Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

14 octobre 2019, 8 h 13 min
Clair
Clair
16°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Dromignons

St Thyrse 2019 : tartes, musique, soleil . . . et hommage !

 

Après les tartes de pompiers le samedi, le défilé du dimanche fêtait, en musique, le travail des maquisards et l'arrivée des Américains à Drom, le 3 septembre 1944.

Retour en images sur DROM en FETE 2019

Tartes. Au milieu de la nuit, les premières des presque 700 tartes commencent à remplir les rayonnages, pour partir encore plus rapidement dès l'aube.

*     *     *     *     *
Après l'office dominical dédié à St Thyrse (le seul de l'année ici ! ) célébré par le Père Arnaud avec la participation de la chorale paroissiale de St Etienne du Bois, on continue par l'apéro avec le Sou des Ecoles : quoi de mieux qu'une tarte, une bouteille, des amis et quelques verres ?
Défilé. Puis c'est au tour des musiciens d'ouvrir le défilé, sur un parcours revisité, avec les écoles de musique de St Denis les Bourg et St Triviers de Courte.
Fleurissement. Grâce au soleil, mais aussi au comité de fleurissement, l'été a été chaud à Drom ... place du chaudrom !
Libération. Il y a 75 ans, le 3 septembre 1944, les Américains passaient par Drom, marquant par là même la fin de l'occupation, après un important travail de terrain réalisé par les Maquisards de la vallée.

Une jeune fille de la vallée sert d'agent de liaison pour la diffusion des renseignements. Pour des raisons évidentes de sécurité, son visage est caché.

Les Maquisards bénéficient de parachutages d'armes

Les parachutages sont réalisés vers le viaduc de Ramasse

Des codes couleurs indiquent la nature des "marchandises" parachutées

Les conteneurs sont vidés et les armes réparties dans le maquis.

 
 

Les Forces Françaises de l'Intérieur peuvent désormais s'afficher publiquement !

 

L'ARCMA (Association Revermontoise pour la Conservation des Mécaniques Anciennes) participe au défilé avec plusieurs véhicules.

 
 
 

On fête l'arrivée des Améric'AINs

 

Ils apportent avec eux le Rock N' Roll . . .

. . . le chewing gum . . .

. . . et le Coca Cola !

L'ARCMA na manque aucun défilé de Drom !

L'ancienne Estafette de la commune de Meillonnas, restaurée par l'ARCMA et décorée de photos de Jean Luc Maréchal, trop tôt disparu. Elle a été "prétexte" à collecter des fonds pour la lutte contre le cancer.

Dromignons. Les écoliers de Drom ont choisi le thème de la bande dessinée,
Animation. Retour sur la place Docteur Gaillard pour la suite des festivités.

Avec Maurice, un des ténors de la vallée : "Si les Ricains n'étaient pas là . . . "

 

"Liberté, j'écris ont nom" : une interprétation émouvant du texte de Paul Eluard, suivie de la Marseillaise.

 

Les Dromignons prennent le relais avec plusieurs chants dans divers styles.

 

Place au concert, alternant musiques de l'Est . . .

 

. . . et musiques Latino.

 

Avec même une fête foraine pour les enfants !

 
 

Pour changer des tartes des pompiers : les crêpes du Club de l'Age D'Or

La fête pour DROM libérée . . . !

(Merci à Chantal PELERIN pour sa contribution photographique ! )

Encore trois Dromignons nominés pour partir en sixième !

   A l'occasion du traditionnel marché des connaissances, organisé en fin d'année par les Dromignons, trois d'entre eux se sont vu remettre le  " dictionnaire du départ ". Avec Noé, Camille et Adam, c'est alors un contingent bien masculin qui partira vers le collège à la prochaine rentrée.

 

Soleil, images et musique

  Après-midi festive et culturelle place Docteur Gaillard : dans la caravane des K-Potes était restitué le clip réalisé pendant plusieurs semaines à Drom dans le cadre du festival « Campagn'Arts : le Vivre-Ensemble » pendant que The Bermudaz (saxo et batterie) jouaient en première partie avant le retour attendu des Dromignons avec leur création « Le drame de la terre », fruit de leur travail de l’année avec Marie Rubbens.

Il fallait bien "The Bermudaz" pour chauffer la salle avant Les Dromignons !

(Merci à Sylvain TURPIN pour les photos)

Concert : les Dromignons en tournée

Bientôt à Bercy !

  Lorsque la SACEM (Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de musique) a lancé son appel à projets " La fabrique à musiques ou à chansons " devant faire intervenir un artiste avec des écoliers, Julie Rudelin a tout de suite présenté un dossier en pensant à Drom. En effet, la jeune femme est coordinatrice de projets à la Tannerie (Scène Conventionnée de Musiques Actuelles) dont une des missions est d'initier et sensibiliser les " publics éloignés " (dont les territoires ruraux) aux musiques actuelles. C'est ainsi que, depuis l'automne, Marie Rubens, musicienne vocaliste professionnelle, est venue travailler une fois par mois avec les Dromignons et a été époustouflée par leur cohésion et leur créativité: " c'est génial : ils ont écrit les textes à partir de rien. Ce sont eux qui apportent la matière, puis on crée : ils savent où ils vont ". Marie a ainsi créé la musique en fonction de leurs propositions, en travaillant encore à distance entre les séances avec Sylvain Turpin, le maître d'école.

Engagés pour l'environnement

  Le cahier des charges prévoyait la conception et l'enregistrement d'un clip musical, mais aussi la restitution de ce projet par les enfants, suivi d'un concert de l'artiste. Très sensibles aux enjeux environnementaux, les Dromignons sont donc restés dans leur domaine de prédilection en créant une ode qui se veut un cri d'alerte : " Le drame de la terre ".

  Ils ont alors été accueillis dans les locaux de La Tannerie, d'abord pour une visite qui n'a pas manqué de susciter une foule de questions, puis pour le concert qui n'a nécessité qu'une seule répétition générale, les écoliers de Drom ayant efficacement préparé leur prestation bien en amont, pour le plus grand plaisir d'un public connaisseur !

Marie, Julie et sa stagiaire : les 3 muses des Dromignons

Visite et découverte des lieux

1ère partie : les Dromignons

2ème partie : Marie Rubens

Merci à Cécile PAUBEL pour la vidéo du spectacle en intégralité :

Les Dromignons excellent sur la scène et sur la toile

Le salut final des artistes

   Les amateurs d’art en ont pris plein les yeux : la troupe théâtrale des Dromignons proposait son spectacle annuel ! Restant sur le principe du « Kamishibai », théâtre d’images qui défilent, les acteurs ont présenté plusieurs histoires imaginées suite à leur séjour en classe de mer. Textes, dessins et mise en scène étaient donc tous de leur composition … même les costumes où ils ont encore une fois prouvé leur maîtrise du recyclage.

  Reprenant dans le répertoire classique, ils ont ensuite joué « le carnaval des cars », pièce de leur auteur de prédilection, Brigitte Saussard.

Peinture : toutes les écoles dans celle de Drom

  Avec la complicité de Pascale Borget, pendant les temps d’activités périscolaires, et d’Annie Porrin, qui leur fait découvrir tous les styles de peinture à travers des artistes variés, les Dromignons ont continué d’explorer ce domaine et encore élargi leur palette de connaissances, mais aussi de pratiques. Leurs œuvres de l’année s’inspirent ainsi de Monet, Braque, Modigliani, Picasso, Miro et Calder ; la salle polyvalente est alors devenue quelques instants une annexe du Louvre.

Inquiétude et vigilance en toile de fond

  Le projet de loi « Blanquer » n’était pas absent des discussions : le moment de convivialité qui a terminé la soirée a aussi été l’occasion de préparer des courriers pour alerter les sénateurs de l’Ain, qui auront à se prononcer prochainement, sur les effets néfastes d’une telle réforme en matière de qualité de l’enseignement.

Lecture d'histoires (vraies ! ) sur fond d'images

Puis théâtre : "Le carnaval des cars"

Et exposition des tableaux réalisés en étudiant les grands peintres :

Picasso

Les animaux géométriques

Kandinsky

Miro

Calder

Monet

Braque

 

Modigliani

 La fête, mais toujours la mobilisation contre le projet de loi Blanquer !

Après l'effort . . .

 

Au fil des jours . . .