Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

6 août 2020, 23 h 39 min
Surtout clair
Surtout clair
23°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Revermont

Cinéma rural itinérant : vers la reprise des séances

Après une séance estivale en plein air, le 7ème art prépare son retour dans les villages de Bresse et Revermont

Après une fin de saison anticipée, l'association prépare sa rentrée

     Avec la crise sanitaire, les séances du cinéma rural se sont brusquement arrêtées le 15 mars, quatre mois avant la fin normale de la saison dans les 17 villages du circuit.

     Lors de la sortie progressive du déconfinement, l'association optait pour ne pas reprendre le fil de sa saison, uniquement pour quelques séances aux conditions encore incertaines.

Les bénévoles sur le qui-vive

   La structure de l'Ain fait partie d'un réseau de 102 circuits en France et ne fonctionne que grâce à son tissu de 90 bénévoles répartis dans 17 villages de Bresse et Revermont (alors que d'autres emploient des salariés). Elle s'est alors mise en sommeil, sans toutefois rester inactive !

  En charge du matériel, Christian Tenand, vice-président, s'est occupé de sa maintenance, veillant à la faire fonctionner épisodiquement pour garantir une reprise sans problème.

  De par son adhésion à l'Association Nationale des Cinémas Itinérants (ANCI), l'association a pu se tenir régulièrement informée de l'évolution des consignes et de la réglementation concernant son activité. Guy Courvoisier, trésorier, et Daniel Brochier, président, ont bénéficié, dans ce domaine, des communiqués et des conseils émis par la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF), et tenu les équipes informées.

  Il était donc décidé une reprise en début de la saison suivante, avec la programmation en cours. En effet, l'ensemble de l'industrie cinématographique a été à l'arrêt, de la production à la diffusion ; les films prévus au printemps seront alors projetés à l'automne. Yves Bedeau, secrétaire, a tout recalé le calendrier !

Une séance estivale en plein air

   Entre-temps, l'association a répondu favorablement à une sollicitation de la communauté d'agglomération CA3B pour participer à l'animation "Un été sous chapiteau". Dédiée au cirque et au spectacle vivant, la manifestation proposait, cette année, la projection d'un film en plein air dans le tout nouveau "théâtre de verdure" aménagé à Etrez par la commune de Bresse Vallons. Un partenariat a ainsi été mis en place, associant aussi "Cinébus", association savoyarde de cinéma itinérant. Dans un cadre idéal, plus de 200 spectateurs ont découvert une image de qualité sur un écran de 12 mètres sur 8.

Communication . . . nationale !

   Pour accompagner la réouverture de toutes les salles de cinéma  (effective depuis le 22 juin) et inciter le public à retourner devant les écrans, la FNCC a lancé une campagne nationale de communication à laquelle participe le Cinéma Rural Itinérant Bresse Revermont (CRI BR). Des affiches promouvant le retour devant le grand écran, dans le respect des conditions de sécurité sanitaire, sont proposées grâce à deux partenaires historiques du cinéma (technique et financier) : le CRI BR s'est naturellement associé à cette démarche. Dans les campagnes bressanne et revermontoise, on peut alors voir ses habituels panneaux d'affichage se garnir du slogan "Tous au cinéma" !

Petites et grandes salles communiquent ensemble sur leur réouverture avec la Fédération Nationale des Cinémas Français 

 

Une programmation toujours au plus près de l'actualité cinématographique

 Reprise des projections (sauf nouvelle contre indication sanitaire) le 9 septembre à Hautecourt, avec Les vétos (suivi de De Gaulle et de L’appel de la forêt ).

Et toujours des tarifs concurrentiels !

Dans tout le circuit, les entrées sont à 4 € (2 € en dessous de 14 ans).
A chaque séance, un tirage au sort attribue une place gratuite.

 

 

Attendus impatiemment, les Cup’Ain sont de retour !

Un trio de choc !

 

  A la fin de l'été, les Cup'Ain ont pris des vacances bien méritées, puis sont partis en montagne pour une saison où d'autres ont profité de leurs talents. Saison qui s'est terminée brusquement, six semaines plus tôt, au moment où le pays rentrait dans une phase de confinement sanitaire.

  Depuis plusieurs semaines, en Revermont, beaucoup de gourmands (ou d'affamés ? ) s'inquiétaient à leur sujet sur leurs conditions de retour. Mais Manon et les garçons (Patrice et Thomas) ne sont pas loin et annoncent : "on revient avec le sourire, de la bonne humeur, du soleil et, surtout, l'impatience de revoir tout le monde !"

   De nouvelles pizzas !

   Ils ont donc sorti le camion de son hibernation, l'ont nettoyé et désinfecté. Ils ont aussi réinvesti leur laboratoire, rendant tout le matériel opérationnel et conforme aux conditions sanitaires actuelles. ils ont fait le plein de bonnes marchandises, mais aussi de nouvelles idées et nouveaux produits rapportés de leur voyage en Extrême-Orient : "il y a de bons produits dans le monde entier : il faut en faire profiter nos clients" s'enthousiasme Patrice.

   Puis ils ont recommencé à préparer les ingrédients pour reprendre la tournée lundi 2 juin, en restant à l'affut de l'évolution des consignes délivrées pour leur profession dans le cadre du "déconfinement progressif".

Cinéma rural itinérant : interruption -momentanée ! – des séances

Comme dans les salles professionnelles, on commence par les bandes annonces des prochains films ... mais, là, il n'y a pas de publicité !

 Crise sanitaire oblige, les 17 villages du circuit sont "privés" de leur cinéma

   Au fil de 14 films sur la saison, l'association enregistre en moyenne plus de 8 000 entrées sur son territoire. La crise sanitaire a stoppé prématurément la saison.

   Avec un arrêt général de toute l'industrie cinématographique, mais aussi face aux incertitudes liées au déconfinement, elle projette de ne recommencer qu'au début de la prochaine saison, en fin d'été, et réfléchit actuellement sur la programmation à venir.

Le cinéma d'origine !

   A l'origine, le cinéma est né " itinérant ". En effet, après les premières projections des frères Lumière et jusqu'à l'aménagement, vers 1905, des premières salles de cinéma, les projections se sont déroulées la plupart du temps dans les vogues, foires, théâtres. Elles ne restaient donc jamais très longtemps au même endroit, même si elles y revenaient régulièrement.

   Cet aspect ambulant, qui trouve ses origines dans le cirque, ne disparaîtra pas avec l'arrivée des " Eldorado ", " Palace " ou autre " Royal " qui s'ouvriront dans les villes. Les habitants des petites communes continueront, eux à voir arriver régulièrement le " tourneur " avec son appareil de projection, son écran et ses bobines, afin d'offrir une séance de cinéma dans la salle des fêtes, au café du commerce ou, l'été, en plein air.

A l'ère du numérique

   Par la suite, le cinéma itinérant a su intégrer chacune des avancées techniques successives (le parlant, la couleur, le cinémascope, le numérique) et a régulièrement amélioré son matériel pour satisfaire son public éloigné des centres urbains.

   Aujourd'hui, en France, 102 circuits assurent 35 000 projections dans 1 748 localités (dont 70 % de moins de 2 000 habitants). Ils représentent 5 % des établissements et 0,6 % des entrées, mais enregistrent une plus forte progression de leur fréquentation que les salles fixes.

   En Bresse Revermont, une association s'est créée en 1984. De septembre à juin, 90 bénévoles s'activent ainsi pour diffuser le 7ème art dans 17 villages, de 220 à 2 600 habitants, à raison d'un film toutes les trois semaines.

   Toutes séances confondues, on notait une moyenne de 38 spectateurs par séance pour ce début de saison.

La culture pour tous à moindre coût.

   L'entrée est de 2 € pour les moins de 2 ans, et de 4 € pour les moins jeunes.

   La programmation intègre des films enfants ou familles. Lors de chaque séance, une place gratuite est attribuée par tirage au sort.

   Certaines communes proposent l'envoi d'un courriel à leurs spectateurs pour être régulièrement informés de la programmation.

Chaque jour, le matériel voyage de village en village

.

Cinéma : suspension des séances

   La pandémie de coronavirus a amené le gouvernement à prendre des dispositions draconniennes. M. le Premier Ministre a ainsi informé de sa décision de "fermer tous les lieux "non indispensables".
 
   En conséquence, les séances de cinéma sont suspendues jusqu'à nouvel ordre, depuis le 15 mars 2020.

 

Feuilleton des années en zéro : dernier épisode

Un service de cantine est créé dans l'ancienne école, construite 170 ans plus tôt

2010 connait une vie culturelle intense, et plusieurs mariages sont célébrés.
Avec la création de la cantine et d’une garderie, les effectifs scolaires explosent.

   L’été se déroule sous le signe de l’animation culturelle. Tout d’abord avec « Faust, go to hell », version contemporaine du classique de Goethe, joué en plein air avec l’active participation des éléments naturels, comme les éclairs lors de l’arrivée de Méphistophélès. Puis avec le premier « Jeudi du Revermont » de la saison, avec Duo des prés, où Hélène et Samuel, Acadiens, ont entraîné leur public à la découverte de l’histoire et de la culture francophone d’outre Atlantique. Mais aussi le dernier « Rendez-vous surprise » de l’office de tourisme, avec une petite balade jusqu’au puits de Fay avec un conte philosophique et musical sur les légendes orientales. Le «Festival itinérant » (Toones Prod), quant à lui, proposait une promenade guidée dans le village, à la rencontre d’artistes dans des lieux divers, pour se terminer un concert déchaîné sur la place avec pas moins de trois groupes et un diaporama sur la façade de l’église. Le même été, Cupidon tire en rafales puisqu’on enregistre pas moins de cinq mariages, dont deux le même jour.

Une cantine et une garderie

   Explosion des effectifs à la rentrée avec 20 Dromignons et un nouveau service à leur disposition : un accueil périscolaire et une cantine : faudra-t-il envisager de réouvrir la deuxième classe, fermée depuis 1922 ?

  La deuxième « Sortie des radieuses » s’élance depuis la mairie pour un périple de 105 kilomètres à une moyenne de 30 km/h : la vingtaine de vieux cyclos est encadrée par une assistance composée de véhicules des années 30 à 60. Le conseil municipal étudie les principes de l’accessibilité des espaces publics à tous les usagers et planche sur la deuxième tranche d’aménagement du cœur de village.

   Pour la Saint Thyrse, plus d’une dizaine d’équipages composent le défilé, avant « La grande marinade », concentré de chansons de la mer par «Le P’tit bonheur ».

   Rue du Port Fleury, on peut voir un arbre à courges : les cucurbitacées ont colonisé un cognassier !

Fête de la science

  Espaces karstiques, pelouses sèches et agriculture durable sont au programme de la fête de la science, à Drom, avec une balade commentée depuis les Conches jusque dans les entrailles de la fromagerie. Une nouvelle animatrice est chargée de l’espace jeunes de la communauté de communes : Gaëlle Minisini. La section de gymnastique volontaire applique une augmentation à ses tarifs : la première depuis 2005.

   Plus de 170 arbres sont supprimés sur la départementale 936, entre Jasseron et le Col de France ; ce dernier est équipé d’une glissière dans le virage.

   A l’automne, un chercheur brésilien et d’étudiants lyonnais se spécialisant dans le domaine du patrimoine et de la valorisation culturelle en milieu rural effectuent un voyage d’étude sur le bassin de Bourg en Bresse : ils consacrent une matinée à Drom où les animations estivales ont drainé un millier de personnes. Lors du repas des anciens, Simone, l’alerte doyenne (90 ans) refuse de s’asseoir pour la photo de groupe : « ça fait mémé ! ».

Des visites sur le terrain ... et sur internet !

   Les pompiers de Ramasse et de Drom se regroupent pour fêter ensemble la Sainte Barbe, avec des cérémonies dans les deux villages.

  Avec l’espace jeunes de la communauté de commune, les ados concluent l’année avec une matinée cuisine … suivie d’un repas de Noël !

  Pour sa première année entière, le site internet de la commune a enregistré plus de 7 350 visites, soit une moyenne d’une vingtaine par jour.

Les Dromignons visitent la station d'épuration

"Faust, go to hell" bénéficie d'effets spéciaux locaux et naturels en phase avec le scénario et la mise en scène.

Même si l'enfer est sur la place de l'église, c'est le clocher qui donne la première et la dernière réplique

Puis le ciel lui-même est devenu rouge au dessus des arbres derrière la scène

L'arrivée de Méphisto est salué par une petite brise fraîche. . .

. . . mais aussi quelques éclairs lors de son apparition !

La compagnie Elvis Undead Club

Dernière assemblée générale de l'ATR (Association Touristique du Revermont) après sa dissolution actée l'année précédente. : il convient de décider de la dévolution de l'actif de l'association quinquagénaire . Un chèque de 2 687 € est remis à la toute nouvelle association "La Route Fleurie du Revermont".

Premier "Jeudi du Revermont", saison 2 : concert inrteractif avec "Duo des prés"

Brahma s'invite en Revermont pour le dernier "Rendez-vous surprise" de la saison 2

Conte philosophique et musical accompagné de piano à pouces, clochettes, balais de percussions, contrebasse . . .

. . . et sitar indien, avec Thierry Küttel.

Travaux d'aménagement en bas de la Rue du Café : une majorité d'élus est favorable à la suppression d'une bande enherbée, côté nord.

Promenade insolite dans le village pour le 3ème "Festival itinérant" de Toones Prod : musique, dans chant et audiovisuel

Trois groupes en concert, le soir, Place Docteur Gaillard

Alex De (chansons, yin yang), puis Asta Célosy (groove rock) et Diploé (pop)

Mouvement de personnel à l'école : Sophie sera chargée de l'accueil périscolaire ; Emmanuel, nouveau maître, remplace Charlène.

20 Dromignons !

 

Un service indispensable : une cantine !

Départ de la deuxième "Sortie des Radieuses"

Les élus étudient les principes d'accessibilité pour tous publics avant de lancer la deuxième tranche de travaux d'aménagement du coeur de village.

St Thyrse 2010 : Les Massard's Brothers : la flûte apprivoise le serpent

L'ARCMA est toujours présente

Les Dromignons voient la vie en couleurs

Les épouvantails de Patrimoine

Les "JWGV" (Jazz Women de la Gymnastique Volontaire)

Strass, paillettes et disco pour les ados

"Drom Dress Age" : l'élevage de marmots de Papy René

Première présentation du nouveau camion des pompiers (qui plait aux vaches ! )

"Grande marinade", les chansons de la mer, avec "Le P'tit Bonheur"

Dans tous les styles , Patricia au clavier

Des courges dans tous les coings

Assemblée Générale pour la Gymnastique Volontaire

Depuis plusieurs années, on enregistre des accidents (sans gravité) dans la descente de la Livette : les services du départements sont alertés.

Fête de la science : visite de la fromagerie

Une glissière est installée au Col de France

Visite d'universitaires sur le thème de la culture en milieu rural

Repas des anciens : Simone veut rester debout pour la photo !

Pour la deuxième année consécutive, Sainte Barbe intercommunale pour les pompiers de Ramasse et de Drom

Pas de rennes, mais plusieurs traîneaux pour le Père Noël

Avec l'Espace Jeunes, matinée cuisine . . . puis repas pour les ados !

www.drom.fr enregistre 411 heures de consultation ; on y trouve les archives du Dromadaire, les menus de la cantine (et les bulletins d'inscription), les formulaires d'inscription pour la bourse d'échange de mécaniques anciennes, les pré-réservations pour la salle polyvalente, l'agenda des manifestations, un site de covoiturage, etc.

.

Au fil des jours . . .

  • Une agréable soirée d’été

       400 personnes selon les organisateurs, 200 selon la police : il est vrai que le décompte n'était pas aisé entre le coin pizzas, le marché hebdomadaire, le camion de l'office de tourisme et l'emplacement délimité dévolu au spectacle. La … Lire la suite

  • Cinéma rural itinérant : vers la reprise des séances

    Après une séance estivale en plein air, le 7ème art prépare son retour dans les villages de Bresse et Revermont

    Après une fin de saison anticipée, l'association prépare sa rentrée

         Avec la crise sanitaire, les séances du Lire la suite

  • Rencontres photographiques 2020 : un rendez-vous inédit et prometteur

    Diabolo . . . Mante ! (photo Bruno Fourmond)

       Tout juste constitué, "CROP", Collectif Revermontois Objectif Photo, a déjà lancé son projet phare : Nature en Revermont, une exposition de grands noms de la photographie régionale … Lire la suite

  • Concert en plein air

     

       A Drom, ce 24 juillet, place Docteur Gaillard, à partir de 20 h 30, spectacle gratuit dans le cadre des 12èmes Vendredis du Revermont

      Malinga  présentera ainsi un répertoire métissé venu d’un pays imaginaire entre l’Andalousie, … Lire la suite