Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

26 mars 2019, 19 h 46 min
Clair
Clair
9°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Sylvain Turpin

Effervescence en gare de Bourg : direction la mer pour les Dromignons.

   La maman de Camille et le papa de Jean sont comblés : ils ont 15 Dromignons plus le maître d'école pour les accompagner pendant une semaine en classe de mer, à Sausset les Pins ! Au programme : découverte du milieu marin, promenade en bateau et visite du centre de Marseille.

On rassemble les bagages.

Une p'tite photo pour les parents qui ne partent pas ...

... et on embarque !

On cherche ses places . . .

. . . pendant que les parents scrutent depuis l'extérieur !

Secours : petits et grands apprennent mutuellement !

Infirmiers et Dromignons : des élèves motivés !

 

  En deuxième année d’école d’infirmiers à Bourg, Cindy, Laurine, Marie et Vincent devaient pratiquer une intervention en tant que formateurs aux premiers secours. De son côté, la classe unique de Drom axe son travail de l’année sur la santé, dans le cadre de son projet « Eco école ». Petits et grands élèves étaient donc destinés à se rencontrer ! Pendant une journée, les écoliers ont donc abordé les cas de brûlure, d’étouffement, de saignements et de perte de conscience ; avec des mises en situation après une partie plus théorique où des questions très précises ont fusé ! Il s’agissait pour eux d’apprendre les premiers gestes pour venir en aide à une victime et de prévenir efficacement les secours.

Des notions déjà bien ancrées

  Les futurs infirmiers ont alors été épatés par les Dromignons : « il y a eu une super bonne interaction, une forte envie de participer avec des éléments moteurs ; ils retiennent vite et reproduisent presque tout dès le premier exercice ». Mais ils ont surtout été impressionnés qu’ils aient « déjà de bonnes bases ».

Travaux pratiques !

Diagnostic ...

. . . position latérale de sécurité . . .

(les bons réflexes, les bons gestes)

. . . et appel des secours !

Même Sylvain, le maître, apporte sa contribution

Intervention sur un adulte

Variations autour de l’image et du son

Les artistes plasticiennes, les musiciens ... et le maître d'école, qui ont accompagné les Dromignons dans ce projet !

Exposition : les Dromignons ont effectué un gros travail de découverte et de création

   A l’automne dernier, les élèves de Sylvain Turpin ont rencontré plusieurs fois Christelle Fillod et Janice Wimmer, artistes plasticiennes en résidence artistique sur le territoire de la communauté d’agglomération (CA3B). Les deux jeunes femmes leur ont fait découvrir la genèse de la photographie dans la « camera obscura » : la chambre noire qui permet une projection de la lumière, de l’image, sur une surface plane. Pour cela, elles ont transformé une caravane en chambre noire (laquelle sert aussi de labo photo pour développer les clichés réalisés). Les Dromignons ont ainsi découvert les images inversées, les négatifs ; puis ils se sont initiés à la photographie argentique avec le passage des vues dans différents bains : révélateur, fixateur, bain d’arrêt. Ils ont alors appréhendé leur territoire avec un regard différent en captant des images avec des boites rondes, jouant avec les superpositions et les temps d’exposition. « Ils sont plein de curiosité, plein de motivation, de belles paroles : c’est la classe qui a le plus parlé sur ce qu’ils ressentaient sur les images », s’émerveillent les artistes.

Des artistes en herbe multidisciplinaires

   Pendant le même temps, avec Aline et Didier Joannon et François Puthet, leurs intervenants musicaux, ils ont aussi imaginé de travailler le son avec les mêmes principes que l’image : en inversant les valeurs, en procédant à des étirements, des saturations, des superpositions ou autres effets spéciaux. « Ils se sont rendu compte de points en communs entre les deux volets de ce projet image et son », souligne le maître d’école. Tout ce travail visuel et sonore a ainsi été présenté avec l’exposition « le vert silence de la prairie » où les plasticiennes restituent les photographies combinées avec des dessins de paysages captés sur le territoire.

Des visionneuses en libre accès

   Après un passage à Treffort, puis Corveissiat, et avant de partie vers la Bresse, « Le vert silence de la prairie », exposition de Christelle Fillod et Janice Wimmer, est présentée à Drom jusqu’au 8 mars. Par ailleurs, cinq visionneuses sont installées place docteur Gaillard, à disposition du public. Mais, pour que l'oeil humain puisse voir l’image , il faut suffisamment de lumière naturelle ,on ne peut donc rien observer à la tombée du jour, ni par temps très couvert (éviter toute lumière parasite autour des yeux et attendre quelques secondes pour que l’œil s’habitue).

Le Maître d'Ecole présente l'exposition

Première partie : Le vert silence de la prairie (extraits : travail réalisé avec les Dromignons)

Les prises de vue des Dromignons ...

Les dames (photographes) mettent en place des visionneuses . . .

. . . et les messieurs (musiciens) règlent le son.

Les oeuvres des Dromignons, en trois dimensions

Le secret du développement des photos !

Le public a apprécié !

Le principe de la chambre noire, "camera obscura"

 La bande-son !

Les Dromignons ont réinvesti leur classe unique

Les Dromignons peuvent être fiers : leur label Eco école est renouvelé, faisant d’elle le plus petit établissement labellisé, et dans la plus longue durée (6ème année consécutive) !

   Tout l'été, l'école a fait l'objet de travaux de réaménagement, et c'est avec quelques modifications que les Dromignons ont retrouvé leur classe unique. Des " CP " aux " CM2 ", ils sont ainsi douze garçons pour trois demoiselles, dont trois nouveaux arrivés chez les plus jeunes : Aymeric, coincé entre deux Gabin.

Accessibilité et sécurité

   Les modifications estivales ont principalement porté sur l'accessibilité pour tous avec la création d'une rampe d'accès et la modification des toilettes, mais aussi la sécurité avec l'installation d'un visiophone pour la porte d'entrée, et d'une alarme incendie.

Un nouveau symbole

   Ignorée de beaucoup, la cloche a été déplacée, depuis l'autre côté du bâtiment,  au-dessus de la porte et mise en service solennellement. Portant la date de 1937 (installation ou rénovation ?), " Elle se veut symbole de la longévité de notre école ; puisse-t-elle sonner encore de nombreuses années ! ", indiquait le maire.

Les parents découvrent ou redécouvrent la classe

Il est l'heure : rassemblement au son de la cloche !

Sécurité : un visiophone pour les visiteurs

 

Longévité

   L'école communale construite en 1840 devenant trop petite (actuelle salle polyvalente), "l'école de garçons" est mise en service en 1886. Devenue mixte en 1904 ("classe des grands"), elle est classe unique depuis 1925.

L’école propre et nette pour la rentrée !

Elus, parents et bénévoles derrière "leur" école !

   Après le chantier estival de mise aux normes d'accessibilité, quelques élus, des parents d'élèves et d'autres bénévoles, ont complètement vidé l'école pour une grosse opération de ménage, de dépoussiérage et de rangement avec Sylvain Turpin, le maître : les Dromignons retrouveront leur classe comme neuve.

On sort TOUT le mobilier pour le nettoyer . . .

. . . et on en profite pour jeter ce qui est devenu inutilisable . . .

. . . mais on répare ce qui peut l'être !

Livres et accessoires passent aussi au dépoussiérage.

 

Le cantonnier se charge de nettoyer la cour

Encore un p'tit coup d'balai !

Sylvain, le Maître d'école, s'active de tous les côtés

 

Au fil des jours . . .