Avec 34 listes pour les élections européennes, les électeurs devraient avoir le choix !

  Pour ce faire, les communes ont été dans l'obligation de mettre autant de panneaux d'affichage que de listes, ce qui, cette année, a posé un casse-tête aux 35 000 collectivités concernées, où l'on a pu voir les maires ruraux rivaliser d'ingéniosité pour se conformer à cette disposition avec un minimum de frais (et en optimisant la place).

   Tout cela pour que 60 % des emplacements restent vides (20 sur 34) . . . et que certains candidats se permettent d'utiliser, en plus, du mobilier urbain ou des supports de signalisation pour rajouter de l'affichage sauvage.

  Il ne reste qu'à souhaiter que ces derniers seront verbalisés par les autorités locales en charge du maintien du respect de l'ordre public (voire pénalisés pour ce comportement indigne de candidats à des fonctions parlementaires . . . ).

Un exemple parmi plusieurs . . .

Merci à Sylvie BADI pour ce témoignage supplémentaire :

(dans l'abribus)