communauté d’agglomération) et de ALTEC, le « CCSTI » de l’Ain (Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle).

Des animations grand public

   En effet, en parallèle de ces rencontres, le grand public était invité à des animations à son intention. Le jeudi, à Corveissiat, plus de 120 spectateurs se sont régalé des images de Daniel Chailloux avec un diaporama en 3D, sur les plus belles grottes du monde. Deux dimanches consécutifs, c’est lors de randonnées accompagnées que les visiteurs ont pu découvrir la grotte de Corveissiat ou le tunnel de Drom. Le vendredi soir, quelques Revermontois se sont joint aux congressistes pour une conférence sur la vallée sèche de Drom Ramasse et ses particularités hydrogéologiques : « Le détestable inconvénient d’autrefois est devenu une curiosité attrayante », remarquait le maire en introduction. 

    Une première partie était alors consacrée à la géologie de la vallée par Philippe Vermeil (président de l’AGEK), qui s’aidait d’une présentation de Patrice Landry (découvreur des traces de dinosaures de Plagne). Michel Geoffray (AGEK) enchainait avec l’hydrogéologie et les phénomènes karstiques de la vallée, détaillant aussi bien les plans réalisés lors des explorations des cavités de la vallée, que les relations constatées entre les épisodes pluvieux et le niveau des eaux souterraines (et des résurgences) mesurés à l’aide de capteurs répartis dans le sous-sol.

Histoire et préhistoire

   Local de l’étape, Daniel Brochier racontait ensuite la genèse et les péripéties du tunnel de Drom, depuis l’idée émise en 1852 pour évacuer plus rapidement les eaux d’inondations de la vallée vers leur exutoire naturel des « sources intermittentes de Rochefort », dans la vallée voisine du Suran, jusqu’à la réalisation d’un canal en amont, annulé par la guerre de 1870 et finalisé en 1997, alors que le prolongement du canal aval (antérieur au tunnel) n’avait pu être accompli en 1902, puis avait été abandonné en 1997.

   Enfin, Marc Cartonnet, de l’association « Archélogie préhistorique entre Saône et Rhône », s’attachait à détailler les découvertes faites à la grotte de la Tessonière, à Ramasse. Précurseur de la préhistoire de l’Ain, l’abbé Tournier avait effectué, là, des premières fouilles en 1902, reprises à partir de 1978 par René Desbrosse. Une première série d’éléments (silex) atteste d’abord une occupation par l’homme de Néanderthal, il y a 100 000 à 300 000 ans (les premiers silex « moustériens » découverts dans une grotte), puis d’une autre occupation vieille de 10 000 à 35 000 ans. Puis une autre se rapporte à la fin de l’âge du bronze (céramique de 800 ans avant notre ère), et à l’âge du fer (jattes entre 700 et 750 ans avant Jésus Christ). Enfin, quelques restes osseux humains n’ont pu être datés, alors que des restes animaux rappellent la présence de bisons, mammouths, hyènes, rhinocéros et ours.

Le Revermont 2018 : un bon cru !

   Du côté des congressistes, Jacques Chabert, responsable de ces rencontres pour le spéléo-club de Paris, nous confie que cette 28ème édition est « un des meilleurs crus, avec un accueil super sympa, une organisation remarquable, et une considération par les élus »Un clin d'oeil à Christophe Lagarde, maître d'œuvre de cette réussite  

 * Définition

   Un « poljé » est une dépression fermée d'origine karstique, de grandes dimensions, à fond plat et à bordures escarpées, tel le val de Montmerle Drom Ramasse.

 

Dès le jeudi soir, à Corveissiat, plus de 120 personnes ont pu faire un tour du monde des grottes et des cristaux avec les vues en trois dimensions de Daniel Chailloux

Un écran spécial et deux projecteurs avec des filtres sont nécessaires

Le vendredi soir, à Drom, était consacré au poljé de Montmerle Drom Ramasse

Géologie et phénomènes karstiques de la vallée ont été expliqués en détail . . .

. . . très en détail !

Des tests par coloration et des et mesures précises permettent de mieux connaître le sous sol

 

(le résumé de l'historique du tunnel fait l'objet d'un article séparé : voir ici )

 

   Pour l'occasion, Philippe Vermeil, président de l'AGEK, s'est vu offrir un tronçon de rail ayant servi aux travaux du tunnel !

   En effet, après ce chantier, les rails et le wagonnet ont été vendus aux enchères publiques le 10 août 1869, à Rochefort. Hippolyte Gouilloux, le maire, en a donc récupéré un morceau ! La maison de son petit fils a, bien plus tard, été rachetée par le grand-père du maire actuel, qui s'est retrouvé en possession de cet intéressant vestige.

Séquence émotion pour Philippe !

Les représentants des structures partenaires de ces animations

Une visite a aussi été organisée le dimanche pour le grand public : d'abord des explications sur les particularités karstiques de la vallée et ses phénomènes hydrogéologiques . . .

. . . puis la visite du tunnel de Drom !

Jacques Chabert se dit ravi de ces 28èmes rencontres : "Un cru exceptionnel ! "

Christophe Lafarge, le chef d'orchestre de ces journées

. . . démonstration, s'il en était besoin, de la pertinence et de la légitimité du choix de Drom pour accueillir ces 28èmes rencontres d'octobre !

 

 

Les années en 7 : il y a 30 ans

salle-des-fetes-1987

L'extension de la salle polyvalente

  2016 est derrière nous, 2017 est entamée : et si on jetait un coup d’œil dans les dernières années en 7 ? Premier épisode : 1987.

  Fin août, les colonnes de "La Voix de l'Ain" informent qu’un correspondant local est désormais chargé de la commune de Drom. Son premier article sera consacré aux travaux d’extension de la salle des fêtes. St Thyrse commence sous la pluie, mais le soleil est au rendez-vous le lendemain pour le corso où défilent pas moins de dix chars. Le samedi soir, la salle étant en chantier, le bal se déroule sous un chapiteau bondé.

  Le 11 novembre, trois sapeurs-pompiers sont mis à l’honneur : Daniel Rivoire, Christian Bonnet et Daniel Brochier ont été intégrés à la compagnie l’année précédente et ont passé leur premier niveau de secourisme ; ils viennent, cette année, de réussir le second. Pour le repas annuel du CCAS (Comité Communal d’Action Sociale), 34 convives se retrouvent à Simandre, dont le doyen, Lucien Radix, 90 ans.

1987-sp

Les pompiers à l'honneur

Le repas des anciens

Le repas des anciens

.

Les orchidées déplacent les foules en Revermont !

Balade découverte Natura 2000    Avec le SMISA (Syndicat Mixte Interdépartemental du Suran et de ses Affluents), le paisible hameau de Toulongeon a vu sa population plus que décuplée ! En effet, cette structure, par ailleurs animatrice de la démarche Natura 2000 en Revermont et gorges de l'Ain, avait choisi ce coin de Germagnat pour organiser une balade dédiée à la découverte des orchidées sauvages.

Principauté ToulongeonBalade découverte Natura 2000 02

   Plus de 80 personnes se sont alors élancées dans les prairies sèches sous la conduite de Marie Vasseur, technicienne environnement du Syndicat en charge de Natura 2000. En quelques centaines de mètres, elles ont pu avoir des explications précises sur la biodiversité rencontrée et découvrir (et apprendre à reconnaître !) pas moins de neuf différentes espèces d’orchidées en pleine floraison. Il était aussi abordé l’intérêt de ces milieux naturels pour le patrimoine paysager et leur rôle dans les exploitations agropastorales du Revermont. Daniel Brochier, président du comité de pilotage Natura 2000, évoquait alors la politique et le fonctionnement Natura 2000 alors que Alain Binard, maire de Germagnat, expliquait une mesure prise localement avec l’accueil d’un berger et ses mille moutons pendant la saison estivale, permettant de résoudre efficacement le problème de l’entretien de ce secteur menacée d’embuissonnement.

1 Orchis pyramidal

1T Orchis pyramidal

1T Orchis pyramidal

2 Ophrys mouche

2T Ophrys mouche

2T Ophrys mouche

3 Listère ovale

3 Listère ovale

4 Orchis militaire

4 Orchis militaire

5 Platanthère à deux feuilles

5 Platanthère à deux feuilles

5T Platanthère à deux feuilles

5T Platanthère à deux feuilles

6 Ophrys bourdon

6 Ophrys bourdon

6T Ophrys bourdon

6T Ophrys bourdon

7 Orchis moucheron

7 Orchis moucheron

8 Orchis brûlé

8T Orchis brûlé

   Avant de repartir, les participants, venus du Revermont, mais aussi de Bresse, de Dombes ou du Jura, ont pu apprécier l’hospitalité de Germagnat autour d’un verre offert par la commune.

Balade découverte Natura 2000 03

  Natura 2000 en Revermont et dans les gorges de l’Ain

   La démarche Natura 2000 vise à protéger des espèces reconnues remarquables au niveau européen, en incitant tous les acteurs d’un territoire concerné à prendre des mesures concertées. Le Revermont est concerné pour ses pelouses sèches à orchidées, disséminées sur 1 734 hectares dans 26 communes, mais aussi pour ses chauves-souris, qui trouvent des refuges dans les gorges de l’Ain.

  Chargé du suivi et de l’animation de cette démarche, le SMISA a son siège à Chavannes sur Suran . . . rue des orchidées !

SMISA

  166 sites Natura 2000 sont répertoriés pour la région Rhône Alpes et plus de 27 000 en Europe.

  Pour en savoir plus sur Natura 2000 et le site du Revermont : http://revermont-gorges-ain.n2000.fr/

Crédit photos : Tatou (1T, 2T, 5T, 6T, 7T et 8T)

Quelques réactions . . .

(pour plus de « discrétion », tous les auteurs sont indiqués au masculin ;

la majorité des réactions verbales  - en direct ou par téléphone -  n'ont pas été reprises)

Je viens d’apprendre, quelle horreur !

(SMS 06 avril 13 : 38 / habitant de Drom)

L'âge des lumières s'achève, nous revoilà au moyen âge!!

(Courriel 06 avril 13 :44 / habitant de Drom)

Je suis catastrophé, qui peut avoir "magouillé" dans ton dos !

Des personnes mal intentionnées ce n'est même pas pensable ! sincèrement, je me remets en question, je ne sais plus où j'habite.

(Courriel 07 avril 10 :23 / élu de la CCTER)

Je viens de lire la presse (…) J’étais loin d’imaginer cela. Bon courage

(SMS 7 avril 10 :39 / partenaire technique de la commune)

 Je viens de lire le journal. Je n’en reviens pas !

(SMS 07 avril 12 :26 / maire de l’Ain)

Alors là, j’en reste bouche bée …  j’ai dû mal à croire ce que je lis, pour moi, c’était une telle évidence que je ne m’étais même pas posé la question

(mon conjoint) et moi-même sommes bien désolés de tout cela (on peut même dire dégoutés), vous ne méritiez pas cela après autant d’implication

J’espère que vous saurez rebondir

(Courriel 07 avril 23 :02 / habitants de Drom)

Je viens d'apprendre pour votre conseil municipal ! Un coup dur pour un homme engagé comme vous.

(Courriel 08 avril 11 :14 / partenaire technique CCTER)

C’est dégueulasse ce qu’ils t’ont fait !!!

(SMS 08 avril 13 :18 / parlementaire de l’Ain)

C’est une manœuvre pour recaser Denis ?

(Appel téléphonique 08 avril 13 :05 / parlementaire de l’Ain)

Comme beaucoup de monde, j'ai appris ce qui s'est passé à Drom. (…) tu ne méritais pas celà. Je sais combien tu t'es dévoué pour ton village au prix souvent de sacrifices car la vie communale avec les nombreuses réunions est très exigeante.

Je trouve que maintenant dans nos activités municipales il y a peu de reconnaissance.

(Courriel 08 avril 14 :24 / élu de l’Ain)

Comment Drom a-t-il pu te réserver un tel sort lors de ces dernières élections ? J’en suis assommé ! S’il en est un qui ne méritait pas çà, c’est bien toi qui agis toujours pour le bien de ta commune, sans compter ton temps, ton énergie et surtout avec beaucoup de modestie et un grand respect du bien commun…

C’est certainement la rançon du travail trop bien accompli qui a attisé les jalousies…

(Courriel 08 avril 14 :37 / ancien élu de la CCTER)

C’est une catastrophe ! (puis, après explication sur agissement politicien local) Ca ne m’étonne pas !

(Appel téléphonique 09 avril 09 :55 / parlementaire de l’Ain)

Quelle n'a pas été ma surprise, dimanche soir, en recevant un message (du maire), nous annonçant que tu n'avais pas été réélu à la mairie de Drom ! J'ai eu l'impression que le ciel me tombait sur la tête, tellement j'étais sûr que tu repasserais.

J'imagine que ce n'est pas dû au hasard, mais quelles que soient les tractations qui ont amené ta défaite, c'est particulièrement moche ! Chronique d'une mort annoncée...

Je ne comprends pas que l'on ait évincé quelqu'un qui se soit autant investi pour sa commune.

(Courriel 10 avril 11 :10 / élu de la CCTER)

Bon courage à toi

Ne te laisse pas faire par tous ces abrutis qui ne pensent qu'à eux, j'ai toujours été de ton côté même si parfois je n'étais pas toujours d'accord .

Ça n'empêche que rira bien qui rira le dernier leurs incompétences et leurs égocentrismes finiront bien par leurs jouer des tours.

(Courriel 10 avril 15 :58 / habitant de Drom)

 Je viens d'apprendre par Voix de l'Ain la trahison électorale dont tu viens d'être victime.

Je te souhaite de trouver les ressources pour affronter cette injustice et poursuivre ton engagement  avec, malgré tout, le plus de sérénité possible.

(Courriel 12 avril 10 :32 / ancien élu de la CCTER)

La vie politique peut être incroyablement injuste... Je redis au responsable et à l'homme que vous êtes toute ma considération. Bravo pour le travail accompli et qui n'est pas fini. ll y aura des jours meilleurs, j'en suis sûr !

(Courriel 14 avril 16 :14 / partenaire culturel)

Après l'interview de Tropiques FM :

Bravo !!! de belles explications claires nettes !

(SMS 15 avril 19 : 00 / habitant de Drom)

J’ai écouté religieusement l’interview et te félicite pour cette intervention.

(Courriel 17 avril 17 :51 / élu de la CCTER)

Je viens de t’écouter BRAVO

(SMS 16 avril 11 :58 / habitant de Drom)

Tu continues à bien parler (tropique)

(SMS 18 avril 09 :07 / élu CCTER)

Je viens d’écouter votre passage sur tropique fm. Fort instructif tt ça.

(18 avril 21 :16 / partenaire technique de la commune)

Juste un mot pour vous dire combien je déplore ce qui s’est passé, aux allures de putsch africain.

J’ai écouté votre interview radio, et j’ai compris certaines choses que j’avais du mal à comprendre.

(20 avril 19 : 09 / résident secondaire)

Nous avons appris avec regret et stupeur le changement de maire de Drom.

Nous avons toujours pu apprécier votre dévouement désintéressé et les projets devenus réalisations pour le village.

Que la seule liste ait pu permettre à certains leurs manigances est affligeant pour la démocratie puisque le vote citoyen n’a pas été respecté.

Par ailleurs, le Dromadaire et le Petit Dromadaire via internet nous manqueront.

Puis cette législature révéler la vraie valeur de chacun afin que les urnes puissent parler à nouveau dans 6 ans.

(Courrier 23 avril / résident secondaire)

Comment peuvent-ils encore se regarder dans une glace ?

(entendu par plusieurs personnes différentes, extérieures à la commune, dans un rayon de 30 km)

Courrier Pdt CG 01

« Le changement, c’est maintenant »

Avril 2014, semaine 14 

   Les élections municipales touchaient à leur fin. A Drom, Daniel Brochier, maire sortant, encouragé par une bonne partie de la population et des élus sortants, avait annoncé depuis un semestre son intention de proposer sa candidature à sa propre succession. Sollicité par plusieurs de ses collègues de la CCTER (Communauté de Communes de Treffort en Revermont), il avait aussi confirmé son accord pour se proposer à un deuxième mandat à la présidence de cette communauté.

   Avec Florence Blatrix, première adjointe, une liste de 10 candidats avait été constituée, tous élus dès le premier tour, totalisant de 70 à 90 % des suffrages exprimés ; le maire sortant approchant les 75 % après son deuxième mandat (et le quatrième dans ce conseil municipal). Un deuxième tour voyait se rajouter une onzième élue (provoquant l'indignation de l’ancienne secrétaire de mairie, maman de l’adjointe, voyant là une « manœuvre » dudit maire sortant).

Tentative de "négociations" à la communauté de communes . . .

   Le troisième jour après ce deuxième tour, (soit le mercredi 2 avril), le président de la CCTER était contacté par Denis Perron, nouvel ancien maire de St Etienne du Bois, par ailleurs vice-président du Conseil Général, vice-président sortant de la CCTER, et délégué communautaire pour le mandat qui débutait. Après avoir perdu son siège dans sa propre commune (avec 35 % de voix au scrutin de liste), ce dernier lui annonçait son intention de briguer la présidence de la communauté, et souhaitait un entretien immédiat pour en parler. Dès le lendemain (jeudi 3 avril), il souhaitait que le président sortant lui fasse des « propositions » pour négocier son désistement en sa faveur (une première vice-présidence, ou une délégation particulière . . . ? ).

    Estimant qu’une telle « discussion » ne devait avoir lieu, la semaine suivante, qu’entre les maires des 12 communes concernées, le président sortant ne souhaita pas s’engager dans de tels « arrangements ».

. . . puis à la commune.

Read more ...

Au fil des jours . . .