Taille des Caractères
Le Dromoscope

Articles en stock

Aujourd'hui à Drom

26 août 2019, 1 h 07 min
Clair
Clair
19°C
 

Soyez averti !

Tag Archives: Revermont

Une école dynamique et performante

DROM Rentrée 2017 01

Les Dromignons sont fiers de leur école

  Cette année, Adam, Jean et Léandre, trois nouveaux petits Dromignons, sont venus remplacer Maely et Margot, les grandes parties en sixième, portant l’effectif total à 17 élèves pour la classe unique de Drom. Pour Sylvain Turpin, le maître d’école, il s’agit de sa septième rentrée scolaire en Revermont. Adepte de la méthode Freinet, le jeune enseignant suscite l’adhésion de toute la communauté éducative : élèves, familles, commune ; plusieurs élèves viennent ainsi de communes voisines.

   Quelques petites modifications sont apportées aux horaires, mais la semaine reste organisée sur quatre jours et demi avec l’organisation d’activités périscolaires. Entre autres, avec l’intégration de la collectivité dans la nouvelle agglomération, des cours hebdomadaires de natation sont programmés pour l’ensemble des Dromignons pendant quatorze semaines.

   En préambule aux cours, la rentrée 2017 a été l’occasion de mettre en place le nouveau drapeau « Eco-école », l’établissement ayant obtenu sa labellisation pour la cinquième année consécutive : un double record national : pour la taille de la structure et la pérennité du label.

DROM Rentrée 2017 02
DROM Rentrée 2017 03
DROM Rentrée 2017 04

DROM Rentrée 2017 05

C'est l'heure : il faut y aller, maintenant !

.

Le retour de la voie des colporteurs

La Voie des Colporteurs à DROM (4)

« On ne fait que passer ! »

   Après cinq ans d’absence (premières éditions en 2011 et 2012 ), pendant toute une semaine, le Revermont a, de nouveau, vibré au passage de « La Voie des colporteurs », caravane d’artistes se déplaçant avec leurs ânes, de villages en hameaux, pour distribuer de la joie et de la bonne humeur, pour susciter les rencontres et la convivialité autour d’un petit spectacle « On ne fait que passer ». Cette année, ce festival itinérant (« in ») se doublait d’un autre (« off ») avec de multiples évènements répartis sur le massif, visant à remettre, au cœur du quotidien, des valeurs de solidarité, de vivre ensemble, d’inventivité, d’optimisme et d’engagement éclairé. Au total, presque une centaine d’animations proposées entre spectacles, visites, repas, soirées, échanges, dégustations, chaque jour sous un thème différent.

   Drom se situait alors exactement à mi-chemin de cette aventure ; « Qu’on se le dise » étant le thème du jour.

Une journée forte en échanges et en émotion

  La salle polyvalente s’est transformée en studio de radio, pour l’enregistrement de quatre émissions « Vous me recevez ? » par Radio RCF Pays de l’Ain, sur le thème de la parole : une nouvelle vision de la pédagogie, la parole entre l’enfant et l’adulte, la francophonie et les arts de la parole. Pendant deux heures, plusieurs invités (dont quelques-uns de Drom) ont apporté leur témoignage, fait part de leur expérience au micro d’Isabelle Berger pour son émission « Qu’on se le dise » (diffusée du 6 au 16 septembre).

  A l’extérieur, la caravane arrivait de Jasseron par les Combes pour aussitôt proposer, dans le passage de l’alambic, son spectacle teinté de poésie, d’originalité, d’humour, de réflexions, tout en couleurs, en musique en mouvements et en interactions. Sur la place, une grande table avait été dressée par une poignée de bénévoles locaux pour un repas commun sous le signe du partage et de l’amitié, qui n’a pu se terminer qu’en chansons avant que la caravane reprenne la route vers Ramasse, puis Villereversure.

Quand la salle polyvalente devient un studio d'enregistrement

Enregistrements RCF à DROM (1)

1 L'école et la pédagogie

avec Aurélie Alvarez éducatrice et Eugénie Brochier assistante, bénévoles, de l’association « Les chemins de traverse » pour les ateliers Montessori à St Denis les Bourg, et Pascale Paugam comédienne à  « Artphonème » Bourg.

Enregistrements RCF à DROM (2)
Enregistrements RCF à DROM (3)
Enregistrements RCF à DROM (4)
2 La parole et l’échange entre parents et enfants,

avec Gaëlle Berthier, présidente de « Graine de parents » à Ceyzériat, et Damien Kobelsuck de l’association « Un pas de côté » à Ceyzériat

Enregistrements RCF à DROM (5)

Isabelle BERGER, animatrice

Enregistrements RCF à DROM (6)

3 La francophonie

Avec Sousanna Aviet, habitante de Drom, d’origine russe, et Jean Paul Pobel membre du groupe des patoisants de St Etienne du Bois à la maison de pays en Bresse

Enregistrements RCF à DROM (7)
Enregistrements RCF à DROM (8)
Enregistrements RCF à DROM (10)

4 Les arts de la parole

Avec Réjane Niogret, auteure et conteuse, habitante de Ceyzériat, et François Déloge, de Jasseron, membre de l’atelier d’écriture de Ceyzériat

Enregistrements RCF à DROM (11)

Enregistrements RCF à DROM (9)

. . . et Maureen, à la technique.

 

 

Des colporteurs de joie !

La Voie des Colporteurs à DROM (2)
La Voie des Colporteurs à DROM (2a)

La Voie des Colporteurs à DROM (1)

Attendus de pied ferme par la population !

La Voie des Colporteurs à DROM (4)
La Voie des Colporteurs à DROM (3)
La Voie des Colporteurs à DROM (5)
La Voie des Colporteurs à DROM (6)
La Voie des Colporteurs à DROM (8)
La Voie des Colporteurs à DROM (9)
La Voie des Colporteurs à DROM (11)
La Voie des Colporteurs à DROM (12)
La Voie des Colporteurs à DROM (13)
La Voie des Colporteurs à DROM (14)
La Voie des Colporteurs à DROM (14a)
La Voie des Colporteurs à DROM (15)
La Voie des Colporteurs à DROM (16)

 

RCF Radio

RCF et Le festival La voie des Colporteurs ont mis la parole à l’honneur avec des associations ou des habitants du Revermont.

Ci-dessous les interviews produits à Drom le 30 août 2017

Invités
L’école et la pédagogie : Aurélie Alvarez, éducatrice, et Eugénie Brochier assistante, bénévoles, de l’association « les chemins de traverse » pour les ateliers Montessori à St Denis les Bourg  ; Pascale Paugam, comédienne à  « Artphonème » Bourg-en-Bresse, Compagnie "Du même nom"

La parole et l’échange entre parents et enfants : Gaëlle Berthier, présidente de « Graine de parents » à Ceyzériat et Damien Kobelsuck de l’association « Un pas de côté » Ceyzériat, avec la participation de Coline, Anouk et Adèle.

La francophonie : Sousanna Aviet, habitante de Drom, d’origine russe, et Jean Paul Pobel membre du groupe des patoisants de St Etienne du Bois à la Maison de Pays en Bresse.

Les arts de la parole : Réjane Niogret, auteure et conteuse, habitante de Ceyzériat, et François Déloge, membre de l’atelier d’écriture de Ceyzériat.

Cinéma : le programme du début de la nouvelle saison

Cinéma Rural
 

   L'été se termine, mais le cinéma rural reprend la route !

   Le 25 septembre, à 20 h 15 : « Valérian et la Cité des mille planètes  »  (film français de Luc Besson, avec Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen ; sorti  le 26 juillet 2017 ; durée 2 h 09).

 

Valérian  Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha - une métropole en constante expansion où des espèces venues de l'univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d'Alpha, une force obscure qui menace l'existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l'avenir de l'univers.

 
 *   *   *
  Le 16 octobre, à 20 h 15 : « Mission Pays Basque  »  (film français de Ludovic Bernard  avec Élodie Fontan, Florent Peyre, Daniel Prévost ; sorti  le 12 juillet 2017 ; durée 1 h 40).
Mission Pays Basque
 Sibylle, jeune Parisienne aux dents longues, entend briller dans ses nouvelles fonctions professionnelles en rachetant une quincaillerie au Pays Basque afin d’y implanter un supermarché. Elle s’imagine avoir « roulé » le vieux propriétaire mais ce dernier est sous curatelle. Sibylle doit donc faire affaire avec Ramon, le neveu, pour récupérer son argent et signer au plus vite. Sinon, c’est le siège éjectable assuré. Elle va rapidement s’apercevoir que les basques n’ont pas l’intention de se laisser faire par une parisienne, si jolie soit-elle. 
 

 Logo cinéma DROM

Elodie Presti en championnat de France

Elodie Presti 2

  En matière d’art et de sport, Drom regorge décidément de champions ! En effet, dans le domaine de l’équitation, Elodie Presti participera prochainement au championnat de France dans la spécialité des sauts d’obstacles.

  Dès l’âge de cinq ans, Elodie a souhaité « faire du cheval » ;  ses parents l’ont alors inscrite à « Cheval Bugey », à Ceyzériat, où elle apprend à monter, mais aussi à sauter et, bien sûr, à s’occuper de sa monture : nourriture et soins. A dix ans, elle devient propriétaire de « Brin d’Espoir » ; la petite fille et le cheval grandissent ensemble et effectuent d’innombrables balades. Puis l’adolescente devient experte en « débourrage », le dressage des jeunes chevaux. Le travail consiste à habituer l’animal, très jeune, à l’humain et son environnement, puis à supporter des matières sur son dos (d’abord un tapis, puis une selle), à suivre des consignes (dans un manège, tenu par une longe) et à accepter un cavalier.

  En 2015, sa jument est gestante ; alors la jeune femme, devenue deux fois maman entretemps, revient dans un club pour pratiquer son activité favorite. Elle s’inscrit à « Espace Cheval », à Courmangoux ; là, Chrystelle Verguet lui propose bientôt de participer à des concours de sauts d’obstacles.

De la passion à la compétition

   Elle passe alors des épreuves en « club 4 » (hauteur des obstacles : 0,65 mètre), puis en « club 3 » (0,75 m.) où elle gagne les championnats départementaux, alors que son équipe est première en coupe des clubs à Chalamont. Au printemps 2017, à Chazey-sur-Ain, elle se qualifie en « club 2 » (0,85 m.) pour le championnat de France qui se déroulera du 24 au 28 juillet prochain à Lamotte-Beuvron (Loir et Cher).

   D’ici là, Elodie (toujours en casaque rose) et son partenaire « Quick des Garceaux » (un selle français) s’entraînent à raison de trois séances hebdomadaires de deux heures chacune. L’épreuve se déroulera sur trois journées où il conviendra, à chaque fois, de rester en lice pour le lendemain au fil de parcours comportant quatorze obstacles en moyenne. Le Revermont sera alors représenté par une équipe exclusivement féminine (uniquement en ce qui concerne les cavaliers ! ) puisque Elodie Presti sera accompagnée de Sandrine Laborie (en club 1 -0,95 m.-, sur Pie du Pichatier) et de leur entraîneuse Chrystelle Verguet.

Elodie Presti 1

La Belle et la Bête

Elodie Presti 3
Elodie Presti 4
Elodie Presti 5

(Photos Doriane MESSINA )

Cinéma : au début et à la fin de l’été !

Cinéma Rural
 
La saison n'est pas terminée que le programme est déjà prêt de l'autre côté de l'été !
  
 
  Le 19 juin, à 20 h 15 : « A bras ouverts  »  (film français de Philippe de Chauveron, avec Christian Clavier, Elsa Zylberstein, Ary Abittan ; sorti  le 05 avril 2017 ; durée 1 h 32).

A bras ouverts

  Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités. Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d'appliquer ce qu'il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face.

  * * *

  Le 10 juillet, à 19 h 30 : « Les Schtroumpfs et le village perdu  »  (film d'animation américain de Kelly Asbury, avec Laëtitia Milot, Gérard Hernandez ; sorti  le 05 avril 2017 ; durée 1 h 30).

Les Schtroumpfs

   La Schtroumpfette, le Schtroumpf costaud, le Schtroumpf à lunettes et le Schtroumpf maladroit ont filé en douce pour suivre une carte vers un mystérieux village. Mais le chemin qui y mène regorge d'embuches, de créatures magiques et de souterrains labyrinthiques. Il leur faudra par ailleurs redoubler de prudence puisque Gargamel n'est pas loin et compte bien les arrêter.

 *   *   *

 
  Le 25 septembre, à 20 h 15 : « Valérian et la Cité des mille planètes  »  (film français de Luc Besson, avec Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen ; sorti  le 26 juillet 2017 ; durée 2 h 09).
 

Valérian  Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha - une métropole en constante expansion où des espèces venues de l'univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d'Alpha, une force obscure qui menace l'existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l'avenir de l'univers.

 
 *   *   *
  Le 16 octobre, à 20 h 15 : « Mission Pays Basque  »  (film français de Ludovic Bernard  avec Élodie Fontan, Florent Peyre, Daniel Prévost ; sorti  le 12 juillet 2017 ; durée 1 h 40).
Mission Pays Basque
 Sibylle, jeune Parisienne aux dents longues, entend briller dans ses nouvelles fonctions professionnelles en rachetant une quincaillerie au Pays Basque afin d’y implanter un supermarché. Elle s’imagine avoir « roulé » le vieux propriétaire mais ce dernier est sous curatelle. Sibylle doit donc faire affaire avec Ramon, le neveu, pour récupérer son argent et signer au plus vite. Sinon, c’est le siège éjectable assuré. Elle va rapidement s’apercevoir que les basques n’ont pas l’intention de se laisser faire par une parisienne, si jolie soit-elle. 
 

 Logo cinéma DROM

Au fil des jours . . .