Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

21 septembre 2019, 19 h 44 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
24°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: CPI

Sapeurs-pompiers : des missions maintenues

Une équipe opérationnelle (première intervention guêpes pour Julie et Guillaume)

  La mission d’origine des sapeurs-pompiers était la lutte contre l’incendie ; aujourd’hui, les secours à victimes constituent la majorité de leurs interventions, avec les accidents sur la voie publique. Ils sont aussi sollicités pour d’autres opérations, telles que la lutte contre les hyménoptères, ce type d’insecte comprenant les guêpes et les frelons. Devant l’afflux de telles demandes, beaucoup d’unités n’interviennent plus (renvoyant les demandeurs auprès de sociétés spécialisées) ou alors facturent cette prestation.

  Le CPI de Drom (Corps de Première Intervention) maintient ce service gratuit à sa population et on peut ainsi, plus particulièrement les soirées d’été, voir les volontaires endosser leurs tenues spéciales pour éliminer des nids indésirables et dangereux.

  Il peut, là, être utile de rappeler que, dans l’Ain, presque un pompier volontaire sur deux est rattaché à un centre de secours communal (CPI), et ne perçoit pas de vacation du département (gestionnaire des centres de secours) : leurs interventions, comme leurs temps de formation ou d’entraînement est ainsi totalement bénévole. De plus, ils animent une amicale qui participe grandement au fonctionnement de cette unité de secours, au bénéfice des deniers communaux  . . .  tartes et calendriers contribuent donc à éviter les piqûres de frelons !

Pour l'équipement, les collègues sont nécessaires

Il s'agit de tout calfeutrer : des pieds à la tête !

Un nid de frelons dans un grenier ...

Un nid de frelons évacué !

(Merci au Sergent Anthony PONCET pour les photos 5 et 6)

Pompiers : deux nouveaux volontaires, déjà opérationnels

Charles et Baptiste sont déjà motivés à fond !

   Baptiste De Ameida, de Drom, et Charles Donin, de Ramasse, viennent d’intégrer le corps de première intervention de Drom (CPI). Agés de 16 ans, ils sont déjà (presque) opérationnels ! En effet, ils sont tous les deux issus de la section de jeunes sapeurs-pompiers de La Vallière et viennent d’acquérir toutes les connaissances nécessaires pendant leurs quatre dernières années d’études : il ne leur reste qu’un complément de formation d’une semaine pour compléter leur brevet national et être aptes à partir en intervention.

Des études adaptées

   Sur les 32 sections de jeunes sapeurs-pompiers de l’Ain, 6 fonctionnent en partenariat avec un collège, comme celle de La Vallière, sous la responsabilité de l’adjudant-chef Perrin, où Baptiste et Charles ont commencé une formation sur quatre années à partir de leur rentrée en 5ème au collège Lucie Aubrac, de Ceyzériat. Là, en plus de leur cursus scolaire, ils ont suivi des cours théoriques (pompier et sport) dispensé par des professeurs de l’éducation nationale. Parallèlement, ils ont suivi des cours pratiques dans les casernes du Suran et de Corveissiat, avec les huit formateurs de ces deux centres de secours (CS). Depuis 2012, ce sont ainsi une cinquantaine de jeunes qui ont validé cette formation, dont 60 % s’engagent ensuite dans une unité de secours.

   Ainsi, Charles a signé pour un double engagement au CPI de Drom et au CS du Suran. Baptiste, lui, envisage d’intégrer le CS un peu plus tard, mais son projet est de devenir professionnel dans la brigade des Pompiers de Paris.

 

Journée détente des pompiers : après la pluie (re)vient le beau temps !

(une partie de l'équipe . . . )

   Tout était prêt pour la rencontre annuelle en plein air des pompiers avec leurs familles quand les premières gouttes et bourrasques d'un ciel noir et très menaçant les ont contraint à sortir le camion et se replier dans leur local ... avant que le soleil ne revienne, plus chaud que jamais !

 

Sapeurs-pompiers : du changement à la présidence

L'ancien président, le nouveau ... et le chef de corps !

   Présentant le rapport d'activité lors de l'assemblée générale, le secrétaire indiquait que onze interventions ont été réalisées en 2018 par les volontaires du Corps de Première Intervention de Drom : un accident sur la voie publique, sept " opérations diverses " (principalement des nids de guêpes ou de frelons) et trois secours à personnes (dont un, suite à un effondrement de mur, ayant nécessité un héliportage). Après le départ du sergent Bruno Aviet, deux nouvelles recrues, Jean Marc Fieschi et Emmanuel Manissier, ont intégré l'équipe du sergent Anthony Poncet, portant à douze l'effectif de l'unité.

   Chaque bénévole est à jour de ses formations, acquises lors de stages extérieurs, de sessions sur place ou de manœuvres, dont une, commune avec le centre de secours du Suran et certains ont acquis des spécialités complémentaires (par exemple, les feux de forêt).

Une structure active dans la collectivité

   Suite à un changement dans sa vie professionnelle, Jérôme Terraillon annonçait sa décision de quitter la présidence de l'amicale. Il est remplacé par Nicolas Paubel, qui reste secondé par Michel Guillot (trésorier) et Daniel Brochier (secrétaire). En collaboration étroite avec le chef de corps, Nicolas a donc commencé sa mission avec l'élaboration du calendrier de l'année : sessions de formation, manœuvres, activités de l'amicale, dont la traditionnelle fabrication des tartes pour la fête du village, fin septembre.

   De plus, cette institution locale, vieille dame de 150 ans, ne manque jamais de participer aux commémorations, où sa présence en rehausse la solennité.

Parcours sportif des sapeurs pompiers : qualité et quantité pour Drom

Des trophées, et encore des trophées (Absents pour la photo : Julie, Michel, Fabien, Manu et Jean-Marc)

   Les sapeurs de Drom se sont déplacés en force à Meillonnas pour le parcours sportif annuel, et la motivation était au rendez-vous. Bien leur en a pris : sur toutes les unités présentes, la compagnie a rapporté le trophée du challenge du nombre pour son taux de participation, devant Val Revermont et Nivigne et Suran. Elle a aussi réalisé le meilleur temps au scratch.

En équipe, et en individuel

   De plus, Loïc Presti confirme sa position de Poulidor : avec 1'44''95 minute, il ne lui a manqué, cette année, que quatre centièmes de seconde pour ravir la première place à Romain Game, de Val Revermont.

Au fil des jours . . .