Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

15 octobre 2018, 23 h 09 min
Surtout nuageux
Surtout nuageux
15°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Salle des fêtes

Les années en 8 : il y a 30 ans

 

Une nouvelle année en « 8 » va commencer ; jetons un coup d’œil dans les archives : que s’est-il passé en 1988 ?

  En janvier, classe de neige pour les écoliers . . . mais la neige n’est pas au rendez-vous, alors ils partent à la découverte de la montagne ! En février, 36 Dromnières se retrouvent pour fêter Sainte Agathe (le correspondant local de presse ne se risque pas à s’introduire dans ce gynécée : il confie l’appareil photo à son épouse). Lors de l’assemblée générale des pompiers, en mars, on note, entre autres, la participation à deux enterrements (l’amicale se chargeait alors du creusement de la fosse et du service pour la cérémonie). En avril, le village est traversé par les 75 concurrents du 56ème rallye motocycliste de l’Ain, qui effectuent, là, quatre épreuves spéciales chronométrées (meilleur temps : 2mn12’1’’ du village à la chapelle) ; ce même mois disparait une figure du village : Marcel Grandpierre, le maréchal ferrant. En mai, opérationnelle après plusieurs mois de travaux d’agrandissement, la salle des fêtes ne désemplit plus : élections, assemblée générale de la fromagerie, projection diapos du comité de fleurissement, repas du sou des écoles. La décharge municipale est dotée d’un portail et Paul Bonnet et Claude Tarare reviennent champions du parcours sportif des sapeurs-pompiers, en catégorie super vétérans. En juin, ce sont 40 cyclistes de cinq caisses régionales du crédit agricole qui s’affrontent sur une petite boucle dans la vallée.

Travaux, sorties et animations

   En juillet, le chœur de l’église est débarrassé de ses boiseries du début du siècle, suite aux conseils de la commission d’art sacré : derrière les lames de sapin réapparaissent les ouvrages en pierre. Le comité de fleurissement emmène 40 Dromniers de 2 à 91 ans pour une sortie en bateau sur le Rhône. En août, un reportage présente la fabrication du Comté par Charles Dérudet qui travaille encore à la toile. 90 personnes participent au repas d’été du comité de fleurissement. En septembre, à cause des élections, la fête patronale est avancée d’une semaine ; elle est dotée d’un logo réalisé par des lycéens et on peut y admirer des sculpteurs à la tronçonneuses. En octobre est organisée une soirée rétrospective sur la fête, avec remise de lots aux équipes ayant confectionné un char. En novembre, on réalise un mur de soutènement pour le terrain à l’arrière de la salle des fêtes ; le caporal Paul Bonnet effectue sa dernière manoeuvre de sapeur-pompier volontaire après 34 années de service. En décembre, 40 personnes investissent la salle des fêtes : les conseillers municipaux, leurs conjoints et les employés de la commune se sont joints au repas des anciens pour la dernière année du mandat.

Retour en (quelques) images

Les écoliers partent à la montagne.

Les Dromnières fêtent Sainte Agathe

A la fromagerie, Charles Dérudet pratique encore la "pêche" à la toile . . .

. . . pendant que Rosette s'occupe de la vente.

Du monde pour organiser le repas du Comité de Fleurissement !

Un logo pour la fête de Drom.

De l'animation et du monde pour la Saint Thyrse !

Concours de sculpture à la tronçonneuse : un Schtroumpf.

Aménagé derrière l'église, le jeu de quilles attire du monde.

Premiers aménagements derrière la salle des fêtes : terrassement et soutènement.

 

Pompiers : la dernière manoeuvre de Paul Bonnet

Le repas de la commune pour les anciens . . .

. . . et celui des pompiers pour la Sainte Barbe,

toujours avec Fernand à l'accordéon !

 .

Les années en 7 : il y a 30 ans

salle-des-fetes-1987

L'extension de la salle polyvalente

  2016 est derrière nous, 2017 est entamée : et si on jetait un coup d’œil dans les dernières années en 7 ? Premier épisode : 1987.

  Fin août, les colonnes de "La Voix de l'Ain" informent qu’un correspondant local est désormais chargé de la commune de Drom. Son premier article sera consacré aux travaux d’extension de la salle des fêtes. St Thyrse commence sous la pluie, mais le soleil est au rendez-vous le lendemain pour le corso où défilent pas moins de dix chars. Le samedi soir, la salle étant en chantier, le bal se déroule sous un chapiteau bondé.

  Le 11 novembre, trois sapeurs-pompiers sont mis à l’honneur : Daniel Rivoire, Christian Bonnet et Daniel Brochier ont été intégrés à la compagnie l’année précédente et ont passé leur premier niveau de secourisme ; ils viennent, cette année, de réussir le second. Pour le repas annuel du CCAS (Comité Communal d’Action Sociale), 34 convives se retrouvent à Simandre, dont le doyen, Lucien Radix, 90 ans.

1987-sp

Les pompiers à l'honneur

Le repas des anciens

Le repas des anciens

.

Les années en 6 : il y a 20 ans

Une contre proposition pour le tracé du TGV Bourg Genève

Une contre proposition retenue pour le tracé du TGV Bourg Genève

 2015 vit ses dernière heures, 2016 pointe son nez. Avant d’entamer une nouvelle « année en 6 », petit coup d’œil dans le rétroviseur. Premier épisode : 1996, avec un bref regard sur chaque mois.

  En janvier, à l’école, l'institutrice Catherine Mercier, enceinte, doit s’absenter jusqu’à la fin de l’année scolaire ; elle est remplacée par quelqu’un encore peu connu dans la vallée, Philippe Vermeil, futur président de l’AGEK, (Association de Gestion des Espaces Karstiques) qui organisera plus tard les visites guidées du tunnel. En février, lors de la réunion mensuelle de l’ATR (Association Touristique du Revermont), le premier projet de ligne TGV Paris Genève est présenté. Alors présidée par René Amsellem, l’association a mandaté AIMVER (Association d’Ingénieurs pour la Mise en Valeur de l’Espace Rural) pour étudier ce projet dont le tracé n’apparait pas pertinent (il coupe d’ailleurs le val de Drom). Une contre-proposition est émise, qui sera retenue plus tard par les autorités compétentes.

Natura 2000 arrive dans l’Ain

  En mars, les écoliers découvrent l’industrie de la pierre de taille, lors d’une visite guidée de la carrière Guinet Derriaz, encore en activité. En avril, Christine Brochier, artisan à Drom, décroche une médaille d’or au concours international des métiers de la fourrure à Francfort ; c’est la première fois qu’un non-Allemand est primé à ce concours. Le même mois, une bibliothèque est créée à Drom. Sous administration communale, elle est gérée par des bénévoles avec le soutien de la bibliothèque départementale. En mai, le débat sur le nouveau service national draine un dixième de la population. En juin, c’est à Drom qu’est organisée la première réunion d’information et de présentation de la démarche Natura 2000, sous la présidence du sous-préfet. D’autres suivront dans les autres secteurs concernés du département.

  En juillet, lors de la troisième édition des intervillages revermontois organisés à Jasseron, les athlètes de Drom manquent la première place d’un point . . .  mais affirment une large supériorité dans le lancer de l’œuf !

Environnement et esprit communautaire

  En août, les élus étudient les modalités d’une OPAH sur le Revermont (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat). En septembre, le contournement nord de l’église est ouvert à la circulation . . . des piétons, avec un passage aménagé comprenant un escalier.

  En octobre, la salle des fêtes est dotée d’un lave-vaisselle. C’est à Drom que le comité local de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Afrique) organise son assemblée générale en novembre. Un sujet important est à l’ordre du jour : le projet d’un mémorial pour le département ; il est aussi émis le vœu de voir, à Drom, une place ou une voie rappelant la date du 19 mars 1962.

  En décembre, le conseil municipal décide la fermeture de la décharge « Vers Fay » : elle ne sera désormais accessible qu’aux habitants pour les déchets inertes. La salle des fêtes est une des premières à jouer l’intercommunalité dans ses tarifs : sont bénéficiaires du tarif associations toutes celles de la communauté de communes.

Un instit' remplaçant qu'on verra souvent dans la vallée !

Un instit' remplaçant qu'on reverra souvent dans la vallée ! (à cette époque, c'est par cette petit porte qu'on entre dans la cour de l'école ! )

Séance sécurité avec les pompiers à l'école

Séance sécurité avec les pompiers à l'école

Réunion ATFR : à gauche, un jeune collaborateur qu'on reverra dans le département ! (Laurent Guigou, directeur de la Fédération de chasse)

Réunion ATR : à gauche, un jeune collaborateur qu'on reverra dans le département ! (Laurent Gigout, directeur de la Fédération de chasse)

L'association Patrimoine prépare sa journée Boudin

L'association Patrimoine prépare sa journée Boudin

Les écoliers de Drom visitent la carrière

Les écoliers de Drom visitent la carrière, encore en exploitation . . .

. . . cours de géologie grandeur nature, avec M. Hanotel, responsable du site.

. . . cours de géologie grandeur nature, avec M. Hanotel, responsable du site.

06 Médaille Or

Une artiste locale première française distinguée en Allemagne

07 Natura 2000 à DROM en1996

La première réunion Natura 2000 dans l’Ain

Intervillages : les supporters de DROM

Intervillages : les supporters de DROM

09 Conteneur OM à DROM

Des conteneurs sont installés pour les ordures ménagères résiduelles (détournés de leur usage, générant parfois des nuisances, ils seront supprimés 15 ans plus tard)

Réfection de la zinguerie à la salle des fêtes

Réfection de la zinguerie de la salle des fêtes . . .

. . . et du parquet de l'école

. . . et du parquet de l'école

Fête de quartier à l'Enclos, comme tous les ans

Fête de quartier à l'Enclos, comme tous les ans

L'école se lance dans le cirque

L'école se lance dans le cirque

Avec son exposition "Un autre regard", Margaret STEEL excelle dans un autre style, en passant du pointillisme au crayon

Avec son exposition "Un autre regard", Margaret STEEL excelle dans un autre style, en passant du pointillisme au crayon

Les doyennes ne manquent pas le repas des anciens !

Les doyennes ne manquent pas le repas des anciens !

A Simandre, le "Savoyard" est tombé. Il aurait été planté en 1601, lors du rattachement  de la Bress -savoyarde- à la France.

A Simandre, le "Savoyard" est tombé. Il aurait été planté en 1601, lors du rattachement de la Bresse -savoyarde- à la France.

Un professionnel de Drom est chargé de la dégager. Il estime son poids à 20 tonnes ; à 1,30 mètre, sa circonférence est de 4,53 mètres, et sa hauteur totale d'environ 20 mètres.

Un professionnel de Drom est chargé de la dégager. Il estime son poids à 20 tonnes ; à 1,30 mètre, sa circonférence est de 4,53 mètres, et sa hauteur totale d'environ 20 mètres.

Le sapeur René Caillat reçoit la médaille de vermeil pour 25 années d'engagement dans les sapeurs pompiers.

Le sapeur René Caillat reçoit la médaille de vermeil pour 25 années d'engagement dans les sapeurs pompiers.

Présidée par Marcel Morel, la Fédération Départemental e des Aînés Ruraux vient à la rencontre du club de l'Age d'Or.

Présidée par Marcel Morel, la Fédération Départemental e des Aînés Ruraux vient à la rencontre du club de l'Age d'Or.

.

 

Un chantier rondemment mené

Accessibilité SDF DROM

   M. le Maire avait convoqué la commission Accessibilité pour une "très courte réunion". En réalité, c'était pour répondre au souhait de rencontre émis par le correspondant de la presse départementale à qui l'élu avait transmis un article à publier.

  C'était donc l'occasion d'apprécier les travaux réalisés à la salle des fêtes, désormais dénommée "Salle polyvalente",  chantier quasiment terminé (à part les immanquables aléas de chantier, pollués par le ralentissement estival de l'activité économique de notre pays, mais toutefois maîtrisés au mieux).

  Les travaux ont porté principalement sur l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite (toilettes, bar, signalétique). Force est de constater que ce dossier a été rapidement et efficacement géré par l'édile, particulièrement pour résoudre ingénieusement la question épineuse et attendue de l'aménagement des toilettes.

La place . . . du marché !

Marché d'été de DROM   En 2012, la deuxième tranche de travaux d'aménagement du cœur de village prévoyait la réalisation d'une place, sous le vocable administratif "Place de la fromagerie et de la salle des fêtes".

  Elle sert de parking, de jeu de boules, de place d'exposition ou de concert en plein air. Avec le "transfert" du marché du vendredi soir, non seulement elle diversifie encore plus son statut de lieu d'animation, mais, avec ce côté économique et commercial, elle trouve concrètement une des raisons qui avaient motivé sa création.

Nouvelle place de DROM

Au fil des jours . . .