Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

22 septembre 2018, 1 h 26 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
11°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: SDIS

Feux de forêt aux Conches ?

   Certains habitants du secteur se sont inquiétés en voyant monter plusieurs camions de pompiers sur la colline : vers les Combes, vers les Conches ?

  Effectivement, cinq véhicules étaient bien sur le terrain, mais dans le cadre d'une formation "Feux de forêt". Pendant trois jours, (et une nuit), sous la pluie, douze sapeur-pompiers volontaires venus de tout le département, encadrés par deux formateurs du SDIS 01 (Service Départemental d'Incendie et de Secours) se sont ainsi exercés à l'attaque des feux de forêt, la défense des habitations, la protection des biens et des personnes.

  Parmi eux, le Sergent Anthony Poncet, chef de corps du CPI de Drom (Corps de Première Intervention) et engagé au CIS du Suran (Centre d'incendie et de Secours), mais aussi le Caporal Chef François Tholas, de Ramasse (engagé au CIS du Suran) et le sapeur Florine Raquin, du centre de Secours de Corveissiat.

 Tous sont désormais habilités à intervenir en feux de forêt (niveau 1), voir à diriger une équipe en l'absence d'un officier de niveau 2.

Le Sergent Anthony Poncet (à gauche) et le Caporal Chef François Tholas (à droite)

(Petite pause casse-croûte)

Manoeuvre de nuit : vue sur Bourg

Pompiers : Bruno Aviet passe les rênes à Anthony Poncet

CPI DROM 08 05 2017 17

L'ancien et le nouveau chef de corps

  La commémoration du 8 mai a connu, cette année, une dimension particulière. Après l’hommage rendu à tous ceux qui ont payé de leur vie le prix de la paix et de la liberté, c’est le corps de sapeurs-pompiers qui était mis à l’honneur. Tout d’abord, le caporal Anthony Poncet se voyait élevé au grade de sergent et recevait ses galons du député Xavier Breton. Puis le chef du Centre de Secours du Suran, l’adjudant Cyril Mottet, prenait la direction des opérations pour un changement de chef de corps. En effet, le commandement du Corps de Première Intervention de Drom (CPI) était rendu par le sergent Bruno Aviet pour être confié au sergent Anthony Poncet. Enfin, c’était au tour du sergent Bruno Aviet de recevoir la médaille d’argent de chef de corps.

  Incorporé en 2001, ce dernier avait pris le commandement du CPI en 2008, après la démission de son prédécesseur. Il a fortement contribué à en améliorer l’équipement et le niveau de compétences des bénévoles. On lui doit ainsi l’acquisition et l’aménagement du véhicule actuel, opérationnel pour toutes les interventions locales, l’intégration de nouveaux volontaires, l’organisation et le suivi de leur formation, le rajeunissement des effectifs et leur remotivation. Il laisse à son successeur un outil performant au service de la population et, si le Sergent Bruno Aviet n’en assure plus le commandement, il reste toutefois dans la compagnie où il sera un des éléments clés pour le nouveau chef.

De père en fils (ou gendre) depuis plus de 150 ans

  Quant au sergent Anthony Poncet, il a rejoint la compagnie l’année de ses 16 ans et s’est immédiatement investi dans toutes les formations nécessaires pour rapidement être un sapeur opérationnel. Par ailleurs, il fait aussi partie des effectifs du corps départemental (le « SDIS » : Service Départemental d’Incendie et de Secours) dans le cadre d’un « double engagement » au Centre de Secours du Suran. A 29 ans, Anthony prend ainsi la responsabilité des pompiers de son village natal au même âge que le Lieutenant Daniel Carrier, son grand-père, qui avait, avant lui, passé plus de 40 ans dans cette unité dont 32 en tant que chef de corps. Encore plus loin, on peut rappeler que le premier chef de corps de cette unité, lors de sa création en 1865, était le sous-lieutenant Hyppolite Carrier ! Dans la famille Carrier/Poncet, le nouveau sergent représente donc la sixième génération consécutive de volontaires au service des premiers secours à la population.


Passation de commandement par 01250DROM

CPI DROM 08 05 2017 01

Le premier et le dernier véhicule du C.P.I.

CPI DROM 08 05 2017 03

La population est présente pour honorer ses pompiers

 CPI DROM 08 05 2017 04
 CPI DROM 08 05 2017 05
 CPI DROM 08 05 2017 06
 

CPI DROM 08 05 2017 07

Le Caporal Anthony Poncet reçoit ses galons de Sergent

 CPI DROM 08 05 2017 08
 CPI DROM 08 05 2017 09
 CPI DROM 08 05 2017 10

CPI DROM 08 05 2017 11

Remise de médaille par l'adudant Cyril Mottet, chef du Centre de Secours du Suran, avec le Capitaine Michel Puitin, Chef du Centre de Secours de Treffort.

CPI DROM 08 05 2017 12

CPI DROM 08 05 2017 13

Le dernier discours du sergent Aviet, chef de corps

CPI DROM 08 05 2017 14

Le député Xavier Breton félicite l'unité.

CPI DROM 08 05 2017 15
 CPI DROM 08 05 2017 02

 .

 

Feu de forêt : le pire a été évité

Les volontaires de Drom en première ligne

Les volontaires de Drom en première ligne

  Dimanche 28, vers 08 h 30, un cycliste signalait un feu au bord de la montée des Vignes, sur « la montagne de Luy » : les flammes ne recouvraient alors que quelques mètres carrés parmi les rochers en bordure de chaussée. Les secours étaient aussitôt alertés et ce ne sont pas moins de 25 pompiers qui étaient appelés en renfort du CPI de Drom (corps de première intervention) venant des centres de secours de Bourg, Coligny, Corveissiat, Poncin et du Suran, Le sinistre avait déjà pris une ampleur telle que les flammes et leur propagation se voyaient depuis les villages de Drom et de Ramasse. La direction des opérations était confiée à l’adjudant-chef Thierry Martelat, chef de groupe à l’état-major. Travaillant dans la végétation dans un secteur à forte déclivité, les pompiers sont arrivés à maitriser l’incendie vers 10 h 00 ; commençaient alors des opérations de sécurisation du site jusque dans l’après-midi pour prévenir tout nouveau départ de feu. Le soir, une nouvelle visite de surveillance du site était assurée par les bénévoles du CPI de Drom. On estime entre un et deux hectares la surface ravagée par les flammes.

  En bordure de route, et avant les grandes chaleurs de la journée, le départ de ce feu pourrait provenir du geste inconscient d’un usager (un jet de cigarette non éteinte ? ). Des prélèvements ont été effectués par les services de la gendarmerie, pour en déterminer la cause.

  L'événement démontre, si besoin était, la légitimité et la pertinence du maintien de petites structures de proximité. En effet, aussitôt sur les lieux, le CPI de Drom a pu immédiatement  analyser la situation et l'ampleur des risques ; en relation directe avec les services du département, son chef de corps a ainsi tout de suite sollicité l'intervention des moyens appropriés.

Feu Drom 2016 08 28 (1)

Le point de départ du sinistre

Feu Drom 2016 08 28 (2)

Le centre de secours du Suran

Feu Drom 2016 08 28 (3)

Les bénévoles du CPI de DROM

 Feu Drom 2016 08 28 (5)
 Feu Drom 2016 08 28 (6)
 Feu Drom 2016 08 28 (7)
 Feu Drom 2016 08 28 (8)

Feu Drom 2016 08 28 (9)

Les centres de secours de Poncin et de Corveissiat

Feu Drom 2016 08 28 (10)

Point entre les officiers du SDIS et ceux de la Gendarmerie

Feu Drom 2016 08 28 (11)

Un volontaire de Drom en charge de l'ouverture d'une piste (coupe feu et accès des secours)

Feu Drom 2016 08 28 (12)

De gros moyens déployés

L'emprise du sinistre

L'emprise du sinistre

.

Un deuxième sergent chez les pompiers de Drom

SP DROM 01

Un auxiliaire précieux pour le chef de corps !

  Sur la place Docteur Gaillard, la commémoration du 8 mai a été prolongée de quelques instants pour mettre un sapeur-pompier à l’honneur. Le caporal Fabien Messon a ainsi reçu ses galons de sergent de la part du chef de corps, le sergent Bruno Aviet.

   Incorporé en 2013 au CPI de Drom (Corps de Première Intervention), Fabien présente une particularité très appréciable pour cette compagnie. En effet, il est aussi pompier professionnel au SDIS de l’Ain (Service Départemental d’Incendie et de Secours) ; comme c’est un collègue très pédagogue, ses compétences sont alors un atout supplémentaire pour les autres bénévoles (et, donc, pour la population aussi).

    Actuellement, le sergent Messon est affecté au centre de traitement des alertes (le "CTA"), unité où convergent tous les appels au « 18 ». C’est ce service qui reçoit les demandes de secours, les analyse, décide immédiatement des mesures à prendre et déclenche l’envoi de l’équipe adéquate.

 SP DROM 02
 SP DROM 03

   Au début de la cérémonie, dès les premières notes de musique, trois habitantes ont accouru pour ne pas perdre une miette de cette commémoration !

08 Mai 2016 DROM 01
8 mai 2016 DROM 02

.

.

.

08 Mai 2016 DROM 03

Les drapeaux de deux des plus anciennes institutions de DROM

Au fil des jours . . .