Visite Dromnière 006a   Presque inconnu du grand public, voire tabou pour la population locale jusque dans les années 80, le tunnel de Drom a acquis une notoriété jusqu'à devenir un lieu incontournable de visite et de promenade, autant ludique qu'éducative.

  Depuis les années 2000, une association s'y intéresse de plus près et propose désormais des visites guidées, assorties d'explications précises sur le milieu souterrain, les interactions entre la pierre et l'eau. Envisagée depuis des années, mais rencontrant certaines réticences locales, une convention de gestion vient enfin d'être signée entre les collectivités concernées et l'AGEK, Association de Gestion des Espaces Karstiques.

  Creusé entre 1859 et 1869 entre les communes de Ramasse et de Villereversure, après trois années de démarches et quatre de travaux "préliminaires", cette réalisation de la commune de Drom permettant aux eaux du bassin du Suran, qui transitaient par le val de Drom (et inondaient le village) en période de surcharge des réseaux karstiques souterrains, de rejoindre plus rapidement leur exutoire naturel, les "sources intermittentes de Rochefort". Bien que financé à plus de 80 % par l'état avec une petite participation du département, ce chantier pharaonique avait nécessité de gros effort pour la commune, qui dut alors s'endetter pour des années. Interrompu par la guerre de 1870, le projet fut complètement terminé en 1996 avec la réalisation, en amont, d'un canal qui permet désormais de maîtriser les inondations de la "vallée sèche.

Convention AGEK

Chauve souris DROM