Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

24 septembre 2021, 8 h 27 min
Parfois ensoleillé
Parfois ensoleillé
9°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: AGEK

Années en 1 . . . suite et fin !

Première rentrée à Drom pour Sylvain Turpin, le nouveau maître d'école

2011 se termine avec l'arrivée d'un nouvel enseignant, le début du marché hebdomadaire
et une invasion d'engins de terrassement qui attaquent le village sur tous les fronts.

   A la rentrée, c'est un jeune Berrichon enthousiaste qui prend les rênes de l'école, retrouvant ici des valeurs rurales après quelques années d'expérience urbaine.

   26 équipages, des années 1899 à 1989, s'élancent de Drom pour la troisième Sortie des Radieuses, à laquelle la pluie s'invite abondamment.

   Le mardi soir, c'est désormais (mini) marché devant la fromagerie avec Jean-Louis, producteur Simandrin de légumes de saisons, cultivés sans pesticides ni engrais de synthèse.

   Fin septembre, lors de la Saint Thyrse, les pompiers fêtent les quarante ans de leur production de tartes. Le lendemain, après cinquante années de prêtrise, le père Marc Gadiolet célèbre sa dernière messe ordinaire avant la retraite ; et les All Dromck (le XV de la section rugby de l'école) entonnent leur terrible haka avant la chorégraphie endiablée des Drom's Sisters ( de la gymnastique volontaire).

Guerre de tranchées

   Les chantiers de travaux publics se succèdent dans tous les coins de la commune : réfection de la canalisation d'eau potable dans trois rues du centre du village, réfection totale d'une autre avec gestion des eaux pluviales et de l'accessibilité à tous publics ; et pose de deux fourreaux destinés à acheminer la fibre optique dans la vallée depuis Jasseron et de puis Meillonas.

   Le conseil municipal prépare et valide la deuxième tranche de travaux d'aménagement du coeur de village. Il est aussi établi le diagnostic d'accessibilité des bâtiments publics (après celui de la voirie, l'année précédente).

Le Clon à Bruxelles

   Au Moyen Age, le Clon était honoré sur les tables de Versailles, des ducs de Savoie et du Vatican ; depuis sa renaissance, il vise plus haut ! Ainsi, à l'initiative de Damien Abad, plus jeune eurodéputé, une opération de promotion des saveurs de l'Ain est organisée pendant deux journées, à Bruxelles. Entre autres Comté, carpes, vins ou volailles, les parlementaires des 27 pays de l'union européennes peuvent alors découvrir le Clon, venu tout spécialement de la fromagerie de Drom et cuisiné par Christine Ménétrieux, son infatigable ambassadrice.

Cours de géologie pratique

   Un projet d'exploitation de gaz de schiste dans le Bugey suscite des débats et le département s'inquiète sur les impacts de forages en milieu calcaire. Cinq conseillers généraux, dont deux vice-présidents, viennent visiter le tunnel avec l'AGEK (association de gestion des espaces karstiques), pour appréhender les principes de l'hydrogéologie. Puis une partie théorique dispensée à la salle des fêtes leur permet de cerner les particularités de la circulation des eaux souterraines qui peut réserver bien des surprise et défier les hypothèses émises depuis la surface.

Du Revermont en Bretagne

   Profitant d'un déplacement à Rennes pour la communauté de communes, le maire de Drom retrouve son homologue de Nouvoitou : deux ans plus tôt, ils étaient ex-aequo dans le prix des trophées de la communication environnementale. Malgré des tailles différentes, les deux communes présente des similitudes : rurales en périphérie d'agglomération, l'occasion d'échanges d'expériences !

   Les Dromignons terminent l'année avec une déambulation lumineuse et festive, puis en présentant leur dernière pièce de théâtre.

Les Radieuses s'élancent pour un périple de 100 km

un (mini) marché, le mardi soir

Du bon pain . . .

. . . grâce aux petits Mi-Drom !

Une tribu . . .

. . . d'un village d'irréductibles Gaulois

(une célèbre bande dessinée s'est inspirée d'eux)

Les Druncois !

Les All Dromck et leur terrifiant Haka

Les Drom's Sisters

Une prestation plébiscitée !

Des courses mémorables !

(des animations dans tous les coins)

Travaux : voirie Rue de la Forge

 

Opération revêtement : toute la troupe est mobilisée

 

Le Cavet et le Breton se retrouvent, deux ans après leur rencontre avec un trophée de communication environnementale

 

On prépare l'arrivée de la fibre : un fourreau arrive sur la commune, traverse le Col de France sans ouvrir la chaussée !

 

Ouverture, pose, protection et remblai en une seule opération

 

Les fourreaux sont posés juste après le passage de la trancheuse

 

Le chantier peut avancer jusqu'à 900 mètres par jour

Renouvellement du stock à la bibliothèque

Les bénévoles choisissent de nouveaux ouvrages dans le bibliobus

Intervention ornithologique à l'école avec l'association "Le Courlis cendré"

Les anciens honorés

Intervention : feu de cheminée !

Du boudin, avec Patrimoine . . .

. . . apprécié à tout âge !

Formation : huit diplômes pour trois pompiers

Age d'Or : la présidente honorée par ses pairs

" Aux petits soins" : une esthéticienne à domicile à Drom

 

On constate plusieurs sorties de route entre le Col de France et Montmerle . . .

 

Parfois deux en même temps !

 

Déambulation lumineuse pour les Dromignons ...

 

... avant de se retrouver autour de vin chaud et de tartines de fromage !

 

Repas de Noël à la cantine

 

... avec les employés communaux

 

Sophie assure le service, toujours avec le sourire

 

Au théâtre, avec la Compagnie des Dromignons

 

Le conseil général se renseigne sur les phénomènes hydrogéologiques en milieu calcaire.

Un petit tour à Drom, pour la St Thyrse . . .  

  * * *

* * *

 

 * * *

 

Le tunnel (2ème partie) : un projet interrompu par la guerre, puis repris 125 ans plus tard

Le tunnel de DROM : une visite ludique et pédagogique désormais incontournable

Après la genèse du projet, la suite des aventures du tunnel, dont le percement a été réalisé de 1859 à 1869

Les tranchées inachevées

   Il restait alors à réaliser des tranchées dans la vallée pour y faire converger toutes les eaux : Hippolyte Gouilloux sollicitait de nouveau le Préfet dès janvier 1869. L'étude est lancée à partir de mars 1869 et le projet est soumis à l'Etat courant Juin 1870 ; mais, le mois suivant, la guerre vient annuler tous les espoirs.

   D'autres démarches sont ensuite tentées, jusqu'en 1872, mais le dossier des tranchées est ajourné : l'Etat, ayant déjà largement contribué, considère que la suite de ce chantier devrait être financée par les propriétaires privés concernés, avec l'aide du département.

Efficace quand même !

   En effet, une fissure et un puits, recoupant heureusement le tunnel, suffisent à limiter les inondations préjudiciables de la vallée : reliés au réseau karstique, ils permettent d'évacuer les eaux surabondantes du sous-sol vers la partie aval du tunnel.

1994 / 1997 : finalisation du projet

   Suite aux inondations de 1993, le projet du " canal " est réétudié en 1994, avec le même tracé qu'en 1852 et 1871. Une étude d'impact démontre que, en cumulant toutes les conditions les plus pessimistes, cette réalisation n'occasionne une augmentation du niveau des eaux que de 1 à 3 centimètres dans la vallée du Suran. Le canal est alors inauguré le 10 novembre 1997.

   Désormais, le tunnel est un lieu de visite autant pédagogique que ludique avec les visites organisées par l'AGEK.

Caractéristiques

   Longueur 980 m., dénivelé 15 m.  Le milieu est à environ 90 m. sous la ligne de crête. Le canal permet d'évacuer les eaux d'inondation du village avant qu'elles atteignent un niveau critique ; un fil d'eau se constitue alors sur 2,9 km. avec un dénivelé de 6,40 m. à la première marche du tunnel.

 

Résurgence dans le tunnel

Le canal enfin réalisé

Lors de la crue de 2002

   Pour plus de précision, relire l'article du 20 octobre 2018

Des visites estivales au frais : les chemins de l’eau

   Avec Marine (animatrice salariée), mais aussi avec les bénévoles, l’Association de Gestion des Espaces Karstiques (AGEK) a repris son programme d’animations estivales. Au programme, la découverte des phénomènes hydrogéologiques et les jeux de l’eau et du calcaire qui ont façonnés les paysages singuliers du Revermont. Le monde souterrain du karst, avec sa flore et sa faune spécifiques, est ainsi expliqué au travers des réalisations qu’il a occasionnées au villageois de Drom, victimes de sécheresses et d’inondations.

Une vallée sèche … ou inondée !

   A la recherche d’eau, les habitants ont ainsi creusé au centre du village et mis à jour une rivière souterraine, aménagé depuis plusieurs siècles avec un lavoir submersible.

   Puis, pour maîtriser les inondations dramatiques, la même population a « fait les plus grands sacrifices pour concourir à cette œuvre d’utilité publique » : le tunnel de Drom.

Visites commentées 

Tous les mercredis et jeudis après-midi, visites commentées avec l'AGEK,

sur inscription au 06.28.32.50.38. Tarif 7 € ; enfant 5 € (6 à 13 ans)

Marine explique les particularités du lavoir

Une réalisation hors normes par (et pour) la commune de Drom ...

Nettoyage de printemps : aux abords du tunnel de Drom

Trophées en tous genres pour des bénévoles motivés

   A l’initiative du syndicat SR3A (Syndicat de Rivière Ain Aval et ses Affluents), une matinée de nettoyage de la vallée et de ses affluents était proposée le samedi matin. L’AGEK (Association de Gestion des Espaces Karstiques) s’est alors chargée du secteur du tunnel de Drom, avec l’appui de la commune.

   Une douzaine de volontaires se sont ainsi retrouvés, de l’association, mais aussi de Ramasse, Montmerle et Drom, dûment bottés et gantés pour une collecte digne d’un inventaire à la Prévert : de la caisse à outils garnie au vélo, en passant par le matériel de chantier, la vaisselle, le petit électroménager, les chaussures, sans oublier le malheureusement trop classique assortiment de canettes et bouteilles.

Une opération commando

   Philippe Vermeil, président, se dit ainsi « étonné : des choses très anciennes et des plus récentes ; c'est pas gagné !», mais il conclue sur une note conviviale : « bien du boulot, mais c'était sympa ! »,

   Au total, ce sont ainsi plus de 300 kilos de déchets divers et variés qui ont été emmenés à la déchetterie. Par ailleurs,  l'association a aussi profité de cette opération pour élaguer le canal.

Un conteneur pour les "petits" déchets

Le butin : plus d'une remorque de trouvailles inattendues

Le canal a eu droit à une bonne coupe

(Merci à Michel GEOFFRAY pour les photos)

Lu dans la presse (officielle ? )

  Si, dans le dernier mandat, l'idée d'un partenariat avec l'AGEK - Association de Gestion des Espaces Karstiques- (pour la "question" du tunnel) semblait incongrue pour certains élus de Drom, ces derniers ont brusquement fait évoluer les choses depuis avec la signature d'une convention et l'aménagement d'un escalier, permettant une vision plus claire de l'organisation des animations dans ce site.

  Par ailleurs, le regroupement des structures locales dans des entités toujours plus grandes avec des transferts de compétences, aurait pu sembler bénéfique à la commune . . . mais il apparait que certains points ne sont pas si évidents, et le premier édile de la commune n'arrive pas à avoir confirmation à une question pourtant logique.

  Vu dans (une partie de ) la presse locale ( . . . celle qui est régulièrement informée et officiellement conviée par les autorités locales ! ) :