Chemin buissonier des Dromignons (1)

   Depuis trois années, les Dromignons font l’école buissonnière ! En effet, sous l’égide de l’USEP (Union Sportive de l'Enseignement du Premier degré), les écoliers ont conçu un « chemin buissonnier », qui consiste en un chemin de randonnée présentant les curiosités de leur village. Il leur a d’abord fallu rechercher et déterminer les éléments remarquables à mettre en valeur, puis à imaginer un parcours pour les relier. Après un travail de recherches sur ce patrimoine, un topoguide a alors été conçu, puis un panneau de présentation au départ de cette boucle d’environ 6 kilomètres. Pour ce projet, les Dromignons se sont entourés de partenaires techniques et financiers : l’AGEK (association de gestion des espaces karstiques), l’Etoile du Revermont (club de randonnée de Meillonnas), le sou des écoles et la commune. Il convenait alors d’inaugurer dignement ce nouvel équipement touristique, avec discours et coupure de ruban ! Après la cérémonie officielle qui permettait de dévoiler le panneau, le départ était donné pour découvrir les 7 merveilles sous un soleil de plomb

  Au départ de l’école, on est rapidement devant l’église St Thyrse (XIIème/XVème siècles) et le campanile, on découvre un peu plus loin la fromagerie (bâtiment de 1906 qui abrite la coopérative créée en 1881), puis l’indication du niveau des inondations de 1840. Etape suivante : le lavoir, dont la particularité est d’être submersible. On sort alors du village et on peut admirer des dolines, avant d’arriver au « tunnel de l’espoir », qui permet d’évacuer les eaux d’inondation de la vallée. Enfin, on se promène sur un lapiaz, formation géologique particulière du relief karstique. Le tout, en tout juste deux heures : une bonne idée supplémentaire de promenade en ce début de saison estivale !

Chemin buissonier des Dromignons (2)

Chemin buissonier des Dromignons (3)

Le moment du discours

Chemin buissonier des Dromignons (4)

Les Dromignons dévoilent leur réalisation !

Chemin buissonier des Dromignons (5)

(Merci à Sylvain TURPIN et Pascale BORGET pour les photos)