L'édition 2018 de "Drom en fête" aura été marquée, le samedi matin, pour une affluence telle sur les tartes qu'on enregistrait plusieurs ruptures de stock dès le samedi matin malgré 625 galettes cuisinées pendant la nuit par l'amicale des Sapeurs Pompiers. Après l'oignon, qui est toujours victime de son succès, fromage, praline et chocolat étaient aussi rayées de la carte.

  Le lendemain, après la messe annuelle, la deuxième journée voyait le retour du repas dominical. L'association Patrimoine avait promis un repas gastronomique, et les gourmands qui ont pu avoir des places n'ont pas été déçus : le Poulet au Clon, concocté par le chef Tissot, de Simandre, a alors fait l'unanimité.

  Une petite pluie s'est alors permis de venir gêner le début du défilé, occasionnant probablement une baisse de fréquentation, mais pas de qualité ni d'enthousiasme dans le corso.

   On notait la visite de Arnaud Thenoz, président délégué de la FNCOF, Fédération Nationale des Comités et Organisateurs de Festivités, qui tient à venir encourager les bénévoles qui animent les villages. Notant qu'il s'agit ici d'une des dernières fêtes estivales, il précisait, impressionné, qu'il "est très exceptionnel de voir un tel défilé de chars dans un si petit village".

  En effet, pas moins de huit équipages, de toutes tailles et de toutes nature, ont alors parcouru les rues, précédés par une formation musicale, les "Sonneurs de Grenoble", et leurs cornemuses écossaises.

 La journée s'est alors poursuivie sur la place, avec le retour du soleil, entre animations et musique celtique, autour d'un verre entre amis ou sur les manèges pour les plus petits.

Retour en images

Dès le jeudi, épluchage des oignons : 150 kilos seront traités dans les pleurs et la bonne humeur !

Le pétrin est sollicité toute la nuit

On ne lésine pas sur la marchandise !

Préchauffage du four

Etape délicate : la cuisson

Et la vente se déroule en un temps record : oignons, fromage, frangipane, chocolat, praline, crème et sucre.

Le dimanche débute par la seule messe de l'année dans l'église St Thyrse

Avec la sympathique participation d'une partie de la chorale de Saint Etienne du Bois.

Puis c'est l'heure du dîner de Clon !

Que des légumes du jardin !

La sauce au Clon n'a laissé personne indifférent

Arrive ensuite le défilé, avec la visite de Arnaud Thenoz, président délégué de la FNCOF

Les Sonneurs de Grenoble ouvrent la marche !

 

Voyage dans la capitale pour les Dromignons

 

Une jolie vache (déguisée en fleur ? )

Georges plus vrai que nature

. . . ou étais-ce une jolie fleur dans une peau d'vache ?

Et, toujours et partout, le soin du détail !

La Gordini à Papy !

11 novembre 1918 : 100 ans déjà !

La moto est d"époque : une véritable Triumph de 1918 !

C'est l'occasion d'aller au Tourlourou, chanter "La Madelon ! "

Cuisine haut de gamme avec les jeunes cheffes . . . une bandes de toquées !

Un char entièrement tricoté à la main . . .

. . . par Léon et Léa.

(le gang des tricoteuses a encore frappé ! )

L'ARCMA ferme la marche : une lieuse donnée par M. Raymond Guillot, de Drom, et restaurée par Thomas.

Et la fête se poursuit autour d'un verre, au son des cornemuses

Les crêpes du Club de l'Age d'Or sont les bienvenues !

Il y a même fête foraine pour les enfants

De la musique écossaise, par des joueurs bretons venus du Dauphiné !

(Merci à Christian Morandat pour la photo 43 )