Monique & Paul Bonnet 01

Noces de diamant (60 ans) . . . ou d'albâtre ? (75 ans)

   Le destin de Monique et Paul semble avoir été tracé depuis leur plus jeune âge. En effet, en 1932, lors du baptême de Paul Bonnet, dernier des trois enfants d’une ancienne famille de Drom, un jet de dragée casse malencontreusement une vitre de l’épicerie, tenue par Madame Grandpierre, d’une autre vieille famille du village. Alors son mari, le maréchal, réclame malicieusement réparation en annonçant : « ton garçon devra épouser ma fille ! » . . .  laquelle ne devait naitre que l’année suivante.

   Dix ans plus tard, réunis sur les bancs de l’école de Drom, Monique et Paul endossent les costumes des mariés dans une pièce de théâtre : « Gros Malin se marie ».

   Finalement, devenus adultes, ils se marient « pour de vrai » le 05 janvier 1957 ! Alors, 60 ans plus tard, ils se devaient de fêter ces noces de diamant, entourés de leurs enfants. Si le couple n’a eu qu’un fils, Christian, il a aussi élevé André, légèrement plus âgé, qui les considère comme ses parents et son frère. Leur vie s’est déroulée à Drom, entre la ferme familiale et la vie du village : Paul a été pompier volontaire, adjoint au maire et a assuré d’autres fonctions associatives, comme Monique, à l’origine du comité de fleurissement. La famille s’est agrandie avec deux petits-enfants, Rémi, après Lucie, dont le ventre bien arrondi annonce l’arrivée imminente de la génération suivante.

   Paul résume alors ces six décennies en quelques mots : « des parties de plaisir, beaucoup de travail et des bonnes engueulades ! » alors que Monique ne dit rien, mais sourit et n’en pense pas moins.

 

Monique & Paul Bonnet 06

A droite, l'épicerie de Mme Grandpierre, la femme du Maréchal . . .

Monique & Paul Bonnet 03

En 1942, "Gros Malin se marie" à l'école de Drom

Monique & Paul Bonnet 04

La noce fait la farandole . . .

Monique & Paul Bonnet 05

. . . et les "mariés" ouvrent le bal.

Monique & Paul Bonnet 02

15 ans plus 6 décennies de complicité plus tard : une belle famille !

 .