Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

3 août 2020, 22 h 01 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
16°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: St Thyrse

Un édifice particulier : le « calvaire des enfants mort-nés »

Après la croix de la mission 1923, et toujours dans le même secteur,
intéressons-nous à une autre croix, moins visible . . .
  et qui a aussi disparu puis été ré-érigée.

   Le choeur de l'église St Thyrse est signalé pour abriter les sépultures de plusieurs prêtres ; les fidèles, eux, étaient inhumés dans le cimetière de la paroisse, auparavant situé autour de l'église : côtés nord (actuel passage de l'alambic) et ouest (bord de la place Docteur Gaillard). Il a été transféré à son emplacement actuel entre 1854 et 1862, à l'extérieur du village, au lieu-dit "La Croix Jouvray".

   Il est une troisième catégorie de défunts qui connaissait un "traitement" différent : les enfants mort-nés sans baptême. Ces derniers étaient " nuitamment portés au calvaire " situé sur le chemin des Conches, pour être enfouis dans une cavité sous le socle de la croix. Ce monument funèbre pourrait dater du VIème ou VIIème siècle.

Une pratique très ancienne

   En 1903, Hector Caillat, historien local, indique que cette pratique aurait perduré jusqu'en 1793. En effet, la révolution française connait, cette année-là, la triste époque de la Terreur. Dans l'Ain, Albitte, "représentant du peuple", est particulièrement efficace dans sa lutte contre "le fanatisme religieux" : près de 800 clochers sont détruits (à Drom, on rase celui de l'église Saint Thyrse et on démolit la chapelle Sainte Catherine ; à Ramasse, les habitants sont contraints de détruire eux-mêmes la chapelle des Conches). Sur le calvaire de Drom, la croix est détruite ; un Christ en relief était taillé dessus.

   Chaque année, ce lieu était le but d'une procession, lors de la fête de l'Ascension.

   Il y a 120 ans, Hector Caillat écrivait : "on peut encore voir sous la croix des os d'enfants et des restes de petits cercueils".

200 ans plus tard ...

   En 2006, le socle est déplacé de quelques mètres pour se rapprocher du chemin et se désenclaver d'une parcelle privée. L'association "Patrimoine" se charge de cette opération, délicate du fait de la taille et de la fragilité des blocs de pierre séculaires, puis elle le recoiffe d'une croix tombale en pierre sculptée, donnée par les descendants de Mme et M. Alfred Carrier.

Dessin de Hector Caillat

Le calvaire déplacé et "reconstitué".

.

 

Les années en zéro : 2000, suite et fin

Une femme de lettres !

Le millénaire se termine avec encore des chantiers d'infrastructures :
station d'épuration, enfouissements des lignes électriques ;
et l'arrivée des nouvelles animations amenées à se  pérenniser :
un concert pour la fête et un marché de Noël.

   Après six mois de travaux pour installer les panneaux du sentier karstique, l'association Patrimoine poursuit en " rafraîchissant " l'entrée du tunnel : pendant les samedis de juillet, perchée sur une échelle et emprisonnée dans un baudrier, Marie Thérèse Genin repeint un à un les 244 caractères de l'inscription gravée dans le roc.

   C'est la fin de l'école à Drom pour Laurianne et Rémi : pour leur prochain départ en 6ème, ce sont des dictionnaires de collection qu'ils reçoivent : ceux de la génération de leurs parents.

   Les bennes du point d'apport volontaires semblent victimes de leur succès et restent souvent trop pleines (de vide !) ; il est donc rappelé qu'il convient d'écraser bouteilles et cartons pour diminuer le volume.

   En août, la première tranche du réseau de collecte des eaux usées est vérifiée avant sa mise en service : tests d'étanchéité et contrôle par caméra des 1 500 mètres déjà réalisés.

   Les derniers panneaux du sentier karstique sont installés aux Conches.

La fête bousculée

   Début septembre, le village est traversé par le cortège du 3ème concours d'élégance automobile en Revermont, organisé par le Tacot Club de l'Ain et l'Association Touristique du Revermont : 34 véhicules d'époque paradent dans les rues. Puis c'est la rentrée pour six écoliers.

   Le président de la République n'ayant pas pensé à la fête de Drom en choisissant le 24 septembre pour organiser un référendum, Drom accepte d'avancer la Saint Thyrse d'une semaine. Après le repas, puis le défilé avec sept équipages, la fête se poursuit entre courses de Dromocyclettes et une nouvelle animation : un concert où Titou, homme-orchestre, sera le premier d'une longue série.

   En octobre, Christine Brochier est informée qu'elle est sacrée "Meilleur Ouvrier de France " dans la catégorie fourrure et pelleterie ; première femme dans cette discipline qui compte 24 lauréats en 75 ans.

   Tous les élus des douze communes de la communauté de communes de Treffort en Revermont (CCTER) se réunissent pour étudier des transferts de taxes pour le passage à une taxe professionnelle unique.

Deux gros chantiers

  Sur les Mollards, les journées d'automne sont agrémentées du chant du brise roche qui débute le chantier de la station d'épuration. La cérémonie du 11 novembre est orchestrée par les écoliers qui lisent une ode qu'ils ont écrite pour l'occasion. Dans le local de l'alambic, la dernière saison du millénaire distille ses effluves traditionnels. Quarante doublettes s'affrontent à la belote de l'âge d'or avant de réconcilier devant une bonne choucroute. Lors de la Sainte Barbe, Christian Bonnet et Bernard Larruat sont nommés caporaux, alors que Xavier Poncet, Michel Guillot et Eric Bonnet sont distingués première classe. Au centre du village commence le chantier d'enfouissement des réseaux aériens.

   Le sou des écoles organise son premier marché de Noël, où l'on trouve des bougies et des cartes, confectionnées par les enfants, et des couronnes fabriquées par les parents.

   A l'école, Laurel et Hardy s'invitent pour une séance de cinéma avec le Club de l'Age d'Or, où les uns découvrent les gags burlesques qui ont déjà fait rire les autres … bien longtemps avant !

   Les " Tambours du Dromx " sont sélectionnés pour réaliser une œuvre commune avec les percussions de Treffort, ils donnent même une aubade spéciale lors de la venue du père Noël.

Illisible depuis des décennies, l'inscription était destinée à honorer le courage et l'audace des instigateurs de cette incroyable réalisation.

L'institutrice (ré)écrit une page de l'Histoire de Drom

"HV 140" est le premier rat d'égout : une caméra sur 6 roues qui inspecte tout le réseau à raison de 10 mètres par minute.

Dans la camionnette, le Maire et les techniciens suivent sont évolution sur écran : il inspecte chaque raccord, chaque branchement.

Aux Conches, Patrimoine installe les derniers panneaux du sentier karstique "Les Chemins de l'Eau"

Le Comité de Fleurissement n'a pas à rougir de ses réalisations !

Concours d'élégance avec le Tacot Club de l'Ain et l'Association Touristique du Revermont

C'est la rentrée pour la classe unique !

Journée détente à Simandre pour les pompiers de Drom, Chavannes et Simandre

L'ARCMA ouvre le corso de la Saint Thyrse

A la chasse aux papillons, avec Jean-Claude

Voyage en Egypte pour l'Age d'Or

Blanche Neige et les sept nains de Patrimoine

Les vertus de la GV : un rajeunissement (très) poussé.

Incontournables à Drom en 2000 : les Tambours du Dromx

Distribution de matefaims avec les Pompiers

Première animation musicale : Titou, l'homme orchestre

Course de Dromocyclettes sur circuit fermé, organisée par les jeunes anciens élèves de l'école de Drom

A Treffort, tous les élus de la communauté de communes sont conviés à étudier le passage à la "TPU" : taxe professionnelle unique.

 

Sur les Mollards, on prépare le bassin d'infiltration de la future station d'épuration

Le brise roche creuse le fond des deux décanteurs

 

 

Le décanteur primaire commence à monter

Le cône renversé du décanteur primaire

Le bassin d'infiltration est prêt

 

25 novembre : des Catherinettes ?

 

Non : il s'agit du repas du CCAS !

 

Sainte Barbe

 

Des grades et des distinctions

 

Un nouveau chantier débute ...

... l'enfouissement des réseaux aériens (électricité, téléphone, éclairage public).

.

 

St Thyrse 2019 : tartes, musique, soleil . . . et hommage !

 

Après les tartes de pompiers le samedi, le défilé du dimanche fêtait, en musique, le travail des maquisards et l'arrivée des Américains à Drom, le 3 septembre 1944.

Retour en images sur DROM en FETE 2019

Tartes. Au milieu de la nuit, les premières des presque 700 tartes commencent à remplir les rayonnages, pour partir encore plus rapidement dès l'aube.

*     *     *     *     *
Après l'office dominical dédié à St Thyrse (le seul de l'année ici ! ) célébré par le Père Arnaud avec la participation de la chorale paroissiale de St Etienne du Bois, on continue par l'apéro avec le Sou des Ecoles : quoi de mieux qu'une tarte, une bouteille, des amis et quelques verres ?
Défilé. Puis c'est au tour des musiciens d'ouvrir le défilé, sur un parcours revisité, avec les écoles de musique de St Denis les Bourg et St Triviers de Courte.
Fleurissement. Grâce au soleil, mais aussi au comité de fleurissement, l'été a été chaud à Drom ... place du chaudrom !
Libération. Il y a 75 ans, le 3 septembre 1944, les Américains passaient par Drom, marquant par là même la fin de l'occupation, après un important travail de terrain réalisé par les Maquisards de la vallée.

Une jeune fille de la vallée sert d'agent de liaison pour la diffusion des renseignements. Pour des raisons évidentes de sécurité, son visage est caché.

Les Maquisards bénéficient de parachutages d'armes

Les parachutages sont réalisés vers le viaduc de Ramasse

Des codes couleurs indiquent la nature des "marchandises" parachutées

Les conteneurs sont vidés et les armes réparties dans le maquis.

 
 

Les Forces Françaises de l'Intérieur peuvent désormais s'afficher publiquement !

 

L'ARCMA (Association Revermontoise pour la Conservation des Mécaniques Anciennes) participe au défilé avec plusieurs véhicules.

 
 
 

On fête l'arrivée des Améric'AINs

 

Ils apportent avec eux le Rock N' Roll . . .

. . . le chewing gum . . .

. . . et le Coca Cola !

L'ARCMA na manque aucun défilé de Drom !

L'ancienne Estafette de la commune de Meillonnas, restaurée par l'ARCMA et décorée de photos de Jean Luc Maréchal, trop tôt disparu. Elle a été "prétexte" à collecter des fonds pour la lutte contre le cancer.

Dromignons. Les écoliers de Drom ont choisi le thème de la bande dessinée,
Animation. Retour sur la place Docteur Gaillard pour la suite des festivités.

Avec Maurice, un des ténors de la vallée : "Si les Ricains n'étaient pas là . . . "

 

"Liberté, j'écris ont nom" : une interprétation émouvant du texte de Paul Eluard, suivie de la Marseillaise.

 

Les Dromignons prennent le relais avec plusieurs chants dans divers styles.

 

Place au concert, alternant musiques de l'Est . . .

 

. . . et musiques Latino.

 

Avec même une fête foraine pour les enfants !

 
 

Pour changer des tartes des pompiers : les crêpes du Club de l'Age D'Or

La fête pour DROM libérée . . . !

(Merci à Chantal PELERIN pour sa contribution photographique ! )

Nuit des églises 2019 : à la découverte de St Thyrse

 

  A l’occasion de la 9ème « nuit des églises », l’équipe locale d’animation de Villereversure proposait de visiter quatre églises paroissiales de la vallée. A Drom, Jean-Claude Massard était chargé d’être le guide d’un soir pour une vingtaine de visiteurs.

Une origine très lointaine

  La paroisse de Drom est connue en 640, sous le vocable de Ste Catherine : une chapelle était érigée, détruite lors de la révolution. Quant à l'église St Thyrse de Drom, elle est citée à partir de 1184 (mais de quand datait-elle ? ). En 1475, le chœur (gothique flamboyant) était reconstruit ; les armoiries de St Claude sont sculptées sur la clé de voûte. Sous le maître autel, un caveau était réservé aux seigneurs et aux prêtres : plus d'une quarantaine y reposeraient. La nef, reconstruite vers 1860, a été agrandie en 1855, suite aux inondations de 1840 et 1852. On l'a élargie et rallongée ; on en a relevé le sol et supprimé la tribune. Adjacent, le cimetière a alors été transféré à l'extérieur du village.

Du mobilier local et « importé »

  St Thyrse serait un des premiers évangélisateurs du Revermont (on lui doit le culte de Notre dame des Conches) : il est représenté par une statue et sur une bannière, qui défilait lors de la Fête-Dieu. Sous sa statue, le tabernacle a été donné en 1748 par l’évêque de St Claude. Un retable semble aussi provenir de la Chatreuse de Sélignac : il est gravé des armoiries d’un prieur général des Chartreux (début XVIIIème siècle). Présent ce jour, l'historien Paul Cattin précisait que cet élément devait originellement être doré.

Pour plus de précisions, cliquez ici.

L'église St Thyrse, de Drom

Guide local du jour, Jean-Claude Massard s'est attaché à expliquer le lien entre l'implantation des sites religieux et les passages d'eau

 

Le vitrail de l'église St Thyrse à Drom

Une curiosité locale : le campanile

Les années en 9 : il y a 10 ans (suite)

La gymnastique : une section dynamique !

Dernier épisode de notre feuilleton annuel : 2009, suite … et fin !

  Nouvelle vague féminine à l'automne avec Charline Chanal, à l'école, qui remplace Jérôme Billet et accueille douze élèves pour la rentrée scolaire. A l'Enclos, la SARL MGP (mécanique générale) fête ses 10 ans en organisant une journée portes ouvertes. Fin septembre, pour la première " Sortie des Radieuses ", 17 cyclomoteurs âgés de 40 à 70 ans s'élancent sur les routes du Revermont et le maire de Drom est élu président de la CCTER : Communauté de Communes de Treffort en Revermont.

La gymnastique sur tous les fronts

  Pour la Saint Thyrse, le défilé est ouvert par les danseuses de Drom'ba, de l'école de danse brésilienne de la gymnastique volontaire. Sousanna (la Moscovite) prend la présidence du comité (international ? ) de fleurissement à la suite de Margaret (la Britannique), laquelle est lauréate, quelques semaines plus tard (et avec Tony, son ébéniste de mari ! ) du premier prix départemental des métiers d'art (le deuxième à Drom en douze ans). En voyage d'étude dans la région, une délégation de paysans palestiniens visite la fromagerie. A la section de gymnastique volontaire, on affiche 25 licenciés et une délocalisation : un cours sur quatre est organisé à Ramasse.

Un nouveau trophée pour la commune

  Une informatisation du contrôle laitier est en cours d'expérimentation : une exploitation du village a été choisie comme pilote pour tester et mettre au point ce nouveau système avant sa généralisation. La commune reçoit un trophée pour sa communication environnementale, aux côtés de la ville de Rennes, du bassin d'Arcachon et de l'université d'Orléans.

Première animation culturelle à la bibliothèque

  La bibliothèque municipale est réaménagée et organise, pour son inauguration, une des toutes premières manifestations de la nouvelle opération " Premières pages ", expérimentée dans trois départements ; Christophe Fléchon, auteur régional, est invité d'honneur.

  Au cours de l'année, les pompiers de Ramasse et Drom organisent des manœuvres communes; en décembre, ils fêtent ensemble la sainte Barbe à Drom. Pour terminer l'année avec du suspense et du rire, les écoliers jouent, non pas une, mais trois pièces de théâtre (dont "la belle au bois ronflant") avant qu'un vieux barbu, tout de rouge vêtu, ne vienne leur distribuer des cadeaux.

Changement d'instit' : Charline remplace Jérôme

Trois garçons pour chaque fille cette année !

Première "Sortie des Radieuses" : le Revermont à 40km/h.

Portes ouvertes pour les 10 ans de la SARL MGP

Et un deuxième concert au lavoir !

Une belle prestation d'un artiste de Drom ...

L'école de Drom'ba

Frère Xavier ?

Victoire du numéro Get 27, talonné par le 1664 suivi de 51 !

Changement de présidente aussi au comité international de fleurissement

Les paysans palestiniens découvrent le modèle coopératif de Drom . . . et la fabrication du Comté !

And the winner is . . . Margaret &Tony : encore un premier prix départemental des métiers d'art à Drom !

Une exploitation pilote pour expérimenter l'informatisation du contrôle laitier.

Manoeuvre commune pour les pompiers de Drom et Ramasse, avec le Centre de Secours du Suran.

Encore un bon moment de concivialité pour les anciens avec le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale).

Saucisson à l'ancienne avec Patrimoine

Trois ans après "Les rubans du Développement Durable", encore un trophée national pour la commune : le maire l'a reçu lors d'une cérémonie organisée à Toulouse.

La bibliothèque . . . avant les travaux  . . .

. . . pendant les travaux . . .

. . . et inaugurée avec une des toutes premières manifestations de "Premières Pages". A gauche, Christophe Fléchon dédicace !

Sainte Barbe commune pour Ramasse et Drom ... avec des médailles et des promotions.

Le Père Noël n'oublie jamais les écoliers de Drom !

 

Au fil des jours . . .

  • Une agréable soirée d’été

       400 personnes selon les organisateurs, 200 selon la police : il est vrai que le décompte n'était pas aisé entre le coin pizzas, le marché hebdomadaire, le camion de l'office de tourisme et l'emplacement délimité dévolu au spectacle. La … Lire la suite

  • Cinéma rural itinérant : vers la reprise des séances

    Après une séance estivale en plein air, le 7ème art prépare son retour dans les villages de Bresse et Revermont

    Après une fin de saison anticipée, l'association prépare sa rentrée

         Avec la crise sanitaire, les séances du Lire la suite

  • Rencontres photographiques 2020 : un rendez-vous inédit et prometteur

    Diabolo . . . Mante ! (photo Bruno Fourmond)

       Tout juste constitué, "CROP", Collectif Revermontois Objectif Photo, a déjà lancé son projet phare : Nature en Revermont, une exposition de grands noms de la photographie régionale … Lire la suite

  • Concert en plein air

     

       A Drom, ce 24 juillet, place Docteur Gaillard, à partir de 20 h 30, spectacle gratuit dans le cadre des 12èmes Vendredis du Revermont

      Malinga  présentera ainsi un répertoire métissé venu d’un pays imaginaire entre l’Andalousie, … Lire la suite