Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

1 avril 2020, 20 h 11 min
Ensoleillé
Ensoleillé
12°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: CPI

Secours à la personne : formation en interne chez les pompiers

   C'était juste avant l'annulation de toute rencontre, manoeuvre ou formation : les pompiers de Drom  se forment avec une première partie théorique (bilan sur victime), suivie de mises en situation avec des cas concrets sur le terrain avant les validations par les examens officiels.

Tout d'abord, des exercices théoriques

Analyse du déroulement, mise au point et ajustements, le cas échéant

Puis départ pour une mise en situation

Prise en charge de la victime, fiche bilan et premiers soins

 

(Merci à Loïc PRESTI pour les photos 6 à 9)

Sapeurs-pompiers : des médailles et des diplômes

   Fête traditionnelle des pompiers, la Sainte Barbe a été l'occasion de distinguer plusieurs volontaires du corps de première intervention. Le sergent Anthony Poncet, chef de corps, a ainsi appelé le caporal chef Michel Guillot, puis son propre père, le caporal Xavier Poncet, pour leur remettre la médaille d'or, honorant trente années d'engagement au sein de la compagnie.

Des formations validées

   Il a ensuite expliqué que les sapeurs Baptiste De Almeida et Charles Donin, intégrés depuis l'été à la compagnie, venaient de finaliser leur formation et de devenir complètement opérationnels. En effet, âgés de 16 ans, les deux jeunes hommes sont issus de la section de jeunes sapeurs-pompiers de La Vallière où ils ont acquis les connaissances théoriques et pratiques nécessaires pendant leurs quatre dernières années d'études au collège. Ils se sont alors vu remettre le diplôme validant leur statut de sapeur pompier.

   Enfin, il citait encore le sapeur Loïc Presti qui a terminé le parcours de formation au grade de caporal dont il vient de réussir l'examen. Il recevra prochainement ses nouveaux galons.

Le chef de corps entre les médaillés et ses nouveaux diplômés

Famille Carrier/Poncet : pompiers générations 5, 6 ... et 7 !

.

Archives 1989 : la première manoeuvre pour Xavier Poncet (à gauche) et Michel Guillot à droite) avec Eric Bonnet (au centre).

.

 

Pompiers : manoeuvre commune avec le centre de secours

Corps de Première Intervention et Centre de secours : des unités complémentaires

   Les pompiers de Drom sont intervenus à l'école, complètement enfumée ; l'occasion pour les écoliers d'utiliser la nouvelle sortie de secours. Si un écolier en difficulté respiratoire était vite pris en charge sous les instructions de Loïc Presti, un autre était rapidement retrouvé et secouru par une équipe du centre de secours du Suran, arrivée en renfort et dirigée par Dominique Perrin Une manoeuvre imaginée par le Sergent Poncet, du corps de première intervention de Drom, pour renforcer la cohésion entre les deux unités (avec la participation des Dromignons ! ).

   L'adjudant chef Perrin appréciait "le travail avec le CPI, permettant de connaître les bâtiments communaux", et pointait "les axes d'amélioration en matière de communication, de gestion des énergies et de prise en charge des personnes extérieures" ; il soulignait aussi l'importance de la caméra thermique pour la recherche de victime en milieu hostile et la bonne participation des deux structures.

Objectifs atteints

   Présent sur place en qualité d'observateur, le lieutenant Cyril Mottet, chef du centre de secours, ne constatait "pas de faute majeure et des objectifs atteints : la prise en charge des victimes et l'extinction du feu".

Après la manoeuvre, le bilan (ici, côté Centre de Secours)

L'adjudant-chef Dominique Perrin décortique toute l'opération pour en tirer les enseignements

 

Un scénario imaginé par le Sergent Poncet

.

Sapeurs-pompiers : des missions maintenues

Une équipe opérationnelle (première intervention guêpes pour Julie et Guillaume)

  La mission d’origine des sapeurs-pompiers était la lutte contre l’incendie ; aujourd’hui, les secours à victimes constituent la majorité de leurs interventions, avec les accidents sur la voie publique. Ils sont aussi sollicités pour d’autres opérations, telles que la lutte contre les hyménoptères, ce type d’insecte comprenant les guêpes et les frelons. Devant l’afflux de telles demandes, beaucoup d’unités n’interviennent plus (renvoyant les demandeurs auprès de sociétés spécialisées) ou alors facturent cette prestation.

  Le CPI de Drom (Corps de Première Intervention) maintient ce service gratuit à sa population et on peut ainsi, plus particulièrement les soirées d’été, voir les volontaires endosser leurs tenues spéciales pour éliminer des nids indésirables et dangereux.

  Il peut, là, être utile de rappeler que, dans l’Ain, presque un pompier volontaire sur deux est rattaché à un centre de secours communal (CPI), et ne perçoit pas de vacation du département (gestionnaire des centres de secours) : leurs interventions, comme leurs temps de formation ou d’entraînement est ainsi totalement bénévole. De plus, ils animent une amicale qui participe grandement au fonctionnement de cette unité de secours, au bénéfice des deniers communaux  . . .  tartes et calendriers contribuent donc à éviter les piqûres de frelons !

Pour l'équipement, les collègues sont nécessaires

Il s'agit de tout calfeutrer : des pieds à la tête !

Un nid de frelons dans un grenier ...

Un nid de frelons évacué !

(Merci au Sergent Anthony PONCET pour les photos 5 et 6)

Pompiers : deux nouveaux volontaires, déjà opérationnels

Charles et Baptiste sont déjà motivés à fond !

   Baptiste De Ameida, de Drom, et Charles Donin, de Ramasse, viennent d’intégrer le corps de première intervention de Drom (CPI). Agés de 16 ans, ils sont déjà (presque) opérationnels ! En effet, ils sont tous les deux issus de la section de jeunes sapeurs-pompiers de La Vallière et viennent d’acquérir toutes les connaissances nécessaires pendant leurs quatre dernières années d’études : il ne leur reste qu’un complément de formation d’une semaine pour compléter leur brevet national et être aptes à partir en intervention.

Des études adaptées

   Sur les 32 sections de jeunes sapeurs-pompiers de l’Ain, 6 fonctionnent en partenariat avec un collège, comme celle de La Vallière, sous la responsabilité de l’adjudant-chef Perrin, où Baptiste et Charles ont commencé une formation sur quatre années à partir de leur rentrée en 5ème au collège Lucie Aubrac, de Ceyzériat. Là, en plus de leur cursus scolaire, ils ont suivi des cours théoriques (pompier et sport) dispensé par des professeurs de l’éducation nationale. Parallèlement, ils ont suivi des cours pratiques dans les casernes du Suran et de Corveissiat, avec les huit formateurs de ces deux centres de secours (CS). Depuis 2012, ce sont ainsi une cinquantaine de jeunes qui ont validé cette formation, dont 60 % s’engagent ensuite dans une unité de secours.

   Ainsi, Charles a signé pour un double engagement au CPI de Drom et au CS du Suran. Baptiste, lui, envisage d’intégrer le CS un peu plus tard, mais son projet est de devenir professionnel dans la brigade des Pompiers de Paris.

 

Au fil des jours . . .

  • Croix de la mission 1923 : bientôt 100 ans,  … moins quelques années d’absence !

    Un monument bien visible . . . quand la végétation était contenue !

       Chez les premiers chrétiens, des missionnaires étaient envoyés par les communautés en place, hors des limites de la chrétienté, pour propager la foi et implanter de … Lire la suite

  • Covid-19 et fromagerie : service et respect des consignes

    Et toujours avec le sourire !

    Seul commerce local, et inscrit dans la liste des services indispensables -l'alimentation-,
    la fromagerie a adapté ses conditions de vente à la réglementation  en vigueur.

    Rigoureux, mais simple

       Passionnés par leur métier, et sensibles … Lire la suite

  • Cinéma : suspension des séances

       La pandémie de coronavirus a amené le gouvernement à prendre des dispositions draconniennes. M. le Premier Ministre a ainsi informé de sa décision de "fermer tous les lieux "non indispensables".
     
       En conséquence, les séances de cinéma … Lire la suite
  • Reconnaissance et solidarité

       Depuis le 17 mars à midi, suite aux instructions données la veille par M. le Président de la République,  toute la population est tenue de rester confinée à son domicile, afin, sinon de stopper, du moins de donner un … Lire la suite