Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

26 août 2019, 12 h 05 min
Ensoleillé
Ensoleillé
25°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Classe unique

Projet de loi « Blanquer » : le député apporte des précisions

Elus, parents d'élèves et enseignant ont été conviés à une réunion d'information avec le député.

  En préambule de cet échange, Xavier Breton précisait les modalités de cette démarche : il ne s’agit pas d’une proposition de loi (émanent d’un parlementaire) mais d’un projet de loi (émis par le gouvernement) qui avait vocation à passer en procédure accélérée. Il dénonce alors un texte bâclé, écrit « d’en haut, où il n’y a aucun contact avec le terrain : il n’y a pas d’objectif fixé, mais des contraintes » et précise que le Sénat a pu améliorer ce processus (« avec les mobilisations sur le terrain », rajoute un participant à cette rencontre).

Un projet incohérent et déconnecté du terrain

  En détaillant chaque grande ligne de ce projet, on constate que beaucoup de points n’ont même pas été prévus, comme l’assiduité et la question des transports pour les enfants de moins de six ans et que chaque changement est dicté par une logique budgétaire, dont la pertinence reste à vérifier. Ainsi, il semble que les rédacteurs de ce texte ignoraient complètement qu’il existait des classes uniques ! « Ca marche très bien : il y a une vraie animation pédagogique qu’il faut conserver » affirme le député qui précise que 200 amendements ont été apportés au texte initial, qu’il traite « d’improvisation. Aucune étude d’impact n’a été réalisée –ce n’est pas la première fois »

  Le maire résumait le problème récurrent « le ministre nous affirme qu’il n’y aura aucune fermeture sans accord du maire, mais si les contraintes sont telles qu’on ne peut pas les tenir, comment fait-on ? » ; en demandant « qu’est ce qui se passe à la rentrée prochaine ? (on ne peut pas accueillir les enfants de trois ans ! ) ». En effet, pour les tout-petits, il existe une convention avec une commune voisine, mais pourra-t-elle se pérenniser, et à quel coût ? Des enseignants présents précise que ce projet n’est pas basé sur le rythme de l’enfant, ce dont convient le député : « sincèrement, il n’y avait pas de problème. Je voterai contre, car ce n’est pas un texte qui correspond aux enjeux éducatifs ; il n’y a pas de cohérence d’ensemble. Il faut tenir bon : c’est ce que vous faites ! ».

 

"Ce projet de loi a été bâclé : il voulait passer en force ! "

"La classe unique, ça marche très bien : il y a une vraie animation pédagogique ; il faut la conserver ! "

 

   Par ailleurs, Charles de La Verpillière, autre député de l'Ain, est intervenu 5 jours plus tard dans l'hémicycle de l'Assemblée Nationale, pour interpeller monsieur le ministre sur les difficultés que l’abaissement à 3 ans de la scolarisation obligatoire pourrait créer dans les écoles à classe unique :

La réponse de Monsieur le Ministre est rassurante . . . reste à avoir confiance dans cette déclaration et à sa mise en oeuvre en milieu rural !

Encore trois Dromignons nominés pour partir en sixième !

   A l'occasion du traditionnel marché des connaissances, organisé en fin d'année par les Dromignons, trois d'entre eux se sont vu remettre le  " dictionnaire du départ ". Avec Noé, Camille et Adam, c'est alors un contingent bien masculin qui partira vers le collège à la prochaine rentrée.

 

Les années en 9 : il y a 10 ans (suite)

La gymnastique : une section dynamique !

Dernier épisode de notre feuilleton annuel : 2009, suite … et fin !

  Nouvelle vague féminine à l'automne avec Charline Chanal, à l'école, qui remplace Jérôme Billet et accueille douze élèves pour la rentrée scolaire. A l'Enclos, la SARL MGP (mécanique générale) fête ses 10 ans en organisant une journée portes ouvertes. Fin septembre, pour la première " Sortie des Radieuses ", 17 cyclomoteurs âgés de 40 à 70 ans s'élancent sur les routes du Revermont et le maire de Drom est élu président de la CCTER : Communauté de Communes de Treffort en Revermont.

La gymnastique sur tous les fronts

  Pour la Saint Thyrse, le défilé est ouvert par les danseuses de Drom'ba, de l'école de danse brésilienne de la gymnastique volontaire. Sousanna (la Moscovite) prend la présidence du comité (international ? ) de fleurissement à la suite de Margaret (la Britannique), laquelle est lauréate, quelques semaines plus tard (et avec Tony, son ébéniste de mari ! ) du premier prix départemental des métiers d'art (le deuxième à Drom en douze ans). En voyage d'étude dans la région, une délégation de paysans palestiniens visite la fromagerie. A la section de gymnastique volontaire, on affiche 25 licenciés et une délocalisation : un cours sur quatre est organisé à Ramasse.

Un nouveau trophée pour la commune

  Une informatisation du contrôle laitier est en cours d'expérimentation : une exploitation du village a été choisie comme pilote pour tester et mettre au point ce nouveau système avant sa généralisation. La commune reçoit un trophée pour sa communication environnementale, aux côtés de la ville de Rennes, du bassin d'Arcachon et de l'université d'Orléans.

Première animation culturelle à la bibliothèque

  La bibliothèque municipale est réaménagée et organise, pour son inauguration, une des toutes premières manifestations de la nouvelle opération " Premières pages ", expérimentée dans trois départements ; Christophe Fléchon, auteur régional, est invité d'honneur.

  Au cours de l'année, les pompiers de Ramasse et Drom organisent des manœuvres communes; en décembre, ils fêtent ensemble la sainte Barbe à Drom. Pour terminer l'année avec du suspense et du rire, les écoliers jouent, non pas une, mais trois pièces de théâtre (dont "la belle au bois ronflant") avant qu'un vieux barbu, tout de rouge vêtu, ne vienne leur distribuer des cadeaux.

Changement d'instit' : Charline remplace Jérôme

Trois garçons pour chaque fille cette année !

Première "Sortie des Radieuses" : le Revermont à 40km/h.

Portes ouvertes pour les 10 ans de la SARL MGP

Et un deuxième concert au lavoir !

Une belle prestation d'un artiste de Drom ...

L'école de Drom'ba

Frère Xavier ?

Victoire du numéro Get 27, talonné par le 1664 suivi de 51 !

Changement de présidente aussi au comité international de fleurissement

Les paysans palestiniens découvrent le modèle coopératif de Drom . . . et la fabrication du Comté !

And the winner is . . . Margaret &Tony : encore un premier prix départemental des métiers d'art à Drom !

Une exploitation pilote pour expérimenter l'informatisation du contrôle laitier.

Manoeuvre commune pour les pompiers de Drom et Ramasse, avec le Centre de Secours du Suran.

Encore un bon moment de concivialité pour les anciens avec le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale).

Saucisson à l'ancienne avec Patrimoine

Trois ans après "Les rubans du Développement Durable", encore un trophée national pour la commune : le maire l'a reçu lors d'une cérémonie organisée à Toulouse.

La bibliothèque . . . avant les travaux  . . .

. . . pendant les travaux . . .

. . . et inaugurée avec une des toutes premières manifestations de "Premières Pages". A gauche, Christophe Fléchon dédicace !

Sainte Barbe commune pour Ramasse et Drom ... avec des médailles et des promotions.

Le Père Noël n'oublie jamais les écoliers de Drom !

 

Les Dromignons ont réinvesti leur classe unique

Les Dromignons peuvent être fiers : leur label Eco école est renouvelé, faisant d’elle le plus petit établissement labellisé, et dans la plus longue durée (6ème année consécutive) !

   Tout l'été, l'école a fait l'objet de travaux de réaménagement, et c'est avec quelques modifications que les Dromignons ont retrouvé leur classe unique. Des " CP " aux " CM2 ", ils sont ainsi douze garçons pour trois demoiselles, dont trois nouveaux arrivés chez les plus jeunes : Aymeric, coincé entre deux Gabin.

Accessibilité et sécurité

   Les modifications estivales ont principalement porté sur l'accessibilité pour tous avec la création d'une rampe d'accès et la modification des toilettes, mais aussi la sécurité avec l'installation d'un visiophone pour la porte d'entrée, et d'une alarme incendie.

Un nouveau symbole

   Ignorée de beaucoup, la cloche a été déplacée, depuis l'autre côté du bâtiment,  au-dessus de la porte et mise en service solennellement. Portant la date de 1937 (installation ou rénovation ?), " Elle se veut symbole de la longévité de notre école ; puisse-t-elle sonner encore de nombreuses années ! ", indiquait le maire.

Les parents découvrent ou redécouvrent la classe

Il est l'heure : rassemblement au son de la cloche !

Sécurité : un visiophone pour les visiteurs

 

Longévité

   L'école communale construite en 1840 devenant trop petite (actuelle salle polyvalente), "l'école de garçons" est mise en service en 1886. Devenue mixte en 1904 ("classe des grands"), elle est classe unique depuis 1925.

Une « nouvelle » sonnerie pour l’école

Démontée, nettoyée, "restaurée", réinstallée : une nouvelle vie pour la cloche de l'école de Drom !

 

   Actuellement objet de travaux d’amélioration, le bâtiment qui abrite la mairie et l’école a été mis en service en 1886. Initialement envisagée comme école des filles, pour compléter l’école en place, construite en 1840 (actuelle salle polyvalente), c’est finalement l’école des garçons. En 1904, elle devient classe mixte pour les grands, alors que la classe enfantine se déroule dans l’ancien bâtiment, puis classe unique en 1925.

   On y accède alors par la rue Hector Caillat, côté Est, où une porte dessert le couloir (actuellement la porte du fonds du secrétariat de mairie). Au-dessus, une cloche est installée, que plus personne ne se souvient avoir entendu.

Recyclage et économie d’énergie.

   Les travaux de de rénovation des locaux ont alors été l’occasion de la remettre en service ! Démontée, nettoyée, son joug laisse apparaître un nom : Brun (charron à Drom) et une date : 1937 (date de sa fabrication ou d’une réparation ? ). Aidé de deux élus, le maire a donc procédé à sa réinstallation au-dessus de la porte actuelle de l’école, dans la cour de récréation, côté Ouest. Encore un bel exemple de développement durable : recyclage, circuit court et économie d’énergie, mais aussi respect et valorisation du patrimoine local, des valeurs que promeuvent les Dromignons dans leur établissement labellisé Eco école.

Le maire procède personnellement aux premiers essais . . .

On aperçoit la cloche à son emplacement initial, sous le toit, côté Est.

 

Au fil des jours . . .