Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

28 février 2020, 9 h 58 min
Ensoleillé
Ensoleillé
2°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Dromignons

Sou des écoles : le retour de la fondue !

Du pain, du Comté, de l'amitié !

    Après une interruption en 2019, 2020 marque le retour de la soirée fondue du Sou des Ecoles, qui s'est avérée être un bon cru. Pourtant, moins d'une cinquantaine de personnes est venue apprécier le bon Comté, produit à Drom et préparé par les parents d'élèves.

   David Mondon, nouveau président du Sou des Ecoles, est toutefois plus rassuré qu'en début de semaine : " il y a eu beaucoup d'inscriptions de dernière minute ! ". Les produits de la soirée financeront les activités périscolaires, telle la sortie annuelle de fin d'année.

La doyenne des associations

   Créé en mars 1960, le Sou des Ecoles est la plus ancienne association du village. L'année de ce soixantième anniversaire, la communauté éducative aura aussi le souci d'accompagner le retour à la semaine à quatre jours, souhaité par les familles, mais aussi dicté par une harmonisation avec les pratiques des collectivités voisines et structures partenaires.

Les parents aux fourneaux

Sylvain au contrôle

Sylvain au bar, aussi (côté service ! )

Des pleins caquelons de convivialité

Bonne ambiance au Sou des Ecoles

.

Les Dromignons lancent la campagne des décorations de fin d’année

   Le premier vendredi de décembre, les Dromignons ont proposé les couronnes de Noël qu'ils ont eux-mêmes confectionnées . . . ce qui leur permet aussi d'alimenter la caisse de leur coopérative, qu'ils gèrent eux-mêmes !

   Du côté des parents, avec le sou des écoles, c'était crêpes et vin chaud, pour financer des activités périscolaire.

Devoir de souvenir : réaménagement du monument

Les écoliers coupent le ruban

   Commémoration en deux temps à Drom pour le 101ème anniversaire de la paix retrouvée. La traditionnelle cérémonie du souvenir était l'occasion d'inaugurer le nouvel aménagement paysager réalisé autour du monument aux morts. Ainsi, avant le moment commémoratif, entourés des pompiers et des élus, c'est aux Dromignons qu'a été confiée la mission de couper le ruban.

   Inauguré en avril 1922, le monument avait été érigé sur un terrain donné par Mme Gaillard, veuve de l'ancien maire et conseiller général ; emplacement aussitôt dénommé "Place du Docteur Gaillard".

   Il était alors au centre d'une dalle octogonale, entouré de huit obus reliés par une chaîne. A la fin des années cinquante, l'ensemble est ceinturé par un muret surmonté d'un grillage, démoli en 2006, lors des travaux d'aménagement du coeur de village. L'obélisque a connu de sérieux travaux de restauration en 2009, et plusieurs fois aussi été nettoyée, par exemple en 2018 pour le centenaire de l'armistice.

   Vétuste, la dalle a été remplacée par un parvis en pierre et un paillage en tuile brisée, agrémenté de plantations ne nécessitant pas d'arrosage et ceint d'une bordure en pierre. Symboles grégaires, les obus ont été supprimés et remplacés par une balustrade gravée de la devise de la République.

Toujours avec la participation des Pompiers de Drom

 

Un peu d'histoire . . . 

Après 1922

 

11 Novembre 1948

De la fin des années 50 à 2006

2009

 

2019

.

Pompiers : manoeuvre commune avec le centre de secours

Corps de Première Intervention et Centre de secours : des unités complémentaires

   Les pompiers de Drom sont intervenus à l'école, complètement enfumée ; l'occasion pour les écoliers d'utiliser la nouvelle sortie de secours. Si un écolier en difficulté respiratoire était vite pris en charge sous les instructions de Loïc Presti, un autre était rapidement retrouvé et secouru par une équipe du centre de secours du Suran, arrivée en renfort et dirigée par Dominique Perrin Une manoeuvre imaginée par le Sergent Poncet, du corps de première intervention de Drom, pour renforcer la cohésion entre les deux unités (avec la participation des Dromignons ! ).

   L'adjudant chef Perrin appréciait "le travail avec le CPI, permettant de connaître les bâtiments communaux", et pointait "les axes d'amélioration en matière de communication, de gestion des énergies et de prise en charge des personnes extérieures" ; il soulignait aussi l'importance de la caméra thermique pour la recherche de victime en milieu hostile et la bonne participation des deux structures.

Objectifs atteints

   Présent sur place en qualité d'observateur, le lieutenant Cyril Mottet, chef du centre de secours, ne constatait "pas de faute majeure et des objectifs atteints : la prise en charge des victimes et l'extinction du feu".

Après la manoeuvre, le bilan (ici, côté Centre de Secours)

L'adjudant-chef Dominique Perrin décortique toute l'opération pour en tirer les enseignements

 

Un scénario imaginé par le Sergent Poncet

.

St Thyrse 2019 : tartes, musique, soleil . . . et hommage !

 

Après les tartes de pompiers le samedi, le défilé du dimanche fêtait, en musique, le travail des maquisards et l'arrivée des Américains à Drom, le 3 septembre 1944.

Retour en images sur DROM en FETE 2019

Tartes. Au milieu de la nuit, les premières des presque 700 tartes commencent à remplir les rayonnages, pour partir encore plus rapidement dès l'aube.

*     *     *     *     *
Après l'office dominical dédié à St Thyrse (le seul de l'année ici ! ) célébré par le Père Arnaud avec la participation de la chorale paroissiale de St Etienne du Bois, on continue par l'apéro avec le Sou des Ecoles : quoi de mieux qu'une tarte, une bouteille, des amis et quelques verres ?
Défilé. Puis c'est au tour des musiciens d'ouvrir le défilé, sur un parcours revisité, avec les écoles de musique de St Denis les Bourg et St Triviers de Courte.
Fleurissement. Grâce au soleil, mais aussi au comité de fleurissement, l'été a été chaud à Drom ... place du chaudrom !
Libération. Il y a 75 ans, le 3 septembre 1944, les Américains passaient par Drom, marquant par là même la fin de l'occupation, après un important travail de terrain réalisé par les Maquisards de la vallée.

Une jeune fille de la vallée sert d'agent de liaison pour la diffusion des renseignements. Pour des raisons évidentes de sécurité, son visage est caché.

Les Maquisards bénéficient de parachutages d'armes

Les parachutages sont réalisés vers le viaduc de Ramasse

Des codes couleurs indiquent la nature des "marchandises" parachutées

Les conteneurs sont vidés et les armes réparties dans le maquis.

 
 

Les Forces Françaises de l'Intérieur peuvent désormais s'afficher publiquement !

 

L'ARCMA (Association Revermontoise pour la Conservation des Mécaniques Anciennes) participe au défilé avec plusieurs véhicules.

 
 
 

On fête l'arrivée des Améric'AINs

 

Ils apportent avec eux le Rock N' Roll . . .

. . . le chewing gum . . .

. . . et le Coca Cola !

L'ARCMA na manque aucun défilé de Drom !

L'ancienne Estafette de la commune de Meillonnas, restaurée par l'ARCMA et décorée de photos de Jean Luc Maréchal, trop tôt disparu. Elle a été "prétexte" à collecter des fonds pour la lutte contre le cancer.

Dromignons. Les écoliers de Drom ont choisi le thème de la bande dessinée,
Animation. Retour sur la place Docteur Gaillard pour la suite des festivités.

Avec Maurice, un des ténors de la vallée : "Si les Ricains n'étaient pas là . . . "

 

"Liberté, j'écris ont nom" : une interprétation émouvant du texte de Paul Eluard, suivie de la Marseillaise.

 

Les Dromignons prennent le relais avec plusieurs chants dans divers styles.

 

Place au concert, alternant musiques de l'Est . . .

 

. . . et musiques Latino.

 

Avec même une fête foraine pour les enfants !

 
 

Pour changer des tartes des pompiers : les crêpes du Club de l'Age D'Or

La fête pour DROM libérée . . . !

(Merci à Chantal PELERIN pour sa contribution photographique ! )

Au fil des jours . . .

  • La dernière année en zéro : 2010 (1ère partie)

    Serge et Tony, deux élus investis quotidiennement dans le suivi de la station d'épuration

    Le " Dromadaire " fête ses 20 ans ; performante, la station d'épuration se visite ; le Clon retourne à Lyon ;
    on découvre toutes les Lire la suite

  • Association Patrimoine : des projets pour 2020

    Les panneaux du sentier karstique prêts à être installés ... en l'an 2000 !

      « L’activité 2019 a plutôt été en sommeil », déclarait Alain Borron, président de l’association Patrimoine lors de l’assemblée générale, « suite à des problèmes Lire la suite

  • Ciné : le programme jusqu’à l’été

     

        Le 17 février, à 20 h 15 : "Joyeuse retraite " (film  français  de Fabrice Bracq avec  Thierry Lhermitte, Michèle Laroque, Nicole Ferroni ), sorti le 20 novembre 2019 ; durée 1h37.

       L’heure de la retraite est enfin arrivée

    Lire la suite
  • Les années en zéro : 2000, suite et fin

    Une femme de lettres !

    Le millénaire se termine avec encore des chantiers d'infrastructures :
    station d'épuration, enfouissements des lignes électriques ;
    et l'arrivée des nouvelles animations amenées à se  pérenniser :
    un concert pour la fête et un marché
    Lire la suite