Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

18 juillet 2019, 0 h 40 min
En partie clair
En partie clair
20°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Cinéma rural itinérant

Cinéma : un court métrage tourné à Drom avec des acteurs locaux

Jeanne (à gauche) et Jeanne (à droite) : amitié, complicité, créativité, efficacité !

Pour réaliser un film dans le cadre de l’option cinéma de leur baccalauréat, les deux Jeanne ont exploité les ressources locales : décors et personnages.

   Jeanne Chagnard (« JC », la brune) et Jeanne Dupont (« JD », la blonde) se connaissent depuis leur classe de seconde, au lycée Lalande où elles se préparaient pour un bac littéraire avec option arts visuels, puis cinéma. Pendant l’année de terminale, un court métrage devait être réalisé par équipe de deux à quatre : devenues amies, les deux Dromnières se sont alors naturellement réunies pour cette épreuve ! Avec du matériel mis à disposition par l’établissement (appareils de prise de vue, de prise de son, ordinateurs, logiciels de montage, etc.) et un suivi du projet accompagné par deux professeurs référents tout au long de l’année, les élèves devaient concevoir un scénario, choisir les musiques, tourner toutes les séquences et réaliser le montage d’un film de 3 à 10 minutes. De plus, chacune devait s’attribuer un rôle dans l’équipe technique, réaliser un dossier de suivi (un carnet de bord écrit au fil des étapes, agrémenté d’extraits et de reportages filmés) et démontrer son investissement dans le projet dans un entretien final avec un jury composé de deux professeurs de cinéma et un professionnel. JC est alors co-réalisatrice, preneuse de son et actrice alors que JD est co-réalisatrice, camérawoman et monteuse. Mais, si leur emploi du temps scolaire prévoyait chaque semaine deux heures de pratique en plus d’une heure de théorie, de nombreux week-end ont été nécessaires !

De l’idée jusqu’à la projection

   Les deux complices avaient déjà réfléchi pendant les vacances d’été précédentes. « On avait regardé les films des années précédentes, qu’on trouvait trop sérieux » explique JC, « nous, on voulait se faire plaisir, rigoler », rajoute JD ; alors les deux Jeanne se lancent un défi : s’amuser et faire sourire. L’idée se fait attendre mais arrive comme un déclic : une histoire à partir d’un jeu de rôle, « le loup garou » où ces personnages éliminent chaque nuit des villageois. Ce jeu n’étant peu connu, il est expliqué lors de la première scène.

   Passionnée de théâtre, JC est au conservatoire de Bourg depuis la seconde : les copains répondent présent pour être acteurs ! Familles et voisins sont aussi sollicités pour compléter l’équipe et les tournages se font à Drom, au lavoir, dans le village, à l’extérieur, chez des habitants. Une douzaine de personnes participent à l’aventure, « mais c’est plus difficile avec les acteurs « non professionnels » : on leur confie des rôles moins réalistes, avec peu de dialogues », précise JD. L’histoire inclut de nombreuses références (« Psychose », « Shinning ») et le travail est soumis aux mêmes contraintes que les professionnels : les scènes ne sont pas forcément tournées dans l’ordre chronologique, certaines sont à refaire jusqu’à dix fois … et les plus observateurs pourront même repérer quelques faux raccords ! Quant au titre « Petits pois carotte », il se voulait aussi décalé que l’histoire !

   Si JC a apprécié la phase écriture/réalisation, JD a particulièrement aimé travailler avec la lumière, pour créer des atmosphères. De plus, le film a eu du succès lors de la projection de fin d’année … et les deux Jeanne ont réussi leur bac, obtenant 16 et 17 dans cette option. Elles concluent en chœur que « c’est une belle aventure, on s’est bien amusées ».

 

Une diffusion en Bresse et Revermont

   Dans le cadre d’un partenariat avec le Cinéma rural itinérant Bresse Revermont, une dizaine de court-métrages de l’année précédente sont sélectionnés par l’association. Chacun peut alors être diffusé en première partie dans les seize villages du circuit. A Drom, les spectateurs ont ainsi pu rencontrer Jeanne Dupont après la projection.

Quelques images du film . . .

(Ragou emménage dans un village où les habitants, adeptes du jeu du Loup Garou, commencent une véritable partie aussi folle que sanglante ... )

 
 

Les spectateurs de Drom ont pu rencontrer Jeanne Dupont après la projection !

 . . . et quelque images du tournage !

(Merci à Jeanne DUPONT pour ces trois photos ! )

Des extraits du court métrage ? Voir ici !

 

 

 

 

 

 

 

Cinéma : le programme du printemps !

 
Tous les films du Cinéma rural itinérant Bresse Revermont, jusqu'au cœur du printemps.
 

   Le 18 février, à 20h15 : « Rémi sans famille » (film français de Antoine Blossier, avec Daniel Auteuil, Maleaume Paquin, Virginie Ledoyen); sorti le 12 décembre 2018 ; durée 1h49.

   Les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. A l’âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. A ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque et à chanter pour gagner son pain. Accompagné du fidèle chien Capi et du petit singe Joli-Cœur, son long voyage à travers la France, fait de rencontres, d’amitiés et d’entraide, le mène au secret de ses origines…

 
 *  *  *

   Le 11 mars, à 19h30 : « Le retour de Mary Poppins » (film américain de Rob Marshall, avec Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda, Ben Whishaw); sorti le 19 décembre 2018 ; durée 2h04.

 

   Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l’aide de Jack, l’allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l’émerveillement reviennent dans leur existence… Elle leur fera aussi découvrir de tout nouveaux personnages pleins de fantaisie, dont sa cousine, l’excentrique Topsy.

 

 
 *  *  *

   Le 1er avril, à 20h15 : « L'Incroyable Histoire du facteur Cheval" » (film français de Nils Tavernier, avec Jacques Gamblin, Laetitia Casta, Bernard Le Coq ); sorti le 16 janvier 2019 ; durée 1h45.

   Fin XIXème, Joseph Ferdinand Cheval, est un simple facteur qui parcourt chaque jour la Drôme, de village en village. Solitaire, il est bouleversé quand il rencontre la femme de sa vie, Philomène. De leur union naît Alice. Pour cette enfant qu’il aime plus que tout, Cheval se jette alors dans un pari fou : lui construire de ses propres mains, un incroyable palais. Jamais épargné par les épreuves de la vie, cet homme ordinaire n’abandonnera pas et consacrera 33 ans à bâtir une œuvre extraordinaire : "Le Palais idéal".
 
 
 
 *  *  *

   Le 22 avril, à 20h15 : « Mia et le lion blanc » (film français allemand, sud-africain de Gilles de Maistre, avec Daniah De Villiers, Mélanie Laurent, Langley Kirkwood ); sorti le 26 décembre 2018 ; durée 1h37.

   Mia a onze ans quand elle noue une relation hors du commun avec Charlie, un lion blanc né dans la ferme de félins de ses parents en Afrique du Sud. Tous deux grandissent comme frère et sœur et deviennent vite inséparables. Trois ans plus tard, Charlie est devenu un lion imposant. Mia découvre alors le secret que cache la ferme : son père vend les lions à des « chasseurs de trophées ». Mia n’aura désormais qu’une obsession : sauver Charlie, à tout prix.

 

 
 *  *  *

   Le 13 mai, à 20h15 : « Qu'est ce qu'on a encore fait au bon Dieu ? » (film français de Philippe de Chauveron, avec Christian Clavier, Chantal Lauby, Ary Abittan) sorti le 30 janvier 2019 ; durée 1h39.

   Le retour des familles Verneuil et Koffi au grand complet !
   Claude et Marie Verneuil font face à une nouvelle crise.
   Leurs quatre gendres, Rachid, David, Chao et Charles sont décidés à quitter la France avec femmes et enfants pour tenter leur chance à l’étranger.
   Incapables d’imaginer leur famille loin d’eux, Claude et Marie sont prêts à tout pour les retenir.
   De leur côté, les Koffi débarquent en France pour le mariage de leur fille. Eux non plus ne sont pas au bout de leurs surprises…

 

 

Prochain film : le 3 juin !

 Logo cinéma DROM

A l’affiche, ce printemps

  Le 12 février, à 20 h 15 : « Wonder  »  (film américain de Stephen Chbosky, avec Julia Roberts, Owen Wilson, Jacob Tremblay ; sorti  le 20 décembre 2017 ; durée 1 h 53).
    L'histoire de August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l'a empêché jusqu'à présent d'aller normalement à l'école. Aujourd'hui, il rentre en CM2 à l'école de son quartier. C'est le début d'une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d'esprit. L'aventure d'Auggie finira par unir les gens autour de lui.
 
*  *  *
   Le 5 mars, à 19 h 30 : « Ferdinand  »  (film d'animation américain de Carlos Saldanha, avec John Cena, Kate McKinnon, David Tennant ; sorti  le 20 décembre 2017 ; durée 1h49).
 
  Ferdinand est un taureau au grand cœur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d’origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance alors dans une incroyable aventure à travers l’Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes !
 
*  *  *
   Le 26 mars, à 20 h 15 : « Normandie nue  »  (film français de Philippe Le Guay, avec François Cluzet, Toby Jones, François-Xavier Demaison ; sorti  le 10 janvier 2018 ; durée 1h45).
 
   Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard, le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village…
   Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu…
 
*  *  *
   Le 16 avril, à 20 h 15 : « Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre»  (film français de Clovis Cornillac, avec Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Clovis Cornillac ; sorti  le 14 février 2018 ; durée 1h30).
   Deux ans ont passé. Sébastien est à l'aube de l'adolescence et Belle est devenue maman de trois adorables chiots. Pierre et Angelina sont sur le point de se marier et rêvent d'une nouvelle vie, ailleurs... Au grand dam de Sébastien qui refuse de quitter sa montagne.
   Lorsque Joseph, l'ancien maître de Belle, ressurgit bien décidé à récupérer sa chienne, Sébastien se retrouve face à une terrible menace. Plus que jamais, il va devoir tout mettre en œuvre pour protéger son amie et ses petits...

*  *  *

      Le 7 mai, à 20 h 15 : « La Ch'tite famille  »  (film français de Dany Boon Philippe Le Guay, avec Dany Boon, Laurence Arné, François Berléand ; sorti  le 28 février 2018 ; durée 1h47).
  Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch'tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

Prochain film : le 28 mai.

 Logo cinéma DROM

Cinéma 2018 : le programme du premier trimestre

  
   Le 22 janvier, à 20 h 15 : « Le sens de la fête  »  (film français de Eric Toledano et Olivier Nakache, avec Jean-Pierre Bacri, Gilles Lellouche, Eve Haidara ; sorti  le 4 octobre 2017 ; durée 1 h 57).
  
   Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête. 

 

 
 *  *  *
  Le 12 février, à 20 h 15 : « Wonder  »  (film américain de Stephen Chbosky, avec Julia Roberts, Owen Wilson, Jacob Tremblay ; sorti  le 20 décembre 2017 ; durée 1 h 53).
 
 
  L'histoire de August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l'a empêché jusqu'à présent d'aller normalement à l'école. Aujourd'hui, il rentre en CM2 à l'école de son quartier. C'est le début d'une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d'esprit. L'aventure d'Auggie finira par unir les gens autour de lui.
 
*  *  *
   Le 5 mars, à 20 h 15 : « Ferdinand  »  (film d'animation américain de Carlos Saldanha, avec John Cena, Kate McKinnon, David Tennant ; sorti  le 20 décembre 2017 ).
 
  Ferdinand est un taureau au grand cœur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d’origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance alors dans une incroyable aventure à travers l’Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes !
 

 

Prochain film : le 26 mars .

 Logo cinéma DROM

Un dessin animé pour les Dromignons

Roublard pose avec les Dromignons !

  Dans le cadre des activités périscolaires, de nombreuses animations sont proposées aux Dromignons. Comme le cinéma rural itinérant diffusait un dessin animé, une séance supplémentaire a été organisée avec le sou des écoles : l’occasion de bien rigoler avec les écureuils de « casse-noisette » !

Au fil des jours . . .