Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

18 novembre 2019, 7 h 35 min
Nuageux
Nuageux
3°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Rallye du Suran

Rallye du Suran : le 25ème !

 

 

Retour en images sur le passage du Rallye du Suran par Drom

Read more ...

Années en 8 : il y a 20 ans

Continuant notre saga sur les années en 8, après 1988, intéressons-nous à 1998 !

   Les associations régalent le début de l’année avec, successivement, la fondue du sou des écoles en janvier, le boudin de Patrimoine en février et les tartes de la gymnastique volontaire en mars. Pour la dernière fois, une benne à encombrants est mise à disposition de la population début avril ; en effet, deux déchetteries seront prochainement ouvertes sur la communauté de communes. Faute de trouver un nouveau président pour succéder à Monique Bonnet, le Comité de Fleurissement se mets en sommeil. Du côté des pompiers, c’est à Drom qu’est organisé le parcours sportif.  Le même jour, le village est traversé par les VTT de la Cavaie, puis par la dernière étape du Grand Prix Cycliste de la Route Fleurie du Revermont ; une voiture aux couleurs de Drom est présente dans la caravane. Aménagé depuis un an et demi, le passage au nord de l’église est doté d’un point d’éclairage public. Mai débute avec la cinquième exposition / bourse d’échanges de mécaniques anciennes sur le thème des véhicules à trois roues. Le Sou des Ecoles termine juin avec un concert à l’église suivi d’un repas champêtre.

L’assainissement collectif en projet

Juillet sera marqué par les intervillages du Revermont, à Jasseron, le jour de la finale du mondial de foot, transmise sur deux écrans géants, elle sacre la France championne du monde devant plus de 500 spectateurs qui fêtent l’événement jusqu’aux premières lueurs du jour. Les sections de gymnastique volontaire de Simandre et de Drom se retrouvent pour une randonnée commune passant par le tunnel. En août, l’association Patrimoine fête son dixième anniversaire en conviant la population à un pique-nique au lavoir. En septembre, 14 enfants reprennent le chemin de l’école ; le monument aux morts est nettoyé, ses fissures sont réparées et ses inscriptions repeintes. A la fin du mois, les épreuves spéciales du 4ème rallye du Suran se déroulent le même jour que la fête patronale. Octobre se termine par une envolée de ballons dans le cadre des deuxièmes Montgolfiades du Revermont : le village est envahi d’aérostiers venus des quatre coins de l’Europe et le coup d’envoi est donné par une montgolfière aux couleurs du Comté, la filière étant partenaire de la manifestation. En novembre, le conseil municipal valide l’emplacement de la future station d’épuration, qui vient de recevoir un avis favorable de l’hydrogéologue mandaté par le préfet. Pour ce projet étudié depuis trois ans, on envisage alors un début de chantier en fin d’année 1999 (en réalité, il faudra attendre février 2000). En décembre, Sainte Barbe met à l’honneur le Lieutenant Daniel Carrier qui se voit remettre la médaille de vermeil pour 35 années de service ; deux sapeurs sont aussi cités, qui viennent de terminer leur formation initiale, et un troisième qui vient de réussir l’examen de caporal. Le numéro 2810 de l'hebdomadaire local, dernier de l’année, rend hommage à Léon Lordet, dit « P’tit Léon », le plus ancien et le plus assidu lecteur de la vallée, qui totalise 50 années consécutives d’abonnement. Agé de 87 ans, il reçoit Voix de l’Ain depuis le numéro 214.

Depuis le 10 décembre, Margaret Steel participe au 3ème "Circuit des artistes en Revermont", qui allie arts plastiques, gastronomie et musique. Jusqu'à fin mars, elle expose ses oeuvres au restaurant "Le pot de grès", à Montagnat, où une soirée dîner concert est organisé fin janvier.

Après la fondue du Sou des Ecoles, le boudin de Patrimoine : la présidente et les clients sont satisfaits !

Dernière projection diapos pour Monique Bonnet, présidente du Comité de Fleurissement.

Quelques fournées de tartes en mars ?

C'est la GV ! (section de Gymnastique Volontaire ! )

Ouvert à la circulation (piétonne ! ) depuis la fin de l'été 1996, le contournement Nord de l'église (passage de l'Alambic) est doté d'un point d'éclairage public.

Parcours sportif des sapeurs pompiers : annonce des résultats avec les "officiels".

 

Entre les deux Carrier (Jean, le Maire, et Daniel, le chef de corps), Martine Vicard sauve l'honneur de Drom en rapportant la seul coupe du CPI (meilleure féminine).

Dom est présent dans la caravane du Grand Prix Cycliste de la Route Fleurie du Revermont.

Dernière étape pour le Dromadaire . . .

 

. . . et pour tous les concurrents aussi !

Plus de 1 500 visiteurs pour la 5ème exposition/bourse d'échanges de mécaniques anciennes.

Attendus depuis longtemps, les travaux de réfection des aqueducs sont réalisés sous la RD 81 (Rue du Port Fleury)

Imaginés par l'adjoint au maire, des charriots sont conçus et réalisés par un artisan local pour les chaises de la salle des fêtes.

 

A l'école . . . c'est les vacances !

Traversée du tunnel pour les GV de Drom et Simandre sur Suran.

 

Après le succès des jeux intervillages, les organisateurs de Jasseron et de Drom se retrouvent pour un journée bilan . . . et détente !

 

Rentrée 1998/99 : 14 écoliers !

 

Gros nettoyage pour le monument aux morts.

 

La pluie s'est arrêtée le dimanche, pour la St Thyrse ! Les Drom'Apaches ouvrent le défilé en pirogue.

Premières habitantes de la vallée : les femmes de Drom'Agnon.

Les quatre saisons de Patrimoine

On moissonne à la Kiva . . .

. . . puis on travaille le grain devant l'église, au fléau et au van.

Compétition de lancer de pantoufle.

La GV reprend ses séances avec une vingtaine de licenciés.

2èmes Montgolfiades du Revermont : le village est envahi de ballons !

Plusieurs pompiers en formation : Martine et Arnaud (formation initiale), à Coligny et St Amour ; Daniel (caporal), à Treffort.

Le lieutenant participe aussi, mais en tant qu'instructeur.

Réunion sur le terrain avec l'association Patrimoine, en prévision de l'installation des panneaux du Sentier Karstique "Les chemins de l'Eau".

Un projet réalisé par l'Association Touristique du Revermont, avec l'Université de Lyon, le Comité Départemental de spéléologie de l'Ain , la commune de Drom et l'association Patrimoine.

Imaginé avant 1996, cet équipement sera installé en 2000, dans le cadre de la charte d'Ecologie Rurale.

 

Traditionnelle opération feuilles mortes pour les pompiers ! Le matin du 11 novembre, la place Dr Gaillard est nettoyée par les bénévoles avant la cérémonie.

 

Avec Anne, l'école bénéficie d'une aide éducatrice deux demi-journées par semaine, dans le cadre des emplois jeunes.

 

Sainte Barbe : médaille de vermeil pour le Lieutenant Carrier, chef de corps.

 

Accident d'atterrissage pour le Père Noël : les écoliers l'ont retrouvés coincé dans les poutres du préau ! Mais ça ne l'a pas empêché d'effectuer une bonne distribution de cadeaux !

 

Qui se souvient de "P'tit Léon" ?

.

 

Suran 2017 : beaucoup de casse, mais essai transformé pour l’équipe Fumex/Terraillon

IMG_4815d

Photo Loïc Presti

   L’organisation du 23ème Rallye du Suran a connu quelques petites modifications dans la répartition des épreuves spéciales. Ainsi, à Drom, l’épreuve de nuit se déroulait dès le vendredi soir sur une portion réduite à huit kilomètres. Le samedi voyait passer en journée deux autres spéciales, désormais « habituelles », de 13,3 kilomètres. Les conditions climatiques favorables ont permis aux pilotes de se lancer pleinement sur les routes du Revermont et de proposer un joli spectacle. Le premier réalisait un temps total de moins de une heure quatorze pour plus de 135 kilomètres répartis au fil de treize épreuves spéciales chronométrées (soit une moyenne de 110 kilomètres heures). Par contre, sur 128 concurrents sur la ligne de départ, seuls 66 finissaient ce rallye. Parmi eux, le duo Fumex/Terraillon confirmait sa pertinence pour sa deuxième participation au Suran, cette fois sur Clio R3 Max. Le pilote Haut Savoyard et le cavet du Val de Drom se retrouvaient ainsi 35ème au classement final. « Tout s’est bien passé : on a pas eu de dégât, juste deux ou trois frayeurs », se réjouissent les deux compères. Dans le chapitre « bêtisier », on peut toutefois noter qu’une grosse partie de la dernière spéciale des Conches s’est faite avec le hayon arrière grand ouvert, provoquant les rires lors du passage à Drom ! (alors que l’équipage ne s’en était pas rendu compte).

  Jean Baptiste Fumex se prépare désormais pour le rallye des Bauges, le mois prochain en Savoie, où il reprendra sa Clio Williams. Là, c’est son épouse qui tentera l’aventure du copilotage. Quant au tandem avec Jérôme Terraillon, on le retrouvera au printemps pour le rallye du Pays du Giers où il a une revanche à prendre, suite à l’abandon forcé du printemps 2017.

 

Jérôme et son pilote sont accueillis par leur fan-club !

20170923_075719
20170923_075700
_DSC0011
_DSC0013

IMG_4815

Photo Loïc Presti

D'autres concurrents sont aussi du secteur . . . ("liste" non exhaustive)

86 Triboulet

Lionel TRIBOULET et Thomas CAPELLI sur Peugeot 2016 XS

103 Raquin

Marine et Florine RAQUIN sur Peugeot 206 Rallye

114 Micholet

Pascal MICHOLLET et Remi LAFAYE sur Citroën Saxo VTS

128 Facchinetti

Christophe et Amaury FACCHINETTI sur sur Peugeot 106 Rallye

_DSC0000

Avant le rallye, les reconnaissances sont réglementées

.

 

Rallye du Suran : un local dans l’épreuve

JB Fumex J Terraillon (2)

Parés pour le départ

 

   L’édition 2016 du rallye du Suran avait donné l’occasion à Jérôme Terraillon, pompier à Drom, de se lancer dans l’aventure du sport automobile. Cet ancien agriculteur du village faisait ainsi son baptême du feu en tant que copilote dans la Clio Williams pilotée par le Haut Savoyard Jean Baptiste Fumex, l’équipage se plaçant de façon plus qu’honorable dans le résultat final (51ème sur 151, et 5ème de leur catégorie).

  On retrouvera le duo dans le Rallye du Suran 2017, sous le numéro 28, cette fois dans une Clio R3 Max (moteur de deux litres développant 250 chevaux). L’équipage s’organise cette fois différemment puisque leur bolide est un véhicule de location. Cette formule, qui se répand en effet dans le monde du rallye, devrait ainsi représenter environ un tiers des véhicules participant au Suran 2017. Comprenant le véhicule, l’assistance, l’essence, les pneus et les essais, ce contrat apporte « beaucoup de tranquillité », nous confie Jean Baptiste, même avec un budget plus conséquent qu’une organisation plus « classique ». En effet, avec la permanente évolution des techniques, mais aussi de la réglementation, les concurrents disposent ainsi toujours d’un véhicule aux normes du moment ; le risque financier se limitant au montant du dépôt de garantie, même en cas d’accident sévère.

  Au début de l’été, les deux complices ont d’ailleurs déjà testé cette formule (avec cette même voiture) au Rallye de Savoie où ils se sont classés 29ème et 5ème de leur catégorie. Auparavant, ils s’étaient déjà retrouvés au printemps dans leur Clio Williams pour le Rallye du Pays du Gier. Là, la chance n’a pas été au rendez-vous : la rupture d’un cardan les a forcés à l’abandon. Une semaine avant la compétition, après les reconnaissances du parcours, le pilote part confiant pour le Suran 2017 : « Jérôme s’est bien amélioré, il est toujours aussi motivé . . . et il parle toujours autant ! »

JB Fumex J Terraillon (1)

J-8 : une reconnaissance minutieuse

JB Fumex J Terraillon (4)
JB Fumex J Terraillon (3)
JB Fumex J Terraillon (5)

.

Jérôme Terraillon au Rallye du Suran : pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître !

assistance-clio-williams-42-06

Concentration avant le départ . . .

  Sur 151 équipages inscrits au 22ème rallye du Suran (plus encore 7 dans la catégorie des « VHC », véhicules historiques), 144 prenaient le départ de la première épreuve, à Chavannes. Mais, dans le classement final, il n’en restait que 87. Parmi eux, on trouve la Clio N° 52 pilotée par Jean-Baptiste Fumex avec Jérôme Terraillon en co-pilote. Assisté par le Cavet, le Haut Savoyard a progressivement remonté dans ce classement, grappillant quelques places à chaque épreuve spéciale. Ainsi, classé 80ème après la première épreuve, l’équipage terminait en 51ème position, après avoir parcouru les presque 122 kilomètres (cumulés, hors parcours de liaison) des dix épreuves chronométrées en 1 h 17, soit une moyenne de plus de 94 km/h.

  Pour Jérôme Terraillon, il s’agissait là du baptême du feu. En effet, ce pompier de Drom participait pour la première fois à un tel exercice qui a la particularité de ne pas pouvoir proposer d’entrainement préalable. Mais il a trouvé cela « extra génial, malgré quelques erreurs de débutant », précisant que « il s’agit vraiment d’un sport d’équipe : on serait foutus sans toute l’assistance ».

Un travail d’équipe

  En effet, victimes de plusieurs avatars (surchauffe, alternateur, batterie, cardan), le duo a bénéficié, en plus de ses mécaniciens attitrés Nicolas Paubel (de Drom, lui aussi) et Sylvain Roffino, de l’aide de Armand Corretel (de Ramasse) et de la solidarité des techniciens d’un autre pilote contraint à l’abandon (Cédric Picton, N°48) : « une assistance digne des plus hautes équipes : sans eux, on abandonnait vendredi soir ! ».

  Et que pense le pilote de son co-pilote débutant ? « Parfait, il était super motivé, je ne m’attendais pas à ça pour son premier rallye. Il a tout appris d’un coup ; il s’est vachement bien adapté parce qu’il est passionné » s’enthousiasme Jean-Baptiste Fumex, très satisfait du résultat final, « le but était de se faire plaisir et de finir le rallye ». Ce dernier insiste fortement aussi sur le travail formidable fourni par l’assistance, garante de son maintien dans la course.

  De plus, l’équipage termine 5ème de sa catégorie (groupe A, classe 7 : véhicules de cylindrée inférieure à deux litres).

rallye-suran-2016-5

A l'entrée de Drom, lors de la spéciale de nuit.


Rallye du Suran 2016 par 01250DROM

assistance-clio-williams-42-01

Sur le parc, l'assistance s'active !

 assistance-clio-williams-42-02
 assistance-clio-williams-42-03
 assistance-clio-williams-42-04

assistance-clio-williams-42-05

En route pour une belle aventure !

(Merci à Anthony, pour le perchoir du photographe,

à Alexandra, pour la vidéo,

et  Mickouckou pour les 6 photos sur le parc ! )

assistance-clio-williams-42-07

.

Au fil des jours . . .