Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

22 mai 2018, 2 h 42 min
Nuages intermittents
Nuages intermittents
14°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Drom

Années en 8 : il y a 20 ans

Continuant notre saga sur les années en 8, après 1988, intéressons-nous à 1998 !

   Les associations régalent le début de l’année avec, successivement, la fondue du sou des écoles en janvier, le boudin de Patrimoine en février et les tartes de la gymnastique volontaire en mars. Pour la dernière fois, une benne à encombrants est mise à disposition de la population début avril ; en effet, deux déchetteries seront prochainement ouvertes sur la communauté de communes. Faute de trouver un nouveau président pour succéder à Monique Bonnet, le Comité de Fleurissement se mets en sommeil. Du côté des pompiers, c’est à Drom qu’est organisé le parcours sportif.  Le même jour, le village est traversé par les VTT de la Cavaie, puis par la dernière étape du Grand Prix Cycliste de la Route Fleurie du Revermont ; une voiture aux couleurs de Drom est présente dans la caravane. Aménagé depuis un an et demi, le passage au nord de l’église est doté d’un point d’éclairage public. Mai débute avec la cinquième exposition / bourse d’échanges de mécaniques anciennes sur le thème des véhicules à trois roues. Le Sou des Ecoles termine juin avec un concert à l’église suivi d’un repas champêtre.

L’assainissement collectif en projet

Juillet sera marqué par les intervillages du Revermont, à Jasseron, le jour de la finale du mondial de foot, transmise sur deux écrans géants, elle sacre la France championne du monde devant plus de 500 spectateurs qui fêtent l’événement jusqu’aux premières lueurs du jour. Les sections de gymnastique volontaire de Simandre et de Drom se retrouvent pour une randonnée commune passant par le tunnel. En août, l’association Patrimoine fête son dixième anniversaire en conviant la population à un pique-nique au lavoir. En septembre, 14 enfants reprennent le chemin de l’école ; le monument aux morts est nettoyé, ses fissures sont réparées et ses inscriptions repeintes. A la fin du mois, les épreuves spéciales du 4ème rallye du Suran se déroulent le même jour que la fête patronale. Octobre se termine par une envolée de ballons dans le cadre des deuxièmes Montgolfiades du Revermont : le village est envahi d’aérostiers venus des quatre coins de l’Europe et le coup d’envoi est donné par une montgolfière aux couleurs du Comté, la filière étant partenaire de la manifestation. En novembre, le conseil municipal valide l’emplacement de la future station d’épuration, qui vient de recevoir un avis favorable de l’hydrogéologue mandaté par le préfet. Pour ce projet étudié depuis trois ans, on envisage alors un début de chantier en fin d’année 1999 (en réalité, il faudra attendre février 2000). En décembre, Sainte Barbe met à l’honneur le Lieutenant Daniel Carrier qui se voit remettre la médaille de vermeil pour 35 années de service ; deux sapeurs sont aussi cités, qui viennent de terminer leur formation initiale, et un troisième qui vient de réussir l’examen de caporal. Le numéro 2810 de l'hebdomadaire local, dernier de l’année, rend hommage à Léon Lordet, dit « P’tit Léon », le plus ancien et le plus assidu lecteur de la vallée, qui totalise 50 années consécutives d’abonnement. Agé de 87 ans, il reçoit Voix de l’Ain depuis le numéro 214.

Depuis le 10 décembre, Margaret Steel participe au 3ème "Circuit des artistes en Revermont", qui allie arts plastiques, gastronomie et musique. Jusqu'à fin mars, elle expose ses oeuvres au restaurant "Le pot de grès", à Montagnat, où une soirée dîner concert est organisé fin janvier.

Après la fondue du Sou des Ecoles, le boudin de Patrimoine : la présidente et les clients sont satisfaits !

Dernière projection diapos pour Monique Bonnet, présidente du Comité de Fleurissement.

Quelques fournées de tartes en mars ?

C'est la GV ! (section de Gymnastique Volontaire ! )

Ouvert à la circulation (piétonne ! ) depuis la fin de l'été 1996, le contournement Nord de l'église (passage de l'Alambic) est doté d'un point d'éclairage public.

Parcours sportif des sapeurs pompiers : annonce des résultats avec les "officiels".

 

Entre les deux Carrier (Jean, le Maire, et Daniel, le chef de corps), Martine Vicard sauve l'honneur de Drom en rapportant la seul coupe du CPI (meilleure féminine).

Dom est présent dans la caravane du Grand Prix Cycliste de la Route Fleurie du Revermont.

Dernière étape pour le Dromadaire . . .

 

. . . et pour tous les concurrents aussi !

Plus de 1 500 visiteurs pour la 5ème exposition/bourse d'échanges de mécaniques anciennes.

Attendus depuis longtemps, les travaux de réfection des aqueducs sont réalisés sous la RD 81 (Rue du Port Fleury)

Imaginés par l'adjoint au maire, des charriots sont conçus et réalisés par un artisan local pour les chaises de la salle des fêtes.

 

A l'école . . . c'est les vacances !

Traversée du tunnel pour les GV de Drom et Simandre sur Suran.

 

Après le succès des jeux intervillages, les organisateurs de Jasseron et de Drom se retrouvent pour un journée bilan . . . et détente !

 

Rentrée 1998/99 : 14 écoliers !

 

Gros nettoyage pour le monument aux morts.

 

La pluie s'est arrêtée le dimanche, pour la St Thyrse ! Les Drom'Apaches ouvrent le défilé en pirogue.

Premières habitantes de la vallée : les femmes de Drom'Agnon.

Les quatre saisons de Patrimoine

On moissonne à la Kiva . . .

. . . puis on travaille le grain devant l'église, au fléau et au van.

Compétition de lancer de pantoufle.

La GV reprend ses séances avec une vingtaine de licenciés.

2èmes Montgolfiades du Revermont : le village est envahi de ballons !

Plusieurs pompiers en formation : Martine et Arnaud (formation initiale), à Coligny et St Amour ; Daniel (caporal), à Treffort.

Le lieutenant participe aussi, mais en tant qu'instructeur.

Réunion sur le terrain avec l'association Patrimoine, en prévision de l'installation des panneaux du Sentier Karstique "Les chemins de l'Eau".

Un projet réalisé par l'Association Touristique du Revermont, avec l'Université de Lyon, le Comité Départemental de spéléologie de l'Ain , la commune de Drom et l'association Patrimoine.

Imaginé avant 1996, cet équipement sera installé en 2000, dans le cadre de la charte d'Ecologie Rurale.

 

Traditionnelle opération feuilles mortes pour les pompiers ! Le matin du 11 novembre, la place Dr Gaillard est nettoyée par les bénévoles avant la cérémonie.

 

Avec Anne, l'école bénéficie d'une aide éducatrice deux demi-journées par semaine, dans le cadre des emplois jeunes.

 

Sainte Barbe : médaille de vermeil pour le Lieutenant Carrier, chef de corps.

 

Accident d'atterrissage pour le Père Noël : les écoliers l'ont retrouvés coincé dans les poutres du préau ! Mais ça ne l'a pas empêché d'effectuer une bonne distribution de cadeaux !

 

Qui se souvient de "P'tit Léon" ?

.

 

« La Fabrique » anime le Revermont

 

  Lancé à l’automne 2013, « La Fabrique du Revermont » est un projet de territoire, citoyen, culturel et économique, visant à créer un lieu d’animation comprenant (pour commencer ! ) un gîte de groupe, un bar associatif, un lieu de spectacle et un espace de « coworking ». Après de nombreuses réunions sur le massif, un local était trouvé et acquis pendant l’été 2017, à Thioles (Simandre sur Suran) : il est actuellement en cours d’aménagement. Souhaitant faire aussi vivre cette dynamique en dehors du lieu, l’association organise « Les samedis de La Fabrique », le premier samedi de chaque mois, en des lieux différents du Revermont. Différentes animations sont alors proposées, spectacles, jeux, à l’intention des familles et des adultes, généralement en deux parties. L’équipe privilégiant des partenariats avec les habitants, les associations et tous acteurs du territoire.

Territoire et culture

  La première année de ces samedis s’est ainsi terminée à Drom, avec, tout d’abord, une visite guidée du tunnel, en collaboration avec l’AGEK (Association de Gestion des Espaces Karstiques). En effet, La Fabrique considère cet équipement comme « un élément notable et exceptionnel du territoire, tout le monde le connait, mais beaucoup ne l’on pas encore visité ! » ; une vingtaine de personnes a alors tenté l’aventure.

  Puis, après quelques crêpes et un bon chocolat chaud à la salle polyvalente, plus d’une centaine de spectateurs ; dont une écrasante majorité d’enfants, s’est esclaffée aux facéties du clown Picolino dans son spectacle « œuf à la coq », dans un amoncellement de cagettes.

  Prochain samedi : à Cize, sur la thématique de l’économie (la monnaie locale), mais toujours avec des jeux.

 

Philippe Vermeil (AGEK) explique les phénomènes karstiques.

Parés pour la visite !

Même si on est sur la commune de Ramasse, il s'agit bien du tunnel de DROM !

Les maladresses de Piccolino ont déclenché les éclats de rire

.

 
.

Vœux : bientôt la fibre optique ?

Le maire et une partie du conseil municipal

  Une quarantaine de personnes s’est déplacée pour les vœux de la municipalité, en plus des élus extérieurs et du président de la communauté d’agglomération ; peut-être une conséquence du déplacement de cette cérémonie au samedi au lieu du dimanche habituel ? Dans son accueil, la première adjointe s’inquiétait de la baisse des ressources de la commune, avec la diminution des dotations de l’Etat, et bientôt la suppression de la taxe d’habitation, mais elle précisait qu’une bonne capacité d’autofinancement est encore maintenue, qui a, par exemple, permis la réalisation de l’espace multi-jeux sans recours à l’emprunt. Puis le maire détaillait les réalisations et événement de l’année, rappelant aussi la tornade de mars, la pyrale de buis et l’accroissement des incivilités. Dans les projets de l’année à venir, la réunion publique préalable à l’arrivée de la fibre optique est envisagée pour le premier trimestre, les installations techniques étant réalisées sur la commune. Reportée d’une année, la troisième (et dernière) tranche de travaux d’accessibilité des établissements recevant du public concernera la mairie et l’école. La réfection de la voirie se poursuit (chemin de Mont Pensie) ; le conseil travaille aussi sur le dossier de l’établissement d’une carte communale et sur la transition énergétique. Il évoquait alors la modulation de l’éclairage public, des projets photovoltaïques à la carrière et sur les bâtiments publics, et un projet d’installation d’éoliennes, précisant que ces idées n’en étaient qu’à l’état d’études préalables de faisabilité, et non de réalisation. Après avoir rappelé les évolutions des structures de coopération intercommunale ("les changements sont là : nous nous devons de les faire fonctionner"), il terminait son propos en affirmant son inquiétude sur l’équilibre budgétaire de la collectivité.

Premier exercice dans la grande agglo

  Invité à conclure cette rencontre, le président de la « nouvelle » communauté d’agglomération rappelait les principes de l’élargissement de son périmètre, après une première année d’existence ("le périmètre de l'agglo s'est élargi, car c'est l'évolution de notre monde ; 80 % de la population active de Drom travaille sur Bourg ou Viriat"). Il évoquait alors la fiscalité locale, non changée, qui sera lissée, pour devenir homogène sur tout le territoire, sur dix années, « en tout cas jusqu’à la fin du mandat en cours », et le traitement des autorisations d’urbanisme (permis de construire) par un service de l’agglomération, en lieu et place de l’Etat qui se désengage de ce service aux communes concernées. Il insistait aussi sur le premier projet à l’ordre du jour en 2018, qui concernera le chantier de la démographie médicale.

Le président de l'agglo termine les interventions

Cinéma 2018 : le programme du premier trimestre

  
   Le 22 janvier, à 20 h 15 : « Le sens de la fête  »  (film français de Eric Toledano et Olivier Nakache, avec Jean-Pierre Bacri, Gilles Lellouche, Eve Haidara ; sorti  le 4 octobre 2017 ; durée 1 h 57).
  
   Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête. 

 

 
 *  *  *
  Le 12 février, à 20 h 15 : « Wonder  »  (film américain de Stephen Chbosky, avec Julia Roberts, Owen Wilson, Jacob Tremblay ; sorti  le 20 décembre 2017 ; durée 1 h 53).
 
 
  L'histoire de August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l'a empêché jusqu'à présent d'aller normalement à l'école. Aujourd'hui, il rentre en CM2 à l'école de son quartier. C'est le début d'une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d'esprit. L'aventure d'Auggie finira par unir les gens autour de lui.
 
*  *  *
   Le 5 mars, à 20 h 15 : « Ferdinand  »  (film d'animation américain de Carlos Saldanha, avec John Cena, Kate McKinnon, David Tennant ; sorti  le 20 décembre 2017 ).
 
  Ferdinand est un taureau au grand cœur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d’origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance alors dans une incroyable aventure à travers l’Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes !
 

 

Prochain film : le 26 mars .

 Logo cinéma DROM

Les années en 8 : il y a 30 ans

 

Une nouvelle année en « 8 » va commencer ; jetons un coup d’œil dans les archives : que s’est-il passé en 1988 ?

  En janvier, classe de neige pour les écoliers . . . mais la neige n’est pas au rendez-vous, alors ils partent à la découverte de la montagne ! En février, 36 Dromnières se retrouvent pour fêter Sainte Agathe (le correspondant local de presse ne se risque pas à s’introduire dans ce gynécée : il confie l’appareil photo à son épouse). Lors de l’assemblée générale des pompiers, en mars, on note, entre autres, la participation à deux enterrements (l’amicale se chargeait alors du creusement de la fosse et du service pour la cérémonie). En avril, le village est traversé par les 75 concurrents du 56ème rallye motocycliste de l’Ain, qui effectuent, là, quatre épreuves spéciales chronométrées (meilleur temps : 2mn12’1’’ du village à la chapelle) ; ce même mois disparait une figure du village : Marcel Grandpierre, le maréchal ferrant. En mai, opérationnelle après plusieurs mois de travaux d’agrandissement, la salle des fêtes ne désemplit plus : élections, assemblée générale de la fromagerie, projection diapos du comité de fleurissement, repas du sou des écoles. La décharge municipale est dotée d’un portail et Paul Bonnet et Claude Tarare reviennent champions du parcours sportif des sapeurs-pompiers, en catégorie super vétérans. En juin, ce sont 40 cyclistes de cinq caisses régionales du crédit agricole qui s’affrontent sur une petite boucle dans la vallée.

Travaux, sorties et animations

   En juillet, le chœur de l’église est débarrassé de ses boiseries du début du siècle, suite aux conseils de la commission d’art sacré : derrière les lames de sapin réapparaissent les ouvrages en pierre. Le comité de fleurissement emmène 40 Dromniers de 2 à 91 ans pour une sortie en bateau sur le Rhône. En août, un reportage présente la fabrication du Comté par Charles Dérudet qui travaille encore à la toile. 90 personnes participent au repas d’été du comité de fleurissement. En septembre, à cause des élections, la fête patronale est avancée d’une semaine ; elle est dotée d’un logo réalisé par des lycéens et on peut y admirer des sculpteurs à la tronçonneuses. En octobre est organisée une soirée rétrospective sur la fête, avec remise de lots aux équipes ayant confectionné un char. En novembre, on réalise un mur de soutènement pour le terrain à l’arrière de la salle des fêtes ; le caporal Paul Bonnet effectue sa dernière manoeuvre de sapeur-pompier volontaire après 34 années de service. En décembre, 40 personnes investissent la salle des fêtes : les conseillers municipaux, leurs conjoints et les employés de la commune se sont joints au repas des anciens pour la dernière année du mandat.

Retour en (quelques) images

Les écoliers partent à la montagne.

Les Dromnières fêtent Sainte Agathe

A la fromagerie, Charles Dérudet pratique encore la "pêche" à la toile . . .

. . . pendant que Rosette s'occupe de la vente.

Du monde pour organiser le repas du Comité de Fleurissement !

Un logo pour la fête de Drom.

De l'animation et du monde pour la Saint Thyrse !

Concours de sculpture à la tronçonneuse : un Schtroumpf.

Aménagé derrière l'église, le jeu de quilles attire du monde.

Premiers aménagements derrière la salle des fêtes : terrassement et soutènement.

 

Pompiers : la dernière manoeuvre de Paul Bonnet

Le repas de la commune pour les anciens . . .

. . . et celui des pompiers pour la Sainte Barbe,

toujours avec Fernand à l'accordéon !

 .

Au fil des jours . . .