Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

14 décembre 2018, 21 h 31 min
Clair
Clair
-1°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Patrimoine

Beaujolais nouveau : la convivialité au rendez-vous !

 

  Peu de monde, mais une très bonne ambiance pour la soirée "Beaujolais nouveau" proposée par l'association Patrimoine. Au programme : tartines de fromage fort, charcuterie et bonne humeur.

Read more ...

Centenaire de l’armistice : la fête de la Paix retrouvée

   Cent ans après la signature de l'armistice, les cloches ont sonné à la volée pendant de longues minutes pour remémorer la joie et l'émotion du retour de la Paix. La veille, après un dépôt de gerbe sur les tombes des soldats morts pour la France, une bougie avait été déposée pour chacun d'entre d'eux sur le monument aux morts.

   Entre les textes des Dromignons réécrivant l'Histoire en version " Paix ", les musiques de Goldman ou de Pagny, l'évocation d'une matinée de 1916 à Drom, la lecture de courriers de poilus de Ramasse et de Drom et un passage au Tourlourou, chez la Madelon, " maman des poilus ", originaire du Revermont, la cérémonie du centenaire combinait l'hommage aux disparus de la grande guerre, le témoignage de la reconnaissance des générations actuelles, le bonheur de la paix et l'espoir de sa pérennité.

   A la salle polyvalente, une exposition évoquait ensuite la grande guerre, détaillant l'identité des enfants de Drom morts pour la France et présentant des objets et documents de l'époque, prêtés par des habitants, avec la participation de l'association Patrimoine de Drom.

Au cimetière, les enfants ont fleuri les tombes des soldats Morts pour la France

Au monument aux morts, une bougie est déposée pour chaque soldat Mort pour la France.

 

Les pompiers ont assuré le service d'honneur

Les Dromignons ont se sont demandés : "Et s'il n'y avait pas eu la guerre ? "

Retrouvez leurs textes ici

Témoignages : Régine a lu des courriers de ses grand-père et arrière grand père, écrits "en direct" du front.

Un texte a été lu, imaginant une journée à Drom, en 1916 ; retrouvez-le ici

 

Cliquez pour consulter le  "Livre d'or" et la fiche détaillée de chaque soldat de Drom Mort pour la France.

Exposition à la salle polyvalente

La bibliothèque municipale a proposé des ouvrage sur la "Grande guerre".

Une véritable moto de 1914

 

.

Saint Thyrse 2018 : la ruée sur les tartes !

  L'édition 2018 de "Drom en fête" aura été marquée, le samedi matin, pour une affluence telle sur les tartes qu'on enregistrait plusieurs ruptures de stock dès le samedi matin malgré 625 galettes cuisinées pendant la nuit par l'amicale des Sapeurs Pompiers. Après l'oignon, qui est toujours victime de son succès, fromage, praline et chocolat étaient aussi rayées de la carte.

  Le lendemain, après la messe annuelle, la deuxième journée voyait le retour du repas dominical. L'association Patrimoine avait promis un repas gastronomique, et les gourmands qui ont pu avoir des places n'ont pas été déçus : le Poulet au Clon, concocté par le chef Tissot, de Simandre, a alors fait l'unanimité.

  Une petite pluie s'est alors permis de venir gêner le début du défilé, occasionnant probablement une baisse de fréquentation, mais pas de qualité ni d'enthousiasme dans le corso.

   On notait la visite de Arnaud Thenoz, président délégué de la FNCOF, Fédération Nationale des Comités et Organisateurs de Festivités, qui tient à venir encourager les bénévoles qui animent les villages. Notant qu'il s'agit ici d'une des dernières fêtes estivales, il précisait, impressionné, qu'il "est très exceptionnel de voir un tel défilé de chars dans un si petit village".

  En effet, pas moins de huit équipages, de toutes tailles et de toutes nature, ont alors parcouru les rues, précédés par une formation musicale, les "Sonneurs de Grenoble", et leurs cornemuses écossaises.

 La journée s'est alors poursuivie sur la place, avec le retour du soleil, entre animations et musique celtique, autour d'un verre entre amis ou sur les manèges pour les plus petits.

Retour en images

Dès le jeudi, épluchage des oignons : 150 kilos seront traités dans les pleurs et la bonne humeur !

Le pétrin est sollicité toute la nuit

On ne lésine pas sur la marchandise !

Préchauffage du four

Etape délicate : la cuisson

Et la vente se déroule en un temps record : oignons, fromage, frangipane, chocolat, praline, crème et sucre.

Le dimanche débute par la seule messe de l'année dans l'église St Thyrse

Avec la sympathique participation d'une partie de la chorale de Saint Etienne du Bois.

Puis c'est l'heure du dîner de Clon !

Que des légumes du jardin !

La sauce au Clon n'a laissé personne indifférent

Arrive ensuite le défilé, avec la visite de Arnaud Thenoz, président délégué de la FNCOF

Les Sonneurs de Grenoble ouvrent la marche !

 

Voyage dans la capitale pour les Dromignons

 

Une jolie vache (déguisée en fleur ? )

Georges plus vrai que nature

. . . ou étais-ce une jolie fleur dans une peau d'vache ?

Et, toujours et partout, le soin du détail !

La Gordini à Papy !

11 novembre 1918 : 100 ans déjà !

La moto est d"époque : une véritable Triumph de 1918 !

C'est l'occasion d'aller au Tourlourou, chanter "La Madelon ! "

Cuisine haut de gamme avec les jeunes cheffes . . . une bandes de toquées !

Un char entièrement tricoté à la main . . .

. . . par Léon et Léa.

(le gang des tricoteuses a encore frappé ! )

L'ARCMA ferme la marche : une lieuse donnée par M. Raymond Guillot, de Drom, et restaurée par Thomas.

Et la fête se poursuit autour d'un verre, au son des cornemuses

Les crêpes du Club de l'Age d'Or sont les bienvenues !

Il y a même fête foraine pour les enfants

De la musique écossaise, par des joueurs bretons venus du Dauphiné !

(Merci à Christian Morandat pour la photo 43 )

Journées du patrimoine : musique et histoire aux Conches

Un duo d'exception

   Journées portes ouverte à la chapelle de Notre Dame des Conches à l’occasion de la 35ème édition des Journées Européennes du Patrimoine. Le samedi a donné l’occasion à une centaine de mélomanes de découvrir le lieu sous un aspect inhabituel grâce à la prestation du duo PianiCello. Diane Framont, au violoncelle, et Sylvie Frachet, au piano, ont ainsi enchanté l’auditoire avec un répertoire varié, passant de Schumann à du Jazz irlandais, de musique latino à Schubert, d’un Ave Maria à un tango ou bien encore d’une musique de film à une gavotte bretonne. Des morceaux courts, présentés avec humour et sublimés par l’acoustique du bâtiment.

Presque 2 000 ans d’histoire.

   Si la chapelle de la Sainte Colline est connue des promeneurs ; beaucoup n’en connaissent pas l’intérieur et ont  profité de l’opportunité pour une découverte des lieux au travers d’explication remontant au IIème siècle, début de l’évangélisation du Revermont et du culte de Notre Dame des Conches dans plusieurs sanctuaires successifs, victimes de destructions mais constamment reconstruits.

Le mot d'accueil de Philippe DOSNE, président des Amis de Notre Dame des Conches

Une chapelle bien pleine

Une ovation méritée !

Les visites se sont succédées

(Merci à Philippe DOSNE pour les photos 4 & 5)


 

Petits et gros projet pour l’association Patrimoine

Le bureau peaufine le programme de l’année

 

   Des projets en gestation pour l’association Patrimoine : l’année 2018 s’annonce diversifiée, entre opérations de nettoyage (partie supérieure du lavoir, panneaux du sentier karstique), d’aménagement et de commémoration (suite à des demandes du maire). Les bénévoles prévoient aussi le retour d’un repas dominical pour la fête patronale, fin septembre.

Un centenaire à célébrer

   2018 marque le centenaire de la fin de la première guerre mondiale et il est envisagé, cette année, de marquer plus particulièrement la cérémonie du 11 novembre, en s’intéressant sur les conséquences locales de ce conflit. Des renseignements, témoignages, objets, sont alors recherchés sur cette période et sur les enfants de Drom tombés pour la France : correspondance entre le village et le front, photos, liens de parenté, et la population est conviée à s’associer à ces recherches. Les personnes concernées peuvent alors prendre contact avec Alain Borron au 04.74.30.62.39.

 

 

Au fil des jours . . .