Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

24 septembre 2021, 8 h 04 min
Parfois ensoleillé
Parfois ensoleillé
9°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Cinéma rural itinérant

Reprise des séances de cinéma !

   Le cinéma reprend ses séances dès ce mois, dans les mêmes conditions de prudence sanitaire, auxquelles s'ajoute le contrôle du passe sanitaire (qui dispense du port du masque à l'intérieur, si les conditions de distanciation sont respectées). Et toujours pour le même tarif : 2 € pour les moins de 14 ans et 4 € pour les moins jeunes.

  Le 27 septembre, à 20h15 : "Adieu les cons" (film français de Albert Dupontel, avec Avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié), sorti le 19 mai 2021. Durée 1h27

Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l'enfant qu’elle a été forcée d'abandonner quand elle avait 15 ans.
  Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable.

    *     *     *     *     *

Le 18 octobre, à 20h15 : "Le discours" (film français de Laurent Tirard, avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kvan Khojandi), sorti  le 9 juin 2021 ; durée 1h28.

 

   Adrien est coincé. Coincé à un dîner de famille où papa ressort la même anecdote que d’habitude, maman ressert le sempiternel gigot et Sophie, sa soeur, écoute son futur mari comme s’il était Einstein. Alors il attend. Il attend que Sonia réponde à son sms, et mette fin à la « pause » qu’elle lui fait subir depuis un mois. Mais elle ne répond pas. Et pour couronner le tout, voilà que Ludo, son futur beau-frère, lui demande de faire un discours au mariage… Oh putain, il ne l’avait pas vu venir, celle-là ! L’angoisse d’Adrien vire à la panique. Mais si ce discours était finalement la meilleure chose qui puisse lui arriver ?

Le programme dans tout le circuit : ici !
*     *     *     *     *

Film suivant : le 8 novembre !

 


Logo cinéma DROM

Cinéma : dans les villages aussi !

Le bureau présente la dernière affiche

Les projections vont reprendre sur les écrans de 15 des 17 villages du circuit du cinéma rural itinérant.

   Dès l'annonce du protocole de déconfinement, les 90 bénévoles du Cinéma rural itinérant Bresse Revermont ont commencé à prendre leurs dispositions pour une reprise des séances à partir du 19 mai. Puis la préfecture leur a confirmé "qu'il n'y a aucune objection d'ouvrir de la même manière que les cinémas, dans le même calendrier, sous réserve des mêmes protocoles".

   Le président Daniel Brochier fait état d'une reprise des projections là où elles s'étaient arrêtées, "la programmation ne sera ainsi pas en concurrence avec les grandes salles, et plus diversifiée" ; Guy Courvoisier, trésorier, reste serein malgré le manque à gagner d'une telle année (l'association ne fonctionne qu'avec des bénévoles, dans des salles mises à disposition). Quant à Yves Bedeau, secrétaire, il réajuste une fois de plus les programmes pour une diffusion dans les délais ! Dans les coulisses, Christian Tenand, vice-président, a vérifié et testé le matériel alors que Bruno Camet, secrétaire adjoint, travaille déjà sur le forum interne de la structure, où les équipes des 17 villages débattront ensemble de la prochaine programmation.

Des partenariats nationaux

   On dénombre une centaine de circuits en France qui représentent 5 % des établissements et 0,6 % du chiffre d'affaire de cette activité, mais ils œuvrent dans des lieux où ils ne constituent parfois que la seule offre culturelle, et dans des conditions accessibles à tous. L'association travaille en collaboration avec ses instances nationales : le Centre National de la Cinématographie et de l'image animée (CNC), l'Association Nationale des Cinémas Itinérants (ANCI), mais aussi la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF). Elle s'est ainsi inscrite dans les campagnes de communication sur l'ouverture des cinémas (photo : le bureau présente la dernière affiche).

   Depuis 37 ans, l'association aindinoise a projeté plus de 500 films et réalisé 273 000 entrées.

Où et quand ?

   "L'appel de la forêt", "Antoinette dans les Cévennes" et "Poly" seront projetés, à partir du samedi 22 mai à Neuville sur Ain jusqu'au mardi 13 juillet à Villereversure en passant par Etrez, Polliat, Simandre sur Suran, Corveissiat, Drom, Hautecourt-Romanèche, St Martin du Mont, Varambon, Revonnas, La Tranclière, Meillonnas, St Etienne du Bois et Val Revermont (soit 45 séances). Reprise le 8 septembre.

Voir le programme détaillé ici !

   Les entrées sont à 4 € (2 € pour les moins de 14 ans)

Comme pour la dernière reprise, il sera mis en place le même protocole sanitaire que les grandes salles

Le cinéma rural constitue parfois la seule offre culturelle à coût accessible.

Crise sanitaire et couvre-feu : le cinéma rural avait adapté ses horaires

Diffuseur de culture en milieu rural avec 14 films récents par an, le cinéma rural itinérant enregistre habituellement environ 8 000 entrées sur 17 villages.

Avec l'annonce du couvre-feu, et pour permettre aux spectateurs de continuer à venir voir des films dans tous ses villages, l'association avait tout de suite réagit et avancé l'heure des séances.

   Mi mars, la période de confinement a stoppé net la saison du cinéma rural itinérant Bresse Revermont. En effet, malgré une reprise rendue possible dès le 22 juin, l'association n'avait pas souhaité reprendre son cycle de projections, à trois semaines de sa fin de saison.

Une clientèle fidèle

   La saison suivante a donc commencé début septembre et "on a retrouvé nos spectateurs", note Bruno Camet, secrétaire adjoint, et responsable de l'équipe de Polliat. En relation régulière avec la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) par l'intermédiaire de l'Association Nationale des Cinémas Itinérants (ANCI), la structure aindinoise s'est équipée du matériel requis et a adapté ses procédures pour un accueil sécurisé des spectateurs. "Et ça se passe bien : les gens respectent les consignes" précise Christian Tenand, vice-président, de l'équipe de Villereversure.

De nouvelles contraintes

   Le département est alors passé en zone de couvre-feu. Dès cette annonce, 16 équipes sur les 17 villages (90 bénévoles) décidaient d'avancer les horaires des séances afin que les spectateurs puissent avoir le temps de rejoindre leur domicile avant 21 heures. "Les bénévoles ont même anticipé les recommandations de l'ANCI" se félicitaient le président, Daniel Brochier (Drom), et le trésorier, Guy Courvoisier (Simandre sur Suran) « en espérant qu’il n’y ait pas de nouvelles contraintes locales plus restrictives . . . » 

   Quelques séances restaient inchangées, qui débutent à 17 ou 18 h (le dimanche) ; les autres étaient avancées à 18h30 ou 18h45, suivant les communes. Une seule a dû être annulée, le premier jour du couvre feu, puis cinq projections ont encore pu être réalisées dans quatre villages . . . jusqu'à l'annonce du reconfinement !

  Comme toutes autres activités, le cinéma attendra donc des jours meilleurs pour revenir animer les salles sombres de Bresse et Revermont !

Le bureau suit quotidiennement les consignes de la Fédération Nationale des Cinéma.

.

 

De Gaulle passe à Drom !

  Film historique ce lundi 19 octobre à Drom  . . . mais  trois autres suivront, jusqu'à Noël, dans des genres différents !

  Toutes les dispositions sont prises pour respecter les consignes sanitaires, mais il convient de venir avec son masque (obligatoire) et, autant que possible, de prévoir l'appoint pour le règlement.

       Le 19 octobre, à 20h15 : "De Gaulle " (film français de Gabriel Le Bomin, avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet), sorti le 4 mars 2020 ; durée 1h48.

   Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.

* * * 

   Le 9 novembre, à 20h15 : "L'appel de la forêt " (film américain de Chris Sanders, avec Harisson Ford, Omar Sy, Dan Stevens), sorti le 19 février 2020 ; durée 1h40.

   La paisible vie domestique de Buck, un chien au grand cœur, bascule lorsqu’il est brusquement arraché à sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon canadien pendant la ruée vers l’or des années 1890. Buck va devoir s’adapter et lutter pour survivre, jusqu’à finalement trouver sa véritable place dans le monde en devenant son propre maître…

  * * * 

   Le 30 novembre, à 20h15 : "Antoinette dans les Cévennes" (film français de Caroline Vignal, avec Laure Calamy, Bejamin Lavernhe, Olivia Côte), sorti le 16 septembre 2020 ; durée 1h35.

   Des mois qu’Antoinette attend l’été et la promesse d’une semaine en amoureux avec son amant, Vladimir. Alors quand celui-ci annule leurs vacances pour partir marcher dans les Cévennes avec sa femme et sa fille, Antoinette ne réfléchit pas longtemps : elle part sur ses traces ! Mais à son arrivée, point de Vladimir - seulement Patrick, un âne récalcitrant qui va l'accompagner dans son singulier périple…

 
 * * * 

   Le 21 décembre, à 20h15 : "Poly" (film français de Nicolas Vanier, avec François Cluzet, Julie Gayet, Elisa de Lambert), sorti le 1er octobre 2020.

   Cécile, 10 ans, déménage dans le sud de la France avec sa mère, Louise. L’intégration avec les autres enfants du village n’est pas facile. Lorsqu’un cirque de passage s’installe à côté, Cécile découvre que Poly, le poney vedette, est maltraité. Elle décide de le protéger et d’organiser son évasion ! Poursuivis par Brancalou, l’inquiétant directeur du cirque, et le mystérieux Victor, Cécile et Poly s’embarquent dans une cavale pleine de rebondissements, un véritable voyage initiatique et une incroyable histoire d’amitié… 

 

Prochain film : le 25 janvier !

 Logo cinéma DROM

Cinéma rural itinérant : une reprise attendue

Un protocole sanitaire strict : masque plus visière à la caisse

   Après l'arrêt prématuré du printemps, puis la pause estivale, l'incertitude a encore régné sur l'organisation d'animations culturelles. En Bresse Revermont, le cinéma rural itinérant a quand même pu démarrer une nouvelle saison et le public était au rendez-vous.

Une programmation éclectique

   Adhérente à l'association nationale des cinémas itinérants, l'association applique le protocole de la fédération des cinémas français quant aux mesures sanitaires, dont la distanciation des spectateurs. Elle a fait le choix de reprendre sa programmation en cours et constaté une fréquentation à peu près équivalente à "avant". Si le public Dromnien était timide, les cinéphiles de Jasseron sont venus profiter de la première séance de Drom et découvrir le programme jusqu'à Noël : histoire, aventure, dépaysement, comédie, famille : il y en aura pour tous !

Masque pour tous, y compris à la projection