Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

30 octobre 2020, 2 h 20 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
8°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Revermont

Bourg en Bresse destinations : l’office de tourisme à l’ère du numérique

Bruno Raffin, maire de Coligny, accueille l'assemblée dans sa commune.

Assemblée générale 2019 décalée pour l'office, dont le territoire représente 
le cinquième du département : 74 communes de Bresse, Revermont et du nord de la Dombe.

   Après un début d'année 2019 difficile (déménagement et manifestations de gilets jaunes), l'office et ses 13 salariés ont repris possession d'un bâtiment complètement rénové et mieux signalé.

Réinventer les services

   14 500 visiteurs accueillis ; plus de 7 000 clients reçus en groupes, 1 600 participants à des visites guidées ; mais Arlette Morel et Eric Dubiel, présidents, Françoise Routhier, secrétaire et Vivien Campion, directeur, insistaient tous sur le déploiement de la stratégie d'accueil et de diffusion de l'information : "il faut aller au-devant des visiteurs", mais aussi informer les habitants et « réinventer les services ».

   Les bénévoles sont venus renforcer les salariés pour assurer 12 permanences hors les murs lors de manifestations particulières (foire bressane à l'ancienne, congrès national des pompiers, glorieuses) ; 19 000 documents ont été diffusés grâce à 32 présentoirs répartis sur le territoire, en plus de ceux disponibles dans les mairies ou commerces ; des documents entièrement conçus en interne.

Forte présence numérique

   Mais c'est par le biais de toute la panoplie d'outils numériques que l'on constate la plus forte progression avec presque 2 250 000 personnes atteintes ( 1 800 000 l'année précédente) : réseaux et médias sociaux, sites internet, newsletters, bornes tactiles.

Equilibre financier

   Issu de la fusion des quatre offices présents sur le territoire, "Bourg en Bresse destinations" est désormais essentiellement financé par la communauté d'agglomération "CA3B". Présentant un bilan encore serein pour cette année, Daniel Brochier, trésorier, alertait toutefois sur l'adéquation des moyens et du périmètre du bassin de vie : avec la fusion, subvention et taxes de séjour sont ainsi passées de 5,29 € par habitant à 4,57 € et le personnel représente un salarié pour 7 900 habitants, contre 6 900 auparavant.

   Avec 1 600 emplois pour 330 entreprises touristiques ou assimilées,
on estime pourtant à 98 millions d’euros
le volume d’affaires généré sur le bassin de vie !

Le territoire regorge de pépites à découvrir : plus de 2 700 visiteurs reçus dans 163 visites organisées avec les acteurs locaux

Nouveauté 2020 : le camion qui va à la rencontre des gens, dans les animations festives, sur les marchés

.

Cinéma rural itinérant : une reprise attendue

Un protocole sanitaire strict : masque plus visière à la caisse

   Après l'arrêt prématuré du printemps, puis la pause estivale, l'incertitude a encore régné sur l'organisation d'animations culturelles. En Bresse Revermont, le cinéma rural itinérant a quand même pu démarrer une nouvelle saison et le public était au rendez-vous.

Une programmation éclectique

   Adhérente à l'association nationale des cinémas itinérants, l'association applique le protocole de la fédération des cinémas français quant aux mesures sanitaires, dont la distanciation des spectateurs. Elle a fait le choix de reprendre sa programmation en cours et constaté une fréquentation à peu près équivalente à "avant". Si le public Dromnien était timide, les cinéphiles de Jasseron sont venus profiter de la première séance de Drom et découvrir le programme jusqu'à Noël : histoire, aventure, dépaysement, comédie, famille : il y en aura pour tous !

Masque pour tous, y compris à la projection

Cinéma : reprise des séances !

  Après une saison terminée bien plus tôt que prévu, puis l'habituelle trêve estivale, le Cinéma Rural Itinérant Bresse Revermont reprend la route (sauf nouvelles dispositions contraires) à partir du 9 septembre : il sera à Drom le 28 septembre.

  Toutes les dispositions sont prises pour respecter les consignes sanitaires, mais il convient de venir avec son masque et, autant que possible, de prévoir l'appoint pour le règlement.

   Programme pour tous les villages : cliquer ici !

     * * *

   Le 28 septembre, à 20h15 : "Les vétos " (film français de Julie Manoukian, avec Noémie Schmidt, Clovis Cornillac, Carole Franck), sorti le 1er janvier 2020 ; durée 1h22.

   Au cœur du Morvan, Nico, dernier véto du coin, se démène pour sauver ses patients, sa clinique, et sa famille. Quand Michel, son associé et mentor, lui annonce son départ à la retraite, Nico sait que le plus dur est à venir. « T’en fais pas, j’ai trouvé la relève. » Sauf que… La relève c’est Alexandra, diplômée depuis 24 heures, brillante, misanthrope, et pas du tout d’accord pour revenir s’enterrer dans le village de son enfance. Nico parviendra-t-il à la faire rester ?

 
 
* * * 
   Le 19 octobre, à 20h15 : "De Gaulle " (film français de Gabriel Le Bomin, avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet), sorti le 4 mars 2020 ; durée 1h48.
 

   Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.

 
 
 * * * 

   Le 9 novembre, à 20h15 : "L'appel de la forêt " (film américain de Chris Sanders, avec Harisson Ford, Omar Sy, Dan Stevens), sorti le 19 février 2020 ; durée 1h40.

   La paisible vie domestique de Buck, un chien au grand cœur, bascule lorsqu’il est brusquement arraché à sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon canadien pendant la ruée vers l’or des années 1890. Buck va devoir s’adapter et lutter pour survivre, jusqu’à finalement trouver sa véritable place dans le monde en devenant son propre maître…

 

Prochain film : le 30 novembre !

 Logo cinéma DROM

Cinéma rural itinérant : vers la reprise des séances

Après une séance estivale en plein air, le 7ème art prépare son retour dans les villages de Bresse et Revermont

Après une fin de saison anticipée, l'association prépare sa rentrée

     Avec la crise sanitaire, les séances du cinéma rural se sont brusquement arrêtées le 15 mars, quatre mois avant la fin normale de la saison dans les 17 villages du circuit.

     Lors de la sortie progressive du déconfinement, l'association optait pour ne pas reprendre le fil de sa saison, uniquement pour quelques séances aux conditions encore incertaines.

Les bénévoles sur le qui-vive

   La structure de l'Ain fait partie d'un réseau de 102 circuits en France et ne fonctionne que grâce à son tissu de 90 bénévoles répartis dans 17 villages de Bresse et Revermont (alors que d'autres emploient des salariés). Elle s'est alors mise en sommeil, sans toutefois rester inactive !

  En charge du matériel, Christian Tenand, vice-président, s'est occupé de sa maintenance, veillant à la faire fonctionner épisodiquement pour garantir une reprise sans problème.

  De par son adhésion à l'Association Nationale des Cinémas Itinérants (ANCI), l'association a pu se tenir régulièrement informée de l'évolution des consignes et de la réglementation concernant son activité. Guy Courvoisier, trésorier, et Daniel Brochier, président, ont bénéficié, dans ce domaine, des communiqués et des conseils émis par la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF), et tenu les équipes informées.

  Il était donc décidé une reprise en début de la saison suivante, avec la programmation en cours. En effet, l'ensemble de l'industrie cinématographique a été à l'arrêt, de la production à la diffusion ; les films prévus au printemps seront alors projetés à l'automne. Yves Bedeau, secrétaire, a tout recalé le calendrier !

Une séance estivale en plein air

   Entre-temps, l'association a répondu favorablement à une sollicitation de la communauté d'agglomération CA3B pour participer à l'animation "Un été sous chapiteau". Dédiée au cirque et au spectacle vivant, la manifestation proposait, cette année, la projection d'un film en plein air dans le tout nouveau "théâtre de verdure" aménagé à Etrez par la commune de Bresse Vallons. Un partenariat a ainsi été mis en place, associant aussi "Cinébus", association savoyarde de cinéma itinérant. Dans un cadre idéal, plus de 200 spectateurs ont découvert une image de qualité sur un écran de 12 mètres sur 8.

Communication . . . nationale !

   Pour accompagner la réouverture de toutes les salles de cinéma  (effective depuis le 22 juin) et inciter le public à retourner devant les écrans, la FNCC a lancé une campagne nationale de communication à laquelle participe le Cinéma Rural Itinérant Bresse Revermont (CRI BR). Des affiches promouvant le retour devant le grand écran, dans le respect des conditions de sécurité sanitaire, sont proposées grâce à deux partenaires historiques du cinéma (technique et financier) : le CRI BR s'est naturellement associé à cette démarche. Dans les campagnes bressanne et revermontoise, on peut alors voir ses habituels panneaux d'affichage se garnir du slogan "Tous au cinéma" !

Petites et grandes salles communiquent ensemble sur leur réouverture avec la Fédération Nationale des Cinémas Français 

 

Une programmation toujours au plus près de l'actualité cinématographique

 Reprise des projections (sauf nouvelle contre indication sanitaire) le 9 septembre à Hautecourt, avec Les vétos (suivi de De Gaulle et de L’appel de la forêt ).

Et toujours des tarifs concurrentiels !

Dans tout le circuit, les entrées sont à 4 € (2 € en dessous de 14 ans).
A chaque séance, un tirage au sort attribue une place gratuite.

 

 

Attendus impatiemment, les Cup’Ain sont de retour !

Un trio de choc !

 

  A la fin de l'été, les Cup'Ain ont pris des vacances bien méritées, puis sont partis en montagne pour une saison où d'autres ont profité de leurs talents. Saison qui s'est terminée brusquement, six semaines plus tôt, au moment où le pays rentrait dans une phase de confinement sanitaire.

  Depuis plusieurs semaines, en Revermont, beaucoup de gourmands (ou d'affamés ? ) s'inquiétaient à leur sujet sur leurs conditions de retour. Mais Manon et les garçons (Patrice et Thomas) ne sont pas loin et annoncent : "on revient avec le sourire, de la bonne humeur, du soleil et, surtout, l'impatience de revoir tout le monde !"

   De nouvelles pizzas !

   Ils ont donc sorti le camion de son hibernation, l'ont nettoyé et désinfecté. Ils ont aussi réinvesti leur laboratoire, rendant tout le matériel opérationnel et conforme aux conditions sanitaires actuelles. ils ont fait le plein de bonnes marchandises, mais aussi de nouvelles idées et nouveaux produits rapportés de leur voyage en Extrême-Orient : "il y a de bons produits dans le monde entier : il faut en faire profiter nos clients" s'enthousiasme Patrice.

   Puis ils ont recommencé à préparer les ingrédients pour reprendre la tournée lundi 2 juin, en restant à l'affut de l'évolution des consignes délivrées pour leur profession dans le cadre du "déconfinement progressif".

Au fil des jours . . .