Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

16 juillet 2020, 16 h 27 min
Nuageux
Nuageux
22°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: pompiers

Loïc est prêt à partir combattre les feux de forêt

Loïc doit toujours être prêt à partir !

   En début d’année, le Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Ain (SDIS) a commencé à recenser des volontaires pour constituer les équipes qui renforceront les pompiers du sud de la France, en cas d’incendies importants. Au corps de première intervention de Drom (CPI) Loïc Presti est en double engagement avec le Centre de Secours du Suran. A ce titre, et avec l’accord du sergent Anthony Poncet, son chef de corps, il a pu se porter volontaire. Caporal, et titulaire d’une formation feux de forêt, sa candidature a été retenue pour être chef d’équipe incendie. Après un dépistage Covid, un protocole lui a été remis rappelant les gestes barrières lors du transport et des interventions, le moment venu. Ce passionné, sportif accompli, motivé, engagé et investi, souhaite « apprendre des techniques supplémentaires et vivre une expérience ».

Paré à toute heure

   Il sera d’ailleurs dans le premier convoi appelé, qui rejoindra le lieu du sinistre par la route (un véhicule léger, quatre « Camions Citerne Feux de Forêt » et 18 pompiers, constituant un Groupement d’Intervention Feux de Forêt, ou « GIFF »). Lors de ses semaines d’astreinte, il pourra alors recevoir un SMS « urgent départ colonne » signifiant que le GIFF devra quitter Bourg en Bresse dans les deux heures. Aussi, son paquetage est déjà prêt, comprenant tenues d’incendie et de rechange, duvet et tapis de sol, gourde et kit couverts.

Encouragé par son entourage

   Poseur de revêtements de sols extérieur, Loïc a pu compter sur la bienveillance de son employeur, Atrium, basé à Jasseron et sur les encouragements d’Elodie, son épouse : « j’aurai un peu d’inquiétude … comme d’habitude ! ». Anthony, chef du CPI de Drom est « confiant : il est formé et ne prend pas de risque. J’aurai un pompier indisponible quelques jours, mais on aura un bon retour d’expérience ! ».

Un savoir à importer !

   En effet, de tels feux de forêt risquent de ne bientôt plus être une « exclusivité » du midi : notre département (et même Drom) a d’ailleurs déjà connu quelques frayeurs. En attendant, le caporal Presti est partagé entre crainte et envie de mettre ses connaissances en pratique : « la peur rend curieux, mais on tâchera de na pas y laisser des plumes ! »

A l'entraînement avec le CCFF

   Selon le ministère de l’Ecologie, du développement durable, des transports et du logement, «en France, 6.000 communes sont classées à risque de feu de forêt, c'est-à-dire exposées à ce risque, soit une commune sur six. Les trois quarts sont situées dans la moitié sud de la France».

   Selon les statistiques mises en ligne sur le site Internet du ministère, «chaque année, en moyenne 6.000 départs de feu ont lieu et 25.000 hectares de forêt sont incendiés en France métropolitaine».

 

Sapeurs pompiers : confinement ET bénévolat

Pour gagner de précieuses minutes !

   Si les pompiers du corps de première intervention de Drom (CPI) sont actuellement moins sollicités et ne peuvent se réunir pour des manœuvres, formations ou entraînements, ils n'en restent pas moins toujours très actifs.

  Ainsi, le chef de corps vient d'opérer une modification sur la camion en changeant la moto-pompe : "suite à un feu de végétation il y a quelques semaines, je me suis dit qu'on était mal équipés". Alors le sergent Poncet a pu acquérir un nouvel équipement en promotion, puis l'a adapté au véhicule de la compagnie. "Avec le confinement, on a un peu plus de temps, mais ce n'est, par contre, pas simple pour faire des achats sans se déplacer", alors il y fallu se débrouiller avec le téléphone, internet et le réseau de l'amicale. En effet, il convenait de trouver des raccords spécifiques, voire de les fabriquer soi-même ; "heureusement : l'usinage, c'est mon métier", avoue ce bénévole.

A moindre coût

   Le véhicule de premiers secours dispose d'une réserve de 400 litres d'eau, mais ne disposait  de pression que pour alimenter une seule petite lance sur dévidoir. Désormais, il affiche 7 bars à 500 litres minute, lui permettant d'alimenter, en même temps, une "LDV 500" (lance à débit variable). Ce qui permet à l'unité d'attaquer immédiatement un sinistre, pendant la mise en place de moyens plus importants, comme le raccordement à un poteau incendie, et l'arrivée de renforts avec le centre de secours.

   L'équipement dispose aussi d'une fonction aspiration, lui permettant de s'alimenter depuis une réserve d'eau, mais aussi de résoudre un problème d'inondation.

Du fait maison, et sans recourir aux deniers communaux !

   Si certains ont aussi aperçu Loïc en dehors de chez lui pendant la période de confinement, c'est qu'il mettait à profit sa semaine d'astreinte (pour le Centre de Secours) pour nettoyer le local et le camion (avec la petite "LDT", lance sur dévidoir tournant).

Secours à la personne : formation en interne chez les pompiers

   C'était juste avant l'annulation de toute rencontre, manoeuvre ou formation : les pompiers de Drom  se forment avec une première partie théorique (bilan sur victime), suivie de mises en situation avec des cas concrets sur le terrain avant les validations par les examens officiels.

Tout d'abord, des exercices théoriques

Analyse du déroulement, mise au point et ajustements, le cas échéant

Puis départ pour une mise en situation

Prise en charge de la victime, fiche bilan et premiers soins

 

(Merci à Loïc PRESTI pour les photos 6 à 9)

Feuilleton des années en zéro : dernier épisode

Un service de cantine est créé dans l'ancienne école, construite 170 ans plus tôt

2010 connait une vie culturelle intense, et plusieurs mariages sont célébrés.
Avec la création de la cantine et d’une garderie, les effectifs scolaires explosent.

   L’été se déroule sous le signe de l’animation culturelle. Tout d’abord avec « Faust, go to hell », version contemporaine du classique de Goethe, joué en plein air avec l’active participation des éléments naturels, comme les éclairs lors de l’arrivée de Méphistophélès. Puis avec le premier « Jeudi du Revermont » de la saison, avec Duo des prés, où Hélène et Samuel, Acadiens, ont entraîné leur public à la découverte de l’histoire et de la culture francophone d’outre Atlantique. Mais aussi le dernier « Rendez-vous surprise » de l’office de tourisme, avec une petite balade jusqu’au puits de Fay avec un conte philosophique et musical sur les légendes orientales. Le «Festival itinérant » (Toones Prod), quant à lui, proposait une promenade guidée dans le village, à la rencontre d’artistes dans des lieux divers, pour se terminer un concert déchaîné sur la place avec pas moins de trois groupes et un diaporama sur la façade de l’église. Le même été, Cupidon tire en rafales puisqu’on enregistre pas moins de cinq mariages, dont deux le même jour.

Une cantine et une garderie

   Explosion des effectifs à la rentrée avec 20 Dromignons et un nouveau service à leur disposition : un accueil périscolaire et une cantine : faudra-t-il envisager de réouvrir la deuxième classe, fermée depuis 1922 ?

  La deuxième « Sortie des radieuses » s’élance depuis la mairie pour un périple de 105 kilomètres à une moyenne de 30 km/h : la vingtaine de vieux cyclos est encadrée par une assistance composée de véhicules des années 30 à 60. Le conseil municipal étudie les principes de l’accessibilité des espaces publics à tous les usagers et planche sur la deuxième tranche d’aménagement du cœur de village.

   Pour la Saint Thyrse, plus d’une dizaine d’équipages composent le défilé, avant « La grande marinade », concentré de chansons de la mer par «Le P’tit bonheur ».

   Rue du Port Fleury, on peut voir un arbre à courges : les cucurbitacées ont colonisé un cognassier !

Fête de la science

  Espaces karstiques, pelouses sèches et agriculture durable sont au programme de la fête de la science, à Drom, avec une balade commentée depuis les Conches jusque dans les entrailles de la fromagerie. Une nouvelle animatrice est chargée de l’espace jeunes de la communauté de communes : Gaëlle Minisini. La section de gymnastique volontaire applique une augmentation à ses tarifs : la première depuis 2005.

   Plus de 170 arbres sont supprimés sur la départementale 936, entre Jasseron et le Col de France ; ce dernier est équipé d’une glissière dans le virage.

   A l’automne, un chercheur brésilien et d’étudiants lyonnais se spécialisant dans le domaine du patrimoine et de la valorisation culturelle en milieu rural effectuent un voyage d’étude sur le bassin de Bourg en Bresse : ils consacrent une matinée à Drom où les animations estivales ont drainé un millier de personnes. Lors du repas des anciens, Simone, l’alerte doyenne (90 ans) refuse de s’asseoir pour la photo de groupe : « ça fait mémé ! ».

Des visites sur le terrain ... et sur internet !

   Les pompiers de Ramasse et de Drom se regroupent pour fêter ensemble la Sainte Barbe, avec des cérémonies dans les deux villages.

  Avec l’espace jeunes de la communauté de commune, les ados concluent l’année avec une matinée cuisine … suivie d’un repas de Noël !

  Pour sa première année entière, le site internet de la commune a enregistré plus de 7 350 visites, soit une moyenne d’une vingtaine par jour.

Les Dromignons visitent la station d'épuration

"Faust, go to hell" bénéficie d'effets spéciaux locaux et naturels en phase avec le scénario et la mise en scène.

Même si l'enfer est sur la place de l'église, c'est le clocher qui donne la première et la dernière réplique

Puis le ciel lui-même est devenu rouge au dessus des arbres derrière la scène

L'arrivée de Méphisto est salué par une petite brise fraîche. . .

. . . mais aussi quelques éclairs lors de son apparition !

La compagnie Elvis Undead Club

Dernière assemblée générale de l'ATR (Association Touristique du Revermont) après sa dissolution actée l'année précédente. : il convient de décider de la dévolution de l'actif de l'association quinquagénaire . Un chèque de 2 687 € est remis à la toute nouvelle association "La Route Fleurie du Revermont".

Premier "Jeudi du Revermont", saison 2 : concert inrteractif avec "Duo des prés"

Brahma s'invite en Revermont pour le dernier "Rendez-vous surprise" de la saison 2

Conte philosophique et musical accompagné de piano à pouces, clochettes, balais de percussions, contrebasse . . .

. . . et sitar indien, avec Thierry Küttel.

Travaux d'aménagement en bas de la Rue du Café : une majorité d'élus est favorable à la suppression d'une bande enherbée, côté nord.

Promenade insolite dans le village pour le 3ème "Festival itinérant" de Toones Prod : musique, dans chant et audiovisuel

Trois groupes en concert, le soir, Place Docteur Gaillard

Alex De (chansons, yin yang), puis Asta Célosy (groove rock) et Diploé (pop)

Mouvement de personnel à l'école : Sophie sera chargée de l'accueil périscolaire ; Emmanuel, nouveau maître, remplace Charlène.

20 Dromignons !

 

Un service indispensable : une cantine !

Départ de la deuxième "Sortie des Radieuses"

Les élus étudient les principes d'accessibilité pour tous publics avant de lancer la deuxième tranche de travaux d'aménagement du coeur de village.

St Thyrse 2010 : Les Massard's Brothers : la flûte apprivoise le serpent

L'ARCMA est toujours présente

Les Dromignons voient la vie en couleurs

Les épouvantails de Patrimoine

Les "JWGV" (Jazz Women de la Gymnastique Volontaire)

Strass, paillettes et disco pour les ados

"Drom Dress Age" : l'élevage de marmots de Papy René

Première présentation du nouveau camion des pompiers (qui plait aux vaches ! )

"Grande marinade", les chansons de la mer, avec "Le P'tit Bonheur"

Dans tous les styles , Patricia au clavier

Des courges dans tous les coings

Assemblée Générale pour la Gymnastique Volontaire

Depuis plusieurs années, on enregistre des accidents (sans gravité) dans la descente de la Livette : les services du départements sont alertés.

Fête de la science : visite de la fromagerie

Une glissière est installée au Col de France

Visite d'universitaires sur le thème de la culture en milieu rural

Repas des anciens : Simone veut rester debout pour la photo !

Pour la deuxième année consécutive, Sainte Barbe intercommunale pour les pompiers de Ramasse et de Drom

Pas de rennes, mais plusieurs traîneaux pour le Père Noël

Avec l'Espace Jeunes, matinée cuisine . . . puis repas pour les ados !

www.drom.fr enregistre 411 heures de consultation ; on y trouve les archives du Dromadaire, les menus de la cantine (et les bulletins d'inscription), les formulaires d'inscription pour la bourse d'échange de mécaniques anciennes, les pré-réservations pour la salle polyvalente, l'agenda des manifestations, un site de covoiturage, etc.

.

Les années en zéro : 2000, suite et fin

Une femme de lettres !

Le millénaire se termine avec encore des chantiers d'infrastructures :
station d'épuration, enfouissements des lignes électriques ;
et l'arrivée des nouvelles animations amenées à se  pérenniser :
un concert pour la fête et un marché de Noël.

   Après six mois de travaux pour installer les panneaux du sentier karstique, l'association Patrimoine poursuit en " rafraîchissant " l'entrée du tunnel : pendant les samedis de juillet, perchée sur une échelle et emprisonnée dans un baudrier, Marie Thérèse Genin repeint un à un les 244 caractères de l'inscription gravée dans le roc.

   C'est la fin de l'école à Drom pour Laurianne et Rémi : pour leur prochain départ en 6ème, ce sont des dictionnaires de collection qu'ils reçoivent : ceux de la génération de leurs parents.

   Les bennes du point d'apport volontaires semblent victimes de leur succès et restent souvent trop pleines (de vide !) ; il est donc rappelé qu'il convient d'écraser bouteilles et cartons pour diminuer le volume.

   En août, la première tranche du réseau de collecte des eaux usées est vérifiée avant sa mise en service : tests d'étanchéité et contrôle par caméra des 1 500 mètres déjà réalisés.

   Les derniers panneaux du sentier karstique sont installés aux Conches.

La fête bousculée

   Début septembre, le village est traversé par le cortège du 3ème concours d'élégance automobile en Revermont, organisé par le Tacot Club de l'Ain et l'Association Touristique du Revermont : 34 véhicules d'époque paradent dans les rues. Puis c'est la rentrée pour six écoliers.

   Le président de la République n'ayant pas pensé à la fête de Drom en choisissant le 24 septembre pour organiser un référendum, Drom accepte d'avancer la Saint Thyrse d'une semaine. Après le repas, puis le défilé avec sept équipages, la fête se poursuit entre courses de Dromocyclettes et une nouvelle animation : un concert où Titou, homme-orchestre, sera le premier d'une longue série.

   En octobre, Christine Brochier est informée qu'elle est sacrée "Meilleur Ouvrier de France " dans la catégorie fourrure et pelleterie ; première femme dans cette discipline qui compte 24 lauréats en 75 ans.

   Tous les élus des douze communes de la communauté de communes de Treffort en Revermont (CCTER) se réunissent pour étudier des transferts de taxes pour le passage à une taxe professionnelle unique.

Deux gros chantiers

  Sur les Mollards, les journées d'automne sont agrémentées du chant du brise roche qui débute le chantier de la station d'épuration. La cérémonie du 11 novembre est orchestrée par les écoliers qui lisent une ode qu'ils ont écrite pour l'occasion. Dans le local de l'alambic, la dernière saison du millénaire distille ses effluves traditionnels. Quarante doublettes s'affrontent à la belote de l'âge d'or avant de réconcilier devant une bonne choucroute. Lors de la Sainte Barbe, Christian Bonnet et Bernard Larruat sont nommés caporaux, alors que Xavier Poncet, Michel Guillot et Eric Bonnet sont distingués première classe. Au centre du village commence le chantier d'enfouissement des réseaux aériens.

   Le sou des écoles organise son premier marché de Noël, où l'on trouve des bougies et des cartes, confectionnées par les enfants, et des couronnes fabriquées par les parents.

   A l'école, Laurel et Hardy s'invitent pour une séance de cinéma avec le Club de l'Age d'Or, où les uns découvrent les gags burlesques qui ont déjà fait rire les autres … bien longtemps avant !

   Les " Tambours du Dromx " sont sélectionnés pour réaliser une œuvre commune avec les percussions de Treffort, ils donnent même une aubade spéciale lors de la venue du père Noël.

Illisible depuis des décennies, l'inscription était destinée à honorer le courage et l'audace des instigateurs de cette incroyable réalisation.

L'institutrice (ré)écrit une page de l'Histoire de Drom

"HV 140" est le premier rat d'égout : une caméra sur 6 roues qui inspecte tout le réseau à raison de 10 mètres par minute.

Dans la camionnette, le Maire et les techniciens suivent sont évolution sur écran : il inspecte chaque raccord, chaque branchement.

Aux Conches, Patrimoine installe les derniers panneaux du sentier karstique "Les Chemins de l'Eau"

Le Comité de Fleurissement n'a pas à rougir de ses réalisations !

Concours d'élégance avec le Tacot Club de l'Ain et l'Association Touristique du Revermont

C'est la rentrée pour la classe unique !

Journée détente à Simandre pour les pompiers de Drom, Chavannes et Simandre

L'ARCMA ouvre le corso de la Saint Thyrse

A la chasse aux papillons, avec Jean-Claude

Voyage en Egypte pour l'Age d'Or

Blanche Neige et les sept nains de Patrimoine

Les vertus de la GV : un rajeunissement (très) poussé.

Incontournables à Drom en 2000 : les Tambours du Dromx

Distribution de matefaims avec les Pompiers

Première animation musicale : Titou, l'homme orchestre

Course de Dromocyclettes sur circuit fermé, organisée par les jeunes anciens élèves de l'école de Drom

A Treffort, tous les élus de la communauté de communes sont conviés à étudier le passage à la "TPU" : taxe professionnelle unique.

 

Sur les Mollards, on prépare le bassin d'infiltration de la future station d'épuration

Le brise roche creuse le fond des deux décanteurs

 

 

Le décanteur primaire commence à monter

Le cône renversé du décanteur primaire

Le bassin d'infiltration est prêt

 

25 novembre : des Catherinettes ?

 

Non : il s'agit du repas du CCAS !

 

Sainte Barbe

 

Des grades et des distinctions

 

Un nouveau chantier débute ...

... l'enfouissement des réseaux aériens (électricité, téléphone, éclairage public).

.

 

Au fil des jours . . .