Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

26 août 2019, 0 h 44 min
Clair
Clair
19°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Revermont

Ciné/débat : . . . « demain » !

Cinéma rural DEMAIN à DROM (1)

Les partenaires de la soirée

   Le Cinéma Rural Itinérant Bresse Revermont a décidé de commencer l’année 2017 en programmant « Demain » du 4 au 24 janvier, dans les 15 villages de son circuit.

   « Demain » est un film documentaire qui s'interroge sur les réactions possibles de la société civile pour répondre à des besoins qui ne trouvent pas satisfaction par les voies habituelles. En montrant comment des gens peuvent s'organiser solidairement et apporter des solutions dans un large assentiment, ce film touche par son caractère pédagogique et sa capacité à ouvrir les esprits.

   En traitant successivement plusieurs aspects (l’alimentation, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation), la caméra part à la rencontre d’expériences originales et reproductibles tout autour de la planète, de l’Europe aux U.S.A., des pays scandinaves à l’Inde en passant par la Réunion, en une vingtaine d’étapes entrecoupées d’entretiens avec des scientifiques, des économistes, des élus, des industriels, des enseignants et des agriculteurs.

   Dans le Revermont, la Caisse Locale de Groupama a souhaité offrir l’entrée à cette séance sur les communes de sa circonscription (Hautecourt, Simandre, Drom et Villereversure). Le président Jean-Paul Chatard est ainsi venu rapidement justifier cette décision en expliquant que les enjeux environnementaux se rapprochaient des valeurs mutualistes de l’assurance.

   ALEC 01 (anciennement Hélianthe), était aussi partenaire de cette diffusion, avec des bénévoles venus expliquer les raisons de l’évolution de l’association. Au croisement de la loi « NOTRe » (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) et de la loi sur la transition énergétique, les collectivités locales ont la possibilité de créer des « Agences Locales de l’Energie et du Climat » (ALEC) ; le travail de Hélianthe, depuis 32 ans, rendait plus pertinent sa transformation en ALEC plutôt que de créer une structure nouvelle, et ses conseillers sont déjà au service de la population, particuliers, collectivités et entreprises.

   Il était aussi présenté un projet de création d’une "monnaie locale complémentaire". Destinée à un usage local, ce type de monnaie vise à favoriser une économie circulaire ; une trentaine sont déjà en cours en France, une quarantaine en préparation et plus de 4 000 dans le monde. Une association de préfiguration* vient d’être créée sur le bassin de vie de Bourg en Bresse.

   Malgré la longueur du film, la majorité des spectateurs (plus d’une trentaine) a alors prolongé la soirée autour de ces échanges.

Cinéma rural DEMAIN à DROM (2)

Jean-Paul Chatard, président de la Caisse Locale de Groupama

Cinéma rural DEMAIN à DROM (4)

Cinéma rural DEMAIN à DROM (5)

Juliette Lochu et Sébastien Hughetti présentent le projet de monnaie locale complémentaire

Cinéma rural DEMAIN à DROM (6)

Eric Dubiel (ALEC 01) évoque les enjeux du dérèglement climatique

Cinéma rural DEMAIN à DROM (7)
Cinéma rural DEMAIN à DROM (8)
Affiche Demain
Logo Groupama
Logo Helianthe 3

 * Page Facebook : Monnaie locale, complémentaire et citoyenne Bresse Revermont  

Le Revermont, un des « Pays de l’Ain »

_dsc0133b

   Pour terminer l'année, et avant la fusion de l'office de tourisme du Revermont avec ceux de Montrevel en Bresse et de Bourg en Bresse Agglomération (le 1er janvier 2017, au sein de la nouvelle communauté d'agglomération "CA3B", le président Eric Dubiel a invité les élus du territoire, les acteurs économiques et culturels pour leur présenter plusieurs vidéos réalisées pendant l'année avec la complicité de Marc Ollivier.

  De très belles images pour promouvoir notre territoire :

   C'était aussi l'occasion d'évoquer rapidement les animations de l'été 2016, lors d'une balade sur une vingtaine d'entre elles . . . sur une ballade de Jo Garlet, le troubadour du Revermont :

Eté 2016 2 par 01250DROM
 

_dsc0129c

Eric DUBIEL

_dsc0151c

Marc OLLIVIER

 

 

 

Le Dromignonisme s’exporte en Corée

ana-a-drom-5

Ana et Sylvain : une passion et des valeurs partagées par-delà les continents

   On l’appelle Ana, mais elle se nomme, en réalité, Shin Eun Sook. « Elle », c’est une institutrice coréenne adepte de l’Esperanto. A ce titre, c’est une correspondante régulière du groupe espérantiste de Bourg en Bresse avec qui elle partage les mêmes valeurs, estimant, par exemple, que « il est très important que les petites écoles soient grandes ouvertes sur le monde, et l’Esperanto aide en cela ». Ana est ainsi enseignante dans une école similaire à celle de Drom, où 11 élèves font aussi du jardin, et même de l’élevage et des travaux des champs ; où elle privilégie une école ouverte, soucieuse des droits de l’homme, du respect de la planète et de la paix dans le monde. Ayant été informée de ce qui se passait dans la classe unique de Sylvain Turpin, où les Dromignons bénéficient de cours d’Esperanto grâce à l’association burgienne, elle a tenu à venir en Revermont pour comparer et partager les expériences. Pendant trois semaines, Ana intervient alors quotidiennement à Drom en Esperanto, aidée par Michel Fontaine, le président de Espéranto Bourg en Bresse, qui s’émerveille : « dans aucune école du monde, il ne se passe ce qui se passe ici, à Drom : une relation internationale dans une langue de paix, avec une intervenante étrangère qui a franchi 12 000 kilomètres uniquement pour cela ».

  Et, en Corée, les écoliers de Ana peuvent suivre son travail à Drom sur son blog, images à l'appui !

ana-a-drom-1

ana-a-drom-2

Immersion chez les Dromignons pour l’institutrice coréenne

ana-a-drom-3
ana-a-drom-4

.

 

 

 

Des orchidées à n’en plus finir !

NATURA 2000 en Revermont 15

    Après Germagnat en 2015, cette année, la balade découverte Natura 2000 en Revermont avait choisi l’extrémité sud du site en invitant les promeneurs à Gravelles (commune de St Martin du Mont). Représentant le maire, Jacques Corretel, premier adjoint, accueillait les visiteurs en ne manquant pas de rappeler la spécialité viticole de ce secteur, en zone AOC Cerdon. Puis Emmanuelle Sneck, nouvelle animatrice de cette procédure, expliquait les différentes variétés présentes sur le Revermont. Sur les 20 000 espèces connues, 162 sont présentes en France, dont 70 dans l’Ain et 32 sur le site Natura 2000 du Revermont.

   S’aidant d’un document élaboré par Marie Vasseur (précédente animatrice), les membres du groupe ont ainsi pu identifier pas moins de 11 espèces lors de leur visite, dont certaines en grand nombre.

 NATURA 2000 en Revermont 01
 NATURA 2000 en Revermont 02

NATURA 2000 en Revermont 03

Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora)

NATURA 2000 en Revermont 04

Orchis militaire (Orchis militaris)

NATURA 2000 en Revermont 05

Ophrys mouche (Ophrys insectifera)

NATURA 2000 en Revermont 06

Orchis militaire (Orchis militaris)

NATURA 2000 en Revermont 07

Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia)

NATURA 2000 en Revermont 08

Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia)

NATURA 2000 en Revermont 09

Orchis pyramidal (Orchis pyramidalis)

NATURA 2000 en Revermont 10

Orchis pyramidal (Orchis pyramidalis)

NATURA 2000 en Revermont 11

Orchis homme pendu (Orchis anthropophora)

NATURA 2000 en Revermont 12

Orchis bouc (Himantoglossum hircinum)

NATURA 2000 en Revermont 13

Ce n'est pas une orchidée, mais elle mérite aussi sa place ici : le Muscari à toupet (Muscari comosum)

NATURA 2000 en Revermont 14

Orchis pyramidal (Orchis pyramidalis)

NATURA 2000 en Revermont 16

NATURA 2000 en Revermont 17

Emmanuelle dévoile le secret des orchidées, mais aussi de toute la biodiversité : flore et faune !

NATURA 2000 en Revermont 18

Le hameau de Gravelles et ses vignes qui donneront du Cerdon

Natura 2000 : une démarche européenne

   La procédure Natura 2000 en Revermont et Gorges de l'Ain est portée par le SMISA, Syndicat Mixte Interdépartemental du Suran et de ses Afluents, à Chavannes sur Suran . . .  rues des Orchidées !

L’office de tourisme prépare la saison estivale . . . et l’avenir.

Des débats enthousiastes !

Des débats enthousiastes !

  Entité de la CCTER (Communauté de Communes de Treffort en Revermont), l’Office de Tourisme Bresse Revermont est une structure associative. Son siège et ses locaux sont à St Etienne du Bois, mais son activité se déroule majoritairement sur le Revermont, dont il est le seul office de tourisme. Sous la présidence de Jean-Marc Braemer, la dernière réunion de bureau s’est tenue à Drom.

  C’était l’occasion de faire le point sur les adhésions, avec Sébastien Calland, responsable de ce service de l’intercommunalité. On note ainsi de nouvelles arrivées (chambres d’hôtes, restaurants, gîtes, producteur de fromages de chèvre) ; quelques non-renouvellements sont dû à des cessations d’activité. « Encore trop peu d’artisans et de fermes, mais une année qui démarre bien », nous indique ce salarié « ce qui est probablement dû à la bonne communication réalisée en 2015 : le guide a été très remarqué et les réunions fort appréciées ». Ce guide sera d’ailleurs ré-édité au printemps, de même que certains guides de randonnée, épuisés. Comme tous les offices, la communication se réalise de plus en plus par internet ; la page « Facebook" vient même de pulvériser les records avec 20 000 vues cette semaine ; de plus, la page enregistre 2 000 « j’aime » (à titre de comparaison, celle de l’office de l’agglo de Bourg en compte 7 000, pour une population sept fois supérieure).

  Le budget était alors préparé, qui, dans ses grands axes, devrait être sommairement la reconduction du précédent : un fonctionnement de 21 000 € avec une subvention de 15 000 € de la CCTER (qui finance, en plus, le local et les salariés : un emploi à plein temps plus un emploi saisonnier).

Le Revermont, une identité clé dans un territoire élargi

  Des rencontres avec les professionnels ont eu lieu pour l’instauration de la taxe de séjour, qui n’existait encore pas sur le secteur. Effective à partir du 1er avril prochain, cette taxe se rajoute au tarif d’hébergement ; encaissée par la communauté de communes et par le département, elle sert à financer les actions touristiques du territoire. Pour la CCTER, son montant varie de 22 à 99 centimes suivant le type d’hébergement.

  Le lancement de la saison estivale est programmé pour le 1er juillet, et la prochaine assemblée générale pour le 4 mai. Cette assemblée devrait alors être une des dernières puisque le regroupement des communautés et le transfert obligatoire de la compétence « tourisme » obligeront à revoir son organisation sur le futur territoire de la nouvelle communauté d’agglomération. En effet, sur les sept qui fusionnent au 1er janvier 2017, seules trois communautés de communes disposent actuellement d’un office de tourisme : la CCTER, la communauté de communes du canton de Montrevel en Bresse et BBA (Bourg en Bresse Agglomération). Ces trois offices devront être dissouts pour n’en recréer qu’un seul qui se devra de tenir compte des nouvelles composantes du territoire : le Revermont, la Bresse et l’agglomération burgienne. Jean-Marc Braemer indique qu’il a déjà pris des contacts avec ses deux homologues, et souligne : « pour l’agglomération, le Revermont est un élément d’attractivité à ne pas négliger ! ».

Bureau de l'office de tourisme à DROM

 

 

Au fil des jours . . .