Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

27 mai 2020, 14 h 04 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
22°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Alambic

Les années en zéro : 2000, suite et fin

Une femme de lettres !

Le millénaire se termine avec encore des chantiers d'infrastructures :
station d'épuration, enfouissements des lignes électriques ;
et l'arrivée des nouvelles animations amenées à se  pérenniser :
un concert pour la fête et un marché de Noël.

   Après six mois de travaux pour installer les panneaux du sentier karstique, l'association Patrimoine poursuit en " rafraîchissant " l'entrée du tunnel : pendant les samedis de juillet, perchée sur une échelle et emprisonnée dans un baudrier, Marie Thérèse Genin repeint un à un les 244 caractères de l'inscription gravée dans le roc.

   C'est la fin de l'école à Drom pour Laurianne et Rémi : pour leur prochain départ en 6ème, ce sont des dictionnaires de collection qu'ils reçoivent : ceux de la génération de leurs parents.

   Les bennes du point d'apport volontaires semblent victimes de leur succès et restent souvent trop pleines (de vide !) ; il est donc rappelé qu'il convient d'écraser bouteilles et cartons pour diminuer le volume.

   En août, la première tranche du réseau de collecte des eaux usées est vérifiée avant sa mise en service : tests d'étanchéité et contrôle par caméra des 1 500 mètres déjà réalisés.

   Les derniers panneaux du sentier karstique sont installés aux Conches.

La fête bousculée

   Début septembre, le village est traversé par le cortège du 3ème concours d'élégance automobile en Revermont, organisé par le Tacot Club de l'Ain et l'Association Touristique du Revermont : 34 véhicules d'époque paradent dans les rues. Puis c'est la rentrée pour six écoliers.

   Le président de la République n'ayant pas pensé à la fête de Drom en choisissant le 24 septembre pour organiser un référendum, Drom accepte d'avancer la Saint Thyrse d'une semaine. Après le repas, puis le défilé avec sept équipages, la fête se poursuit entre courses de Dromocyclettes et une nouvelle animation : un concert où Titou, homme-orchestre, sera le premier d'une longue série.

   En octobre, Christine Brochier est informée qu'elle est sacrée "Meilleur Ouvrier de France " dans la catégorie fourrure et pelleterie ; première femme dans cette discipline qui compte 24 lauréats en 75 ans.

   Tous les élus des douze communes de la communauté de communes de Treffort en Revermont (CCTER) se réunissent pour étudier des transferts de taxes pour le passage à une taxe professionnelle unique.

Deux gros chantiers

  Sur les Mollards, les journées d'automne sont agrémentées du chant du brise roche qui débute le chantier de la station d'épuration. La cérémonie du 11 novembre est orchestrée par les écoliers qui lisent une ode qu'ils ont écrite pour l'occasion. Dans le local de l'alambic, la dernière saison du millénaire distille ses effluves traditionnels. Quarante doublettes s'affrontent à la belote de l'âge d'or avant de réconcilier devant une bonne choucroute. Lors de la Sainte Barbe, Christian Bonnet et Bernard Larruat sont nommés caporaux, alors que Xavier Poncet, Michel Guillot et Eric Bonnet sont distingués première classe. Au centre du village commence le chantier d'enfouissement des réseaux aériens.

   Le sou des écoles organise son premier marché de Noël, où l'on trouve des bougies et des cartes, confectionnées par les enfants, et des couronnes fabriquées par les parents.

   A l'école, Laurel et Hardy s'invitent pour une séance de cinéma avec le Club de l'Age d'Or, où les uns découvrent les gags burlesques qui ont déjà fait rire les autres … bien longtemps avant !

   Les " Tambours du Dromx " sont sélectionnés pour réaliser une œuvre commune avec les percussions de Treffort, ils donnent même une aubade spéciale lors de la venue du père Noël.

Illisible depuis des décennies, l'inscription était destinée à honorer le courage et l'audace des instigateurs de cette incroyable réalisation.

L'institutrice (ré)écrit une page de l'Histoire de Drom

"HV 140" est le premier rat d'égout : une caméra sur 6 roues qui inspecte tout le réseau à raison de 10 mètres par minute.

Dans la camionnette, le Maire et les techniciens suivent sont évolution sur écran : il inspecte chaque raccord, chaque branchement.

Aux Conches, Patrimoine installe les derniers panneaux du sentier karstique "Les Chemins de l'Eau"

Le Comité de Fleurissement n'a pas à rougir de ses réalisations !

Concours d'élégance avec le Tacot Club de l'Ain et l'Association Touristique du Revermont

C'est la rentrée pour la classe unique !

Journée détente à Simandre pour les pompiers de Drom, Chavannes et Simandre

L'ARCMA ouvre le corso de la Saint Thyrse

A la chasse aux papillons, avec Jean-Claude

Voyage en Egypte pour l'Age d'Or

Blanche Neige et les sept nains de Patrimoine

Les vertus de la GV : un rajeunissement (très) poussé.

Incontournables à Drom en 2000 : les Tambours du Dromx

Distribution de matefaims avec les Pompiers

Première animation musicale : Titou, l'homme orchestre

Course de Dromocyclettes sur circuit fermé, organisée par les jeunes anciens élèves de l'école de Drom

A Treffort, tous les élus de la communauté de communes sont conviés à étudier le passage à la "TPU" : taxe professionnelle unique.

 

Sur les Mollards, on prépare le bassin d'infiltration de la future station d'épuration

Le brise roche creuse le fond des deux décanteurs

 

 

Le décanteur primaire commence à monter

Le cône renversé du décanteur primaire

Le bassin d'infiltration est prêt

 

25 novembre : des Catherinettes ?

 

Non : il s'agit du repas du CCAS !

 

Sainte Barbe

 

Des grades et des distinctions

 

Un nouveau chantier débute ...

... l'enfouissement des réseaux aériens (électricité, téléphone, éclairage public).

.

 

Distillation : un patrimoine et une tradition à préserver

Pause avec les dirigeants de la CUMA pour les distillateurs du jour

  Depuis quelques années, la CUMA de distillation de Drom (Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole) a fusionné avec celle de Treffort, permettant de maintenir cette activité. Créée en 1949, la coopérative de Treffort possède plusieurs alambics et ses sociétaires distillent à Drom et à Cuisiat.

  Pendant deux journées, la « distillerie » a donc vu passer deux exploitants qui ont redonné vie à l’alambic, son chaudron de cuivre et son serpentin. Cette année, elle a aussi accueilli les contrôleurs des douanes, venus vérifier la bonne conformité de cette opération très réglementée. Puis c’est Thierry Curnillon et Jean Musy, respectivement président et trésorier de la structure, qui sont passé rendre visite aux frères Massard, en pleine activité : l’occasion de partager un petit casse-croûte dans une ambiance conviviale ! Soucieux de faire perdurer cette tradition et transmettre ce savoir, ils souhaitent voir arriver de nouveaux membres et rappellent que chacun a le droit de venir distiller pour optimiser sa récolte de fruits.

(Contact : 06.65.04.13.56  thierrycurnillon@yahoo.fr)

  Enfin, les Dromignons sont aussi passés découvrir ces étranges alchimistes qui leur ont expliqué les principes et les secrets de cet art ancestral.

Bernard à fait chauffer la cuve . . . et préparé le casse-croûte !

Visite des Dromignons

Les Dromignons percent les mystères de la distillation

(re) voir aussi les éditions 2014 et 2016 !

(Merci à Thierry CURNILLON pour les photos 4 à 7 )

 

La tradition, ça a du bon !

distillation-a-drom-02

  On distille toujours à Drom : notre correspondant sur place nous confirme que l’alambic s’est remis en service encore cette année. Dans le froid du matin, il alors faisait bon se regrouper autour du foyer, mais attention : avec ses chaudrons de cuivre, l’alchimiste doit développer toute sa science pour travailler le marc, en tirer la quintessence dans des vapeurs chargées d’arôme et arriver à voir couler le précieux breuvage au « tzé » après un voyage dans le serpentin. Si cette activité appartient au patrimoine local et relève du plaisir de toujours créer un produit naturel issu du terroir, elle est aussi l’occasion d’un moment convivial et authentique. On n’oublie alors pas d’introduire quelques saucissons dans le marc pour les déguster bien chauds. Tohé et Nélio sont ainsi venus partager le casse-croûte avec leur grand-père et découvrir cet étrange laboratoire.

distillation-a-drom-01
distillation-a-drom-03
distillation-a-drom-04

distillation-a-drom-05

Le "tzé" guide le liquide après son voyage dans le sepentin

distillation-a-drom-06

On n'oublie pas de prévoir quelques saucissons . . .

distillation-a-drom-07

. . . il faut bien prendre des forces pendant la surveillance des opérations !

distillation-a-drom-08

Le grand-père explique à ses petits-enfants ce que son père lui avait appris.

Réunion de famille devant l’alambic

Réunion de famille devant l’alambic

.

Les bonnes traditions ne se perdent pas

Alambic à DROM 01

   Au milieu de l’automne, il est temps de remettre l’alambic en marche. A Drom, ils étaient plusieurs dizaines de bouilleurs de cru y a quelques décennies, autour de cinq alambics disséminés dans le village (un a été détruit pendant la guerre par l’ennemi, récupérant le cuivre pour fabriquer des balles). Si, aujourd’hui, cette tradition est menacée, il reste toutefois des passionnés attachés aux valeurs sures de leur territoire. Jean Claude Massard organise ainsi la saison entre plusieurs producteurs qui se succèdent pendant une semaine autour des instruments en cuivre, attendant le produit de la distillation à la sortie du serpentin.

   Un moment empreint aussi de convivialité devant la chaudière, où l’on goûte le précieux breuvage . . . avec beaucoup de modération, bien sûr !

Alambic à DROM 02 Alambic à DROM 03
Technique, précision et patience . . .
Alambic à DROM 03

 

Au fil des jours . . .