Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

15 juin 2021, 18 h 18 min
Ensoleillé
Ensoleillé
30°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Dromignons

Jardin partagé :  semis et plantations ont débuté

L'équipe de "Patates et coquelicots" s'est mobilisée pour commencer le montage d'un abri de jardin, avec des matériaux de récupération (dont des cuves pour l'eau ! )

Les premières graines et les premiers arbustes fruitiers sont en terre.

   La convention de mise à disposition a été finalisée avec la commune, pour une surface de 700 m². Avant l'hiver, le terrain a alors été préparé "en lasagnes" (superposition de cartons, de feuilles, de déchets verts et de paille, une technique de permaculture).

   Pendant l'hiver, l'association "Patates et coquelicots" n'est pas pour autant restée inactive, recherchant plants et semences correspondant à son cahier des charges (que des produits bio), des outils et des matériaux pour ériger un abri pour son  matériel.

Les premiers signes du printemps

   On a alors pu les voir avec les premiers rayons du soleil planter quatre pommiers et préparer les semis de petits pois, fèves et oignons (pour certaines graines, il ont bénéficié d'un don de la coopérative Gamm Vert).

   Le jardin est clos, et un abri de jardin est monté, qui sera complété par des cuves de récupération d'eau de pluie. Plus tard une serre lui sera adossée pour la préparation des semis, qui sont actuellement réalisés chez les membres du groupe.

  Un élu d'une commune voisine est même venu leur rendre visite, intéressé par cette démarche qui pourrait être reproduite.

Les Dromignons associés

   L'école est aussi partie prenante dans le projet : les Dromignons viendront alors cultiver leurs légumes.

   En attendant, ils préparent les affichettes qui désigneront les diverses plantations.

   Par ailleurs, ils ont écrit un des couplets de l'hymne du jardin sur la mélodie du "commerçant des rues", chanson québécoise de "La Bolduc", et ont commencé les répétitions avec les artistes professionnels locaux. Gérald Chagnard et Hélène Péronnet les trouvent alors très impliqués : "bien présents et bien chantant ! "

Récupération et recyclage !

   L'association précise qu'elle est toujours en recherche d'un troisième récupérateur d'eau de pluie. Elle accepte aussi les dons d'outils. Enfin, elle récupère volontiers le compost et les tontes de pelouse.

Les premiers semis

Les premiers arbres fruitiers !

Pour l'arrosage, l'eau de pluie sera récupérée et stockée dans la partie haute du terrain

L'abri prend forme !

Avec Gérald, Hélène, la plus Dromnière des Québécoises, accompagne le chant des Dromignons.

(Merci à Annabelle Tannesie pour les photos 2, 4 et 8 , et à Sylvain Turpin pour la photo 9)

 

 

Années en 1 . . . suite et fin !

Première rentrée à Drom pour Sylvain Turpin, le nouveau maître d'école

2011 se termine avec l'arrivée d'un nouvel enseignant, le début du marché hebdomadaire
et une invasion d'engins de terrassement qui attaquent le village sur tous les fronts.

   A la rentrée, c'est un jeune Berrichon enthousiaste qui prend les rênes de l'école, retrouvant ici des valeurs rurales après quelques années d'expérience urbaine.

   26 équipages, des années 1899 à 1989, s'élancent de Drom pour la troisième Sortie des Radieuses, à laquelle la pluie s'invite abondamment.

   Le mardi soir, c'est désormais (mini) marché devant la fromagerie avec Jean-Louis, producteur Simandrin de légumes de saisons, cultivés sans pesticides ni engrais de synthèse.

   Fin septembre, lors de la Saint Thyrse, les pompiers fêtent les quarante ans de leur production de tartes. Le lendemain, après cinquante années de prêtrise, le père Marc Gadiolet célèbre sa dernière messe ordinaire avant la retraite ; et les All Dromck (le XV de la section rugby de l'école) entonnent leur terrible haka avant la chorégraphie endiablée des Drom's Sisters ( de la gymnastique volontaire).

Guerre de tranchées

   Les chantiers de travaux publics se succèdent dans tous les coins de la commune : réfection de la canalisation d'eau potable dans trois rues du centre du village, réfection totale d'une autre avec gestion des eaux pluviales et de l'accessibilité à tous publics ; et pose de deux fourreaux destinés à acheminer la fibre optique dans la vallée depuis Jasseron et de puis Meillonas.

   Le conseil municipal prépare et valide la deuxième tranche de travaux d'aménagement du coeur de village. Il est aussi établi le diagnostic d'accessibilité des bâtiments publics (après celui de la voirie, l'année précédente).

Le Clon à Bruxelles

   Au Moyen Age, le Clon était honoré sur les tables de Versailles, des ducs de Savoie et du Vatican ; depuis sa renaissance, il vise plus haut ! Ainsi, à l'initiative de Damien Abad, plus jeune eurodéputé, une opération de promotion des saveurs de l'Ain est organisée pendant deux journées, à Bruxelles. Entre autres Comté, carpes, vins ou volailles, les parlementaires des 27 pays de l'union européennes peuvent alors découvrir le Clon, venu tout spécialement de la fromagerie de Drom et cuisiné par Christine Ménétrieux, son infatigable ambassadrice.

Cours de géologie pratique

   Un projet d'exploitation de gaz de schiste dans le Bugey suscite des débats et le département s'inquiète sur les impacts de forages en milieu calcaire. Cinq conseillers généraux, dont deux vice-présidents, viennent visiter le tunnel avec l'AGEK (association de gestion des espaces karstiques), pour appréhender les principes de l'hydrogéologie. Puis une partie théorique dispensée à la salle des fêtes leur permet de cerner les particularités de la circulation des eaux souterraines qui peut réserver bien des surprise et défier les hypothèses émises depuis la surface.

Du Revermont en Bretagne

   Profitant d'un déplacement à Rennes pour la communauté de communes, le maire de Drom retrouve son homologue de Nouvoitou : deux ans plus tôt, ils étaient ex-aequo dans le prix des trophées de la communication environnementale. Malgré des tailles différentes, les deux communes présente des similitudes : rurales en périphérie d'agglomération, l'occasion d'échanges d'expériences !

   Les Dromignons terminent l'année avec une déambulation lumineuse et festive, puis en présentant leur dernière pièce de théâtre.

Les Radieuses s'élancent pour un périple de 100 km

un (mini) marché, le mardi soir

Du bon pain . . .

. . . grâce aux petits Mi-Drom !

Une tribu . . .

. . . d'un village d'irréductibles Gaulois

(une célèbre bande dessinée s'est inspirée d'eux)

Les Druncois !

Les All Dromck et leur terrifiant Haka

Les Drom's Sisters

Une prestation plébiscitée !

Des courses mémorables !

(des animations dans tous les coins)

Travaux : voirie Rue de la Forge

 

Opération revêtement : toute la troupe est mobilisée

 

Le Cavet et le Breton se retrouvent, deux ans après leur rencontre avec un trophée de communication environnementale

 

On prépare l'arrivée de la fibre : un fourreau arrive sur la commune, traverse le Col de France sans ouvrir la chaussée !

 

Ouverture, pose, protection et remblai en une seule opération

 

Les fourreaux sont posés juste après le passage de la trancheuse

 

Le chantier peut avancer jusqu'à 900 mètres par jour

Renouvellement du stock à la bibliothèque

Les bénévoles choisissent de nouveaux ouvrages dans le bibliobus

Intervention ornithologique à l'école avec l'association "Le Courlis cendré"

Les anciens honorés

Intervention : feu de cheminée !

Du boudin, avec Patrimoine . . .

. . . apprécié à tout âge !

Formation : huit diplômes pour trois pompiers

Age d'Or : la présidente honorée par ses pairs

" Aux petits soins" : une esthéticienne à domicile à Drom

 

On constate plusieurs sorties de route entre le Col de France et Montmerle . . .

 

Parfois deux en même temps !

 

Déambulation lumineuse pour les Dromignons ...

 

... avant de se retrouver autour de vin chaud et de tartines de fromage !

 

Repas de Noël à la cantine

 

... avec les employés communaux

 

Sophie assure le service, toujours avec le sourire

 

Au théâtre, avec la Compagnie des Dromignons

 

Le conseil général se renseigne sur les phénomènes hydrogéologiques en milieu calcaire.

Un petit tour à Drom, pour la St Thyrse . . .  

  * * *

* * *

 

 * * *

 

A défaut de fondue . . . des galettes !

Sylvain, Emilie . . . et pi Fanny (ou est-ce Fanette ? ) accueillent  le chaland pour fêter les rois.

   Grâce au sou des écoles, janvier se termine habituellement autour d'une bonne fondue. Mais, comme beaucoup de manifestations festives, la traditionnelle soirée n'a pas pu être organisée cette année.

   Qu'à cela ne tienne, les parents d'élèves sont (presque) aussi ingénieux et débrouillards que les Dromignons : ils ont tous mis la main à la pâte pour préparer une série de bonnes galettes.

   Un papa d'élève a mis à disposition un emplacement face à la fromagerie, dont les clients ont pu faire d'une pierre deux coups : fromage ET dessert.

   "Tout est parti en moins de deux heures et demie" se réjouit David Mondon, président du sou des écoles. "Le bénéfice financera la sortie de fin d'année, prévue à Montcornelle en 2021. L'année prochaine, ce sera une semaine de classe verte", rajoute Sylvain Turpin, le maître d'école.

Il y avait du stock , des réservations étaient même enregistrées !

(Merci à Annabelle Tanesie et David Mondon pour les photos)

 

Un air de Noël malgré la crise

Le village est illuminé différemment, les fêtes et animations sont toutes annulées,
mais les plus jeunes -et les moins jeunes- ne sont pas oubliés !

Repas de fête. Encore un atout de la classe unique : les Dromignons ont tous pu profiter d'un menu spécial à la salle polyvalente, tout en respectant les règles de distance entre chaque convive, avec Sylvain, le maître, et Pascale, la cantinière qui n'avait pas oublié les papillotes après les boules de Noël au chocolat !

Flamboyante. Auparavant soulignée d'un liseré tricolore bien terni par les années, la mairie s'est dotée d'un nouvel habillage étincelant.

Cadeaux. Précaution oblige, pas de repas des anciens cette année, mais une distribution de colis par les bénévoles du centre communal d'action sociale.

Sapin de Noël. La commune installe et illumine le sapin et chacun est invité à participer à sa décoration : guirlandes, boules, cadeaux ...

Classe unique de Drom :  95 ans déjà !

Les Dromignons toujours heureux de leur sort

   Il y a encore 180 ans, la commune ne disposait d'aucun bâtiment public (hormis les édifices religieux) : l'instruction était dispensée chez l'instituteur. Il fut donc construit une maison commune, qui faisait office d'école et de mairie (l'actuelle salle polyvalente), pour la rentrée 1840.

   Les effectifs arrivèrent à monter jusqu'à 70 inscrits ; l'épouse du maître d'école, institutrice, elle aussi, se chargeait des filles, à son domicile. On construisit un deuxième local (où sont, depuis, la mairie et l'école) ; il y eut donc deux classes, à partir de 1886 : les filles et les garçons ; devenues classes mixtes des petits et des grands (une dans chaque bâtiment). En 1925, on les "fusionna" en une seule "école à classe unique".

   Aujourd'hui, Sylvain Turpin la dirige de main ... de maître ! Pour sa 10ème rentrée ici, il a alors accueilli 16 Dromignons pour cette nouvelle année qui connaît un changement majeur : le retour à la semaine de quatre jours.

Tous les services annexes

  En 2010 furent créées la garderie et la cantine, gérées par le sou des écoles. Depuis 10 années, les familles peuvent alors confier leurs étudiants pour la journée. Pascale Borget assure ce service utilisé à la demande : "aujourd'hui, ils sont cinq ; jeudi, j'en aurai onze ! ".

   Une telle longévité, doublée de l'épanouissement des Dromignons, d'une notoriété, d'un label et de la satisfaction des familles, est bien le signe de sa pertinence et de sa légitimité !

Le label "Eco-école"

   Labellisée pour la 8ème année consécutive, l'école cumule ce record de longévité avec celui du plus petit établissement.

La cantine est organisée ... dans la première école !

A l'école de Drom, apprend (entre autres ! ) l'autonomie . . .

. . . mais le maître est toujours là !

.

 

Au fil des jours . . .