Expo 2014 à DROM (17)

   Un peu de fraicheur, mais beaucoup de soleil et, toujours, une affluence sans discontinuer pour la 21ème exposition/bourse d’échange de mécaniques anciennes.

    Cette édition 2014 voyait de nouveaux parkings proposés aux visiteurs, sans oublier celui, central, dédié aux véhicules de collection où les belles carrosseries d’un autre temps n’ont pas manqué de se succéder. Pour les 110 ans de la marque burgienne Radior, les « Radiorlogues » Alain Berry et André Gallet ont encore réussi à surprendre et émerveiller les visiteurs avec leur exposition, toujours plus complète et dotée de tous les produits de la marque ; cour et préau de l’école suffisaient à peine à cette présentation. Particularité de ce millésime, un deuxième thème était évoqué : les tracteurs transformés. Là, c’est la doline entière qui était accaparée par une multitude de réalisations démontrant l’ingéniosité des artisans locaux d’après-guerre pour répondre aux besoins urgents de mécanisation de l’agriculture.

Une invention diabolique !

    Entre ces deux salles du musée temporaire de la mécanique, et au milieu des stands des 70 exposants, trônait une reconstitution fidèle d’une fabuleuse innovation technologique de 1874. Cette année-là, à Morez, Paul Jacquemin imaginait et construisait un véhicule automobile, sorte de char sans chevaux, mû par une chaudière à vapeur, actionnant un piston et transmettant le mouvement aux roues par une chaîne. Si l’engin s’avéra efficace, le bruit, la fumée et la vapeur inquiétèrent grandement le voisinage : le maire menaçant alors le constructeur d’internement, le véhicule fut détruit le lendemain, et baptisé « diabolique ».

   L’affaire laissa toutefois des traces écrites et des souvenirs dans les mémoires locales. En 2010, pour animer le téléthon à Morez, une petite dizaine de retraités, anciens mécanos, reconstruisirent l’engin d’après des documents d’époque. D’une puissance de trois chevaux pour un poids de 600 kilos à vide, la Diabolique peut rouler jusqu’à 6 ou 7 km/h pendant une journée avec un peu de bois et 25 litres d’eau, un conducteur à l’avant (pour actionner les roues directrices) et le chauffeur à l’arrière (pour gérer la chaudière, la puissance envoyée à la roue motrice . . . et les freins ! ). Claude, Jean-Pierre et Roger, constructeurs jurassiens de cette automobile, précisent surtout : « si vous avez un dentier, serrez bien les dents ! ».

    La journée se terminait traditionnellement avec le tirage de la tombola, dotée cette année d’une moto Radior 125 RN3P de 1952. L’heureux gagnant en est Michel Daviot, de Beynost, qui avouait, à 64 ans, n’avoir encore jamais rien gagné.


21ème expo à DROM par 01250DROM


La Diabolique à DROM par 01250DROM

  Un courrier a été émis à l'en-tête du président de l'ARCMA (mais non signé) et remis dans une enveloppe écrite de la main de M. le Maire de Drom, stipulant que les photos de la manifestation de l'ARCMA ne devaient pas figurer sur un site privé  ;  les 32 photos qui pouvaient être incriminées ont alors été retirées de l'article.

Courrier ARCMA 2014 09 06

Enveloppe courrier ARCMA 2014 09 06

Expo 2014 à DROM (18)