La réalisatrice et ses acteurs

La réalisatrice et ses acteurs

   La comédienne bressane Aurélie Marpeaux dirige le Zoom, espace burgien dédié à la création artistique dans le domaine du spectacle, du cinéma et des arts numériques, géré par l’association « Fenêtre sur cour ». Parmi ses multiples projets en cours sur l’année, l’artiste travaille à la réalisation d’un court métrage en collaboration avec l’A.P.A.J.H. (association pour adultes et jeunes handicapés) et le S.A.J. de Meximieux (service d’accueil de jour), avec le soutien du département et de la région.

  Pendant tout un semestre, Baptiste, Marine, Mathieu et Sandra, quatre jeunes en situation de handicap, ont ainsi élaboré un scénario avec elle. Puis, avec pas moins de quatorze professionnels, ils ont commencé le tournage de leur histoire, accompagné de leurs encadrants (dont Aude, comédienne).

Court métrage mais long périple

   Un véritable « road trip » emmène ainsi cinq jeunes à travers le département, alors qu’ils avaient prévu de se rendre à Paris pour un concert, sans imaginer qu’il n’y avait pas de TGV au départ de Meximieux. L’équipe se retrouve ainsi dans des situations hors de leur cadre, goûtant à une liberté où s’ébauche une histoire d’amour. Tournée sur Meximieux, Servas et Drom, l’histoire n’a encore pas son titre définitif, mais sortira au début de l’automne pour être projetée au Carrousel du Louvre, puis dans différents festivals. Si les acteurs résument leur sentiment en trois mots (« c’était super »), leur metteure en scène ne tarit pas de commentaires sur cette expérience : « C’est un super projet qui s’est concrétisé dans un climat de confiance mutuelle, de complicité, de bienveillance. Ils nous ont fait un réel cadeau : ils sont plus disciplinés que des comédiens ! ». Par contre, dans les yeux de tous, ce sont les mêmes étincelles d’amitié qui pétillent quand on évoque cette aventure.

Acteurs et techniciens en avant-première

Acteurs et techniciens en avant-première

  Après "Le dernier des fous", en 2005, puis "Confession d'un enfant du siècle", en 2012, c'est la troisième fois que Drom sert de cadre à des réalisations pour le 7ème art . . . !

Article Marpeaux