Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

9 juillet 2020, 13 h 23 min
Ensoleillé
Ensoleillé
26°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Dromignons

Feuilleton des années en zéro : dernier épisode

Un service de cantine est créé dans l'ancienne école, construite 170 ans plus tôt

2010 connait une vie culturelle intense, et plusieurs mariages sont célébrés.
Avec la création de la cantine et d’une garderie, les effectifs scolaires explosent.

   L’été se déroule sous le signe de l’animation culturelle. Tout d’abord avec « Faust, go to hell », version contemporaine du classique de Goethe, joué en plein air avec l’active participation des éléments naturels, comme les éclairs lors de l’arrivée de Méphistophélès. Puis avec le premier « Jeudi du Revermont » de la saison, avec Duo des prés, où Hélène et Samuel, Acadiens, ont entraîné leur public à la découverte de l’histoire et de la culture francophone d’outre Atlantique. Mais aussi le dernier « Rendez-vous surprise » de l’office de tourisme, avec une petite balade jusqu’au puits de Fay avec un conte philosophique et musical sur les légendes orientales. Le «Festival itinérant » (Toones Prod), quant à lui, proposait une promenade guidée dans le village, à la rencontre d’artistes dans des lieux divers, pour se terminer un concert déchaîné sur la place avec pas moins de trois groupes et un diaporama sur la façade de l’église. Le même été, Cupidon tire en rafales puisqu’on enregistre pas moins de cinq mariages, dont deux le même jour.

Une cantine et une garderie

   Explosion des effectifs à la rentrée avec 20 Dromignons et un nouveau service à leur disposition : un accueil périscolaire et une cantine : faudra-t-il envisager de réouvrir la deuxième classe, fermée depuis 1922 ?

  La deuxième « Sortie des radieuses » s’élance depuis la mairie pour un périple de 105 kilomètres à une moyenne de 30 km/h : la vingtaine de vieux cyclos est encadrée par une assistance composée de véhicules des années 30 à 60. Le conseil municipal étudie les principes de l’accessibilité des espaces publics à tous les usagers et planche sur la deuxième tranche d’aménagement du cœur de village.

   Pour la Saint Thyrse, plus d’une dizaine d’équipages composent le défilé, avant « La grande marinade », concentré de chansons de la mer par «Le P’tit bonheur ».

   Rue du Port Fleury, on peut voir un arbre à courges : les cucurbitacées ont colonisé un cognassier !

Fête de la science

  Espaces karstiques, pelouses sèches et agriculture durable sont au programme de la fête de la science, à Drom, avec une balade commentée depuis les Conches jusque dans les entrailles de la fromagerie. Une nouvelle animatrice est chargée de l’espace jeunes de la communauté de communes : Gaëlle Minisini. La section de gymnastique volontaire applique une augmentation à ses tarifs : la première depuis 2005.

   Plus de 170 arbres sont supprimés sur la départementale 936, entre Jasseron et le Col de France ; ce dernier est équipé d’une glissière dans le virage.

   A l’automne, un chercheur brésilien et d’étudiants lyonnais se spécialisant dans le domaine du patrimoine et de la valorisation culturelle en milieu rural effectuent un voyage d’étude sur le bassin de Bourg en Bresse : ils consacrent une matinée à Drom où les animations estivales ont drainé un millier de personnes. Lors du repas des anciens, Simone, l’alerte doyenne (90 ans) refuse de s’asseoir pour la photo de groupe : « ça fait mémé ! ».

Des visites sur le terrain ... et sur internet !

   Les pompiers de Ramasse et de Drom se regroupent pour fêter ensemble la Sainte Barbe, avec des cérémonies dans les deux villages.

  Avec l’espace jeunes de la communauté de commune, les ados concluent l’année avec une matinée cuisine … suivie d’un repas de Noël !

  Pour sa première année entière, le site internet de la commune a enregistré plus de 7 350 visites, soit une moyenne d’une vingtaine par jour.

Les Dromignons visitent la station d'épuration

"Faust, go to hell" bénéficie d'effets spéciaux locaux et naturels en phase avec le scénario et la mise en scène.

Même si l'enfer est sur la place de l'église, c'est le clocher qui donne la première et la dernière réplique

Puis le ciel lui-même est devenu rouge au dessus des arbres derrière la scène

L'arrivée de Méphisto est salué par une petite brise fraîche. . .

. . . mais aussi quelques éclairs lors de son apparition !

La compagnie Elvis Undead Club

Dernière assemblée générale de l'ATR (Association Touristique du Revermont) après sa dissolution actée l'année précédente. : il convient de décider de la dévolution de l'actif de l'association quinquagénaire . Un chèque de 2 687 € est remis à la toute nouvelle association "La Route Fleurie du Revermont".

Premier "Jeudi du Revermont", saison 2 : concert inrteractif avec "Duo des prés"

Brahma s'invite en Revermont pour le dernier "Rendez-vous surprise" de la saison 2

Conte philosophique et musical accompagné de piano à pouces, clochettes, balais de percussions, contrebasse . . .

. . . et sitar indien, avec Thierry Küttel.

Travaux d'aménagement en bas de la Rue du Café : une majorité d'élus est favorable à la suppression d'une bande enherbée, côté nord.

Promenade insolite dans le village pour le 3ème "Festival itinérant" de Toones Prod : musique, dans chant et audiovisuel

Trois groupes en concert, le soir, Place Docteur Gaillard

Alex De (chansons, yin yang), puis Asta Célosy (groove rock) et Diploé (pop)

Mouvement de personnel à l'école : Sophie sera chargée de l'accueil périscolaire ; Emmanuel, nouveau maître, remplace Charlène.

20 Dromignons !

 

Un service indispensable : une cantine !

Départ de la deuxième "Sortie des Radieuses"

Les élus étudient les principes d'accessibilité pour tous publics avant de lancer la deuxième tranche de travaux d'aménagement du coeur de village.

St Thyrse 2010 : Les Massard's Brothers : la flûte apprivoise le serpent

L'ARCMA est toujours présente

Les Dromignons voient la vie en couleurs

Les épouvantails de Patrimoine

Les "JWGV" (Jazz Women de la Gymnastique Volontaire)

Strass, paillettes et disco pour les ados

"Drom Dress Age" : l'élevage de marmots de Papy René

Première présentation du nouveau camion des pompiers (qui plait aux vaches ! )

"Grande marinade", les chansons de la mer, avec "Le P'tit Bonheur"

Dans tous les styles , Patricia au clavier

Des courges dans tous les coings

Assemblée Générale pour la Gymnastique Volontaire

Depuis plusieurs années, on enregistre des accidents (sans gravité) dans la descente de la Livette : les services du départements sont alertés.

Fête de la science : visite de la fromagerie

Une glissière est installée au Col de France

Visite d'universitaires sur le thème de la culture en milieu rural

Repas des anciens : Simone veut rester debout pour la photo !

Pour la deuxième année consécutive, Sainte Barbe intercommunale pour les pompiers de Ramasse et de Drom

Pas de rennes, mais plusieurs traîneaux pour le Père Noël

Avec l'Espace Jeunes, matinée cuisine . . . puis repas pour les ados !

www.drom.fr enregistre 411 heures de consultation ; on y trouve les archives du Dromadaire, les menus de la cantine (et les bulletins d'inscription), les formulaires d'inscription pour la bourse d'échange de mécaniques anciennes, les pré-réservations pour la salle polyvalente, l'agenda des manifestations, un site de covoiturage, etc.

.

Sou des écoles : le retour de la fondue !

Du pain, du Comté, de l'amitié !

    Après une interruption en 2019, 2020 marque le retour de la soirée fondue du Sou des Ecoles, qui s'est avérée être un bon cru. Pourtant, moins d'une cinquantaine de personnes est venue apprécier le bon Comté, produit à Drom et préparé par les parents d'élèves.

   David Mondon, nouveau président du Sou des Ecoles, est toutefois plus rassuré qu'en début de semaine : " il y a eu beaucoup d'inscriptions de dernière minute ! ". Les produits de la soirée financeront les activités périscolaires, telle la sortie annuelle de fin d'année.

La doyenne des associations

   Créé en mars 1960, le Sou des Ecoles est la plus ancienne association du village. L'année de ce soixantième anniversaire, la communauté éducative aura aussi le souci d'accompagner le retour à la semaine à quatre jours, souhaité par les familles, mais aussi dicté par une harmonisation avec les pratiques des collectivités voisines et structures partenaires.

Les parents aux fourneaux

Sylvain au contrôle

Sylvain au bar, aussi (côté service ! )

Des pleins caquelons de convivialité

Bonne ambiance au Sou des Ecoles

.

Les Dromignons lancent la campagne des décorations de fin d’année

   Le premier vendredi de décembre, les Dromignons ont proposé les couronnes de Noël qu'ils ont eux-mêmes confectionnées . . . ce qui leur permet aussi d'alimenter la caisse de leur coopérative, qu'ils gèrent eux-mêmes !

   Du côté des parents, avec le sou des écoles, c'était crêpes et vin chaud, pour financer des activités périscolaire.

Devoir de souvenir : réaménagement du monument

Les écoliers coupent le ruban

   Commémoration en deux temps à Drom pour le 101ème anniversaire de la paix retrouvée. La traditionnelle cérémonie du souvenir était l'occasion d'inaugurer le nouvel aménagement paysager réalisé autour du monument aux morts. Ainsi, avant le moment commémoratif, entourés des pompiers et des élus, c'est aux Dromignons qu'a été confiée la mission de couper le ruban.

   Inauguré en avril 1922, le monument avait été érigé sur un terrain donné par Mme Gaillard, veuve de l'ancien maire et conseiller général ; emplacement aussitôt dénommé "Place du Docteur Gaillard".

   Il était alors au centre d'une dalle octogonale, entouré de huit obus reliés par une chaîne. A la fin des années cinquante, l'ensemble est ceinturé par un muret surmonté d'un grillage, démoli en 2006, lors des travaux d'aménagement du coeur de village. L'obélisque a connu de sérieux travaux de restauration en 2009, et plusieurs fois aussi été nettoyée, par exemple en 2018 pour le centenaire de l'armistice.

   Vétuste, la dalle a été remplacée par un parvis en pierre et un paillage en tuile brisée, agrémenté de plantations ne nécessitant pas d'arrosage et ceint d'une bordure en pierre. Symboles grégaires, les obus ont été supprimés et remplacés par une balustrade gravée de la devise de la République.

Toujours avec la participation des Pompiers de Drom

 

Un peu d'histoire . . . 

Après 1922

 

11 Novembre 1948

De la fin des années 50 à 2006

2009

 

2019

.

Pompiers : manoeuvre commune avec le centre de secours

Corps de Première Intervention et Centre de secours : des unités complémentaires

   Les pompiers de Drom sont intervenus à l'école, complètement enfumée ; l'occasion pour les écoliers d'utiliser la nouvelle sortie de secours. Si un écolier en difficulté respiratoire était vite pris en charge sous les instructions de Loïc Presti, un autre était rapidement retrouvé et secouru par une équipe du centre de secours du Suran, arrivée en renfort et dirigée par Dominique Perrin Une manoeuvre imaginée par le Sergent Poncet, du corps de première intervention de Drom, pour renforcer la cohésion entre les deux unités (avec la participation des Dromignons ! ).

   L'adjudant chef Perrin appréciait "le travail avec le CPI, permettant de connaître les bâtiments communaux", et pointait "les axes d'amélioration en matière de communication, de gestion des énergies et de prise en charge des personnes extérieures" ; il soulignait aussi l'importance de la caméra thermique pour la recherche de victime en milieu hostile et la bonne participation des deux structures.

Objectifs atteints

   Présent sur place en qualité d'observateur, le lieutenant Cyril Mottet, chef du centre de secours, ne constatait "pas de faute majeure et des objectifs atteints : la prise en charge des victimes et l'extinction du feu".

Après la manoeuvre, le bilan (ici, côté Centre de Secours)

L'adjudant-chef Dominique Perrin décortique toute l'opération pour en tirer les enseignements

 

Un scénario imaginé par le Sergent Poncet

.

Au fil des jours . . .