Tweet N° 1391

Tweet 1391

Avant . . . le  changement ?

Extrait de "Qu'est-ce que la politique" (1968), de  Julien Freund (sociologue et philosophe français 1921/1993) :

   Même en un siècle dit du mouvement, où les choses évoluent vite, il n’y a pas lieu de tout réformer, de tout bouleverser. Le révolutionnarisme ou la marotte des programmes qui se propose de faire des réformes par principe, jusqu’à vouloir modifier par des décisions sans raison les structures qui donnent entière satisfaction, n’est qu’un autre aspect du culte de l’action pour l’action. […]

   C’est ce que Max Weber appelait l’ « excitation stérile » de l’intelligentsia qui croit que d’être né plus tard que les autres serait un signe de supériorité. Avoir confiance en l’homme signifie qu’il est possible d’aménager les conditions de vie, de créer une meilleure concorde entre les hommes et les sociétés, mais aussi reconnaître que ceux qui nous ont précédés n’étaient pas forcément des incompétents, des êtres bornés et médiocres. Le respect des idées implique aussi qu’on estime l’expérience et la tradition.

(Texte cité par M. Louis Pinton, sénateur et président du Conseil Général de l’Indre, dans son discours d’ouverture du Congrès de Maires Ruraux de France, le 18 octobre 2014 à Nohant Vic.)