Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

20 novembre 2018, 20 h 31 min
Nuageux
Nuageux
3°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Sylvain Turpin

Pédagogie : des enseignants motivés et efficaces

Une passion commune : accompagner le développement des futurs citoyens

Une passion commune : accompagner le développement des futurs citoyens

   Ils s’appellent Valérie, Kévin, Chantal, Laurent, Hélène et aussi Sylvain ; ils ont entre 25 et 50 ans et enseignent dans le primaire depuis une à quinze années. Ils ont surtout en commun la passion de leur métier, et partagent des convictions sur la façon d’exercer leur mission, de transmettre plus que de « l’instruction » aux enfants qui leur sont confiés, pour en faire les citoyens de demain. « Ils », ce sont les adhérents du « GEM 01 », le Groupe de l’Ecole Moderne de l’Ain, qui se réunissent régulièrement pour échanger sur leurs expériences et leur actions. Adeptes de la méthode Freinet, ils mettent quotidiennement en pratique les principes de ce pédagogue, né en 1896 et à l’origine de toute une série de techniques pédagogiques, basée sur l’expression libre des enfants et concevant l’éducation comme un moyen de progrès et d’émancipation citoyenne. Laïc anticlérical, Célestin Freinet avait même créé une école privée en 1934, reconnue, en 1964, comme école expérimentale et devenue publique en 1991. Aujourd’hui, des visiteurs du monde entier viennent la visiter et s’inspirer des schémas didactiques qu’il a définis.

Une réussite similaire à la classe de Drom

   Lors de leur dernière rencontre, une quinzaine d’entre eux se sont alors retrouvés dans la classe unique de Drom, en provenance du plateau d’Hauteville, de la Bresse, de la Dombe ou de la couronne lyonnaise. A l’ordre du jour, les enseignants ont commencé par regarder « C’est d’apprendre qui est sacré », un documentaire ou Delphine Pinson filme les premiers pas d’une classe Freinet. Néophyte à la recherche de l’école différente dans l’école publique, cette jeune enseignante suit, dans une petite école rurale « classique », en Dauphiné, le premier mois de Michel Duckit. Ce dernier pratique depuis plus de vingt ans une pédagogie personnalisée dans laquelle les apprentissages émergent directement du vivant. Pas à pas, les enfants plus ou moins audacieux s’emparent de ces espaces de liberté et apprivoisent l’initiative ; des étincelles pétillent alors dans leurs yeux. Ce film confirme alors avec humour et sensibilité qu’il est possible que chaque élève trouve sa place et s’épanouisse à l’école publique.

   La suite du programme de la soirée était consacré aux échanges et aux réactions suscitées par cette expérience où beaucoup pouvaient se reconnaître ; particulièrement Sylvain Turpin, maître d’école de Drom, qui a amené progressivement tous « ses » Dromignons dans cette démarche.

   Après un débat enrichissant et motivateur, il convenait aussi d’évoquer le prochain congrès national de l’ICEM (institut coopératif de l’école moderne) puisqu’il se déroulera, en 2017, région Rhône Alpes Auvergne et mettra à contribution le GEM 01.

GEM 01 à DROM 02
 GEM 01 à DROM 03
 GEM 01 à DROM 04
 GEM 01 à DROM 06
 GEM 01 à DROM 05

Une agence bancaire à Drom

 

Une banque modèle

La banque des Dromignons, un établissement modèle

  La salle de Drom a, une fois de plus, prouvé sa polyvalence : la troupe des Dromignons en a fait une agence bancaire, dotée de trois distributeurs de billets ! Mais c’était pour les besoins de leur toute dernière pièce : « Les bouledogues ont bon appétit », une oeuvre qui semble avoir été tout spécialement écrite pour eux par Gérard Moncomble et Michel Piquemal (dirigée ici par Sylvain Turpin, metteur en scène à l’école de Drom).

  Les deux gangsters (pas très doués) qui font irruption dans la banque ne se doutent pas des difficultés qui les attendent, entre des caissières expertes en armes et respectueuses des procédures et une cliente un peu snob. Ils devront en effet se soumettre aux exigences de la directrice, la très guindée baronne de la Pistachière, infaillible sur les règles de la langue française, et intransigeante sur les bonnes manières !

  Dans la salle comble, un tonnerre d’applaudissement a alors succédé aux éclats de rire. Un texte maitrisé, une interprétation sans faille : la relève semble assurée pour les sociétaires de la comédie française !

Le metteur en scène prend la température de la salle !

Le metteur en scène prend la température de la salle ?

Une agence appréciée

Une agence appréciée . . .

. . . équipée de distributeur hight tech

. . . équipée de distributeurs hight tech

Spectacle Dromignons 2016 04
Spectacle Dromignons 2016 06

La baronne donne du fil à retordre . . .

La baronne donne du fil à retordre . . .

. . . aux infortunés gangsters !

. . . aux infortunés gangsters !

Les éclats de rire ont fusé !

Les éclats de rire ont fusé !

Encore une récompense pour la classe unique !

Dromignon Bisou 01

  En avril 2015, l’épreuve cyclosportive « La Bisou » traversait le village pour sa treizième édition. Classée dans les 50 plus belles du monde, cette manifestation occasionne des animations du départ à l’arrivée. A Drom, les Dromignons avaient tenu à apporter leur participation avec une décoration préparée par leurs soins au centre du village : une guirlande de maillots de couleurs différentes, remarquée et appréciée par les organisateurs. Aussi, à l’occasion de la présentation de l’édition 2016, au cours d’une soirée qui proposait aussi une rétrospective de la course 2015, les Dromignons se sont vu décerner le trophée de la plus belle animation du circuit. Appelés sur le devant de la scène, avec leur directeur sportif (Sylvain Turpin, le maître d’école ! ), les écoliers de la classe unique ont alors reçu, en cadeau, un lot de différents ballons.

Des habitués du cyclisme de haut niveau !
Ils ont aussi eu l’occasion de rencontrer personnellement David Moncoutié, ancien coureur professionnel. Le vainqueur de l’édition 2011 du Tour de l’Ain a participé (entre autres ! ) onze fois au Tour de France et s’était fait remarquer en 2004 et 2005 avec deux victoires d’étape, dont celle, emblématique, du 14 juillet. Longtemps pilier de l’équipe Cofidis, le sportif s’était arrêté à Drom lors de la cyclosportive du Tour de l’Ain 2013 ; il a donc volontiers pris la pose avec les Dromignons !

  Pour mémoire, ces écoliers avaient déjà été mis à l’honneur pour la plus belle décoration sur le parcours du Tour de l’Ain 2013 ; là c’est une autre gloire du cyclisme qu’ils avaient alors côtoyé : Henry Anglade, une des figures du Tour de France entre 1959 et 1965.

David Moncoutier est à l'honneur aussi

David Moncoutié est à l'honneur aussi

Dromignons Bisou 02

David Moncoutié, les Dromignons et leur maître : toutes les célébrités sur une même photo !

Dromignon Bisou 04

Premiers supporters des Dromignons : les parents !

Les Dromignons aux sports d’hiver

Dromignons au ski 1

Des adultes biens encadrés !

   Journée neige (et vent ! ) pour les Dromignons. En effet, les écoliers de Drom ont emmené leur maître, l’auxiliaire et pas moins de cinq parents dans une escapade bugiste. Là, ils les ont accompagnés dans une randonnée en ski de fond, avant de leur faire goûter aux joies de la luge, après un bon pique-nique. « Une super-journée » nous ont confié ces adultes chanceux de bénéficier de tant d’attentions !

Dromignons au ski 2

Mardi gras . . . le jeudi !

Jeudi gras DROM

  Sylvain Turpin, le maître d’école, n’avait pas pensé au mardi gras ! Heureusement, Naomie le lui a rappelé ; mais, le temps de vérifier, il était trop tard. Qu’à cela ne tienne : enseignant et Dromignons se sont déguisés pour un « jeudi gras » !

 

Au fil des jours . . .