Cent ans après la signature de l'armistice, les cloches ont sonné à la volée pendant de longues minutes pour remémorer la joie et l'émotion du retour de la Paix. La veille, après un dépôt de gerbe sur les tombes des soldats morts pour la France, une bougie avait été déposée pour chacun d'entre d'eux sur le monument aux morts.

   Entre les textes des Dromignons réécrivant l'Histoire en version " Paix ", les musiques de Goldman ou de Pagny, l'évocation d'une matinée de 1916 à Drom, la lecture de courriers de poilus de Ramasse et de Drom et un passage au Tourlourou, chez la Madelon, " maman des poilus ", originaire du Revermont, la cérémonie du centenaire combinait l'hommage aux disparus de la grande guerre, le témoignage de la reconnaissance des générations actuelles, le bonheur de la paix et l'espoir de sa pérennité.

   A la salle polyvalente, une exposition évoquait ensuite la grande guerre, détaillant l'identité des enfants de Drom morts pour la France et présentant des objets et documents de l'époque, prêtés par des habitants, avec la participation de l'association Patrimoine de Drom.

Au cimetière, les enfants ont fleuri les tombes des soldats Morts pour la France

Au monument aux morts, une bougie est déposée pour chaque soldat Mort pour la France.

 

Les pompiers ont assuré le service d'honneur

Les Dromignons ont se sont demandés : "Et s'il n'y avait pas eu la guerre ? "

Retrouvez leurs textes ici

Témoignages : Régine a lu des courriers de ses grand-père et arrière grand père, écrits "en direct" du front.

Un texte a été lu, imaginant une journée à Drom, en 1916 ; retrouvez-le ici

 

Cliquez pour consulter le  "Livre d'or" et la fiche détaillée de chaque soldat de Drom Mort pour la France.

Exposition à la salle polyvalente

La bibliothèque municipale a proposé des ouvrage sur la "Grande guerre".

Une véritable moto de 1914

 

.