Dernière cérémonie des vœux pour Yves Guillemot ; en effet, évoquant la prochaine échéance, le maire de Drom a annoncé qu’il « ne participera pas à cette prochaine élection » et qu’il « souhaite prendre du temps".

Dossiers et réalisations tous azimuts

   Auparavant, l’édile a rappelé les événements de l’année, indiquant un record atteint avec trois enquêtes publiques entre le printemps et l’automne. La première sur le projet de parc photovoltaïque, où plus d’un hectare de panneaux couvriront la consommation énergétique de 1 150 habitants ; la seconde sur la finalisation de la carte communale et la troisième sur le projet de réouverture de carrière, pour lequel la commune a émis un avis défavorable, demandant de conserver à la carrière son statut d’exploitation marbrière (et non de granulats) pour limiter le passage de camions. « C’est M. le Préfet qui aura le dernier mot en accordant ou en refusant la demande d’autorisation Aucun délai de réponse n’est acté aujourd’hui. »

   Cette fin de mandat était ainsi l’occasion de faire un tour des réalisations et des changements : acquisitions de réserves foncières, espace multi-jeux, mise en accessibilité des établissements recevant du public, modernisation de l’éclairage public, rénovation de l’espace autour du monument aux morts, travaux sur la toiture de l’église, « bâtiment public sous utilisé. C’est dommage et incompréhensible que l’on ne puisse pas ouvrir plus cet édifice religieux aux demandes très respectables d’organisation de spectacles ou répétitions de chants classiques ou lyriques. Il est très compliqué d’avoir des autorisations et je le déplore ».

   Après la mobilisation contre la loi Blanquer, l’élu indique qu’après avoir reçu « une réponse personnalisée de M. le Ministre, nous sommes un peu rassurés (mais pas dupes) sur l’avenir de l’école de notre village ». Le mandat aura aussi été marqué par des principes de dématérialisation dans tous les domaines, compliquant les tâches sans en supprimer.

Appel à candidatures

   D’autres dossiers attendent encore : « les élus seront encore fortement mobilisés par la mise en oeuvre, ou les résultantes de la mise en oeuvre des fusions de structures extra communales et les transferts de compétences  Ceci aura des conséquences sur la gestion communale qui se trouve, de par le fait, profondément alourdie par ces mutations » Mais Yves Guillemot est « absolument persuadé que des gens pleins d’idées pour notre commune vont se manifester pour porter cette mission d’administration de notre communauté. Notre organisation actuelle est perfectible, il conviendra de réfléchir à son évolution ».